Sanctum + Revenge Of The Titans

Aujourd’hui, deux Tower Defense (TD) indépendants !

Image hosted by uppix.net

Sanctum est un Tower Defense mixé à un FPS ! Les graphismes et le design sont plutôt beaux.

Le jeu consiste en des vagues d’ennemis de caractéristiques différentes qui veulent atteindre le noyau de votre base. Pour les en empêcher, vous devez construire bloc par bloc un labyrinthe qui rallongera leur parcours, vous devez placer des tourelles de défense, et enfin vous pouvez upgrader votre arsenal pour les massacrer de manière de plus en plus efficace. Un gros point positif est la possibilité de jouer en Co-op avec un ami sur Steam.

Le côté Tower Defense est très classique avec des tours qui ont leurs caractéristiques propres adaptées à des cas de figure particuliers.
Le côté FPS se limite à trois armes : un freeze gun pour ralentir, une mitrailleuse lance-grenades, et un fusil de sniper. Les munitions sont illimitées, mais les différentes fonctions des armes demandent souvent un temps de refroidissement avant d’être réutilisables.

L’avantage du côté FPS étant un côté rafraîchissant aux TD, aidé par les graphismes futuristes. Et surtout, enfin la possibilité de venir tuer soi-même les ennemis qui sont passés à travers les mailles. Les ennemis présentent des points faibles plus ou moins facilement accessibles qu’il faut viser en priorité.
Toutefois, les sensations de tir sont très répétitives, les ennemis ne réagissant pas sous les tirs et arrivant avec de plus en plus de points de vie.

La difficulté en solo est plutôt bien équilibrée, mais les 3 cartes se plient assez rapidement. En revanche, le Co-op est beaucoup plus long et difficile, avec soudain des vagues qui passent vos défenses comme si de rien n’était. C’est là qu’il faudra alors optimiser au mieux votre labyrinthe pour maximiser le temps d’exposition des ennemis aux tirs et les forcer à ralentir aux virages. Malheureusement, les crédits alloués en Co-op sont insuffisants pour bien upgrader ses armes et ses tours en même temps.

En conclusion, un expérience un peu atypique mixant une partie Tower Defense classique et fonctionnelle à une expérience FPS originale mais rapidement répétitive.
De quoi vous occuper quelques heures, voir plus si vous accrochez suffisamment au défi du Co-op.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

Revenge of The Titans est plus un vrai Tower Defense, mais tout de même très différent des TD habituels en empruntant beaucoup aux jeux de stratégie temps réel. Ici, les ennemis viennent de pas mal d’endroits différents et vous devez récolter des ressources en plaçant des raffineries près des minerais et construire quelques bâtiments. Les possibilités de développement sont très nombreuses, suivant que vous vous spécialiserez dans la puissance de frappe, l’automatisation, les mines, la défense, etc. A chaque mission, il est possible de rechercher une nouvelle technologie.

L’ambiance à la fois un peu retro et très futuriste et néons est toute mignonne (et la musique est parfois excellente !) Les ennemis ne sont pas très variés mais disposent parfois de capacités à vous faire arracher les cheveux de frustration (les fantômes qui ne se font pas détecter…), et vos stratégies pour en venir à bout vont être soumises à rude épreuve. Au moins, ça n’est pas trop répétitif.

La difficulté est plutôt corsée et force le joueur à recommencer pas mal de fois certaines missions jusqu’à ce qu’il mette une bonne stratégie au point et réussisse à l’exécuter correctement.

Je ne reproche pas au jeu sa difficulté, mais le prix trop élevé des bâtiments et les améliorations inutiles à acheter chaque tour pour enfin avoir LE bâtiment que l’on veut. Et qui sera tellement cher qu’on ne pourra en placer que deux ou trois… dans ces conditions, on ne  ressent pas particulièrement la montée en puissance de l’arsenal. Les meilleurs tours de défense sont trop chères et trop lentes, et pour rendre des tours plus efficaces (genre le temps de rechargement) il faut en plus leur acheter des modules !

Le prix de départ étant abusif, prenez plutôt le jeu en promo. Il faut moins d’une dizaine d’heures pour finir la campagne solo, et le fait qu’on ne puisse pas tout débloquer est frustrant. Rejouabilité assez faible. C’est dommage, les possibilités sont vraiment très variées et intéressantes.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

Pour conclure, deux jeux qui sont loin d’être excellents mais dont l’ambiance, l’originalité et la difficulté peuvent vous intéresser quelques heures.
Et moi, j’attends toujours un hypothétique Plants vs Zombies vs Aliens

Tags: , , , ,

4 commentaires pour “Sanctum + Revenge Of The Titans”

  1. T0Y dit :

    Dans Revenge of Titans les bâtiments ne sont pas si cher, il faut prendre bien soin d’économiser un max et de mettre le paquet dans les récolte de minerais dans les premiers niveaux pour avoir une réserve afin d’aborder les planètes suivantes sereinement.
    Et les récompenses en fin de niveau changent en fonction du nombre de bâtiments perdus ou des actions réalisés pendant le niveau. Certains bâtiments sont chers mais vraiment hyper efficaces, droid factory, lazer, etc. Ceci dit c’est vrais que c’est un jeu difficile et exigeant.

    Le top du top serait un mode versus, de type Puzzle Bubble ou Tetris ou deux bases se font face et des vagues de titans partent à l’attaque, on devrait ne gérer que la partie tower defense,l’attaque étant automatisée, et quand on détruit des grappes d’ennemis cela nous donne des power ups, des crédits ou envoie plus de titans vers la base adverse etc.
    Mais avec la sortie récente du code source on verra peut-être des petits mods…

    Pour avoir le jeu moins cher faites un tour dans le topic bon plan ;-)

  2. rgk dit :

    Dans certaines missions, c’était tellement difficile que j’ai fini par ne faire que des tours pas chers (les Spreaders) et des tonnes de raffineries: les ennemis perdaient leur vie en s’explosant sur mes raffineries, et comme elles rapportent en continu et ne coûtent pas cher, j’arrivais toujours à tenir. D’autant plus que construire un bâtiment sur un ennemi peut le détruire…

    Et sinon vers la fin j’ai découvert les Condensers, des tours peu chères qui permettent au joueur d’électrifier avec la souris les ennemis alentours. Très utile pour les boss, je m’en suis voulu de ne pas les avoir découvertes plus tôt.

    Bref, j’ai bien aimé la richesse du jeu, dommage de ne pas pouvoir plus en profiter ! (genre les Survival, commencer directement avec tout l’arsenal débloqué)

  3. T0Y dit :

    Halala les Condensers ! m’en parle pas j’en ais pris juste pour les deux derniers niveaux.
    Sinon ma stratégie payante a été: Lazers construits à quelques poignée de seconde d’intervalles pour ne pas qu’ils se rechargent en même temps + 5 ou 6 scanners pour doubler ou tripler la portée + réacteur pour augmenter la puissance de feu.
    De même avec le lance roquette.
    Playtrought de la première planète par le dev de PuppyGames. http://www.youtube.com/watch?v=-Dehap4XdD4

  4. rgk dit :

    Moi c’était plus des Droid Factory à toute blinde au début de la mission, parfois je n’avais quasiment rien à construire d’autre, et puis des Spreaders aux points clef.
    Je ne construisais des Lasers que pour abattre les boss, sauf vers les dernières missions où ils étaient parfois très utiles pour les aériens. Puis je me suis rendu compte qu’un simple Spread sur un endroit tranquille du chemin des aérien suffisait pour les descendre loin de la base !

    Oh, j’avais joué à la bêta, elle était encore plus difficile que le jeu final car il fallait en plus CLIQUER sur les raffineries pour récupérer leur récolte, et elles ne pouvaient récolter que jusqu’à 100$ à la fois.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.