Random Pxel

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Sygil.

Slender: The Eight Pages /Test Express\ Amnesia Style

slender-eight-pages

Sorti au milieu de l’année 2012, ce jeu a rapidement fait l’objet d’un buzz et connait aujourd’hui un gros succès. Utilisant le moteur Unity, le jeu propose une expérience très simple mais très efficace. Vous êtes lâché au milieu d’une carte, de nuit, dans une forêt avec votre lampe torche, seul rempart entre vous et le Slender Man, sorte de monstre humanoïde disproportionné. Votre but : trouver 8 pages d’un journal avant de vous faire rattraper et tuer. Mais attention, plus vous progressez et ramassez de pages, plus le Slender Man se rapproche. Au début simple observateur, il commence à partir de la quatrième page à se téléporter près de vous pour mieux vous surprendre et vous piéger. A noter qu’il commence à se manifester même sans que vous ayez trouvé une seule page, généralement à partir de la cinquième minutes de jeu. Les parties ne durent d’ailleurs pas plus de 13 minutes.

Le jeu en lui-même remplit parfaitement son rôle qui est de nous faire peur. Il se rapproche beaucoup de Penumbra ou d’Amnesia dans la mesure où il est déconseillé de regarder le monstre sous peine de rapidement mourir mais aussi et surtout à travers tout l’aspect sonore puisque, comme Amnesia, c’est avant tout l’ambiance qui rend le soft si particulier et réussi. Tellement réussi que Parsec Studio, qui est à l’origine du jeu, prévoit de sortir un nouvel épisode, payant cette fois (20 euros), sur Steam, au début de l’année prochaine.

Pour finir sur le jeu, j’ai fait une petite vidéo de gameplay. A la base la session a duré 11 minutes, j’ai tout condensé en 4. J’ai aussi augmenté la luminosité au montage car l’encodage Youtube assombrissait un peu trop la vidéo à mon goût. YouTube Preview Image

Une autre chose intéressante à savoir sur le background du jeu, c’est que son monstre est en fait une création d’Internet. Son histoire commence sur le site somethingawful.com qui proposait alors à ses lecteurs de créer des images truquées sur lesquelles apparaîtraient des créatures ou évènements surnaturels. Voici quelques exemples où on peut voir le Slender Man:

Derrière les enfants, la forme blanche.

Derrière les enfants, la forme blanche.

En arrière plan, sur le toit.

En arrière plan, sur le toit.

A partir de là, toute une myhtologie s’est développée autour de la créature, plusieurs films ont d’ailleurs vu le jour,  dont notamment un petit documentaire et un court-métrage plutôt bien faits. YouTube Preview Image http://www.dailymotion.com/videoxuu9s9

10 commentaires pour “Slender: The Eight Pages /Test Express\ Amnesia Style”

  1. jeff69006 dit :

    Même la vidéo m’a fait flipper. J’ose plus me mettre dessus de peur de faire des bonds de 10m sur mon bureau !

  2. Titoine dit :

    Ce jeu est une petite tuerie. J’adore y faire jouer mes connaissances. Avec un projo et un home cinéma, c’est vraiment une ambiance d’enfer.

  3. Benjix dit :

    Dans le même genre, il y a ‘The Haunt’. Basé sur le même principe mais plus abouti (graphisme, feeling, ambiance..)

  4. Kirby dit :

    “A la base la session a duré 11 minutes, j’ai tout condensé en 4″

    Tu aurais pu divisé ce temps par deux en sprintant dans ton run, tu ne fais que marcher. Pas très convainquant ça comme victime apeurée!

  5. T0Y dit :

    Voila une vidéo qui résume bien mon opinion à propos de ce “jeu” et des youtubeurs qui en font des vidéos à répétition pour en tirer du pognon. Easy Money - Part 1/170
    C’est également valable pour Amnesia, et je sens déjà que pour trouver des reviews intéressantes de A machine for pigs il va falloir creuser dans les montagnes de fiente que sont les let’s play/scarecam qui encombrent youtube.

  6. Sygil dit :

    Je ne connaissais pas ce jeu il y a moins d’une semaine et c’est vrai que j’ai été assez étonné de voir le nombre de youtubeurs qui l’utilisent pour faire le plus de “vues” possible. Mais cela n’enlève rien au fait que le jeu, si simpliste soit-il, est plutôt réussi dans son genre.

  7. ap0k41yp5 dit :

    T0Y ton commentaire m’a fait penser à cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=rxUezszu62c.

    Concernant le jeu en lui-même, j’arrive à comprendre que des gens aiment, mais personnellement ça me laisse de marbre. Je dis pas ça pour faire “look at me, I’m hardcore !”, je me suis fortement chié dessus à certains passages de Doom 3, mais je trouve que ce genre de jeux basés uniquement sur le “faire peur” font retomber toute la tension des rencontres ou évènements inattendus. Je ferai la même critique à Amnesia, qui a au moins le mérite d’être pas trop mal construit niveau univers/histoire.

  8. nico dit :

    Pour terminer le jeu sans problème, il suffit de ne jamais se retourner quoi qu’il arrive et de fuir les culs-de-sac comme la peste.

  9. Tkos dit :

    T0Y a dit :
    Voila une vidéo qui résume bien mon opinion à propos de ce “jeu” et des youtubeurs qui en font des vidéos à répétition pour en tirer du pognon. Easy Money - Part 1/170
    C’est également valable pour Amnesia, et je sens déjà que pour trouver des reviews intéressantes de A machine for pigs il va falloir creuser dans les montagnes de fiente que sont les let’s play/scarecam qui encombrent youtube.

    Effectivement ils rendent fou avec leur “let’s play” et autre vidéo “découverte” complètement pourries. Si bien qu’il devient difficile de trouver des scènes de gameplay non commentée par des pré-pubères …

  10. vasquaal dit :

    S’il n’y avait qu’un “Let’s Play” sur Slender Man à voir, ça devrait être celui-ci : http://www.youtube.com/watch?v=aXwkfSmYkf4

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.