Power Up !

le blog de xan.

Articles taggés avec ‘call of duty 6’

Quand tu héberges, c’est bien, sinon…

Un système contournable

Fort logiquement, pour jouer, il faut un serveur. Sans revenir sur les avantages ou non du matchmaking, voici ce qu’il en est concrètement dans MW2.

Il est tout d’abord utile de distinguer deux types de parties : celles se jouant seul ou en groupe très réduit (2/3 joueurs max), et celles en groupe complet (5/6 joueurs). Je ne parle pas trop du 9v9, le mode a très peu d’interêt.

La première étape avant de jouer consiste donc à créer un salon d’attente où les joueurs se regrouperont. Ce salon est vital car c’est lui qui conditionnera en partie le futur host. Il est donc logique de rejoindre le salon du joueur le mieux situé géographiquement, disposant d’une excellente connexion et d’un PC récent (le fait d’hoster fait perdre un peu de framerate).

Une fois que l’on sait cela, on se positionne optimalement pour jouer : sur les futurs 12 joueurs de la partie, 6 sont sûrs de disposer d’une latence correcte, et comme le système de matchmaking se base en partie sur la qualité de connexion aux autres joueurs pour déterminer le futur host, on se rend compte à quel point c’est important : 80% du temps, le futur host fera partie du groupe de joueurs auquel vous appartenez, et 99% du temps, il s’agira du créateur du salon que vous aurez rejoint, soit une certitude assez élevée d’avoir un bon ping.

Si vous jouez seul, à 2 ou à 3, ça devient plus problématique car seulement vous ne disposerez avec certitude d’une bonne connexion qu’à 25% des joueurs (cas de 3 joueurs), contre 50% si vous jouez à 6.

Il y a l’Europe, et l’Europe de l’Est

Si par malheur aucun d’entre vous n’est désigné comme host de la partie, tout n’est pas perdu, mais c’est mal parti. Le système regroupe géographiquement les joueurs, et vous n’affronterez souvent que des Anglais, des Allemands, des Français et des Italiens. Mais souvent ne veux pas dire toujours, et il n’est pas rare de jouer avec un groupe de Russes ou de Polonais.

Dans le cas où vous ou votre groupe de joueurs hostez la partie, on peut quasiment considérer ça comme un cheat. Vos actions seront prioritaires sur le serveur et vous aurez une synchronisation excellente : vos balles feront mouche sans aller se perdre dans les méandres de votre câble RJ45, vos adversaires tomberont rapidement et vous disposerez d’un mini-wallhack en prime : vous apparaitrez sur l’écran de votre adversaire après que celui-ci soit apparu sur le votre.

En revanche, si vous avez la malchance de ne pas être désigné comme host, il faut vous préparer à jouer dans les conditions précitées, mais inversées. Ca peut sembler insurmontable, mais ça reste heureusement jouable, dans les limites du raisonnable. Si vous n’êtes pas très skillé en revanche,  vous risquez de passer un très mauvais quart d’heure.

Statistiques de ping

red is dead

red is dead

Il est assez difficile de définir avec exactitude son ping : le système d’affichage par défaut est basé sur 4 barres où chaque barre représente 100 de ping, une échelle bien trop grande pour mesurer précisément. Heureusement, il existe une modification à apporter (voir plus bas) qui permet de passer l’affichage à 10 barres où chacune représente 20 ms.

Sur un host parisien en dégroupé Free situé à proximité de son DSLAM dans une partie de 12 joueurs, mon ping Toulousain est presque similaire à celui sur un serveur dédié : 40 à 60ms contre 45 à 50 sur un dédié.

Sur un host Suisse, il oscille entre  60 et 80, ça reste bien entendu parfaitement jouable. Sur une personne en europe de l’Est, ça devient en revanche catastrophique : plus de 100ms.

Mon avis personnel

Je m’imagine difficilement jouer seul à Modern Warfare 2 sans être l’host : même si les conditions ne sont pas si catastrophiques que ça dans le cadre de parties FFA, la différence entre un excellent ping et un ping moyen est suffisamment importante et entraine de trop grandes répercussions sur le gameplay pour en avoir assez au bout de quelques heures. Inutile également de penser faire la moindre compétition online.

Annexes :
  1. Comment modifier l’affichage du ping
  2. 15 pages d’un thread consacré à la latence sur IW.com

PS : Les commentaires sont ouverts aux avis constructifs. Si vous voulez cracher sur le matchmaking, sur le multi, sur le jeu ou sur votre copine qui vous trompe, allez le faire ailleurs.