DROP [ . ] IT [ . ] HARD

ELLE COURT, LA BASS le blog de NzX_.

Archive pour la catégorie ‘Musique’

LOG #001 - LET IT ROLL

Dimanche 23 octobre 2016
Voilà pourquoi je m’étais dis “que ça ne servait à rien d’avoir un blog”  : j’écris un ou deux articles, et pouf, je passe à autre chose et n’alimente plus le blog pendant plusieurs mois.
Même la, je suis en train de rédiger le brouillon sur mon smartphone mais ça va peut-être me prendre 6 mois pour finir cet article.

BREF

A la base, je pensais écrire un article détaillant plus ou moins les sets que j’avais le plus apprécié, et expliquer pourquoi.
Le problème, c’est que sur ces 5 jours de Festoch, je n’ai été déçu que par quelques sets (le mercredi soir c’était “soirée au camping”  avec des DJs, pour la plupart, locaux).
Difficile alors de faire le tri, tant j’ai pris mon pied.

Feuille de route "en grande partie respectée"

Feuille de route "en grande partie respectée"

Quelque soit votre (sous) genre préféré, la diversité était présente : liquid, neuro, drumstep, old-school etc.. Tout le monde y trouvait son compte.
Si vous êtes amateur(s) de Drum&Bass, le Let It Roll est tout simplement un incontournable.
Il s’agissait de ma 1ère expérience, et bordel, qu’est ce que c’était bon.
L’ambiance (toujours cool, jamais emmerdé), les festivaliers (de la bonne humeur partout, tout âges et tout horizons), les rencontres (j’ai pu rencontrer quelques mecs de Reddit), les sets, les activités intra-festoch…
Au risque de me répéter, j’ai pris mon pied comme jamais.

J'ai l'impression que ça résume parfaitement mon expérience : j'étais sur un petit nuage tout du long, un vrai plaisir

MIND : BLOW

L’édition de l’an prochain sera celle du 10ème anniversaire, et quand on voit ce qu’a donnée cette édition, on peux espérer (non, même pas besoin d’espérer en fait) du très TRÈS lourd pour 2017.
Ne serait-ce que pour voir l’opening show de 2017 : celui de cette année, long de 20 minutes et fait en collaboration avec June Miller, était tout simplement monstrueux.
Pire qu’un gosse à Noël, au terme de ces quelques jours, j’étais drogué jusqu’à la moelle par ce feeling “festival”.

Le calme avant l'opening show

Le calme avant l'opening show

Vidéo complète du show en fin d'article ... PERSONNE n'était prêt pour ça

Vidéo complète du show en fin d'article ... PERSONNE n'était prêt pour ça

Je suis déjà au taquet pour l’année prochaine, la seule inconnue étant mes disponibilités : pour ça, je croise les doigts.

Petite sélection de quelques uns des sets déjà dispo sur YouTube (j’éditerai en fonction)
Mais bien évidement, mes favoris ne sont pas encore dispo (entre autres :  Maduk, The Prototypes, Calyx & Teebee, Netsky, High Contrast et PLEIN PLEIN D’AUTRES).
Déjà, la fameuse cérémonie d’ouverture, de 20 minutes.
YouTube Preview Image
  • MEJFUS
YouTube Preview Image
  • DELTA HEAVY
YouTube Preview Image
  • A.M.C [vu et c'était le feu ! PAPA.M.C]
YouTube Preview Image
  • SALT & MALAKY
YouTube Preview Image

LOG#00 - INTRODUCTION

Dimanche 24 juillet 2016

De Musique.

Ce blog parlera de musique, et plus précisément de Drum&Bass.

Il s’agit d’un genre que j’apprécie particulièrement depuis quelques années déjà, et dont je suis tombé amoureux petit à petit.

Jusqu’à mes 15/16 ans, j’étais comme tout les ados de mon age : mon âme était douloureuse, je vivais dans “un monde de merde©” et je priais Satan chaque soir. Bref, j’étais un grand consommateur de Metal, sous toutes ses formes.

Et puis, à force de rencontres, j’ai découvert le milieu de l’électro Underground.

De vidéo Youtube en blogs tout chelou, j’ai commencé à m’habituer à ces “nouvelles sonorités”.

De l’Hardtek, un peu d’Hardcore, pas mal de PsyTrance , de Tribes (merci Newgrounds.com) et surtout, la Drum and Bass.

Et même si dans un 1er temps il s’agissait d’une écoute parallèle, très rapidement, la DnB vint prendre la place du Metal dans mon cœur.

Mes premières écoutes doivent remonter à 2008/2009 (et oui, c’est pas bien loin) mais ce n’est vraiment que depuis plus récemment que je vie en fonction, si je puis dire.

C’est en Septembre 2013 que j’ai eu l’occasion de faire ma 1ère soirée Parisienne : une Jungle Juice (au Cabaret Sauvage), et depuis je me ballade de soirées en soirées, et j’y prend toujours autant mon pied.

—————————————

Mais ce blog n’a pas pour but de vous raconter ma vie (enfin, pas tout le temps).

Le but, c’est de partager un peu entre nous, autour de ce style aux nombreuses facettes : une sorte de complément au thread link plus haut (et dans lequel je parle souvent tout seul)

Car le point fort de la DnB, c’est bien sa richesse.

Dans les prochains articles, je tenterais de faire mon possible pour parler au mieux de différents DJ / producteurs, vocalistes, labels, asso ect. et bien évidement, de sous-genre de la DnB.

/!\ Mais attention, je le précise d’entrée :  JE SUIS UNE BRELLE EN MUSIQUE /!\

Mais ce n’est pas propre à ce style.

J’ai toujours été incapable de retenir un grand nombre de noms de tracks, ou de groupes.

Et le problème avec l’Electro, c’est que les Mixs n’ont absolument pas arrangés ça.

C’est quelque chose que je suis en train d’essayer de corriger, mais je SAIS que je connais une track. Je connais, je ferme les yeux et elle me fait décoller MAIS la plupart du temps, je suis incapable de ressortir le nom du Producer ou même simplement l’ID de la track.

Et croyez moi, ya rien de plus horrible.

Ne vous attendez donc pas à des analyses ultra pointues : le but, c’est avant tout de partager autour de la DnB et éventuellement de faire découvrir certaines choses aux néophytes. C’est valable dans un sens, comme dans l’autre.

——————————————————————————–

Je finirais ce premier article sur l’une des définitions de la Drum & Bass, présente sur l’UrbanDictionnary, qui me semble la plus juste :

Drum and Bass is a form of electronic (but now in some places, performed with live instruments) music that is played between 160 to 180 beats per minute (bpm).

It is a melting pot of different musical influences ranging from classical, hip-hop, reggae, jazz, to indian, metal, and so on.

Some tunes have vocals and are song structured, but other tunes are straight beats (which let you form your own perception of the track with your imagination). Defined by music production publications as “the most meticulously produced form of electronic music”.

Drum and Bass has a beautiful contrast in that it can have mass complexity while still maintaining a friendly feel to the dancefloor or the personal cd player.

Drum and Bass is also the umbrella term for the genre that has developed countless subgenre’s (neurofunk, techstep, hardstep, ragga, jump-up, liquid funk, atmospheric, dubwise, electrostep, metalstep, etc.).

To those who don’t know much about the music, they would be surprised how much it has in common with the genres that the unknowing listener usualy listens to. It is an open minded genre that requires open minded people to listen to it.

Junglist Massive.

(ou Jungle Is Massive, comme vous voulez)