Pépites et Nuggets

le blog de Pepites_et_Nuggets.

C’est l’été, normalement plus dédiée au longues soirées (d’été oui), grillades et autres rencontres sociales. Mais vu notre public on s’est dit que OUI, on avait aussi le droit de jouer aux jeux vidéo en été. Pour rester dans le thème du moment (l’euro 2016 pour ceux, comme Jérémie, qui n’avaient pas remarqué), on vous propose un jeu de foot ! Et puis du dodge ball / ballon prisonnier parce que faut pas déconner. Du coup on a les deux jeux au noms plus longs que leur gameplay :

Kopanito All-Star Soccer

et

Stikbold! - A Dodgeball Adventure

Le premier est un jeu de foot à la Kick Off (jeu de foot fantaisiste on va dire). Sous son emballage de party game sympa, il se révèle en fait vite demandeur : il est possible d’être technique et d’enchaîner des belles actions malgré ses items, powerups et autres délires.
Stikbold est lui aussi très accessible mais demandera pas mal de réflexes pour être maîtrisé. Pour l’avoir testé à 4 depuis la vidéo, je confirme que c’est vite un jeu qui va vous demander toute votre concentration.

On revient vite vers vous avec une très (trop) longue vidéo qu’on a tournée à trois et puis plein de nouveaux jeux pêchés durant les soldes Steam. Comme d’habitude, parlez de nous à votre épicier, à votre copine, et n’hésitez pas à nous dire à nous ce que vous aimeriez qu’on change !

YouTube Preview Image

[P&N] On a joué à Overland

Tuesday 21 June 2016 à 10:41

icon

Cette fois on vous parle d’Overland. Jeu que Quentin garde à l’œil depuis quelques mois et qui est enfin disponible dans un early access suffisamment fourni pour qu’on vous en parle. Le jeu mélange plein de mécaniques : “tacticalo-RPG-rogue-like” mais est défini (plus clairement, c’est vrai) par ses créateurs comme un “squad-based survival strategy game with procedurally generated levels set in post-apocalyptic North America“.

En gros vous allez devoir survivre dans un environnement post-apo, découpé par petites cartes tout en gérant la menace constante que sont vos ennemis. Bon courage.

Le jeu coûte pour l’instant 20$ (ça les vaut), les clés sont disponibles régulièrement par packs de 1000 ici : http://overland-game.com/

Et on vous en parle ici (le menu n’a encore ni son, ni musique donc on s’est permis un petit effet maison avec la bouche, par amour du travail bien fait) :

YouTube Preview Image

[P&N] On a joué à Trajes Fatais

Wednesday 8 June 2016 à 7:15

maxresdefault-1

Aujourd’hui on vous emmène au pays de la Megadrive et de la samba, j’ai nommé la Bretagne le Brésil, avec le premier jeu du studio Onanim : Trajes Fatais !

Pour nos lecteurs non lusophones, “Trajes fatais” veut dire “Costumes mortels” *. C’est un jeu de combat minimaliste : un bouton, la croix directionnelle et c’est parti. Tout se joue donc sur le timing et sur l’utilisation de cet unique bouton. La direction donnée au moment de votre coup mais aussi votre position (au sol, en l’air) provoquera une technique différente.

Bref, le jeu est fun : il ne remplacera ni votre King of fighters préféré, ni un bon vieux Street fighter, mais il passe très bien lors d’une soirée entre amis.

Le studio Onanim, leur touche brésilienne et leur utilisation d’un pixel art assez classique n’empêche pas l’ajout de plein de détails sympas et de personnages typés. Il vient d’être mis a jour (juste après notre vidéo en fait) et est toujours gratuit. Foncez !

YouTube Preview Image

* victime de la mode, tel est son nom de code.

[P&N] On a joué à Don’t Kill Her

Thursday 19 May 2016 à 21:48

dkh

Cette fois on vous parle du jeu du pote Wuthrer : on avait de toute façon envie de vous parler de lui, mais en plus il se trouve qu’on a adoré jouer à la démo de son jeu. “Don’t Kill Her” est purement narratif. Mais si je m’étais ennuyé dans d’autres titres narratifs (en jouant à Dear Esther, qui ne me racontait pas grand chose), si on a adoré Firewatch, qui pourtant ne nous fait pas nous questionner beaucoup sur son histoire, Don’t Kill Her, lui, me donne envie de creuser et d’en savoir plus. (Sur l’histoire et sur l’état du cerveau de son brillant auteur).

Bref, regardez la vidéo ci-dessous, ou jouez à la démo pour vous faire votre avis : http://www.wuthrer.net/dontkillher/

mrpileuxbouffe

L’univers est particulier, la technique inhabituelle et rafraîchissante et l’auteur à quelque chose à raconter. Il n’est pas tout seul, on retrouve notamment à la musique Sid Barnhoorn (qui a fait notamment l’ost de Out There).

Si vous avez aimé, foncez sur Indiegogo : le jeu doit atteindre son goal mercredi 25 mai ! https://www.indiegogo.com/projects/don-t-kill-her#/

YouTube Preview Image

gun_godz_by_theamazingrobotjoe-d63z75y Cette semaine on part dans une ambiance retro FPS avec 3 jeux présentés ! Et grande première sur Pépites et Nuggets, on vous parle d’un jeu qu’on a pas aimé. C’est en lançant Bunker Punks, un jeu qui semble faire l’unanimité sur Steam, qu’on s’est mis à rager :

Bunker Punks est un mauvais FPS, un mauvais Rogue like (et sera probablement un mauvais jeu vidéo). Bref, on n’aime carrément pas Bunker Punks vous l’aurez compris.

Du coup on s’est dit qu’on pouvait vous parler de deux retro FPS sympa, gratuits et que vous pouvez relancer sans problème. RGK a déjà bien parlé de Gun Godz (on en remet une couche, si vous n’y avez pas joué, foncez). Comme beaucoup de jeux de l’équipe Vlambeer, il est magnifique. Et on vous présente 8bit killer, de Locomalito, carrément moins moderne mais plein de charme et qui vous occupera une petite heure.

Pour la prochaine vidéo, on revient avec un jeu sur console, faudra prévoir de quoi se laver les mains, puis on retournera sur du multi local PC comme c’est la tradition.

Si vous avez des Pépites de FPS retro à partager, n’hésitez pas et laissez nous un lien ci-dessous !

yv_idle_new

YouTube Preview Image

[P&N] On a joué à Children of Morta

Friday 25 March 2016 à 12:13

capture

Children of Morta … Ça fait depuis octobre 2014 qu’on a envie de le tester. Grosse excitation donc quand on a vu qu’une alpha était disponible pour les kickstarters. Émotion confirmée après 1 heure de jeu et une première impression très positive.

Certes, tout n’est pas encore implémenté (on parle de mort permanente, d’émotion qui touchera vos personnage selon les disparitions et les événements), le gameplay reste pour l’instant très classique (attaque primaire, attaque secondaire, pouvoir lié au héros et pouvoir aléatoire, esquive) mais aussi très agréable. Children of Morta c’est aussi une énorme hype qui vise les hipsters fans de pixel art :

0bad62d720b473465579e4ddec9511aa_large

Children of Morta est beau, Children of Morta est fun et on se réjouit de jouer à la version finale.

Et si vous n’aimez pas les early access mais que vous avez envie de vous faire plaisir, n’oubliez pas que “Hyper Light Drifter” dont on vous parlait ici (Hé ouais, on est des putes à clic), sera dispo le 31 mars !

YouTube Preview Image

[P&N] On joue à Firewatch

Friday 11 March 2016 à 8:47

1024

(Clique sur l’image ci-dessus pour la voir en vraie 3D du futur)

Aujourd’hui on se lance dans le turfu, 100% années 2000. Déjà on teste un jeu dont personne ne parle, qu’on a déniché dans les fins fonds de l’internet : FIREWATCH.
En plus de ça, on invente un concept extrêmement novateur : on se filme en train de jouer à un jeu. Plus longuement que d’habitude. On a appelé ça le “Let’s play“.

On voulait tester un jeu en early access en plus mais on s’est dit que ça ferait un peu trop à la fois : ne chamboulons pas trop nos petites habitudes. Enfin voilà, on vous postes les épisodes 1 à 4 de notre découverte de Firewatch. A l’avenir, on va sans doute continuer à mélanger les formats avec une prédominance de tests rapides de jeux qu’on a adoré, mais avec de temps en temps, un podcast, un let’s play, un petit jeu retro qu’on a envie de redécouvrir sur notre chaîne.

On profite de ce format un peu différent de nos précédentes vidéos pour vous demander ce que vous en pensez : si vous aimez, détestez, voulez nous faire part de critiques par rapport à nos autres vidéos, c’est le moment. On en veut, on en redemande parce que les vidéos youtube ne sont pas exactement un média favorisant le dialogue avec nos abonnés : profitez de ce blog pour nous faire des retours !

À bientôt !

YouTube Preview Image

YouTube Preview Image

YouTube Preview Image

YouTube Preview Image

Les prochains épisodes arrivent bientôt …

[P&N] On cause de la Global Game Jam

Tuesday 9 February 2016 à 23:00

global game jam

Vidéo un peu particulière aujourd’hui : si on continue bien à vous parler de jeux vidéo, on revient plus précisément sur notre expérience de game jam. Fin janvier a eu lieu la GLOBAL GAME JAM. Événement mondial donc : 93 pays qui participent, dont l’Ukraine, la Malaysie et même la Suisse (…). Le but est simple : se pointer avec vos connaissances (ou votre “manque de”) techniques, créer une équipe et créer en deux jours le meilleur jeu vidéo possible. Pizza, manque de sommeil, pannes diverses : tout est présent pour un weekend parfait.

Comme l’année dernière on y est allé et comme l’année dernière, on a créé une pièce maîtresse de l’histoire du jeu vidéo. Une oeuvre comme il n’en apparaît qu’une par millénaire. On vous parle donc, en toute modestie, de pourquoi il faut aller aux Game Jam et on vous présente 3 jeux qu’on a trouvé sympa.

Dont le notre, forcément :

YouTube Preview Image

PS :

Les Jeux
Gods Are Not To Blame
The Witch, The Irish and the Imp
Apocalypse Gardening

Les liens
Le tumblr de Nemk, de Apocalypse Gardening

Le twitch de la Level Design Game Jam (en qualité patate)
La liste des niveaux créés durant la Level Design Game Jam (organisée avec UnCoinDepixel)

Si on a oublié un lien, dites le nous. Si vous avez des suggestions sur ce nouveau format de vidéo, le contenu, sur notre manque d’articulation ou notre vocabulaire limité, dites le nous.
Et merci aux organisateurs locaux de la Global Game Jam Tour de Peilz (The David’s) <3

[P&N] On joue à Squad

Wednesday 13 January 2016 à 14:56

squad_logo

Aujourd’hui on vous parle de Squad. Squad c’est le successeur (dans l’esprit) de Project Reality, dévelloppé avec l’Unreal Engine 4. Pour l’instant il est en alpha mais c’est déjà très sympa et plein de gens motivés à jouer sérieusement.

Pas de loups solitaires et, la plupart du temps, des serveurs bien organisés avec des squads qui parlent anglais/allemand/français et qui jouent vraiment le jeu. Pour ne rien gâcher, le feeling des armes est bon, les sons assez travaillés et le jeu plutôt joli.
Bref, même si tout n’est pas parfait (pour l’instant on a pas des tonnes de contenu et certains serveurs plantent, ce qui peux s’avérer très frustrant) mais c’est tout à fait honnête vu le stade de développement du jeu. Et surtout, après avoir testé une courte partie, on a directement envie de s’y remettre. Vu que les phases de jeu demandent de la concentration, de la construction et qu’il y a un petit côté roleplay (on communique beaucoup avec son squad), les phases d’actions sont d’autant plus jouissives et stressantes.

YouTube Preview Image

Squad est passé en alpha 3.9
Vous trouverez le manuel de jeu ici et une série de vidéos pour apprendre les bases.

[P&N] On a joué à The Curse of Issyos

Monday 21 December 2015 à 10:47

issyos_fan_artCette fois on vous parle du dernier jeu de Locomalito, The Curse of Issyos. Vous connaissez sûrement Locomalito pour son célèbre Maldita Castilla, remake version “new old video game” du classique Ghouls’n Ghosts de Capcom ? Ou pour sa version revisitée version 8 bit de Doom (8 bit killer).

Dans “The Curse of Issyos”, c’est Castlevania qu’il revisite et qu’il adapte à la sauce mythologie grecque : l’île de Issyos (comme dans le titre du jeu, sûrement un hasard) à été maudite par les dieux du mont Olympe. Athena prévient l’ami Defkalion, marin pêcheur de son état, qui s’en inquiète un peu vu que sa fille, seule famille qu’il lui reste, réside sur la dite île.

Le reste vous vous en doutez est classique : des squelettes, des harpies, des lances et des boss à un ou douze yeux. Bref, nous on a adoré.

Au premier abord le gameplay rigide “type Castlevania de 1986″ peut rebuter et surprendre.  Mais comme d’habitude, Locomalito ne se contente pas de faire des vieux jeux, il prend juste l’essentiel de ce qui faisait leur force et revisite le genre en y ajoutant sa vision et quelques nouvelles idées. Au final on a des titres difficiles mais qui restent accessibles et qui sont, cerise sur le gateau, totalement gratuits !

Bref, Locomalito c’est le bien, allez tester ses jeux ici et donnez lui de l’argent, juste un petit truc si le cœur vous en dit : www.locomalito.com/

YouTube Preview Image

PS : Vous trouvez sur le site de nombreux bonus dont :

- La jacquette format DVD du jeu
- La musique du jeu
- Le manuel du jeu
- Et plein d’amour