In Tenebris Cadere

It’s not just a blog, it’s an infection. le blog de Toriel.

J-271 Final Fantasy XV

C’était pas supposé être un article de blog mais un commentaire dans le sujet du jeu, forum impression. Naturellement, j’ai finit pas trop en dire pour en donner la peine de le lire.

Sans aborder l’histoire du devellopement hell, je vais revenir de temps en temps sur des détails  pour expliquer certaines décisions prises pour le jeu, qui n’ont pas convaincu tout le monde. La décennie d’attente n’y est pas pour rien, les multiples changements de personnel et l’évolution du genre ont altérés l’idée originale tout en faisant spéculer la bulle de la hype. Un studio de jeu vidéo doit s’adapter a son époque. Qui sera surpris si Half-Life 3 propose des skins de crowbars et un marché ?

Je n’attendais plus ce jeu, après avoir surement conduit près des précipices de la folie un grand nombre d’amis en les bassinant. Mais le voir sortir après tout ce temps, c’est quasi un prodige dans l’industrie, je l’ai acheté les yeux fermés, prête a l’aimer pour ce qu’il était. Un enfant qui, si il n’était pas la descendance capable de raviver l’honneur de sa royale ligne restait une naissance miraculeuse. Je n’avais pas peur que le jeu soit en dessous des attentes, j’étais curieuse de voir si un aussi vieux projet était encore capable d’être pertinent en 2016. C’est surement cette dissonance d’époque qui a tant déçu avec Duke Nukem. Un jeu qui se reposait sur son propre mythe pour tenter de s’imposer “I’m still relevant, damnit!” et je crois que Square Enix a accumule assez d’expérience pour rester dans la tendance.

Qu’est-ce que tu aime dans un F.F ? Une nouvelle aventure épique ? un autre groupe de vaillants héros foutrement attachants ? Une nouvelle histoire sur le Cristal, la magie, l’Amour et sa jumelle maléfique, Trahison ? Des mélodies qui te berceront jusque dans ton sommeil ? Des villes a l’architecture qui se graveront sur ta pupille ? Et danser les pas d’une chorégraphie guerrière aussi complexe que meurtrière ?

Les mécaniques répondent présentent (le système ATB étant obsolète), j’ai eu un peu de mal avec les controles mais n’ayant pas tenue une manette depuis des années, je serais mauvais juge. Les graphismes ? Sur PS4 Pro, je trouve le jeu magnifique mais pour être honnête, je m’attendais a pire, du coup, ce reproche me dépasse complétement. Dans le pire des cas, si il est vraiment trop cheum, une version PC est “prise en considération” si  Square Enix ne décide pas de jouer aux aryens de la Master Race un tour a la Red Dead.

Il y a aussi le fameux open-world, beau comme chanteur de k-pop et vide comme les paroles d’une chanson de k-pop. Je vais pas leur trouver d’excuses mais tenons en compte  la différence culturelle, les japonais ne sont pas friands des mondes-ouverts vivants et préfèrent de loin une aventure structurée a de l’exploration. Cette explication vaut ce qu’elle vaut. En fait, j’aurais préférer que la partie linéaire vienne avant la partie monde ouvert, cette décision aurait été plus populaire, du moins en Occident, si ca se trouve, les joueurs tiennent le discours inverse sur le nofrag japonais. D’ailleurs, je vais clarifier: la seconde partie n’est pas linéaire, elle est juste plus focus sur l’histoire mais il existe encore de l’exploration, il faudra que les fans apprennent a se remettre de FF XIII, qui était l’opus le moins final fantasy de tous, character design mis a part. XV est aussi linéaire que les autres J-RPG, ou il fallait se rendre d’un point a l’autre pour avancer.

ou comment manquer des gens qui n'existent pas.

ou comment manquer des gens qui n'existent pas.

Je met de cote la Bromance de nos 4 héros  qui s’inscrit sans conteste dans les meilleures histoires d’amitiés du jeu video au coté de Snake/Otacon, Tidus/Wakka, ce qui m’a surtout déplue dans ce FF, ce sont les trous dans le scénario. Et je plains celui qui n’a pas vu les animes ou jouer aux demos qui apportent leur lot d’explications tant sur le lore que sur les rapports entre personnages, j’ai rarement été aussi largué dans le scénario d’un final fantasy. Et sans même avoir fini le jeu, la fin est déjà prévisible…Mais je peux pas honnêtement le reprocher aux scénaristes, ma théorie est que de nombreuses cinématiques et artworks ont été réalisés pendant l’infernal maelström et que plutôt de jeter le travail accompli, ils ont choisi de l’intégrer a la production, obligeant les écrivains a faire rentrer dans la sculpture, des gravats imprévus. L’écriture en a fatalement pâtit en plus de la longévité du projet, on se retrouve avec des personnages schizophrènes et uns histoire qui est peu convaincante.  Ou peut-être qu’ils n’en avaient plus rien a foutre mais quand on voit le boulot accompli, les accuser de négligence est une hypothèse encore moins crédible.

Mais en dehors de ca, le jeu est truffé de petits détails de gameplay qui l’enrichisse et de clins d’oeils encourageants aux fans nostalgiques, je devrais répondre un article pour les répertorier Le travail derrière et le soin accordé est phe-no-me-na-le. Finalement, ce sont davantage les partis-pris des développeurs qui fâchent que des bugs. Ca va faire facilement une dizaine d’année que je n’ai pas autant apprécié  un final fantasy.

Du coup, loin d’être déçue, je pardonne les errements du XIII (qui etait un bon jeu, je me répète) et je suis vraiment impatiente de voir le prochain Final Fantasy tant celui ci  remet la saga dans les rails.

Un commentaire pour “J-271 Final Fantasy XV”

  1. __MaX__ dit :

    Moui, les bugs tu peux en compter tellement au m² qu’ils sont tout aussi rageant que les partis-pris. C’est tout à fait subjectif d’aimer un jeu ou non, surtout parce que les raisons poussant à aimer un jeu peuvent être variées (design, feeling, son, bo…). On peut aimer un seul pan du jeu et en oublier tout le reste tellement on y accroche.

    Mais FFXV est tellement un mic mac de bout de développements accumulés pendant 10 ans qu’il est difficile de le placer dans le panthéon des titres à se souvenir pour un FF. Même FF XIII qui a été violemment bashé est plus cohérent sur la longueur. Ils se tiennent à leurs mécaniques et elles marchent, là FFXV part dans tous les sens, et la finition n’est clairement pas là pour faire oublier le reste.

    Quant au fait d’expliquer que les choix d’open-world sont liés “aux préférences japonaises” c’est assez drôle puisque le marché des consoles de salon s’écroule là bas. Et globalement même si ça se vend sur l’archipel, aujourd’hui les ventes des FF tendent à être plus importantes dans le reste du monde.

    Excuser les errements de FFXV parce que le J-RPG a tendance à être linéaire c’est oublier les mécaniques et l’équilibrage de génie qu’il y a eut sur des FF6 / 7, Chrono Trigger ou Chrono Cross. Aussi bien en “pseudo open-world” qu’en linéarité ou mécaniques de jeu.

    C’est malheureux à dire parce que j’ai envie de l’aimer plus que ça dans le fond. Il y a le groupe de personnage qui marche hyper bien oui, l’open world du début est captivant malgré tout ce qu’on peut lui reprocher. Mais ça reste un jeu qui part en lambeaux qu’on a tenté de ficeler vite fait pour que ça tienne debout.

    Rien qu’un truc : quand tu prends l’xp que tu devais acquérir pour aller te taper les armes dans FF7, c’était fun, aller farmer pour une raison… dupliquer ses materias pour avoir le build qui te permettrait de descendre l’arme émeraude, ça c’était cool. Dans celui-ci, si tu te balades un peu trop, toutes les séquences histoire du scénario sont largement sous ton niveau. Quand je dis largement c’est au point que tu as l’impression d’être en god mode. Et ça, sans prendre en compte la cuisine de Ignis parce que je me suis vite interdit de l’utiliser quand j’ai vu combien c’est OP par rapport à l’équilibrage du jeu. Et même si je n’ai pas encore torché toutes les quêtes secondaires, je n’ai pas encore rencontré un seul truc qui m’a opposé de résistance au point de me dire “hey, ça je vais devoir en chier un peu pour y arriver”.

    Je comprends pas comment ils peuvent se queuter autant sur leurs derniers FF surtout quand tu vois le sursaut qu’ils avaient réussi à avoir avec FF XII. Ils ont des game designer qui ont du background. Ils peuvent pas un peu se pencher sur leurs réussites aussi bien commerciales que critiques pour en déduire un projet moderne qui pourrait tuer ? Ca me dépasse complétement.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.