Geek’n Music

Avocados, horny music and mass murders le blog de Tinus.

[Airsoft] De la sécurité dans l’airsoft:

Cet article fait suite à celui publié par Sadsax sur son blog fraichement crée pour l’occasion. C’est un projet en gestation depuis un moment déjà: la rédaction d’articles complémentaires couvrant les divers aspects et problématiques de cette activité.
   Sadsax pratique depuis bien plus longtemps que moi et a l’expérience de beaucoup d’aspects que je n’ai pas expérimenté. (je ne pratique que depuis même pas encore 2 ans, le gros de mon expérience consiste dans la pratique dominicale de l’airsoft) Du coup je me suis tout de suite demandé ce que j’allais bien pouvoir raconter…

Et bien je vais directement commencer par un gros morceau: la législation française et les règles de sécurité de l’airsoft.

Quand on me parle sécurité en airsoft, j’ai 3 choses qui me viennent tout de suite à l’esprit:
Cadre légal (association/association, terrain légitimes et non-dangereux), comportement des joueurs et matos. (quel matos et façon de l’utiliser)

Dans ce billet, je m’intéresserais plutôt au questions qui touchent au matériel, d’abord sur la question de la puissance des répliques et de leur utilisation, puis ensuite je ferai vite fait un tour du matériel nécessaire à la protection de votre corps frêle et délicat. Je vous préviens ça va parler législation et normes techniques….

I La puissance des répliques:

   D’abord, que nous dit la loi: (pour les “armes de GN”, je n’y connais strictement rien et je laisserai Sadsax s’exprimer sur le sujet si il a quelque chose de pertinent à ajouter.)

Je cite le décret du 2 Aout 2013 relatif au contrôle des armes:

4° Arme factice : objet ayant l’apparence d’une arme à feu susceptible d’expulser un projectile non métallique avec une énergie à la bouche inférieure à 2 joules ;
   7° Lanceur de paintball : système permettant de propulser de façon non pyrotechnique un projectile destiné à ne laisser sur la cible qu’une trace visualisant l’emplacement de l’impact ;
   8° Reproduction d’arme : arme à feu reproduisant à l’identique une arme ayant existé dans sa forme et dans son fonctionnement.

IV. ―Les objets tirant un projectile ou projetant des gaz lorsqu’ils développent à la bouche une énergie inférieure à 2 joules ne sont pas des armes au sens du présent décret.

Donc en gros, nos lanceurs d’airsoft, ou “répliques”, sont définies sous le terme “armes factices” et “reproductions d’armes” et sont reconnus comme n’étant pas des armes tant qu’ils ne dépassent pas 2 joules. Pas de réglementation plus détaillée concernant le carde dans lequel on peut les utiliser, et les puissances associées. Là ça veut juste dire que vous avez le droits d’en posséder sans autorisations du moment que ça ne dépasse pas les 2 joules en sortie de canon.

“Oui ben je peux ou je peux pas tirer sur mes copains avec ces trucs ?!”

Et ben la loi ne le précise pas (où alors je suis pas fichu de trouver le texte le précisant)
Dans la pratique, c’est admis, mais c’est surtout là l’intérêt de s’organiser en asso. Ainsi chacun en adhérant va certifier reconnaitre les règles des parties auquel il prend part, et accepter le cadre définit dans lequel elles se déroulent. Il aura officiellement accepté que vous lui tiriez dessus. \o/
   Pour nuancer mon propos, il semble qu’une jurisprudence en paintball dit qu’à partir du moment où on participe, on assume les risques. (asso/règlement ou pas)
   En ce qui concerne les yeux la jurisprudence laisse entendre qu’il est admis que les protections oculaires doivent rester sur le visage d’un joueur en partie. Cela est très certainement applicable à l’airsoft.

Donc, la loi autorise jusqu’à 2 joules, mais sur le terrains ce sont les assos qui auront le derniers mots, ce sont elles qui vont apporter quelques restrictions supplémentaires selon les types de répliques. Là, c’est chacune leur tambouille, ça varie selon les assos qui sont libres dans le choix des limites qu’elle veulent imposer afin d’éviter qu’un petit plaisantin ne décide de vous lâcher une rafale de 50 billes à bout portant avec une réplique à 450fps.

   En parlant de puissance, pour les néophytes : dans le milieu la puissance des répliques est exprimée en fps (= foot per second) Il s’agit de la vitesse en sorti de canon d’une bille de 0,20g tiré par la réplique.
Pour vous donner une idée: 330 fps représente à peu près 1 joule, 460 fps -> 2 joules

Le “standard” dans la plus part des assos:
      - Pistolet, fusil à pompe: moins de 330 fps- pas de tir à moins de 5m
      - Moins de 350 fps: semi - pas de tir à moins de 10m
                                 automatique - pas de tir à moins de 15-20m
      - 350 à 400 fps: semi seul - pas de tire à moins de 15-20m
      - 400 à 450-460 fps: seul les réplique type “fusil à levier” sont généralement autorisées. - pas de tire à moins de 25-30m

Ces régulations de puissances existent bien sur pour des notions de distance de sécurité, mais également pour des questions d’équilibre de jeu, et éviter ainsi qu’une réplique automatique avec 500 billes dans le chargeur ne puisse concurrencer une réplique à réarmement manuel et 10-20 billes par chargeurs

En dessous de 5m, ou de n’importe quelle limite absolue d’engagement minimale définit par les associations, les règles sont très variables. ça va du “pan t’es mort” à toucher l’autre avec la main ou avec un faux couteau, repartir chacun de son côté pour rétablir la distance de sécurité, se déclarer tout les 2 out, ou au fairplay sur celui qui s’est le plus laissé surprendre. Avec des variantes selon les situations.

II Les protections

Comme je l’ai dis plus haute, je ne trouves pas de loi concernant le cadre légal dans lequel on peut se tirer dessus avec des répliques d’airsoft. Le truc le plus proche reste l’inscription marquée en gros sur certaines boites de répliques: “ne pas tirer sur les être-humains ni les animaux”. Ce qui souligne 2 choses:
  - L’airsofteur n’est ni un être humain, ni un animal
  - le fabricant se dédouane de toute responsabilités si vous blessez quelqu’un avec sa réplique.

C’est donc aux airsofteurs de fixer le matériel de protection obligatoire que vous devez tous avoir pour jouer ensemble, encore une fois, le mieux est d’avoir tous signé un règlement qui établi tout ça clairement pour éviter toute mauvaise surprise dans le cas où quelqu’un se retrouverait blessé. (parce qu’il se sera pris une bille mal placée ou autre)

Là, toutes les asso auront des règles variables, mais il y a un éléments qui ne changera jamais, quel que soit l’association: Port de lunettes de protection oculaire homologuées pour la pratique de l’airsoft O.B.L.I.G.A.T.O.I.R.E. !
   C’est le premier point de règlement que n’importe quel asso écrira, et même dans le cas de parties sauvages, je doute que vous rencontreriez des gens suffisamment stupides pour entrer sur le terrain sans. Si jamais vous en rencontrez: Fuyez ! Refusez de jouer avec eux, vous ne voudriez pas vous retrouver responsable de la perte d’un oeil ou d’une partie de leurs facultés visuelles, vous retrouver engager dans un procès à cause de leur inconscience.
   Ne retirez jamais vos lunettes. À partir du moment où la partie a commencée et jusqu’à ce que les organisateurs aient signalé sa fin, même si vous avez de la buée au point de ne plus voir à 5m. Les seules exceptions à cette règle absolue sont certaines zones neutres ou “safe” misent en place dans certain cas par les organisateurs, dans lesquelles vous ne courez aucuns risques.

ceci étant claire: quelle lunettes utiliser ?

   Déjà (ceci est un conseil personnel) évitez les lunettes de type “grillage”, à la rigueur ça passe si vous portez des lunettes de vue en dessous.
2 raisons à cela:
- La légende urbaine qui prétend que certaines billes de mauvaise qualité pourraient à l’occasion se fragmenter, et donc passer au travers. (ou à cause de certains grillage mal étudiés) Ce serai exceptionnel, voir probablement rien de plus qu’une légende, mais dans le doute je tiens trop à mes yeux. (parano inside)
- La prolifération de masque grillagé cheap (entendez par la “chinois”) dont la capacité à résister à un impacte de bille est trop juste, voir dans certains cas un foutage de gueule total.
   À l’inverse, ce genre de masque rencontre un certain succès malgré tout car il supprime les problèmes de buée. En ce qui me concerne: On a que 2 yeux, autant en prendre soin et être trop prudent que pas assez.

Préférez des lunettes ou masques de protections type masque de ski. Avec ces derniers pas de risque qu’une bille puisse se glisser sous le masque, ils sont parfaitement fermés. Certains modèles vous permettront de porter des lunettes de vu en dessous.
   Si vous choisissez des lunettes de protections, prenez soin de vérifier que le modèle ne laisse pas d’espace assez grand pour risquer le passage d’une bille. (ça ne devrait pas poser de problème, c’est étudié pour normalement) En contrepartie cette protection est plus légère, discrète et “respire” plus que les masques.
   Dans tout les cas, il existe plusieurs normes pour les protections oculaire: La norme EN166 et la norme STANAG 2920.

Concernant la première, vous devez pouvoir observer une inscription sur les verres ET sur la monture, par exemple: 1BTN CE sur les verres et EN166 3BT CE sur la monture de mes Bollé.
   - 1 certifie que ces verres autorise le port prolongé
   - B est l’indice de résistance au choque
   - T pour la résistance thérmique
   - N indique une certaine résistance à la buée (et ben qu’es-ce que ce serai si j’avais pas le N…)
Vous trouverez sur ce PDF un petit récapitulatif des notations de la norme EN166.

Vos verres doivent au moins indiquer 1B ou 1A, la F étant trop faible pour la pratique de l’airsoft avec des répliques à plus de 0,8j. La monture doit également porter l’inscription B ou A

Pour la norme STANAG 2920, j’ai trouvé ce lien, vous y trouverez quelques trucs sur cette norme en page 6.

Là où ça se complique, c’est qu’avec la norme EN166, les lunettes à branche seront limitées à l’indicateur de résistance F, qui ne garanti pas en lui même une résistance suffisante pour l’airsoft. Cela ne veux pas dire que les lunettes seront obligatoirement trop fragiles mais seulement qu’elle n’atteignent pas le standard B qui correspond à une résistance jusqu’à 6 joules (ce qui est largement au dessus de nos besoins) La norme EN166 n’est tout simplement pas assez détaillée.
   Donc dans le cas de lunettes, à moins d’une source sûr qui vous affirme que tell ou tell modèle est dans les normes de résistance, il vaux mieux trouver une paire certifiée dans une autre norme, par exemple la norme STANAG.

Les autres protections recommandées (voir obligatoire selon certaines asso)

Dans la plupart des cas, une paire de lunette au norme sera l’unique équipement qui vous sera strictement nécessaire pour entrer sur un terrain d’airsoft, que vous soyez joueurs, touriste ou “reporter de guerre” il vous en faudra une sur le nez.

   Il existe cependant un certain nombre de protection qui, si elles sont rarement rendues obligatoire par les associations, sont vivement conseillées, en particulier aux nouveaux joueurs le temps qu’ils se fassent une bonne idée de ce qui arrive en parties et puissent aviser par eux même ce qu’ils ont vraiment besoins de porter:

- Les masques faciaux : Servent à protéger le visage des billes, en particulier la bouche et le nez. Ce ne sont pas des parties du visage sur lesquelles vous risquez d’avoir vraiment des séquelles. (quoi qu’on est jamais à l’abri d’une dent cassée même si ça reste rarissime) Mais se prendre une billes sur le visage fait jamais plaisir.
   Il existe plusieurs moyen de se protéger, en partant du kefié replié en plusieurs épaisseurs, aux masques en Néoprène, masques grillagés, masques de paintball… Certains d’entre eux protègent également les oreilles. Personnellement ma préférence va aux masque grillagé type “stalker”, qui ont l’avantage de ne pas gêner question buée.
   Je conseille vivement le port de ce type de masque même si rien ne vous y oblige vis-à-vis du règlement des organisateurs.

- Un couvre-chef : Peut prendre la forme d’un casque, bob, casquette, oushanka…. Le but c’est de protéger votre front et vos oreilles si votre masque facial ne le fait pas déjà. Il y a une loi universelle qui veut que lorsque vous laissez tomber le casque parce que trop lourd, trop chaud, les billes se retrouvent comme aimantées par votre front…
   Plus sérieusement, un bête bob pour protéger vos petites oreilles sensibles vous évitera surement des regrets un jours.

- Les gants : Très apprécié des airsofteurs, permet d’écarter les branchages et permet un meilleur confort globale en interaction avec le terrain. Ils protégeront également vos petites phalanges fragiles des billes. Beaucoup dont moi préfèrent porter des mitaines, on ira pas se plaindre quand on s’en prendra une dans les doigts.

- Des chaussures adaptées : Style rangers, chaussures de montagne. Prenez quelque chose qui tiens bien le pied et la cheville pour éviterez de vous blesser.

- Les genouillères/coudières : Pas franchement indispensable, je conseil tout de même d’en avoir en réserve, selon le terrain sur lequel vous jouez et la météo. N’hésitez pas à prendre une vrai marque genre ALTA ou Blackhawk, vous y gagnerez sérieusement en confort, les sous-marques ont tendance à glisser sous le genou durant les parties. Certains portent également des protèges tibias.


Photo d’un ami lors d’une dominicale sur le terrain des ATA73, par Djarvis.
   Pour les dominicales où les parties sont souvent plus nerveuses, avec beaucoup de joueurs ou sur petit terrain, mieux vaut être bien protégé.

Conclusion: Voilà, maintenant vous savez quoi faire pour jouer en toute sécurité et avec un certain confort de jeu. Si vous évitez les comportements à risque, (du genre faire le casse-cou dans des endroit dangereux, gardez à l’esprit que c’est un jeu, pas la peine de prendre des risques, au pire vous vous faites toucher par une bille en plastique) il n’y a vraiment pas de raison que vous vous fassiez mal.
   Si vous jouez avec des gens raisonnables avec des puissances non-abusives, le tout en protégeant bien votre visages des billes, vous verez qu’il n’y a pas à craindre de douleur à cause des billes. De plus, il est une convention tacite dans le monde de l’airsoft d’éviter de viser la tête, sauf si c’est la seule chose qui dépasse. Les gens sont raisonnables et savent pour la plupart que la course à la puissance est une aberration. J’ai vu des répliques à 280fps tirer aussi loin et droit qu’à 350.
   Après, il arrive toujours que malgré les protections on s’en prennent une mal placée qui pique bien comme il faut, ou un tire réflexe en dessous des distance de sécurité… ça arrive, la douleur passe dans les 30 secondes. Je me souviens d’une bille tiré à moins de 10m qui m’a atteint juste sous l’oreille à un endroit non-protégé par mon masque qui m’a fait pousser quelques jurons. Mais dans l’ensemble, avec tout le bordel qu’on a tendance à porter sur nous, le problème est plus de ne pas sentir les billes que de trop les sentir. C’est sur que si vous jouez en T-shirt vous allez plus les sentir passer, mais rien de réellement douloureux.
   Ce que je peux vous garantir, c’est qu’en presque 2 ans de pratique, en protégeant correctement mes yeux, bouches et oreilles, je n’ai rien eu de plus grave que les petits bleus que je m’amuse à compter sous la douche avant qu’ils ne disparaissaient sous 24h.

Photo d’escouade lors de l’OP “Aube rouge” en Avril dernier. De gauche à droite:
Votre serviteur, Asura, notre chef de squad, Squig, Sparter et Atryas. Tout à droite: CRX notre commandant.
   Vous noterez les protections assez légères, dans une OP comme celle-ci le rythme est plus calme, pas besoins de se couvrir comme en dominicale.


   Pour vraiment faire le tour du sujet de la sécurité dans l’airsoft, il faudra parler de la vie associative, du comportement des joueurs et traiter de la question des terrains sur lesquelles jouer. (ou pourquoi l’airsoft sauvage c’est maaaaaaaaaal…)
   La question de mineurs dans ce loisir est un problème qui mérite également d’être abordé si vous devez un jours y être confronté. Ces différents points seront abordés dans de futurs articles par moi ou par Sadsax, peut-être sans faire l’objet d’articles à part entière mais abordé au détour d’un autre sujet.

Je tiens à remercier Asura ainsi que Djarvis pour les photos, ainsi que les personnes présentes dessus et l’association ATA73 pour m’avoir autorisé à les utiliser dans cet article.
Et pour terminer, finissons en musique:
YouTube Preview Image

Tags: , , ,

11 commentaires pour “[Airsoft] De la sécurité dans l’airsoft:”

  1. drloser dit :

    C’est tout de même très léger niveau sécu. Au paintball, on porte des masques ne laissant pas la possibilité aux billes de passer sur le côté, et on met un bouchon de canon dès qu’on sort du terrain, celui-ci étant encadré par un double filet de je ne se sais quelle hauteur.

  2. Tinus dit :

    Les besoins en protections ne sont pas les mêmes, les puissances sont très faibles comparées au paintball, et pas de projection de peinture, la bille ne casse pas. La seule zone qui représente un réel risque sont les yeux, et je t’assures que nos protections oculaires sont parfaitement hermétiques aux billes. (quand je dis de vérifier, c’est pour les lunettes à branches. C’est vraiment par acquit de confiance, c’est prévu pour à la base)

    Pour le reste de la sécu c’est à la discrétion des orgas et du règlement intérieur des assos. Mais oui, dans toute les assos avec qui j’ai pu jouer, les lanceurs doivent avoir la sécurité engagée (même principe que les armes qu’elles copient) dès qu’on est en pause, et chargeur désengagé/canon vide + éventuellement bouchon de sécu pour rentrer dans la zone neutre ou en allant dormir le soir.

    En ce qui concerne l’aménagement des terrains, j’ai volontairement fait l’impasse sur le sujet pour l’instant car l’article est déjà un énorme pavé. Il faudra qu’on revienne dessus avec Sadsax. Le terrain doit bien sur être aménagé de sort à ce qu’aucune bille ne risque de toucher quelqu’un à l’extérieure.
    De manière général ce n’est pas un problème, la porté des réplique est sensiblement moins grande qu’au paintball, les entrées du terrain sont normalement signalées par les orgas avec des panneaux du style “partie d’airsoft en cour, lunettes de protection obligatoires”, et les zones de jeux sont aménagées de sorte à se que la partie ne se déroule pas trop près des limites du terrain pour qu’aucune bille ne puisse atteindre l’extérieure.
    Les filets de type paintball ne sont pas fiable pour l’airsoft. (les billes risquent de passer au travers), de plus les terrains d’airsoft peuvent être très vastes, surtout dans le cas d’OP. L’aménagement deviendrait très lourd.

  3. lutin dit :

    C’est sympa d’avoir plusieurs infos sur l’airsoft.

    Cela fait plusieurs mois que les lutins dans ma tête me disent “vas sur un terrain !” “Vas faire du cosplay de soldat !” Mais dans mes moments de lucidité apparait l’inquiétude de tomber sur des fanascismes, et l’envie d’aller voir sur un terrain ce qu’il en est.
    Donc je demande à Google et là c’est le drame, terrain airsoft département, une page de “notre asso ne recrute plus” “notre asso recrute que des 2 ans exp” “Error 404″ “wesh wesh” “last update 2010″ “bot powa”
    La première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.

    Après quelque heures de recherche j’ai quand même trouvé Wild Trigger. C’est un autre extrême 100 gars sur 4ha, pour un dépucelage on ne vas pas à un gang-bang.

    Ma grande interrogation “Quand ont à pas d’amis, pas d’asso, qu’on connais personne, où faire sa 1ère partie?”

  4. Sadsax dit :

    “notre asso ne recrute plus” “notre asso recrute que des 2 ans exp”

    Sérieusement ?

    J’ai jamais vu ce genre de choses par ici, mais soit… Les imbéciles sont la majorité visible de toute communauté je suppose.
    Autant, pour peu qu’une asso peut avoir trop de membres par rapport à la taille de leur terrain, je peux donc imaginer une situation alambiquée conduisant à la première situation, autant “>2ans d’exp seulement” c’est une grosse blague.

    Pour trouver des assos, si tu as lu mon article, j’invitais les gens à se rendre ici : http://www.france-airsoft.fr/forum/index.php?showforum=37 . Et créé un nouveau sujet si toutes assos ayant un sujet semble mortes. Après tout dépendra d’ou tu es et de ta mobilité.

    Pour WildTrigger, je ne conseille pas forcément. Il s’agit vraiment d’une relation client/prestataire, et ce n’est pas forcément le meilleur endroit pour débuter. Près de la RP, j’aurais plus tendance à conseiller AMA France dans le genre “prestation”, Tigre (le proprio) est un type vraiment passionné et je pense qu’il peut être de bon conseil pour débuter (j’ai participé à plusieurs OP ww2, et ww1 à venir, organisé sur son terrain, et à chaque fois ce fut un plaisir de parler avec lui).

  5. Acnor dit :

    Tu peux regarder sur Nofrag, il y a deux threads :
    - le général : http://forum.nofrag.com/forums/threads_rallonge/topics/29297/51
    - Une liste : http://forum.nofrag.com/forums/jouer/topics/599977

    Moi je joue dans le sud de Paris. Vu que t’as regardé Wild trigger, j’en déduis que t’es en région parisienne. On a fait une partie avec eux, on en a pas trop gardé un bon souvenir.

    Si t’habites dans le coin, je peux t’inviter à une partie.
    Tu peux m’ajouter sur steam. ( http://steamcommunity.com/id/talos )

  6. Sadsax dit :

    Après, WiltTrigger, ça reste une entreprise. Pour peu qu’il y ai des gens simpas qui aillent à la partie, ça peut être fort agréable. Et l’inverse est possible aussi. C’est justement le problème.

    Mais sinon, effectivement, n’hésite pas à poster sur le thread Airsoft de Nofrag !

  7. Acnor dit :

    Le problème qu’on a avec Wild Trigger, c’est que c’est censé être une entreprise mais qu’ils sont absolument pas pro pour le prix qu’ils demandent.

  8. Tinus dit :

    Je n’ai pas grand chose à dire que Sadsax n’ai déjà dit.
    Si vous avez des difficultés à trouver des gens avec qui jouer dans vos environs, allez sur France-airsoft et cherchez la section “Recherche: Assos, Teams & Joueurs !”, choisissez votre région et crée un topic “Hey j’habite dans telle ville, Il y a quoi comme asso dans le coin ?”
    Je vois régulièrement des gens faire ça et en général ils obtiennent pas mal de réponse assez vite, des liens de forums.
    Après, vu que tu es sur Paris, tu ferai effectivement bien de voir avec la diaspora NoFrag, vous êtes pas mal dans le coin.

  9. ElTyranos dit :

    “La légende urbaine qui prétend que certaines billes de mauvaise qualité pourraient à l’occasion se fragmenter, et donc passer au travers. (ou à cause de certains grillage mal étudiés) Ce serai exceptionnel, voir probablement rien de plus qu’une légende, mais dans le doute je tiens trop à mes yeux. (parano inside)”

    Je confirme, c’est arrivé à un mec de haute normandie en début d’année, urgences and co. il n’a pas perdu son oeuil.

  10. lutin dit :

    Sadsax a dit :
    “notre asso ne recrute plus” “notre asso recrute que des 2 ans exp”
    Sérieusement ?
    J’ai jamais vu ce genre de choses par ici, mais soit… Les imbéciles sont la majorité visible de toute communauté je suppose.

    Sans troller, je l’ai vraiment lu, asso trop grande qui bloque les inscriptions dés que le beau jours arrive… j’ai pas retenu le nom de l’asso de 2exp mais je crois qu’il demandait aussi un selfie avec.

    J’avais remarqué que pour jouer il fallait passer pour le forum le france-airsoft, et vendre son profil pour rejoindre une association.
    Et c’est là que sa me gène, faire une démarche pour commencer à rejoindre une association et tomber sur des rednecks dirigés par des cagoules blanches pointues. Alors que dans ma vision, c’était comme un terrain de paintball, on se pointe quelque temps là-bas, et si le courant passe j’aurais fais des démarches pour rejoindre leur vie associative.
    J’ai déjà tenté l’expérience avec le jeu de rôle et j’ai retenu que c’était une expérience à ne pas renouveler.

    J’ai un peu lu france-airsoft et j’ai l’impression c’est le j-v.com de l’airsoft il y a de tout, du meilleur comme du pire.
    Je vais commencer à écrire sur le poste Nofrag.

    j’suis de la proche banlieue ouest parisienne.

  11. Tinus dit :

    lutin a dit :on se pointe quelque temps là-bas, et si le courant passe j’aurais fais des démarches pour rejoindre leur vie associative.

    C’est pourtant plutôt comme ça que ça commence dans l’ensemble. Beaucoup d’asso ouvrent leurs parties aux nouveaux pour quelques séances avant d’exiger une adhésion.
    Après, peut-être que vers Paris c’est différents, et puis vous devez avoir une sacrée concentration d’asso par là bas, peut-être que ça devient un peu l’usine à gaz du coup.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>