Archive pour octobre 2010

Quand j’ai appris que les développeurs de Ace Team partaient sur un concept bien loin des FPS, j’ai été assez déçu de ne pas avoir une suite au très original Zeno Clash. Je ne viens que tout récemment de voir le petit jeu qu’ils préparent, Rock of Ages. Je vous laisse découvrir les trailers déjantés :

YouTube Preview Image

YouTube Preview Image

J’apprécie le style visuel toujours aussi travaillé, d’ailleurs très inspiré des Monthy Python… et puis le gros délire qui s’annonce bien fun.

(Mais le jeu indé que j’attends est Trine 2 !)

Worms Reloaded

Samedi 9 octobre 2010

Oui je n’écris pas souvent d’articles, mes études sont assez prenantes et je suis passé aux articles scientifiques.
Néanmoins pour ceux à qui mes articles sur les jeux DS manquent, je conseille fortement Might & Magic - Clash of Heroes.

Passons à la suite, Worms Reloaded.

Il y a des gens qui n’ont jamais joué à Worms ? Si c’est le cas, vous avez manqué l’un des jeux les plus fun entre amis. Ce sont des équipes de vers de terre qui doivent s’exploser au milieu d’un terrain destructible et creusable où la noyade est mortelle. Pour cela, les vers disposent d’un arsenal plus que fourni allant du bon vieux bazooka aux délirants moutons explosifs, sainte-grenades, bate de baseball et autres, permettant aux plus fourbes ou aux plus bourrins de s’éclater dans la bonne humeur. Les répliques des vers et la possibilité de jouer à plusieurs et surtout entre amis ou en famille devant un même PC, grâce au déroulement tour par tour du jeu, compte pour beaucoup dans le succès de Worms.

Dire que ce Worms Reloaded était attendu est un doux euphémisme. Cela fait de nombreuses année que la série des Worms n’avait pas fait un détour en 2D sur PC.
Après les légendaires Worms Armageddon et Worms World Party, il y avait eu Worms 3D, sympathique mais à la prise en main assez mauvaise, Worms Forts, ennuyeux au possible, et enfin Worms 4 qui apportait enfin quelques éléments nouveaux et une prise en main réussie, mais dont les maps moches et au level design plat et répétitif gâchaient l’expérience. Le retour aux sources réussi était pour moi Worms Open Warfare 2 sur consoles portables (le 1 était quasiment un remake raté du tout premier Worms).

Après ce petit bout de chemin, quelques nouveautés ont suivi pour ce Worms Reloaded, comme la personnalisation des vers plus poussée grâce aux chapeaux, ou de nouvelles armes comme les aimants qui attirent/repoussent les missiles, les sentry gun qui une fois déposées tirent sur les vers ennemis qui bougent dans leur zone d’action (exactement comme dans Team Fortress 2), les fouines qui suivent scrupuleusement le terrain pour blesser les vers cachés, le concasseur qui se comporte comme une attaque aérienne creusant un peu pour déloger des vers sous terre, l’invisibilité, la seconde chance qui permet de ramener un ver à la vie, etc.
Au niveau de l’arsenal, les armes redondantes ont été épurées et des nouveautés bienvenues ont donc fait leur apparition. C’est vraiment le point positif de cet opus.
Quelques défauts tout de même, avant il existait les “armes d’équipe”, permettant par exemple de se doter d’un super-mouton ou d’une sainte-grenade en cours de partie. Maintenant ces armes ne se trouvent plus que dans les caisses (si vous avez de la chance) dès lors que vous ne jouez pas en mode “débutant”, et c’est vraiment triste. Aussi, il n’est pas possible d’avoir la description d’une arme en cours de partie, et il n’est même pas possible d’ouvrir son arsenal quand ce n’est pas son tour de jouer, ce qui est vraiment embêtant au niveau de la planification tactique.

Si certains éléments ont été repris de Worms Open Warfare 2, je ne comprends pas pourquoi d’autres ne l’ont pas été. En effet, chaque décor possédait ses propres évènements comme des tremblements de terre, du brouillard, un trou noir, etc. Et surtout, la faible gravité dans les niveaux spatiaux. Je suis extrêmement déçu que ça n’ai pas été repris dans Worms Reloaded, la différence entre les décors étant juste cosmétique.

Encore pire, ce qui a été repris, ce sont les menus. Vous vous souvenez du menu des anciens Worms où on pouvait paramétrer toutes les armes en une seule fenêtre ? Maintenant il faut faire défiler chaque arme une à une, et elles sont nombreuses… C’est vrai pour tous les menus du jeu, importés directement de console.
Car si l’ancêtre des Worms 2D nouvelle génération est Worms Open Warfare 2, Worms Reloaded n’est en fait qu’une copie de Worms Armageddon 2, sorti sur Xbeurk360.

Autre différence avec le passé, la physique a été changée, genre la corde qui décevra les habitués (et du coup est mieux pour les joueurs plus casuals, moins désavantagés), les grenades qui “collent” aux vers, les glissades moins prononcées…

Le mode solo ? Entre les missions commando ultra difficiles de Worms Armageddon et les missions ludiques de Worms World Party, il y avait un juste milieu. Qui n’est pas du tout présent dans Worms Reloaded, où tout ce qui est missions solo n’est quasiment qu’une juxtaposition de bêtes deathmatch. Dont la durée de vie globale n’est en plus pas très longue, mais tant mieux si ça n’a pas d’intérêt. L’éditeur de terrain est très bon, dommage qu’il ne puisse être utilisé pour créer des campagnes solo.

Le mode multijoueur ? Limité à quatre équipes de quatre vers. Un peu surprenant au début de se retrouver limité, mais finalement c’est le nombre optimal. La possibilité de jouer en ligne grâce à Steam est un plus très important, il est vraiment très simple de se rejoindre à partir de la liste d’amis steam.
En revanche si les premiers jours il était facile de trouver des parties en matchmaking, c’est moins vrai maintenant…

D’un point de vue graphismes, c’est très joli, très fluide, le feu est beau et le reste des éléments cartoon est bien rendu. Rien à redire.

En conclusion, un retour sur PC très décevant, trop calqué sur la version console, et ne comportant pas toutes les bonnes idées de la série, comme les évènements des terrains de Worms Open Warfare 2 et la faible gravité. Les menus sont affreux, la campagne solo est ridicule et donne une durée de vie assez courte. Du côté positif, les nouvelles armes donnent un nouvel intérêt au jeu, et la facilité de jouer online (notamment entre amis grâce à Steam) font tout de même de cet opus un must-have pour les fans inconditionnels de Worms et les nouveaux venus. Quand à ceux qui jouaient surtout à des mods plus spéciaux sur Worms Armageddon/World Party, ils ne s’y retrouveront pas dans cet épisode très “verrouillé” console.

Avis plus personnel : je trouve ce Worms encore plus tactique et taillé pour le multi que les précédents, et même si le 1er Worms très bourrin et explosif me manque, j’ai adopté Worms Reloaded.

Bon et fun, mais laissant un goût amer dans la bouche.

Il est à 20€ uniquement sur Steam, et j’arrive encore à le trouver trop cher pour ce qu’il apporte.