Archive pour décembre 2012

Brutal Doom

Jeudi 13 décembre 2012

Image hosted by uppix.net

Tutorial: Comment installer et paramétrer Brutal Doom ?
Tout d’abord, il vous faut Brutal Doom for GZDoom Engine. Dézippez-le et vous obtenez le mod Brutal Doom, le fichier qui se termine par .pk3.
Il vous faut ensuite le Doom de votre choix, et pour cela il vous suffit de récupérer le fichier .wad de votre Doom, en fouillant votre dossier d’installation ou autre. Les campagnes de la communauté sont compatibles. Pas mal de choses se trouvent dans la section wad du site Doom4ever.

Téléchargez le programme zDoom. Dézippez-le dans le répertoire de votre choix. Dans ce même répertoire, vous devez placer votre .wad du Doom de votre choix et le fichier .pk3 du mod.
Maintenant, deux méthodes, soit vous glissez le fichier .pk3 sur le fichier zdoom.exe et le jeu se lance. Attention de refaire cette manipulation à chaque lancement si vous utilisez cette méthode, sinon le jeu se lancera sans Brutal Doom.
Soit vous faites un clic droit sur le fichier .pk3, vous choisissez “ouvrir avec” et vous parcourez vos dossiers pour trouver zdoom.exe et vous l’assignez pour ouvrir le .pk3. Ensuite, à chaque fois que vous double-cliquerez sur le fichier .pk3, le jeu se lancera sans avoir besoin de refaire la manipulation. Vous pouvez même faire clic droit sur le .pk3, créer un raccourci et le mettre sur votre bureau.

Vous pouvez mettre plusieurs Doom/WAD dans votre répertoire, au lancement zDoom vous demandera toujours de choisir. Cependant si vous préférez avoir un répertoire différent pour chaque Doom, la deuxième solution n’est pas très pratique.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net
Une fois le jeu lancé, appuyez sur Echap pour afficher le menu, et si le titre “Brutal Doom” est affiché au-dessus vous avez réussi. Maintenant un tour dans les options est obligatoire ! Dans “Set video mode” vous pouvez changer la résolution en fonction de ce qui va avec votre écran. Allez ensuite dans “Customize controls” pour avoir les touches de straff, puis le reste à votre guise. N’oubliez pas les nouvelles fonctions un peu plus bas (descendez avec la molette), comme “kick” pour le coup de pied. Juste sous “kick”, “reload” sert à recharger certaines armes. Dans “Player setup” si vous le souhaitez vous pouvez mettre “courir” en permanent (Always run). Dans “Mouse options”, mettez “Always mouselook” sur ON et dans “HUD options” mettez un “Default crosshair”. En effet, Brutal Doom enlève la visée automatique et il vous sera nécessaire de viser à la souris comme dans les jeux modernes. Les headshots sont possibles.

Pour le Coop/Multijoueur, casper avait expliqué pas à pas en utilisant Doom Connector. Il existe aussi Doomseeker. Vous pouvez utiliser Zandronum (remplaçant de Skulltag) qui gère l’openGL, si vous préférez à la place de zDoom. Il faudra alors télécharger la version de Brutal Doom compatible avec Zandronum et en dézipper le contenu dans le répertoire de Zandronum. Mais je trouve que visuellement zDoom est le plus proche de l’original, notamment en conservant le HUD de base.

Image hosted by uppix.net
Image hosted by uppix.net

Et donc, pourquoi Brutal Doom ? Entre autres:
Le jeu est encore plus violent. Du démembrement, des éclaboussures sur les murs, etc. Extrêmement jouissif.
Les ennemis ont de nouvelles animations, comme des morts différentes ou un moment d’agonie que vous pouvez abréger.
Les armes ont encore plus de punch. Le pistolet a été remplacé par un fusil d’assaut, clic droit pour zoomer.
Certains ennemis sont beaucoup plus bourrins qu’avant, ce qui compense (légèrement) la puissance du joueur. Aussi, certains ennemis peuvent laisser tomber leur arme à leur mort, tels les Mancubus.
L’invisibilité qui n’était pas terrible dans l’original a été remplacée par un Marine a libérer (coup de poing ou kick). Attention les ennemis qui vous repèrent peuvent tuer le Marine en otage.
Il y a des fatalités avec les poings (appuyez sur recharger avec les poings pour les désactiver).
Comme vous pouvez le voir dans “Customize controls”, tout en bas, il est possible de faire des roulades, et même un doigt d’honneur/des répliques à la Duke Nukem.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net
A part certains niveaux trop labyrinthiques ou les textures des niveaux sur Terre, le jeu passe très bien l’épreuve du temps. Doom était excellent, Brutal Doom le rend encore meilleur.