Archive pour novembre 2010

YouTube Preview Image

Pfffiiouuuu ça y est réussi. Voilà, un des passages les plus difficiles que j’ai rencontrés de toute mon expérience de jeu. Et vous ?

Lire le reste de cet article »

Shank, du bourrinage en 2D

Vendredi 12 novembre 2010

Image hosted by uppix.net

Shank est un jeu indépendant développé par Klei Entertainement. Indépendant créativement, mais quand même distribué par EA qui impose un système de protection au jeu (quelque chose comme nombre d’installations limité sur 20 machines avec activations online à révoquer) alors qu’il est n’est que sur Steam (à 15€ ).

Le jeu est donc disponible sur Steam, mais pas en France parce qu’ EA ne veut pas distribuer un jeu non localisé (cad traduit en français).

Bon ok, ça n’est plus tout à fait un jeu indépendant à ce rythme là.

L’histoire, racontée par de jolies scènes animées, est proche de Kill Bill, Desperados, Machete, etc : un héros badass dans sa quête de vengeance. N’attendez pas beaucoup plus de détails ! En tout cas, des environnements aux musiques, l’ambiance est très travaillée et immersive.

Image hosted by uppix.net

Et c’est sacrément violent. Tronçonneuse, machettes, katana, shotgun, minigun, uzi, fusil à pompes, grenades, etc font partie de l’arsenal couramment utilisé par le héros, avec chaque arme spécialisée pour mieux faire face à une situation donnée. Les munitions sont infinies, et seules les armes lourdes (minigun, lance-grenades) ne pourront pas être portées en permanence par le héros. Les ennemis réagissent bien, on ressent avec plaisir la puissance des coups, agrémentés par des gerbes de sang.

Le jeu se déroule grossièrement comme un Metal Slug : on avance, des ennemis apparaissent et on les explose. Mais ces séquences de combat, qui font beaucoup appel au corps à corps (avec notamment de nombreux combos et enchaînements sanglants possibles) sont plus proches d’un beat’em’all ; les ennemis débarquant de partout et ayant une barre de vie. Les combats sont entrecoupés de séquences de plate-forme, heureusement peu difficiles et ne nuisant pas à la progression. Les checkpoints sont bien placés et on ne recommence jamais bien loin quand on meurt.

Pour les boss, il faudra trouver la technique permettant de les abattre rapidement, souvent soufflée par des indices lorsque l’on se fait tuer. Mais certains boss sont beaucoup plus difficiles à battre car leur point faible est difficile à provoquer. Quelques moments de challenge en perspective !

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net
Le jeu dure 3-4h en mode normal, sans compter le mode difficile sans checkpoints (il faudra bien maîtriser les enchaînements pour être le plus efficace possible et ne pas avoir à recommencer chaque niveau), des costumes à débloquer et surtout une campagne différente pour le mode coopération 2 joueurs sur un même PC (ou console pour les vendus).

C’est très joli et fluide, l’animation est exemplaire. Même si globalement c’est un peu répétitif, l’ajout progressif des nouvelles armes, les nouveaux environnements et les quelques nouveaux ennemis font qu’on ne s’ennuie pas et qu’on en redemande. Un jeu de ce genre peut se vanter d’une bonne rejouabilité.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net
Mon seul reproche (outre les grosses pattes d’EA) tient à quelques détails de gameplay. Le personnage fait invariablement de grands mouvements, ce qui peut s’avérer dangereux quand on se situe près du vide.
Il y a vraiment beaucoup d’actions disponibles (couteaux, armes tranchantes lourdes, armes à feu, grenades, attraper un ennemi, sauter sur un ennemi, bloquer les coups,…), donc beaucoup de boutons, et il est difficile d’arriver à un bon mapping des touches car tout est utile. Oui c’est entièrement customisable. Au clavier c’est mieux et plus précis, sauf malheureusement pour les séquences demandant de tirer en diagonale. Avec la manette c’est plus agréable pour se déplacer tout en visant, nécessaire pour certains boss.

Ah, et je trouve qu’une fois le gameplay bien maîtrisé, le jeu devient quand même assez facile.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

En conclusion, un excellent défouloir avec de très jolis graphismes et animations, un gameplay au premier abord simple à prendre en main mais qui dévoile une véritable profondeur.
Le tout gâché par EA. N’hésitez pas si vous aimez le genre ou que le jeu tombe en promotion, si d’ici là il sort en France. Vous pouvez essayer la démo pour vérifier si il est disponible chez vous ou non…

YouTube Preview Image

Image hosted by uppix.net

Si vous ne l’avez pas terminé, je ne vous conseille pas de lire plus loin car je risque de dévoiler beaucoup d’éléments de l’intrigue ou du mystère (ou alors vous pouvez descendre la page les yeux fermés et juste lire mes impressions dans le dernier paragraphe). Si vous l’avez terminé ou que vous ne comptez de toute manière pas aller jusqu’au bout, vous pouvez lire la suite.

Lire le reste de cet article »