Street Fighter IV: tuez des gens à main nue dans la rue…

…mais que fait la police ?

Bon, le jeu est sortie depuis quelques semaines à présent, mais j’ai quand même décidé de vous proposer un petit test aujourd’hui, car cela sera beaucoup plus objectif qu’un article de Fanboy écrit à chaud 3 heures après l’ouverture de la boite…

La sortie de ce SF IV, des années après le légendaire SF2 est un joli pari pour Capcom qui comptait bien tout d’abord suscité un regain d’intérêt pour la franchise en arcade au Japon, puis vendre un max de galette sur Console tout en accompagnant la sortie du nouveau film au cinéma.
Bon, pour faire court, il semblerait que le pari ne soit pas tout à fait gagner car, si la borne d’arcade a fait sensation au Japon, le film est parait-il désastreux et ne devrait pas rapporter grand chose, et les ventes du jeu sur PS3 et Xbox, malgré un très bon lancement, sont semble-t-il retombée relativement rapidement.

Il faut donc peut-être comprendre qu’une hordes de nostalgiques de SF2 en arcade et sur supernes s’est ruée sur le produit, mais que passé cette 1ere vague d’acheteur, le titre va devoir lutter face aux autres nouveautés qui sortent sur PS3 et xbox (Re5 / killzone 2…)
Maintenant, les dès ne sont pas encore tous jeté pour Capcom car le titre n’est pas sorti depuis longtemps, et il y aura également une sortie PC au mois de juin.

En attendant, il faut tout de même souligné le remarquable travail qui a été fait par Capcom pour la sortie de ce titre.
Il y a déjà eu de nombreuses tentatives de passage de jeu de baston de la 2D à la 3D, mais il faut bien avoué que les précédents essais étaient des échecs. Capcom avait d’ailleurs déjà adapté un street fighter en 3D sur playstation one, et c’était bien planté.
Ici, ils ont quand même foutrement bien réussi leur pari:
- Graphiquement, les designers ont sus conserver un style un peu cartoon à la 3D, avec un choix de couleur qui ‘pète’ juste comme il faut
- Les animations sont merveilleuses, très rapides et fluides
- Le gameplay est parfaitement adapté

Capcom a eu la bonne idée de conserver le gameplay original du SF2, en y ajoutant quelques-unes des subtilités que l’on trouve dans des beat them up un peu plus avancés (furies, jauges de puissances, coup imbloquables, possibilité de sortir des Cancel…) pour satisfaire l’appétit des fous furieux du joystick, mais sans pour autant transformer ce SF en un jeu ultra technique (c’est quand meme pas guilty gear XX reload…)

La vraie réussite, c’est donc belle et bien ce gameplay si ‘naturel’ qui permet une prise en main immédiate du titre quand on a déjà joué à SF2 et qui fait qu’au bout de 5 minutes, on peut enchainer les parties sur le net avec d’autres types et se fendre la gueule.
Capcom a également réussi à apporter un peu de nouveautés dans la série sans rompre avec le passé.
La plupart des personnages conserve sa palette de coup spéciaux habituelle, mais il y a parfois 1 ou 2 nouveaux coups assez sympathique pour étendre la palette d’action du joueur.
De même, les nouveaux personnages qui font leur apparitions sont assez sympathiques (comme le français Abel ci-dessous), et ils ne rompent pas complétement le style du jeu (ce qui était le cas dans les street fighter alpha ou III 3rd impact)

On comprendra donc que Capcom a cherché à brosser les joueurs dans le sens du poil et y réussi parfaitement. Le jeu est bourré de détails et de références à SF2:
- Les animations, mimiques, chambres des personnages sont toutes déjà connues.
- Les musiques des stages sont des ré-arrangements des musiques d’origine.
- Le jeu est rempli d’easter eggs qu’on s’amuse à essayer de trouver, comme faire tomber le cycliste dans le décors de chun li, voir apparaitre Balrog à la porte de l’avion dans le décor de guile (video ci-dessous) ou encore faire péter l’aile de ce même avion avec un ultra finish bien placé…
YouTube Preview Image

Là où le jeu est également une réussite, c’est dans l’intégration du multijoueur:
Le mode online peu-être activé pendant le solo, ce qui fait qu’on peut se faire une petite partie tranquille contre la console, mais être invité à tout moment par un autre joueur pour un combat rapide (avec le célèbre message “here comes a new challenger…”)
Le online est bien optimisé, et les combats restent bien fluide, même quand il y a un peu de lag.
Enfin, et c’est le plus important: il y a toujours du monde pour se foutre sur la tronche, ce qui est vraiment sympa: l’arcade à la maison en somme…

Bon, il y a quand même quelques petits points à aborder pour être complètement objectif par rapport à ce titre:
- D’abord, ca reste un jeu de baston. L’intérêt est donc limite à s’en foutre plein la tronche, et parfois affronter un gus un peu technique et essayer de voir qui maitrise le mieux…

- Comme Nintendo qui a toujours été très fort pour refourguer 40 accessoires qui au final valent 3 fois le prix de la console, Capcom nous a sorti un super plan Marketing produit.

En plus de l’arcade, la sortie console et le film, les fanboys ont également droit d’acheter des versions collector de la mort (du porte-monnaie) avec les super figures en plastique qui vont bien, ou encore les super manette replique de l’arcade pour se prendre pour le roi de la salle à côté du lycée.

Encore que pour le coup, ce type de manette peut être intéressant, les pad des consoles n’étant pas forcément hyper adaptés (enfin surtout celui de la x360, parce que perso, je m’en sors super bien sur ps3…)

Afin de s’enrichir encore un peu, Capcom nous a aussi sorti un remarque de SF2 en HD, dispo sur le xbox live et le playstation network à prix cadeau (10 € - sic…), et surtout, ils ont prévus des mise à jour de contenu payantes (d’autres costumes pour les perso en fait) ce qui fait quand même un peu rat (exemple de costume ci-dessous):

Enfin, un dernier ‘détail’ pour conclure: le mode online fonctionne plutôt bien comme je l’ai dit plus haut, mais les fonctionnalités sont pour le moment assez basiques: on peut inviter un ami pour quelques parties, ou bien rejoindre une partie rapide. C’est un peu léger pour l’instant et la plupart du monde attend des modes plus avancées qui permettrait:
- d’organiser des tournois à plusieurs avec classements
- de regarder une partie online jouer par 2 autres joueurs
- etc…

Heureusement, Capcom a déjà annoncé un patch pour corriger tout ça, mais celui-ci tard un peu à arriver (sans doute à cause des processus de validation un peu contraignant de microsoft et Sony)

Voilà, vous l’aurez compris, je m’amuse beaucoup avec ce petit Street fighter qui me rappelle l’époque du collège et lycée. Ce n’est certes pas le meilleur jeu du monde, mais la réalisation est vraiement excellente et la jouabilité est exemplaire pour le genre. C’est vraiment un plaisir d’enchainer les parties avec ces potes ou bien avec d’autres joueurs humains, sans jamais savoir à l’avance si le type en face est une quiche ou bien un tueur.
D’ailleurs, si vous voulez faire quelques parties avec moi, n’hésitez pas à me contacter sur le PSN (pseudo: ekofish)

Bon, comme j’ai fini ce test, que je suis un type sympa, et que j’ai un peu de temps avant de m’attaquer à celui de Killzone 2 et de Resident evil 5, je vais conclure en vous expliquant comment débloquer les 3 derniers persos cachés du jeu…

Il y a 3 persos ‘cachés’ dans le jeu: Akuma, Gouken, puis Seth (qui est en fait le boss de fin).
Ces 3 perso se débloque dans cet ordre. Avant de pouvoir les débloquer, il faut déjà avoir fini une fois le jeu avec tout les personnages en mode Arcade.
Comme le boss de fin est hyper dur et qu’on veut aller vitre, je vous recommande mettre la difficulité sur ‘Débutant’ et de régler le nombre de round gagnant sur 1
On commence donc par essayer de débloquer Akuma (toujours en difficulté ‘débutant’ / 1 round):
> finisser le mode arcade avec votre personnage favori.
Il faut impérativement: ne perdre aucun round, n’utiliser aucun continue, faire toujours un first attack
Il faut également finir 2 combats en perfect et 2 combat avec un ultra finish
= quand vous aurez battu le boss de fin (seth), alors, au lieu d’avoir le générique de fin, vous aurez la possibilité d’affronter akuma, et bien évidemment, il faut le battre pour le débloquer…

Pour Gouken, rebellote. Déjà, il faut impérativement finir le jeu avec Akuma. Ensuite recommencé avec votre personnage préféré - cette fois-ci:
> Il faut impérativement: ne perdre aucun round, n’utiliser aucun continue, faire toujours un first attack
Il faut également finir 2 combats en perfect et 3 combat avec un ultra finish
= quand vous aurez battu le boss de fin (seth), alors, combat avec gouken qu’il faudra battre

Pour Seth, c’est plus simple: il vous suffira de finir le jeu avec Gouken: une fois le jeu fini avec les perso, Seth devient jouable…
Bon courage !

Tags:

10 commentaires pour “Street Fighter IV: tuez des gens à main nue dans la rue…”

  1. Rom1 dit :

    Moi aussi je suis très content de ce jeu. Gameplay assez accessible pour que les joueurs occasionels aient une chance, jeu rythmé, online sympa (hors rank).
    Le seul gros point noir vient des choppes !!! trop prioritaires. t’es en train de balancer une ultra, et zangief te choppe alors que son orteil vient juste de toucher le sol.

  2. Olimag dit :

    Comme Rom1, très content du jeu.

    N’ayant plus trop suivis la saga depuis SF2, je n’ai eu aucune peine à trouver mes marques et à pas mal me débrouiller.

    Par contre, le mode Online est bourré à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit : que ce soit en friendly ou en classement, il est impossible de terminer le premier round du premier combat sans avoir un joueur qui se connecte (lorsqu’il est activé pour le mode arcade)*positif*

    Seul bémol : Zangief

    Quand on regarde les classements des Top machin truc, on voit zangief en tête de liste à tous les coups avec son attaque cyclone-trou-d’balle impossible à arrêter.. ca pourris les matchs en ligne, faut ruser pour l’abattre et sa gâche un peu mais bon, c’est comme dans tous les jeux online

    N.B : cette technique permet de passer certaines épreuves en mode difficile sur lesquelles on a bousillé 2 pads

  3. Rom1 dit :

    ‘tain, jviens de le tester en défis difficiles, c’est trop facile ^^

  4. Olimag dit :

    J’ai refais pas mal d’épreuves où j’avais la médaille de bronze ou argent et j’ai refais les médailles d’or durant 3h avec cette technique vaseuse :

    Ma femme rentre et regarde 10 minutes :
    - Ca a l’air super varié ton jeu et t’as l’air de t’éclater un max
    (moi avec une bière et une clope en tapotant sur R1)
    - Ouais, et encore ca fait 1h30 la
    *air dépité de ma femme*
    - Euh… bon on se fait un mario-kart wii ou un house of the dead
    - En avant, mais d’abord une pi… ah non

  5. GrOCam dit :

    Street fighter 4? non.

    Pourquoi?

    mode solo limité
    musiques anecdotiques (contrairement au 2)
    par d’environnement spécifique a chaque perso (contrairement au 2)
    menus pourris

    Soulcalibur 3 les enfants.

  6. JuloDurden dit :

    Comme vous tous, je suis aussi très content du jeu. Bien que j’ai touché à presque tous les épisodes de la série cet épisode a vraiment de gros relents de SF2. Très bon point pour ca.

    Le online est vraiment excellent sauf quand on veut se connecter direct à une partie sans avoir à faire quelques matchs face à la console. Il faut s’y reprendre à plusieurs fois avant de pouvoir jouer et du coup on abandonne vite cette méthode pour filer vers l’arcade avec l’option Challenger activée.
    Les combats online face à de bons joueurs est toujours aussi tactique.

    En ce qui concerne le jeu en lui-même, la difficulté de l’IA a été réajustée vers le haut. Ca fait bizarre au début d’en chier pour finir l’arcade en normal. Peut être ai-je un peu rouillé depuis SF3. Cela dit quand on retrouve ses marques et qu’on s’améliore jusqu’à finir le mode arcade en maître, on s’apercoit que l’IA n’est pas aussi forte qu’à l’époque de SF2. Cela dit, la course aux trophées ou aux achievements permet de niveler vers le haut le niveau des joueurs.

    En effet certains personnages ont clairement baissé d’un niveau. Je pense entre autres à Guile et à Blanka qui étaient vraiment intraitables en difficulté maximale sur SF2 jusqu’à s’en arracher les cheveux. Sagat et Zangief restent clairement au dessus du lot. Les petits nouveaux sont intéressants à jouer et proposent de bonnes alternatives niveau style de jeu mis à part peut être C. Viper qui semble un peu légère niveau variété des coups.

    Dernier point, Capcom avec son business plan. Toujours aussi près de leurs sous ceux-là. Quand on voit qu’il sortent des packs de costumes le jour même de la sortie du jeu et que ces packs coûtent 4€ pour 4 costumes, excusez-moi de le dire comme ca mais ca fait chier la bite sachant que ces costumes étaient déjà montrés dans des vidéos avant la sortie du jeu. J’attend de voir le prix des personnages supplémentaires…

    zejulio, je t’ai rajouté en ami sur le PSN.

  7. zejulio dit :

    JuloDurden a dit :
    zejulio, je t’ai rajouté en ami sur le PSN.

    Ca marche… prépare toi à dérouiller!

  8. __MaX__ dit :

    Objectivement, les EX ne sont pas des râtés. Commerciaux peut être… mais le feeling était le même que la 2D et le gameplay au petit oignons aussi. Le seul fait qu’il n’ait pas marché est que c’était laid. Ca ne m’a tellement pas dérangé après la période Virtua Fighter, que j’ai vraiment apprécié ces opus.

  9. MaKsweL dit :

    J’honore le fait qu’une grosse commuté est présente sur le live et j’espère que ça continuera afin d’apprécier le jeu à sa juste valeur.
    En effet, même si la prise en main est très rapide et familière avec ses homologues, la profondeur du gameplay n’en est pas moins délaissé.
    La courbe de progression dans le jeu donne vraiment de l’intérêt.

    Petite adresse pour ceux qui aiment regarder des replays commentés (en fr).

  10. CYANure dit :

    Rien à voir avec SF, mais tu devrais faire comme Pof et virer cette tâche immonde qui se répète, c’est désagréable.

    Et pour rester dans le sujet, bah vivement qu’il sorte sur PC parceque j’ai ni PS3, ni Xbox360…

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>