A partir du jour ou j’ai disparu.

Ca pogne le blog de PasDeBras.

Archive pour octobre 2010

Salut NoFrag, t’as la patata?

Moi pas mal, je suis allé voir Kaboom au Katorza, un petit cinéma indé à Nantes, et c’était pas terrible, mais j’y reviendrais. Non comme d’hab’ avec mon crew du ghetto on s’installe, TRANKIL, et on commence à enchainer les pubs a voix haute. L’avantage du Katorza c’est que ca dérange personne, c’est même souvent un petit concours dans la salle de projection.
Tout se passe bien jusqu’à ce qu’on tombe sur la pub pour la dernière Clio :

YouTube Preview Image

Tonnerre dans la salle, les plus de 30 ans se reçoivent des pop corn dans la face à grand coup de “Ah t’a une tête a avoir un môme toi, t’a rien compris a la vie !” et autres “Moi des maitresses jm’en tape 3 par semaine, mon zboub il sent la craie”..

Pour Renault donc, si tu passe la barre des 35 piges et que t’a hérité d’un gosse et donc d’une vie de famille, t’a foiré ta vie?

Bon oui bref sinon et bien Kaboom, pour ceux qui suivent pas, c’est ca :

YouTube Preview Image

Donc Smith est un étudiant paumé accessoirement semi gay a qui il arrive des trucs bizarres. Je m’attendais a voir un énième remake de trainspotting mal fait et plus djeuns. Bien mal m’en a pris; si on m’avais dit dès le départ que c’était une bouse scénaristique, je crois que j’aurais pris mon pied a regarder Kaboom.
Malheureusement j’ai passé la moitié de la séance à attendre une explication à cette suite de scènettes, dérivées maladives d’un croisement entre un mauvais épisode de H et un acide; et oui il faut y aller au courant, sinon et bien. Ah. Pause. Je crois que je viens de comprendre ce film en rédigeant ces lignes.

En somme, Kaboom est une immense branlette scenaristique, bordelique et fievreuse, avec une faciale finale exquise, puisque toutes les réponses aux questions sont données au spectateur incrédule en moins de 30 secondes, chrono.

En parlant de bite, NoFrag..
Est-ce que tu a vu Piranha 3D? Moi oui, ne me regarde pas comme ca, on m’y a trainé de force.
J’avais comme tout les récalcitrants vu et revu le realisateur francais du film sur tout les plateaux de télé, de TF1 à Canal en passant par la TNT clamer à qui voulait l’entendre que sa bouse était avant tout “un rêve d’enfant”, “un festival de nostalgie” et blablabla.
Ca sentait l’excuse a plein nez, soufflé par un copain pour justifier que bah son film, c’est dla merde. J’avais envie de lui dire que ce n’est pas parce qu’il avait inclus Christofer Lloyd qu’il allait pouvoir se comparer le sexe a la meilleure trilogie de tout les temps. Alors j’ai rejoint les contestataires, ad vitam eternam je ne voulais pas voir Piranha.

YouTube Preview Image
Oui mais.
Oui mais j’y était, assis au ciné, lunettes 3D sur la face, pret a en découdre, et ce que j’ai vu m’a assez agréablement surpris :

Qu’on ne se méprenne pas, cela reste une merde, mais vous y verrez du boobz et du sang de teenager américain, en plus de deux scènes hallucinantes ou vous pourrez voir en 3D génitale :  Deux actrices a poil jouant les naïades, se lechouillant dans une crique à 360° sous la flotte; ainsi qu’un piranha vous vomissant une bite humaine dans la gueule. Beh jvous jure qu’en 3D on s’y attends pas.

Allez jme casse, juste le temps de vous dire que je vous prépare un petit review de films merdiques a sortir, et que les coders de Medal of Honor ne savent pas faire les portes :
YouTube Preview Image