Archive pour la catégorie ‘Vieux jeux de légende’

Art by Derek Yu

This tutorial uses Zandronum as the Doom port to run the game engine and Doomseeker to manage the servers. The aim is to set-up a Coop online game with minimal computer and server knowledge. However, here are also all the information you need for single player enjoyment.

-Download Zandronum here

Install in the folder of your choice

-Retrieve the .wad file from your Doom install folder, or dig a .wad from abandonware websites. If you don’t own Doom, the best legal way is just to get the .wad from the shareware (this is not the full game but one episode of Doom). Note that you will play on the levels from the .wad you use (Ultimate Doom, Doom 2, Final Doom, custom maps and so on).

Place these .wad files in the installation folder of Zandronum.

-Download Brutal Doom version * here

(* stands for the most recent version number, 19 as I write these lines)

Place the brutal*.pk3 file in the installation folder of Zandronum, or elsewhere.

I will begin with how to configure Zandronum to play in the best conditions, then move on to the multiplayer part with Doomseeker and how to create a simple server.

Configure the game or play single player

To launch Brutal Doom, three ways.

1) either drag and drop the brutal*.pk3 file on Zandronum.exe

2) either press SHIFT + right click on the brutal*.pk3 file, Open with (Or just Open if Open with is not available), Choose the default program then browse through your files and choose Zandronum.exe. From now on, opening the brutal*.pk3 file will be enough to launch the game. It is also possible to create a shortcut for your desktop. If you use this way to launch the game, you will need to do it again for every new version of Brutal Doom.

3) either the last alternative that is to place the brutal*.pk3 file in a folder named skins in the Zandronum folder, launching Zandronum.exe will be enough to take Brutal Doom into account. However, this way is not compatible with multiplayer mode and only recommended if you play single player only.

4) to play a custom map in single player, put brutal*.pk3 in the skins folder of Zandronum then drag and drop the .wad from the custom map of your choice on Zandronum.exe. Then choose between Ultimate Doom or Doom 2 (provided you have their .wad) to run the map. Some maps require one or the other to run.

Once Brutal Doom and Zandronum are launched, the software should have directly detected the .wad that you have in the Zandronum folder and will ask you which version of the game to choose. You can also choose the render mode, Software will use your CPU while Hardware will use your GPU. In doubt, stay in Software mode.

I will now explain the different options to change in the menu to play the game in the best conditions.

Options>Customize controls:

Fire on Mouse 1, Secondary fire on Mouse 2, Use/Open on E or F, Jump on Space, Crouch on Shift, Mouse Next weapon on Mouse wheel Up, Previous weapon on Mouse wheel Down, then further down Kick on E or F, Reload on R. Of course key binding choice is subjective, just make sure you have keys for these actions

Options>Mouse options

Make sure that Enable mouse is on Yes and Always mouselook to ON. For the ones that like inverted view, you can change it in this menu.

Options>Player Setup

Change your name and the color of your armor. Here it is better to have Always Run to ON.

Options>Set Video Mode

Change the Aspect Ratio to 16:9 if that is how your screen is, or 4:3 if you have an old monitor. Select a resolution as high as possible according to the resolution of your screen.

Options>Display Options>Automap options

Change Map Color Set from Custom to Traditional Doom.

Options>Display Options>HUD options

Crosshair, pick the one your prefer. To see changes in real time, launch a game then come back to this options menu.

Fullscreen HUD on Classic Style and Stretch Status Bar to ON. To display the HUD as it originally was in Doom, launch a game, come back to this options menu and move the Screen Size cursor to the left until the face of the Doomguy is displayed. If you do not want the original HUD bar and the Doomguy face, there is no need to modify these settings. If you do not want the original HUD bar but still would like the Doomguy face, the Brutal Doom creator has a custom answer. Download this file, decompress it and place the .wad corresponding to your screen (16:9 or 4:3) in the skins folder of your Zandronum folder (create that folder if it does not exist yet).

You can now play Brutal Doom with good settings.

Configure the server or play multiplayer

In the installation directory of Zandronum, there is a Doomseeker folder. Launch doomseeker.exe. In Engines>Zandronum>Path to executable, target the Zandronum folder. Click on OK/Apply.

Click on the red arrows at the top left to get a list of the servers. In the search bar, type in Brutal to display the public servers running Brutal Doom. However please note that if you join one, you might encounter a whole range of error messages or issues. Either an incompatibility between different versions of Zandronum, either new files to download, or “acs fatality is already defined in global”. If you happen to see this error message, you must remove the brutal*.pk3 file from your skins folder. When you want to play the game in single player, just drag and drop the file on Zandronum.exe. Good luck!

If you intend to create a server, in Doomseeker Options>Configure>Custom servers, click on “Add” and type in Host your public ip address (if you want to know it, type in what is my ip in Google), and as a port leave 10666. Please note that it is very likely that you will need to open your port/redirect your port on the UDP port 10666. You can usually set this up on the firewall of your router, you will hopefully find a tutorial/guide specific to your router on the web. You can use that software to verify the port redirection.

Then in Doomseeker, File>Create a server. Executable must target your Zandronum folder. Type in a server name and keep the port on 10666. Game mode, Cooperative if you so desire. In the IWAD line, target the .wad file of the Doom you want to use (Ultimate Doom or Doom 2) then in the Additional WADs and files,  click on Add and target the brutal*.pk3 file of Brutal Doom. This is also where you can add a custom map, by clicking on Add and targeting its .wad file. Please note that some custom maps require Doom 1 while others require Doom 2. The Map line can remain empty if you start a .wad from the very beginning, otherwise type in E1M1 or MAP01 or else to start from a specific map (Episode 1 Map 1 and so on for Doom 1, MAP01 and so on Doom 2). Make sure that Broadcast to Master is ticked.

Let us now review the tabs. In Rules, you can change the difficulty of the game (I recommend the highest one, Nightmare, because there is no permanent death in Coop), and provide the maximal number of players that you want (including the host that creates the server). In the Misc tab, you can add a password to the line Connect password. You can change other details from the gameplay in the tabs, but I will not cover them here. Once done, at the bottom of the window click on Start server. In the new window that appeared (the server), the host can click on File>Join server to enter the game (not so easy if you added a password, see below).

Your server should appear in the server list of Doomseeker, think about clicking on the red arrows to get the servers or on the refresh button to see it (the host should use this list to enter the server so that the password prompt can be filled in here). Once the server is joined, Doomseeker will automatically launch Zandronum and enter the game. Press space to join the fight (and also press space to move on to the next map at the end screen).

My knowledge and guide stop here, if you have any issue take a look at the FAQ of Brutal Doom or Zandronum.

Art by Derek Yu

Ce tutoriel utilise Zandronum pour faire tourner le moteur du jeu et Doomseeker pour gérer les serveurs. Le but est de paramétrer du coop en ligne avec un minimum de connaissances en informatique nécessaires.

-Téléchargez Zandronum ici

Installez dans le répertoire de votre choix

-Récupérez le fichier .wad de votre Doom dans son répertoire d’installation, ou fouillez dans la section Wads de Doom4Ever. A noter que vous jouerez dans les niveaux du .wad que vous avez choisi (Ultimate Doom, Doom 2, Final Doom, etc.)

Placez le(s) fichier(s) dans le répertoire d’installation de Zandronum.

-Téléchargez Brutal Doom version X ici

(X représentant la version la plus récente, 19 au moment où j’écris ces lignes)

Placez le fichier dans le répertoire d’installation de Zandronum, ou ailleurs.

Je vais commencer par expliquer comment configurer Zandronum pour jouer dans de bonnes conditions, puis passer à l’aspect multijoueur avec Doomseeker et comment créer un serveur simple et basique.

Configurer le jeu ou jouer en solo

Pour lancer Brutal Doom, trois possibilités.

1) soit glissez-déposez le fichier sur Zandronum.exe

2) soit faites MAJ/SHIFT + clic droit sur le fichier .pk3, Ouvrir avec (Ou juste Ouvrir si Ouvrir avec n’est pas disponible), Choisir le programme par défaut puis parcourrez vos fichiers et choisissez Zandronum.exe. Dorénavant il suffira d’ouvrir le fichier .pk3 pour lancer le jeu. Il est aussi possible de créer un raccourci de ce fichier pour votre bureau. Si vous réalisez cette manipulation, il faudra recommencer à chaque nouvelle version de Brutal Doom.

3) soit la dernière alternative qui est de placer le ficher .pk3 dans un répertoire skins dans le répertoire de Zandronum, il suffira de lancer Zandronum et Brutal Doom sera systématiquement pris en compte. Cependant cette méthode est incompatible avec le mode multijoueur.

4) pour jouer sur une map custom en solo, placez*.pk3 dans le répertoire skins de Zandrom puis glissez-déposez le fichier .wad de la carte custom de votre choix sur Zandronum.exe. Puis choisissez entre Doom ou Doom 2 (si vous avez leur .wad, à noter que certaines maps ont besoin de Doom 1 ou de Doom 2) pour lancer la campagne custom.

Une fois Brutal Doom et Zandronum lancés, le logiciel devrait avoir détecté directement les .wad que vous utilisez et vous demande quelle version de Doom choisir. Vous pouvez aussi choisir le mode de rendu, Software va utiliser votre CPU/processeur et Hardware votre GPU/carte graphique. Dans le doute restez en mode Software.

Passons maintenant en revue les options pour faire fonctionner le jeu dans les meilleures conditions.

Options>Customize controls

Fire sur Mouse 1, Secondary fire sur Mouse 2 (bouton droit de la souris), Use/Open sur E ou F, Jump sur Space, Crouch sur Maj/Shift, Mouse Next weapon sur Mouse wheel Up, Previous weapon sur Mouse wheel Down (molette de la souris), maintenant plus bas Kick sur E ou F, Reload sur R. Bien sûr le choix des touches est subjectif, assurez-vous juste d’avoir paramétré ces touches.

Options>Mouse options

Vérifiez que Enable mouse est sur Yes et Always mouselook sur ON. Pour les amateurs de visée inversée, ça se change ici.

Options>Player Setup

Changez votre nom et votre couleur. Il vaut mieux laisser Always Run sur ON.

Options>Set Video Mode

Changez l’aspect Ratio pour 16:9 si c’est ce que propose votre écran, ou 4:3 si vous avez un vieil écran. Sélectionnez une résolution aussi élevée que possible.

Options>Display Options>Automap options

Passez Map Color Set de Custom à Traditional Doom.

Options>Display Options>HUD options

Crosshair, choisissez votre affichage pour la visée. Pour voir les modifications en temps réel, lancez une partie puis revenez à cet écran d’options.

Fullscreen HUD sur Classic Style et Stretch Status Bar sur ON. Pour affichez le HUD tel qu’il était dans Doom, lancez une partie, revenez sur cet écran d’options et faites bouger le curseur de Screen Size vers la gauche pour avoir la tête du Doomguy affichée. Si vous ne voulez pas de la barre de HUD d’origine, ne faites pas cette modification. Si vous ne voulez pas la barre mais voulez quand même un affichage de la tête, le créateur de Brutal Doom a une solution. Téléchargez ce fichier et placez le fichier .wad correspondant à votre écran (16:9 ou 4:3) dans le répertoire skins de votre répertoire d’installation de Zandronum (créez ce répertoire skins si il n’existe pas).

Vous pouvez maintenant jouer à Brutal Doom dans de bonnes conditions.

Configurer le serveur ou jouer en multijoueur

Dans le répertoire d’installation de Zandronum, il y a un répertoire Doomseeker. Lancez doomseeker.exe. Dans Engines>Zandronum>Path to executable, indiquez le répertoire d’installation de Zandronum. Cliquez sur OK/Apply.

Cliquez sur la double flèche rouge en haut à gauche pour obtenir la liste des serveurs. Dans la barre de recherche, tapez Brutal pour afficher les serveurs publics proposant Brutal Doom. A noter que si vous en rejoignez un, vous aurez peut-être différents messages d’erreurs ou souçis. Soit une incompatibilité des versions de Zandronum, soit des fichiers supplémentaires à télécharger, soit “acs fatality is already defined in global”. Si vous avez cette dernière erreur, vous devrez retirer votre fichier brutal*.pk3 de votre répertoire skins. Lorsque vous jouez en solo, vous pouvez juste le glisser-déposer sur Zandronum.exe. Bon courage !

Si vous voulez créer un serveur, dans Doomseeker Options>Configure>Custom servers, ajoutez (add) dans Host votre adresse ip publique (tapez what is my ip dans Google), et comme port laissez 10666. A noter qu’il est très probable que vous devrez ouvrir votre port/faire une redirection de port sur le port UDP 10666. Ça se règle en général sur le firewall de votre routeur, trouvez un tutoriel adapté à votre routeur/FAI sur le net. Utilisez ce logiciel pour vérifier.

Ensuite dans Doomseeker, File>Create a server. Executable doit pointer sur votre répertoire d’installation de Zandronum. Choisissez un nom de serveur et gardez port sur 10666. Game mode, Cooperative si vous le souhaitez. A la ligne IWAD, ciblez le fichier .wad que vous voulez utiliser (Ultimate Doom ou Doom 2) puis dans la section Additional WADs and files, cliquez sur Add et ciblez le fichier brutal*.pk3 de Brutal Doom. C’est aussi ici que vous pouvez ajouter une map custom, en cliquant sur Add et en ciblant son .wad. A noter que certaines maps custom nécessitent Doom 1 tandis que d’autres nécessitent Doom 2. La ligne Map peut rester vide si vous démarrez l’aventure, autrement écrivez E1M1 ou MAP01 ou autre pour en rejoindre une plus avancée directement (Episode 1 Map 1 et ainsi de suite pour Doom 1, MAP01 et ainsi de suite pour Doom 2). Assurez-vous que Broadcast to Master est coché.

Passons aux onglet. Dans Rules vous pouvez changer la difficulté (je recommande le max, Nightmare, car la mort n’est pas définitive en Coop), et indiquer le nombre maximal de joueurs (hôte compris). Dans Misc, vous pouvez ajouter un mot de passe à la ligne Connect password.  Vous pouvez changer d’autres détails de jeu dans les onglets, mais je ne vais pas m’attarder dessus. Une fois terminé, en bas cliquez sur Star server. Dans la nouvelle fenêtre qui est apparue (le serveur), l’hôte peut cliquer sur File>Join server pour entrer dans la partie (ne fonctionne pas aussi facilement si vous avez ajouté un mot de passe).

Votre serveur devrait apparaitre dans la liste des serveurs de Doomseeker, pensez à afficher la liste des serveurs (double flèche rouge) ou à rafraîchir pour le voir (et l’hôte devra passer par cette liste pour que le mot de passe lui soit demandé par Doomseeker). Une fois le serveur rejoint, Doomseeker va lancer automatiquement Zandronum et rejoindre la partie. Appuyez sur Espace pour rejoindre l’action.

Mes connaissances et explications s’arrêtent ici, si vous avez des problèmes consultez les FAQ de Brutal Doom ou de Zandronum.

Brutal Doom

Jeudi 13 décembre 2012

Tutorial: Comment installer et paramétrer Brutal Doom ?
Tout d’abord, il vous faut Brutal Doom version X, X représentant le nombre de la plus récente version. Dézippez-le et vous obtenez le mod Brutal Doom, le fichier qui se termine par .pk3.
Il vous faut ensuite le Doom de votre choix, et pour cela il vous suffit de récupérer le fichier .wad de votre Doom, en fouillant votre dossier d’installation ou autre. Les campagnes de la communauté sont compatibles. Pas mal de choses se trouvent dans la section wad du site Doom4ever.

Téléchargez le programme zDoom. Dézippez-le dans le répertoire de votre choix. Dans ce même répertoire, vous devez placer votre .wad du Doom de votre choix et le fichier .pk3 du mod.
Maintenant, deux méthodes, soit vous glissez le fichier .pk3 sur le fichier zdoom.exe et le jeu se lance. Attention de refaire cette manipulation à chaque lancement si vous utilisez cette méthode, sinon le jeu se lancera sans Brutal Doom.
Soit vous faites un clic droit sur le fichier .pk3, vous choisissez “ouvrir avec” et vous parcourez vos dossiers pour trouver zdoom.exe et vous l’assignez pour ouvrir le .pk3. Ensuite, à chaque fois que vous double-cliquerez sur le fichier .pk3, le jeu se lancera sans avoir besoin de refaire la manipulation. Vous pouvez même faire clic droit sur le .pk3, créer un raccourci et le mettre sur votre bureau.

Vous pouvez mettre plusieurs Doom/WAD dans votre répertoire, au lancement zDoom vous demandera toujours de choisir. Cependant si vous préférez avoir un répertoire différent pour chaque Doom, la deuxième solution n’est pas très pratique.


Une fois le jeu lancé, appuyez sur Echap pour afficher le menu, et si le titre “Brutal Doom” est affiché au-dessus vous avez réussi. Maintenant un tour dans les options est obligatoire ! Dans “Set video mode” vous pouvez changer la résolution en fonction de ce qui va avec votre écran. Allez ensuite dans “Customize controls” pour avoir les touches de straff, puis le reste à votre guise. N’oubliez pas les nouvelles fonctions un peu plus bas (descendez avec la molette), comme “kick” pour le coup de pied. Juste sous “kick”, “reload” sert à recharger certaines armes. Dans “Player setup” si vous le souhaitez vous pouvez mettre “courir” en permanent (Always run). Dans “Mouse options”, mettez “Always mouselook” sur ON et dans “HUD options” mettez un “Default crosshair”. En effet, Brutal Doom enlève la visée automatique et il vous sera nécessaire de viser à la souris comme dans les jeux modernes. Les headshots sont possibles.

Pour le Coop/Multijoueur, voici un tutorial avec Zandronum/Doomseeker.

Et donc, pourquoi Brutal Doom ? Entre autres:
Le jeu est encore plus violent. Du démembrement, des éclaboussures sur les murs, etc. Extrêmement jouissif.
Les ennemis ont de nouvelles animations, comme des morts différentes ou un moment d’agonie que vous pouvez abréger.
Les armes ont encore plus de punch. Le pistolet a été remplacé par un fusil d’assaut, clic droit pour zoomer.
Certains ennemis sont beaucoup plus bourrins qu’avant, ce qui compense (légèrement) la puissance du joueur. Aussi, certains ennemis peuvent laisser tomber leur arme à leur mort, tels les Mancubus.
L’invisibilité qui n’était pas terrible dans l’original a été remplacée par un Marine a libérer (coup de poing ou kick). Attention les ennemis qui vous repèrent peuvent tuer le Marine en otage.
Il y a des fatalités avec les poings (appuyez sur recharger avec les poings pour les désactiver).
Comme vous pouvez le voir dans “Customize controls”, tout en bas, il est possible de faire des roulades, et même un doigt d’honneur/des répliques à la Duke Nukem.


A part certains niveaux trop labyrinthiques ou les textures des niveaux sur Terre, le jeu passe très bien l’épreuve du temps. Doom était excellent, Brutal Doom le rend encore meilleur.

Command & Conquer

Jeudi 24 janvier 2008

A l’occasion de ses 12 ans (il est sorti en 1995), Command And Conquer 1 est devenu gratuit (!). Après un petit rappel, je vais vous expliquer où le télécharger et comment le faire marcher sur XP (et 2000).

C’est l’occasion rêvée pour se replonger dans ce jeu d’anthologie de Westwood Studios, qui a donné au genre du RTS (Stratégie Temps Réel) ses lettres de noblesse (avec WarCraft aussi, mais ça, c’est une autre histoire).

Le premier RTS est Dune 2, en 1992 et par ces mêmes studios Westwood. C’est dans ce jeu qu’on voit toutes les bases du genre et de la série des CnC, mais le gameplay était émergeant et pas encore très souple.

La version française valait le coup rien que pour l’horreur du doublage : en effet, un seul doubleur a réalisé toutes les voix, et il ne parle même pas bien français.

Pour les courageux, vous trouverez facilement ce jeu en abandonware ici en Fr et ici en Vo.

C’est ensuite qu’arrive Command & Conquer, qui reprend les principes de Dune 2, en mieux, avec des innovations majeures tel le cliquer-tirer qui permet de sélectionner plusieures unités en même temps. Essayez Dune 2 et vous comprendrez votre douleur si ce système n’avait pas été inventé dans les RTS : cliquer chaque unité une par une pour leur donner des ordres. Pas pratique quand on doit gérer une armée et plusieurs fronts… Une autre innovation majeure, qui n’a pas été reprise assez vite par les concurrents, c’est la possibilité d’enregistrer des groupes d’unités (Enregistrés avec Ctrl +1,2,3,… et rappelés en appuyant sur 1,2,3,… la base de toute micro-gestion efficace). De plus, le jeu intègre un nombre impressionnant de cinématiques, qui renforcent l’ambiance et qui ont imposé à la plupart des RTS de suivre cet exemple !

Si vous n’y avez jamais joué, vous vous demanderez si ça n’est pas suicidaire de tenter l’expérience maintenant, et ben non, car le gameplay est déjà intuitif, les graphismes restent regardables sans problème, et la vitesse du jeu est bien plus rapide que dans les autres RTS (à part les collecteurs de ressources qui sont vraiment lents, il faut en faire plusieurs).

L’ambiance du jeu est un futur proche, assombri par la Guerre du Tiberium (une ressource nouvelle apparue sur Terre) que se livrent les forces du GDI (Global Defense Initiative) et la Confrérie du NOD.


Voilà maintenant la marche à suivre pour télécharger et jouer au jeu sur XP (et 2000) :

1)Tout d’abord, téléchargez les CDs du jeu. Le problème étant que tous les sites renvoient vers EA, qui les as retirés de son FTP et demande de les télécharger sur d’autres sites.
Heureusement, Gamershell les a :
-CD du GDI
-CD du Nod

Les fichiers sont au format iso, vous devez donc soit graver l’image par Nero, soit monter l’image par Daemon Tools.

2)Une fois un des cd gravé ou l’image lancée, vous pouvez installer le jeu. N’acceptez aucune des autres propositions telles que DirectX ou AcrobatReader, ce sont des veilles versions et vous avez forcément plus récent sur votre ordi, ne prenez pas de risque de conflit. Il faut décocher DirectX, et pour les autres, cliquez sur cancel quand c’est proposé après l’installation du jeu.

Il parait que le programme WestwoodChat permet de jouer online, mais que sur XP ça ne marche pas, je n’ai pas essayé (ni installé).

Bon, maintenant que vous avez installé le jeu, il va falloir le patcher.

3)Tout d’abord, il manque une dll.
Téléchargez le ccgoldxppatch, et mettez le fichier .dll qu’il contient dans le répertoire où vous avez installé Command & Conquer.

4)Il faut ensuite télécharger ce High-Res patch.
Vous devez choisir une résolution parmi celles proposées dans le patch, personnellement j’ai pris 1024×768 sinon j’ai des bugs d’interface, après vous verrez si par exemple c’est trop étiré ou la barre a droite est toute noire, pour changer il vous suffit de refaire les étapes à partir de maintenant pour voir si la taille convient, et pour l’interface il faut redémarrer l’installation du début sinon elle bug toujours.

Dans le répertoire source du patch, cherchez la résolution choisie, et copiez/collez le fichier dans le répertoire où le jeu est installé.
Dans le répertoire de la résolution choisie, copiez les deux fichiers dans le répertoire où le jeu est installé.
Dans le répertoire du jeu, faites glisser l’icône de C&C95.EXE sur celle de cc95hires_(votrerésolution).exe.
Ça vous demande juste d’appuyer sur une touche pour confirmer.
5)Faites maintenant un clic droit sur C&C95.exe. Sélectionnez Propriétés puis compatibilité. Cochez “Exécuter ce programme en mode de compatibilité pour : Windows 95″, et cochez la case tout en bas, dans paramètres de saisie : “Désactiver les services de texte avancé pour ce programme”.

Normalement, vous devriez maintenant pouvoir lancer le jeu. Il est possible que vous ne voyez pas la 1ère cinématique, vous devez laisser tourner (on ne peut pas la zapper la 1ere fois) et au bout d’un moment quand vous entendez qu’elle est finie, cliquez au pif sur espace, echap, entrée, bouton souris ou nimporte quoi pour voir si ça fait quand meme apparaitre le menu de choix GDI/NOD, sinon faites un Ctrl + Alt + Supr, terminez le programme de C&C, attendez que votre windows se restabilise et relancez le jeu. Si ça ne marche toujours pas, changez de résolution ou essayez une autre méthode un peu plus loin.

Les videos et les menus apparaissent réduits, c’est normal.

Lors des premières missions, les cartes sont toutes petites alors il est possible qu’un morceau soit affiché en double dans un coin de l’écran.

Lors de la carte du choix de missions, il faut cliquer au pif sur les pays si vous ne voyez pas les flèches.

Si avec mes explications ça ne marche pas, je vous invite à essayer la doc officielle que j’upload vu qu’elle n’est plus dispo sur le ftp de EA, ou une explication d’un développeur ici ou un autre guide assez clair ici. En fait, il faut surtout jouer avec la page Compatibilité dans les Propriétés de C&C95.exe et du SETUP.exe (avant installation dans ce cas là), en cochant décochant un peu différemment pour voir ce qui marche. Quand ça marche pas, écran noir permanent, il suffit de faire un bon vieux Ctrl + Alt + Supr pour s’en sortir, et ça va ça ne m’a jamais fait planter windows derrière. A partir de là je ne peux pas plus vous aidez, chez moi ça marche de la manière que j’ai décrite et pas d’une autre manière.

Quelques conseils pour les débutants : il faut déployer le véhicule de départ pour fabriquer une base. A gauche de la barre d’interface, il y a une jauge d’électricité. La barre d’interface à droite permet de lancer la construction de bâtiments et d’unités. Elle permet aussi de sélectionner vendre et réparer. Pour placer un bâtiment qui est prêt, il faut cliquer dessus et le placer sur le terrain. Les ingénieurs peuvent capturer des bâtiments ennemis. Pour avoir des ressources, il faut construire une raffinerie qui envoie un collecteur vers les champs de tiberium. Une veille astuce consiste à construire plusieures raffineries et puis de les vendre pour récupérer un collecteur pas cher. Les collecteurs sont lents, il en faut plusieurs. Pour construire des unités plus vite, il faut plusieurs baraquements, mais vous ne pouvez construire qu’un seul type d’unité à la fois. Quand vous avez plusieurs bâtiments de productions, vous pouvez double-cliquer sur un pour le définir comme point de sortie.

Doom 1 & 2

Samedi 12 mai 2007

Prenez le programme zDoom ici.

Mettez le dans un dossier, et ajoutez-y les fichiers du Doom que vous choisissez.
(Repertoire WADS)

Et voilà ! Vous pouvez rejouer à Doom 1 & 2 sur votre PC actuel et dans les meilleures conditions. Faites un tour dans les options et configurez comme pour jouer à un FPS actuel selon vos goûts : touches de straff, mouse en freelook automatique, always run. Mettez une meilleure résolution.

Et maintenant éclatez vous. (F6/F9 pour les quicksave/quickload)

MULTIJOUEUR : Utilisez Skulltag pour jouer en multi ! Ca fonctionne comme zDoom, et n’oubliez pas de faire un tour dans les options du multiplayer pour customiser votre perso.
Utilisez le programme dans le repertoire pour lancer une recherche de serveur, les petits bonhommes à gauche indiquent le nombre de joueurs présents. Pour changer d’équipe, passez en spectateur (dans le menu Multiplayer) puis réappuyez espace pour choisir à nouveau une équipe.

(Edit : DOOM DS

–>article ici<–)

Qu’est ce que c’est bon ! Les FPS de maintenant sont bien moins funs ! L’ambiance est réussie, c’est super bourrin, plein de petits détails bien fignolés, bref on passe un excellent moment bien défoulant. Le jeu est quand même difficile, il faut souvent refaire le même passage plusieurs fois en s’améliorant pour réussir. (Et malgré que Doom 2 soit un des premiers FPS, il comporte des niveaux ouverts !!! Genre milieu urbain, un espace rempli d’immeubles et on fait le niveau dans nimporte quel ordre par nimporte où, l’essentiel étant d’avoir trouvé certains éléments pour ouvrir la dernière porte par exemple. )

Le seul FPS qui m’a fait revivre l’expérience Doom, c’est Serious Sam, avec des niveaux tordus pleins de pièges et de nouveaux détails, d’arènes, des monstres à tout va et des armes bien puissantes pour dézinguer en chaîne.

Le level design est très important dans ce genre de jeux bourrins, sinon c’est trop répétitif et on s’ennuie à toujours faire la même chose.
Pareil pour les enemis, il faut des enemis ayant un look et des capacités différentes. En général les plus intéressants sont ceux qui balancent un projectile qu’on peut éviter en straffant, ça permet de sortir à découvert en courant dans tous les sens.






Quake

Mardi 10 avril 2007

Pris de nostalgie, je décide de ressortir ce mythe et le réinstaller sur mon ordi, mais, suprise ! Il ne marche pas sous Windows XP…
Je décide alors de trouver sur le net des versions pour Windows qui se rapprochent de l’original.
Mais le problème, c’est que j’y jouais sur un vieil ordinateur portable nauséeux, sans carte graphique, 256 couleurs. Le souvenir que j’ai de ce jeu est une ambiance crade, malsaine, oppressante, sombre.

Je n’aime pas trop les versions qui modifient le jeu original, même si c’est pour le rendre plus beau. En général ça le dessert plus qu’autre chose (les Doom 1 portés en 3D par exemple), on ne retrouve plus l’ambiance d’avant.

Donc j’ai été très select, ne choisissant pas telle ou telle version parce qu’elle boostait trop les graphismes qui devenaient trop propres et lisses, ou que ça changeait trop la barre de status, ou que le changement d’arme ne reconaissait pas la molette.
Au final, il me reste à vous présenter deux versions.

ProQuake

Cliquez directement sur ce lien (source), dézippez et lancer wqpro.exe ! (pas l’autre .exe)
C’est la version la plus proche du jeu original que j’ai pu trouver, du moins celle qui correspond le plus à mes souvenirs (si vous pouviez confirmer).

Edit : parfois les liens sont changés, il peut me falloir du temps avant de m’en rendre compte et de les corriger





Quake Tenebrae

J’ai dit plus haut que je n’aime pas les graphismes réarrangés, les éclairages refais, ou la barre de status changée.
Et ben avec ce mode on est servi… Nouvelles textures un peu plastique nextgenesques, éclairages dynamiques et ombres, tiré de Doom 3 il parait, même pas de barre de status (Edit : on peut la faire réapparaitre en diminuant l’option “Screen Size”), etc.
Tout pour me déplaire, et en fait j’ai vraiment trouvé ça excellent. C’est bien immersif et oppressif avec des ombres très sombres et des monstres aux textures bien léchées.
Il est difficile de savoir quand on va mourir sans la barre de status, mais ça devenait encore plus immersif.



Enjoy !

(P.S. : le 1er boss est ridiculement facile et rapide à vaincre sans tirer une seul balle, moué…)

(P.P.S. : je me suis rappelé qu’à l’époque on disait de Quake que les niveaux étaient des labyrinthes… Faut pas exagérer quand même. Par contre un vrai FPS labyrinthique dans ce genre et bien réalisé ça pourrait être sympa)

(P.P.P.S : dans le jeu réglez les brightness pour assombrir, et mettez Always Run sur On, etc, baladez vous dans les options hein !)