Trine 2: Goblin Menace

Image hosted by uppix.net

C’est avec effroi que je m’aperçois que les Trine n’ont jamais eu droit à leur petit test ici.

Pourtant, c’est ma série de jeux de plate-formes préférée. Tout est là pour un bon rythme et peu de répétitivité: des puzzles basés sur la physique (air, liquides, mécanismes) qui arrivent à se renouveler, des combats bien fichus, des plate-formes en tout genre (temporaires, mouvantes, bondissantes, etc) et enfin des personnages complémentaires aux habilités qui réunissent ce qui se fait de mieux en ajoutant de l’originalité. Le chevalier qui nettoie tout sur son passage, la voleuse avec son grappin et ses flèches, et enfin le personnage unique à Trine: le magicien capable de conjurer et mouvoir des objets. Pour finir de compléter le tableau, les niveaux se jouent en bonne vieille 2D mais sont entièrement en 3D et d’une beauté assurément “magique”, un véritable conte fantastique en mouvement. Beaucoup n’hésitent pas à dire que la direction artistique de Trine et son moteur graphique en font un des plus beaux jeux. Ce qui est bien renforcé par une belle musique.
L’autre gros point fort de Trine, c’est la possibilité de jouer à 3 sur un même PC voir carrément online pour le 2e opus.

Si vous n’avez jamais joué aux Trine ou que vous souhaitez compléter votre collection, il y a une promotion sur Steam c’est le moment !

Image hosted by uppix.net
Image hosted by uppix.net

Maintenant, revenons-en à l’extension pour Trine 2, intitulée Goblin Menace (tous les screenshots de cet article en sont tirés). Ce n’est pas du “more of the same”, bien sûr le jeu ne change pas fondamentalement mais nous n’avons pas affaire à quelques niveaux supplémentaires utilisant des morceaux de Trine 2. De nouveaux pouvoirs font leur apparition, comme une bulle de faible gravité qui permet de réaliser de belles pirouettes sur des objets conjurés se déplaçant “en slow-motion” le temps de s’y poser, et la possibilité de magnétiser les objets et donc de faire des structures plus complexes avec le magicien. Les puzzles ont été renouvelés et ne ressemblent pas à ceux de Trine 2 (et ses bulles un peu pénibles à force). Les ennemis sont probablement plus variés que dans le jeu de base.
Question durée de vie, il y a 5 niveaux et un petit niveau de boss final (bien réussi), que j’évalue grossièrement en 1/3 à 1/2 du temps passé pour finir Trine 2. Le jeu est rythmé par une histoire plus sympathique que celle de Trine 2, avec des progrès sur les cinématiques ingame.

Pour conclure, l’extension est un ajout INDISPENSABLE à ceux qui ont aimé Trine, rien que pour les niveaux sublimes et originaux. Histoire de vous mettre l’eau à la bouche: la ville sous assaut gobelin en commençant par une rixe de taverne pour finir par la défense des murailles, un désert et ses tombes, un niveau très… organique, des pics enneigés, des îles flottantes.

Et enfin: oui, il est possible en jouant à deux de se faire léviter l’un et l’autre sur des objets par magie, oui c’est plus facile, mais le but est de ne pas y avoir recours à moins d’être vraiment bloqué. Au moins tout le monde peut profiter du jeu en ne restant pas coincé sans forcément être très bon.

Tags: , , ,

10 commentaires pour “Trine 2: Goblin Menace”

  1. KouKaracHa dit :

    Je viens de regarder le trailer, ça a l’air au dessus de T1&2 artistiquement parlant.

  2. rgk dit :

    Palette des couleurs plus homogène au sein d’un même niveau (comme dans Trine 1) + moteur graphique du 2 = effectivement c’est au-dessus de Trine 1 et 2.

  3. Daemetrius dit :

    J’hésite justement à m’acheter l’extension, étant fan de Trine, je penses que ça a fini de me motiver !

    Tiens petite remarque, tu dis que l’on peut se faire léviter entre joueurs via objets magiques, mais c’était déjà le cas dans Trine 2 de base, il fallait juste choisir la bonne option lors de la création de la partie multi.
    A moins que tu ne parles d’autre chose que je n’ai pas compris?

  4. rgk dit :

    Oui c’est possible depuis Trine 1 mais c’est la grosse critique qui revient souvent “c’est trop facile il suffit de se soulever”.

    Et comme tu le soulignes en créant une partie multijoueur il est possible de paramétrer ce que l’on autorise ou non (ce que l’on peut soulever, “cloner” les personnages ou non, etc).

  5. Netrisca dit :

    Clairement le meilleur jeu de plateforme/réflexion en coopération auquel j’ai jamais joué.

    Il y a plusieurs options de lévitations et il ont ajouté le mode hardcore.

    De plus la direction artistique est de toute splendeur.
    Le plus gros point faible c’est la durée de vie et le scénario mais le faible prix vient compenser largement.

  6. Formolle dit :

    J’étais même pas au courant de ce dlc , j’ai même pas finit de lire ton article que ça téléchargait déja , merci .

  7. Arnault dit :

    Déçu par le deux, je ne mettrai pas le prix fort pour ce DLC. Certains passages plateformes avaient la rigidité d’un Tomb Raider 1, avec des sauts au millimètre. Et les bubulles m’ont achevé.

    On a essayé à trois joueurs, sans l’option de lévitation d’un ami, c’était l’enfer.

  8. Daemetrius dit :

    Hum étrange on a pas eut ce soucis avec un ami.
    La seule chose qui nous a déçu, comme dans le 1, c’est sa courte durée de vie sans réelle rejouabilité.

    Mais bon vu son prix, ça passe !

  9. z_qsd dit :

    >>Et enfin: oui, il est possible en jouant à deux de se faire léviter l’un et l’autre sur des objets par magie,

    PLus maintenant ! Dés que l’autre saute sur le bloc en lévitation, il tombe. Cela permet quand même quelques astuces mais plus de tapis magique.

    Question :
    Je le fais en coop et on en chie un peu. Faut il faire cette extension avec nos précédente sauvegarde, et donc, avec tous les pouvoire OU est il tous a fais possible en reprennat une sauvegarde du début, sans pouvoire ?

    Sinon, c’est absolument MAGNIFIQUE.

  10. Arnault dit :

    Je crois que c’est toujours possible de léviter un objet avec un partenaire dessus. Par contre, c’est désactivé par défaut, et il faut l’activer dans les options avant de lancer le jeu. A vérifier.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.