nowai.jpeg

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Zorglomme.

[Test] Subterrain, le meilleur survival du moment ?

Subterrain a tout du petit jeu (petit prix, vue top-down, 2D pas très belle, sortie discrète sur Steam) et pourtant c’est peut-être le meilleur survival du moment. Parce que le jeu est complet et équilibré, contrairement à 90% des jeux de survie qui polluent Steam de leur early access, mais pas que.

Vous incarnez le Dr West, prisonnier d’un vaste complexe scientifique martien au sein duquel il était lui-même chercheur. Comme de bien entendu, vous vous réveillez un matin dans votre cellule pour découvrir que la base toute entière est en proie au chaos : le personnel s’est transformé en mutants et de peu ragoûtantes bestioles arpentent les couloirs de la station. Pour ne rien arranger, tout le complexe est plongé dans le noir, sauf le centre de commande. Votre nouveau chez vous.

C’est au centre de commande que vous pourrez réparer vos armes, crafter de nombreux items et surtout que vous serez en sécurité, car l’endroit est vide de monstres. C’est aussi depuis ce lieu que vous assurerez la maintenance de toute la base. En effet, le complexe martien laissé à l’abandon tombe en ruine : l’électricité est coupée dans tous les secteurs, ainsi que les régulateurs d’oxygène et de température. Vous devrez donc en premier lieu explorer ces secteurs équipés d’une combinaison et d’une bouteille à oxygène, jusqu’à ce que vous soyez en mesure de réparer les nombreux générateurs d’O². Une tâche de longue haleine, d’autant que Subterrain est loin de vous noyer sous les explications de son gameplay. Le jeu vous explique à quoi sert telle machine… sans pour autant clarifier l’utilité finale de son usage. Par exemple, “Cette machine sert à crafter des pièces détachées.” Ok, et à quoi servent les pièces détachées ? A vous de le découvrir. Certains apprécieront, d’autres moins. A titre personnel, cela m’a un peu saoulé dans la mesure où le jeu est basé sur les allers-retours, et ne pas comprendre tout de suite certaines mécaniques augmente encore plus les allers-retours à effectuer.

Le champ de vision est terriblement réduit et demande un petit temps dadaptation.

Le champ de vision est terriblement réduit et demande un petit temps d'adaptation.

En dehors de ce problème de “je te jette dans le grand bain et tu te démerde”, Subterrain se révèle un quasi-sans faute. pour qui aime passer des heures à explorer de sombres couloirs générés aléatoirement et ouvrir tous les meubles qu’il croise pour ramasser tout et n’importe quoi afin de maintenir la base en état et peut-être même… s’échapper. L’ambiance du jeu est plutôt oppressante, car vous évoluez en permanence dans des espaces clos et réduits, et vous ne VOYEZ PAS DERRIERE VOUS ! Eh oui, l’une des particularités de Subterrain, c’est le champ visuel réduit de votre personnage. Vous disposez d’une vision à 120° devant vous, et tout le reste est plongé dans le noir. Vous êtes donc régulièrement attaqué dans le dos, notamment lorsque vous êtes déjà aux prises avec un mutant et que vous reculez en tirant, pour me vous retrouver dans les mandibules d’une araignée géante. L’exploration de chaque nouvelle zone est donc une véritable aventure que vous devez organiser au mieux (d’autant que vous devez gérer vos besoins : faim, soif, sommeil, pisser, chier et enfin soigner l’infection qui vous corrompt au fur et à mesure), en sécurisant méthodiquement chaque pièce… tout en sachant que tôt ou tard la zone sera de nouveau infectée, le seul moyen de retarder le retour des mutants étant de rétablir le courant et la température. Sauf que chaque item se dégrade, y compris les générateurs de lumière et de température. Autrement dit, le jeu se résume à une course contre le temps de plusieurs dizaines d’heures : réussirez-vous à vous échapper de Mars avant que la base soit trop en ruine pour que vous puissiez y survivre ?

Subterrain n’est pas un grand jeu, d’autant qu’il est affublé des mêmes tares que la plupart des jeux de survie (nombreux allers-retours, actions répétitives). Cependant, son ambiance, son contenu et son gameplay basé sur la course contre la dégradation inévitable des installations martiennes en font un très bon passe-temps. C’est tout ce qu’on demande à un jeu.

2 commentaires pour “[Test] Subterrain, le meilleur survival du moment ?”

  1. divide dit :

    Le “brouillard de guerre” est reflète le champs de vision du joueur ou la luminosité de la lampe torche ?
    Les pièces n’ont pas l’air totalement dans le noir 100% d’après ton screen. On peut distinguer des ombres bouger si le joueur n’est pas braqué sur eux, ou non ?

  2. Zorglomme dit :

    Les ennemis ne sont visibles que lorsqu’ils se trouvent dans le cône de lumière que tu vois sur le screen. En dehors de ce cône, tu vois le niveau mais pas les monstres (ni silhouette ni ombre ni rien du tout). Au début ça m’a fait un peu bizarre, ça donne l’impression d’être à moitié aveugle, car comme tu peux le voir le cône de visibilité n’est vraiment pas large.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.