Geek’n Music

Avocados, horny music and mass murders le blog de Tinus.

BDs, e-comics et roulette à pizza

Il y a environ 2 ans j’ai découvert un être étrange, une sorte de peluche maléfique (non ce n’est pas une poupée Vaudou de Sarko), bourrée de coton ou de je-ne-sais-quoi d’autre, et rapiécées à divers endroits de son anatomie. Son regard écarlate et torve accompagné d’embruns d’alcool me mirent immédiatement mal à l’aise jusqu’au moment où je la vis brandir une arme au loin, ressemblant étrangement à une roulette à pizza. C’est à cet instant que je pris les jambes à mon coup.

Après ce premier contact, ma curiosité l’a finalement emporté sur mon instinct de préservation, je suis retourné dans ces contrées afin de me renseigner sur l’animal légendaire qui les habites, j’y ai découvert des traces de sa présence datant de 2006. J’ai rapidement pris goût à exhumer les archives de ce monde et je ne me rendais plus compte du danger qu’encourait par ce fait ma santé mentale. Voici un petit résumé de ce que j’ai pu apprendre du spécimen pendant ce temps…

Voici Morpheen:

…Ou plutôt Oni, sa représentation dans le plan d’existence dont je parlais plus haut, son avatar dans le monde qu’elle a elle même créé. (Oni ou Morpheen, comme vous voulez) Morpheen est la tenancière des lieux, Oni est la créature qui peuple ce monde, issue de la psyché de Morpheen la grande prêtresse de la loose.

- L’Oni a un régime alimentaire omnivore, avec une préférence pour un ensemble de pain, volaille, salade, tomates, ognons et sauce samouraï. (voir ici, ici et ici)
- L’Oni peut hiberner pendant de longue périodes, de manière général il ne faut pas espérer la voir donner signe de vie plus d’une ou deux fois par mois… … si vous avez de la chance.
- L’Oni a des petits camarades de “jeux” à l’humour aussi douteux que le siens:

- L’Oni est fan de Boulet.
- L’humour d’Oni aurait tout-à-fait sa place sur Wefrag.

Car ne vous y trompez pas: Oni est dangereuse et on n’a pas encore finit le décompte de ses victimes. Ne cherchez pas la logique, elle s’attaque a tout, de manière gratuite ou pour des raisons plus obscures, il se pourrait même que la prochaine victime soit un des nôtres… (fait gaffe à ton costard Gooddick)

Si toutefois vous survivez au premier contact, sachez que Morpheen fût khâgneuse il n’y a pas si longtemps, et poursuit encore des études de lettres, cela se ressent dans son humour, mélange de trash et de subtilités. Elle maitrise également les formules de politesses pour la rédaction de lettres officielles, et est ainsi capable d’éviter les fautes de bienséances.

Cela fait donc 2 ans que j’observe de loin l’Oni sauvage, et ma stabilité mentale semble en avoir pris un sacré coup comme l’atteste la rédaction de ce billet.

Bon, pendant que j’y suis je parle en vrac de quelques autre blogs-BD ou e-comics qui valent le coup d’oeil:

-Sombre et Bizzard, le blog de Slo:
Attention ! Slo est un gros déviant donc NSFW ! J’apprécie ce dessineux en particulier pour ses couleurs comme ces quelques exemples:, , et puis aussi celle-là.
Quelques portfolios pour finir.
Son blog n’a pas été mis à jours depuis longtemps, cependant il n’est pas mort puisqu’il taff sur MetalManiax avec Fef et svart.

- Gone Whith the Blastwave: J’aime beaucoup le style du dessin. Les tribulations de 2 soldats très (mais alors très !) stupides dans un monde post-apo. Vous connaissez surement, c’est du non-sens complet et c’est en anglais. 46 pages de bêtise crasse, dommage que l’auteur n’ai pas donné de nouvelle depuis à peu près aussi longtemps que la dev-team de Black Mesa Source.

- Rore, tais-toi! le blog de Rore.

- Edit: Yap, le blog de Pierrot, parce que je l’avais oublié et qu’en repassant sur son blog à l’instant je me suis marré comme un con pour l’histoire du casque de chantier jaune.

Et pour finir, puisqu’on a pas encore parlé de musique dans cet article, je vous laisse avec une petit vidéo WTF que j’ai du récupérer chez MetalManiaX:
YouTube Preview Image


Tags: , , ,

4 commentaires pour “BDs, e-comics et roulette à pizza”

  1. polioman dit :

    Ca fait un moment que je n’avais pas vu Oni, il faut que je retourne voir ce que ça donne :)

  2. Grendel dit :

    la loose, c’est en gros la dilatation, le relâchement.
    la lose, c’est le terme que tu voulais employer.

  3. Tinus dit :

    Non non, j’ai bien fais gaffe:

    “Un jour, on m’a mise sous morphine.

    J’me suis réveillée, j’étais la Grande Prêtresse de la Loose.
    Allez savoir. Les infirmières m’ont dit que j’avais récité du Mallarmé pendant ma semi-conscience. J’les crois.
    Depuis, j’assume la Loose.

    La Loose, c’est tout un concept, c’est une religion. Elle rassemble un petit groupe d’adeptes convaincus, les Loosers (pas pareil que “losers”, note bien : ceux-là, il y en a plein et ils sont pas spéculatifs pour un sou). Des spécimens bien représentatifs, il y en a plein mes liens, mais les cas vraiment pathologiques restent Kojiro, Mage et Porcupine. Parce que la Loose, c’est en particulier la Loose de la prépa, contre laquelle le seul remède est le rire, le rire en perfusion.

    L’Eglise de la Loose est un théâtre, le Petit Théâtre de la Loose. Il a été créé par la Divinité Suprême et Sublime du Cynisme et de la Loose : Goretta. C’est pourquoi nous lui rendons grâces chaque matin en nous levant et lui offrons de sanglants sacrifices. A chaque fois que nous pastichons le genre révolutionnaire qu’elle a créé, nous nous roulons à ses genoux avec des tremblements d’extase. Moi, son humble serviteuse, je lui lèche les pieds avec application, pour les siècles des siècles et la Loose de la Loose.”

  4. Grendel dit :

    ah bah s’il y a des tremblements d’extase, je retire.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>