Archive pour juin 2008

Juste pour vous prévenir…

Mardi 24 juin 2008

…il y a un referer équipé sur la plupart des blogs et des sites, alors ne vous étonnez pas si (c’est arrivé pas mal de fois) l’auteur que vous avez linké fait surface sur votre propre article…

Mais que ça ne vous empêche pas de continuer !

Medieval 2 - Sièges!

Mardi 17 juin 2008

J’ai voulu reprendre ma partie de l’Espagne, mais réintégrer une partie après quelques mois, ça ne donne pas du tout envie, donc j’ai préféré recommencer une campagne à zéro.

Et de la rusher pour finir le plus vite possible.

J’ai choisi la France. Campagne courte, objectifs : Eliminer l’Angleterre, Dominer 20 territoires.

Me voici donc Roy de France.

Inspiré par des techniques passées (tout est relatif), je me lance dans une blitzkrieg. La France a pour elle la cavalerie, j’en fais donc usage pour guerroyer rapidement et sans relâche. Le problème, c’est que si l’ennemi dispose de peu de cavalerie, il est bien fourni en piquiers, un fléau pour ma cavalerie. Je suis donc obligé de les isoler puis de les attaquer sur les flancs pour que mes cavaliers ne s’empalent pas sur un mur de piques.

Je commence par la conquête rapide des royaumes de France. Une fois la France capturée, je lorgne du côté de la Normandie, possédée par les Anglais… Et j’attaque.

C’est là que les choses commencent à se gâter. Je suis allé vite, et l’Angleterre n’a pas encore eu le temps de s’imposer ni en Europe, ni en Écosse. Mais les diplomates Anglais ont eu le temps d’établir des Alliances avec certains de mes voisins qui ne verront pas d’un bon œil mon attaque…

Pour l’instant, on me laisse tranquille. Mais dès que je débarque mes plus puissantes armées en Angleterre, mes voisins d’Europe contemplent mon vaste territoire peu défendu.

Et c’est le Saint Empire Romain Germanique qui ouvrira le bal en m’attaquant au nord-est, suivi de Milan au sud-est et bientôt de l’Espagne au Sud.

Ainsi, pendant ma campagne pour l’Angleterre, il me fallait défendre mon royaume contre tous ces charognards, et ce sur tous les fronts de la France, et même sur l’eau en Méditerranée. Il me fallait alors faire face à un nombre incessant de sièges contre mes cités frontalières.

Commençons par un siège féodal classique, les choses se corsent ensuite.

Mon adversaire est le Saint Empire Romain, la ville attaquée est Bruges.

Je dispose de Chevaliers (fantassins lourds armés d’épées, en fait des Cavaliers à terre sans leur cheval) de chaque côté sur les murailles, et un peu plus loin d’eux des Archers. Les Chevaliers vont devoir tenir le mur contre les incursions ennemies. Les Archers vont tenter de les empêcher d’atteindre mes murs.

Derrière ma grille, des Vougiers (armés de lance) pour contrer une invasion ennemie, dont bien souvent une attaque de la cavalerie adverse. Ils sont épaulés par des Chevaliers, qui interviendront après que l’ennemi se soit empalé sur les lances des Vougiers.

De chaque côté, de la Cavalerie, pour repousser un assaut ennemi en l’attaquant par les flancs une fois qu’il sera aux prises avec mon infanterie.

L’ennemi commence les hostilités en approchant un bélier de ma herse.
Lire le reste de cet article »