E-Monde

le trou du cul du néophyte le blog de Nomys_Tempar.

Changer la politique française

Je lâche ça ici, vos avis et réflexions sont les bienvenus.

Changer la politique française : un moyen.

Nous sommes actuellement rassemblés sur les places de France. Ces rassemblements découlent d’une envie, d’un besoin de plus de démocratie.

Cette envie est aujourd’hui partagée par la majorité de la population française. Le ras-le-bol et la défiance vis-à-vis des institutions et des représentants politique est total !

La convergence des luttes doit se faire en se concentrant sur ce qui nous rassemble, c’est à dire le besoin de renouvellement des institutions, une 6ᵉ république ou un premier autre chose même…

Il convient donc d’agir ensemble dans une optique de transition.

Ce texte propose de mettre en place cette transition douce par une action concrète des citoyens.

Il s’agit d’adhérer massivement au Parti Socialiste. En effet le PS est un parti ayant une très grosse influence sur la vie politique française, mais il ne compte que 111 450 adhérents (Source : http://www.parti-socialiste.fr/parti-socialiste-111-450-adherents-30-avril-2016/ ). Si nous sommes assez nombreux, nous pourrons aisément reprendre ce parti et lui dicter sa direction pour les élections présidentielles de 2017.

La direction que nous choisissons est d’aller vers une autre manière de faire de la politique et une autre manière de vivre. Dans cette optique si nous sommes majoritaires au sein du PS nous pourrons proposer notre propre programme ainsi que notre propre candidat.

Ce programme serait constitué par notre plus petit dénominateur commun à savoir, de s’engager à prendre 2 ans afin de repenser le fonctionnement des institutions françaises et d’opérer le « reboot de la France ». Ainsi le candidat choisit portera comme unique mission de faire vivre le débat public sur ces questions.

Le candidat s’engagera à dissoudre l’assemblée et à démissionner à l’issue de ces 2 ans, pour pouvoir mettre en application immédiatement les nouvelles dispositions.

Voilà l’essentiel du plan.

Ce plan suppose :

- D’être prêt à surpasser une fois de plus notre défiance envers les institutions étatiques.

- D’être suffisamment nombreux à s’engager, à adhérer au Parti Socialiste. Nous devons être au moins 100 000.

- Une fois inscrit nous devons plonger dans la vie du parti afin de militer en interne pour faire passer notre programme. Et militer pour que les primaires du PS tournent en notre faveur.

- Choisir un candidat, soit à l’aléatoire complet entre tous les adhérents du PS, soit à l’aléatoire dans une liste interne, soit par désignation d’une personne faisant un consensus suffisant.

- Travailler et détailler les axes de notre initiative. Pouvoir proposer un plan de travail sur les deux ans.

Pourquoi nous, citoyens, devons tenter ce plan ?

- Car le PS fonctionne actuellement en effectif réduit (seulement 100 000 adhérents) comparativement à son influence, c’est donc une occasion inespérée.

- Car ce plan permet des actions concrètes collective (adhésion, militantisme), au service d’un plan précis circonscrit dans le temps. Ainsi l’engagement personnel est définit à la base. On sait précisément pourquoi on est là, quel est notre objectif et combien de temps cela prendra.

- Pas d’ambiguïtés, ni d’incertitudes.

- Il s’agit d’un horizon visible et atteignable.

- Si ce plan rate la situation ne sera pas pire qu’elle ne l’est déjà.

Pourquoi le Parti Socialiste ?

- Car, in fine, ce plan devrait être proposé par le PS lui-même, en cela nous ne faisons que vouloir réaliser une idée socialiste. Nous marquons ainsi notre volonté d’affirmer que la pensée socialiste ne se limite pas aux positions du PS actuel.

- Car le système politique français est verrouillé, ce qui ne permet pas aux petits partis d’avoir une influence suffisante pour porter ce plan. La situation du parti Podemos en Espagne est un bon exemple de ce verrouillage. Ce qui exclut les listes citoyennes ou des alternatives comme le Parti Pirate.

- Car c’est une force politique et médiatique importante en France, en cela même si nous échouons, nous causerons de gros remous dans la politique française.

8 commentaires pour “Changer la politique française”

  1. Grendel dit :

    “Nous sommes actuellement rassemblés sur les places de France. Ces rassemblements découlent d’une envie, d’un besoin de plus de démocratie.”

    Non.

    Cette envie est aujourd’hui partagée par la majorité de la population française.

    Non.

    Le ras-le-bol et la défiance vis-à-vis des institutions et des représentants politique est total !

    Non.

    Déjà ça s’annonce mal ton post.
    Ensuite tu montres que tu ne connais/comprends rien au fonctionnement du parti socialiste, fonctionnement qui interdit complètement tes velléités.

    Ta conclusion enfin est d’un ridicule complet car tu n’inclues pas dans ta réflexion (lol) la notion de financement de ton travail. Pourquoi les politiques cumulent-ils à ton avis ? pour financer leurs campagnes.

    Mais c’est gentil d’avoir participé. Reviens l’année prochaine champion !

  2. Nomys_Tempar dit :

    Donc personne n’occupe les places ? Ni ne manifeste dans les rues ? La majorité de la population souhaite juste que les politiques restent là où ils sont et continuent à faire ce qu’ils font tranquillement ?
    La montée du FN est une conséquence de la défiance envers les politiques “classiques”, c’est pas que les français deviennent tous négationnistes et racistes, comme tu as l’air de le penser.

    Le fonctionnement du PS interdit mes velléités ? Je t’en pris éclaire-moi, vu que tu sous-entends en savoir plus.

    Le financement ? Je ne comprend pas à quoi tu fais référence. Si c’est au financement de la campagne c’est une bonne question… Là comme ça j’ai envie de te dire que si on en arrive là (à la campagne en elle-même), on sera sans doute déjà bien content. Et on aura foutu tellement de bordel que la com’ suivra toute seule.
    Encore une fois soit plus spécifique, je suis sur que tu peux y arriver.

    Tu te donnes la peine de répondre sans détailler ce que tu veux dire, à part te considérer comme un vulgaire troll je ne vois pas trop quoi penser de ton commentaire.

  3. Grendel dit :

    Le peu de personnes qui “occupent les places de France” n’est pas représentatif de grand chose et ne “veut pas plus de démocratie”. Ca ne veut rien dire vouloir plus de démocratie. On vit en démocratie. Elle est représentative. Tu élis des personnes qui te représentent. Ensuite pas les places de France. République à Paris principalement, quasiment nulle part ailleurs. Et c’est fendard de voir la nullité de ces occupations.

    “partagée par la majorité de la population fr”
    Tu prends tes désirs pour une réalité. Tu ne sors aucun chiffre, et tu assènes une phrase sans aucun soutien sérieux derrière. Je pourrais aussi te traiter de troll tu sais… pour le moment c’est toi qui en reprends la dialectique.

    “le ras le bol est total”
    Pareil, tu sors ça d’où ? C’est complètement faux. T’as une compréhension quelconque de la discipline nommée Statistiques ? Tu sais ce qu’est un échantillon représentatif ? tu connais la population d’actifs en France ?

    Pour le fonctionnement du PS, tu devrais y adhérer pour voir concrètement comment l’organisation fonctionne, je vais pas te détailler sur 20 pages comment ça marche. En gros, les statuts sont faits pour ne pas permettre à ton “plan” de fonctionner. Mais adhère, ça te sera bénéfique, tu apprendras plein de choses.

    Oui le financement de campagne. Quoi d’autre ? Réfléchis un peu pitié. Oui, c’est un tout petit problème. Touuuuuuuut petit. Quant à ton idée de com qui suit toute seule… je me marre. Tu prends encore tes désirs pour des réalités sans avoir la moindre idée du fonctionnement concret d’un appareil de parti. Alors je pense aussi pouvoir être un peu plus spécifique, mais généralement je le fais pour les gens qui creusent un peu leur sujet, pas pour les jongleurs de diabolo.

    Pense de moi ce que tu veux je m’en carre, mais si tu veux proposer quelque chose au niveau politique de sérieux, dans lequel tu vas investir de précieuses et nombreuses heures de ta vie, la moindre des choses serait que tu réfléchisses un peu en profondeur plutôt que de crier YOLO comme tu le fais…

  4. Nomys_Tempar dit :

    Bah voilà quand tu veux :o)
    Je ne pense rien de toi de spécifique (à part que j’ai toujours en tête la basse magnifique que tu t’es fais faire). J’ai juste fais exactement la même chose que toi : lu ton texte et répondu de manière désagréable et hautaine. En ce qui me concerne je sais que c’est pas le bon moyen de commencer une discussion constructive.

    Le texte est effectivement assez affirmatif et un peu kikoo (il a pas été écrit pour être poster ici) dans sa forme, et pas du tout étayé de chiffres, je te l’accorde. Je comprend ton agacement là-dessus. Ça n’est d’ailleurs pas mon idée (le fond du texte), ce qui explique mes propres lacunes.

    Le peu de personnes qui “occupent les places de France” n’est pas représentatif de grand chose et ne “veut pas plus de démocratie”. Ca ne veut rien dire vouloir plus de démocratie. On vit en démocratie. Elle est représentative. Tu élis des personnes qui te représentent. Ensuite pas les places de France. République à Paris principalement, quasiment nulle part ailleurs. Et c’est fendard de voir la nullité de ces occupations.

    Simple question de sémantique pour moi, on vit dans une sorte de démocratie, qui partage les pouvoirs et les attribue de manière spécifique. Je “rêve” effectivement d’essayer d’autres sortes de démocraties… Est-ce que elles seront “plus” démocratique ou pas, pour le savoir il faudrait être en mesure de pouvoir les “essayer”. C’est pas le cas actuellement.
    Tu dis “Ca ne veut rien dire vouloir plus de démocratie.”, effectivement, c’est une expression imagée. Soit tu ne l’as pas compris soit tu n’es pas d’accord avec le fond (aka notre système politique est très bien comme ça, il ne faut rien toucher), soit encore tu ne veux pas plus de démocratie car tu en veux moins. Dans le dernier cas c’est clair que la base du texte va être bloquante. Soit il y a une autre option que je ne vois pas…
    Sur la vacuité de NuitDebout ou même des manifs, je suis assez d’accord, c’est pour cela qu’a titre personnelle je cherche d’autres options d’actions concrètes potentiellement viables.

    “partagée par la majorité de la population fr”
    Tu prends tes désirs pour une réalité. Tu ne sors aucun chiffre, et tu assènes une phrase sans aucun soutien sérieux derrière. Je pourrais aussi te traiter de troll tu sais… pour le moment c’est toi qui en reprends la dialectique.

    “le ras le bol est total”
    Pareil, tu sors ça d’où ? C’est complètement faux. T’as une compréhension quelconque de la discipline nommée Statistiques ? Tu sais ce qu’est un échantillon représentatif ? tu connais la population d’actifs en France ?

    Tu dis que c’est faux et que je prend mes désir pour des réalités, mais tu ne fais que me dire : “dans l’absolu ce que tu dis est faux”, ce à quoi je peux te répondre la même chose.
    Par rapport au fait d’avoir un échantillon représentatif je suis tout à fait d’accord avec toi, naïvement je pense que le pourcentage d’abstention aux divers élections ses dernières années est tout à fait représentatif (notamment aux dernière régionales).
    Ou alors me fourvoie-je ?

    Sur le fonctionnement du PS, c’est inutile d’adhérer au PS tout seul “juste” pour voir comment ça marche. Alors qu’il y a des tas de gens qui y ont adhéré par le passé et donc qui peuvent (s’ils en ont envie) faire gagner du temps aux autres en partageant leurs expériences.
    Mais pas de soucis j’ai bien compris qu’il faudra que j’aille voir ailleurs pour ça.

    Note que je ne suis pas venu demander “Hey les gars, comment fonctionne le PS ?” (et à te lire je me dis que j’aurais dû), mais bien voir si c’est une idée qui est susceptible d’intéresser des gens ou pas, et pourquoi. Là tu m’as dit que ça ne pouvait pas marcher. Je vais aller lire les statuts du PS, on verra ce que j’en tire…

  5. drloser dit :

    En parlant d’abstention, tu t’es demandé pourquoi les gens s’abstiennent de répondre à ton article ? :-)

  6. Nomys_Tempar dit :

    Tout à fait, une hypothèse ?

    édit : Je demande ça un peu bêtement, mais je m’attendais à ce que ce texte soit réfuté sur pleins de points ou soit totalement ignoré, pas que quelqu’un viendrai prendre la peine de répondre “à moitié”.

  7. chtitelarve dit :

    Une des explications est que la fréquentation des blogs a drastiquement chuté en deux ans.

  8. Tr3a dit :

    Déjà, je serais toi, je n’adhérerais pas au PS. D’une parce qu’au vu de l’impopularité extrême du gouvernement actuel, y’aura pas de second mandat PS, et de deux parce que les petits newbies socialos, même s’ils sont 50 000 à vouloir changer la politique, ils ne seront que des frondeurs aux yeux des électeurs. Tu crois quand même pas que Valls le terrible va te laisser dicter ta loi dans SON parti? Ou le président sortant? Car c’est pas comme si les socialistes étaient la honte de la nation, infoutus de tomber d’accord, toujours en train de se tirer dans les pattes les uns des autres. C’est un parti sans tête, qui ne sera jamais bon à part dans l’opposition.

    Tu veux changer le monde? des plus grands que toi s’y sont cassés les dents, des gens qui ont montés des partis politiques, et se sont battus pour leurs idées, certains en sont mort, d’autres se débattent dans la jungle de l’opposition.

    Tu cherches une tribune politique? Nofrag n’est pas l’endroit pour ça, sors toi les doigts et arrête de rêver sur ton blog.
    Encarte toi ou tu veux, mais saches un truc, tu ne seras jamais rien d’autre qu’un militant, à part si tu fais l’ENA ou que tu baise la fille d’un sénateur, (au choix…), et de toutes manières, tes idées tu pourras te les carrer, dans un parti il y a une “ligne” politique, et les divergences ne sont jamais tolérées, à part si ça fait la nique à ceux d’en face.

    En gros, ton idée c’est de la merde, ça marchera jamais, parce que peut importe ce que les béni oui oui pensent, ça fait longtemps que nous ne sommes plus en démocratie, mais en technocratie libérale camouflée, ou le jeu politique n’est plus qu’une mascarade pour cacher la faillite…

    La République est une chambre à air qu’on a rustiné pendant 60 ans, et duquel ne reste plus que 0.1% de la chambre à air originale, autant rouler avec des roues carrées, c’est aussi efficace…

    Il nous faut une nouvelle chambre à air c’est tout.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.