The Binding of Isaac

Un nouveau jeu par le créateur de Super Meat Boy ! Dans un style complètement différent…

Il s’agit là d’un Dungeon Crawler, un peu similaire à Zelda et plein d’autres références que je ne connais pas (ce n’est pas du tout mon genre fétiche). Pas de chevaliers, d’épées et de boucliers, non, on incarne Isaac, un petit garçon martyrisé par sa mère qui place Dieu au-dessus de tout. Une histoire bien classique dans le monde du cinéma (Carrie), mais dont le traitement est ici assez original: Isaac combat en “tirant” des larmes sur ses ennemis (quasiment exclusivement dans les axes verticaux et horizontaux = pas de tir en diagonale), dans un monde sordide où se mêlent le sang et la merde.

Image hosted by uppix.net

Pas de pièges ou de puzzles, en réalité quasiment chaque salle est une arène. Très faible au départ, Isaac peut récupérer des objets qui le rendront plus puissant ou au contraire certains le rendant plus faible. Les ennemis sont coriaces, et l’agencement de certaines salles peut même rendre certains combats contre un escadron de mouches plus difficile que des boss. Il va falloir s’accrocher pour venir à bout du jeu… surtout que la mort est permanente, et qu’il n’y a pas de sauvegarde.

Et que… principal attrait du jeu, tout est aléatoire. Chaque départ entraîne un nouveau donjon de six étages généré de manière unique, avec quelques uns de la centaine d’objets présents par hasard. Entre les salles/ennemis/objets aléatoires, aucune partie ne se ressemble, et pour terminer le jeu il faut soit jouer très très bien, soit avoir de la chance et obtenir des pouvoirs utiles. Donc même en ayant fini le jeu, la partie suivante sera encore différente et rien ne garantit que vous pourrez à nouveau en venir à bout. (Quoi que… il y a des personnages déblocables qui démarrent plus forts que Isaac… et de nouvelles choses à voir/utiliser)

C’est rapide et nerveux, c’est passionnant entre les ennemis à combattre différemment, les clefs/bombes/coffres/points de vie à gérer (en faisant parfois des choix drastiques), et surtout les pouvoirs qui changent la façon de jouer d’une partie à l’autre. D’ailleurs, les objets se reportent sur l’apparence physique du héros, ce qui est plutôt cool.

Image hosted by uppix.net

Mais ne vous leurrez pas, entre le jeu en mode fenêtré, les options accessibles que une fois dans une partie (Edit: corrigé dans un patch, mais au cas où: echap > controls > azerty, et music sur ON), le jeu naviguant entre minimalisme et grande richesse aléatoire, il y a tout de même un arrière goût de jeu flash de luxe. A vous de voir si cette plongée dans un monde malsain et aléatoire vaut de débourser un peu d’argent, heureusement pas beaucoup car le jeu coûte environ 5€.

Pour moi ça les vaut, c’est un jeu qui permet de s’amuser rapidement, qui propose un bon challenge sans être trop frustrant, et dont le syndrome “allez encore une petite partie” est rendu encore plus attrayant avec le fait qu’aucune partie ne se ressemble et qu’il y a des dizaines d’objets à découvrir. D’autant plus que les développeurs ont prévu de rajouter du contenu !

Note: mes screenshots réalisés avec Impr Ecran + Paint ne rendent pas justice au jeu, fin et bien animé.

YouTube Preview Image

P.S.: jeux flash du moment: Titan Lunch Retaliation est bien épique, et Slayin est plus discret mais fun et pas facile.

Tags: , ,

5 commentaires pour “The Binding of Isaac”

  1. Canisquare dit :

    Un patch est sorti pour mettre le Menu option dès le début, et on peut parfaitement jouer en plein écran (même si pas forcement en résolution native). Excellent jeu en tout cas.

  2. Caroline dit :

    Mouais, c’est très sympa et on reconnait la touche de l’auteur mais sans super meat boy, le jeu serait passé presque inaperçu : c’est un peu léger je trouve (et certes, il ne coute pas cher mais là n’est pas la question).

    Je vais sûrement continuer à y jouer avec plaisir 3 heures mais je reste un peu déçu.

  3. rgk dit :

    Caroline a dit :
    c’est un peu léger je trouve

    D’où mon appellation “jeu flash de luxe”. Mais en même temps, ça fonctionne bien parce que c’est simple et efficace.

  4. elton dit :

    C’est un tout petit projet qui a pris un peu d’importance, donc normal que ce ne soit pas au niveau de SMB.

    En tout cas je risque bien d’y jouer encore de grosses heures.

  5. ArmandLeHess dit :

    Je susi assez d’accord avec ta critique et ta conclusion: pour 5 euros (6 si vous prenez la BO), ça passe. Et surtout, ça tourne aussi sur Mac.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.