Nofrag | Forums | Blogs (jeux)

Articles taggés avec ‘Hopital’

J’ai testé l’hopital public

Lundi 5 novembre 2012

Après 11 ans de moto sans accident avec un tiers, je viens de savourer le gout de la rencontre avec une voiture.

Grâce à quelques réflexes et connaissances, j’ai pu éviter le plus gros de l’accident (comprendre plus important qu’un poignet) mais j’ai quand même réussi à me faire une fracture du poignet droit juste sous l’articulation.
Je ne le répéterais jamais assez mais si vous avez des témoins, notez directement ses coordonnées si vous le pouvez, cela vous évite que le conducteur ne le fasse pas pour vous, ben oui, s’il est en tord, il vaut mieux que le témoin disparaisse, bref, ne quitter pas le lieu de l’accident sans être sur d’avoir les coordonnées du ou des témoins.
Je le recherche toujours et je n’ai pas de nouvelles depuis 1 semaine.
Je suis pris en charge par les pompier qui épargneront le cuir mais pas la chemise ni le pull et me voilà aux urgences dans un hopital public de Lyon.
Petit background, j’ai bossé pendant 1 ans pour un équipementier dans le médical et j’ai souvent vu des blocs opératoires des cliniques privées ou non, je sais où il faut mettre les pieds ou non.

Je suis donc au milieu de tout ce monde et je suis le seul fracturé, après 1h d’attente on me dit de patienter encore un peu pour un calmant ou de la morphine car il n’y a pas de docs… dommage je suis arrivé à l’heure de la relève. Après 2h, j’ai enfin le droit à un peu de morphine et une remise en place de ma fracture déplacé, je suis ensuite envoyé dans une chambre en attente d’une opération.
Personne pour s’occuper de moi alors que je suis handicapé d’un bras … c’est pas grave, je suis fatigué, je n’ai pas mangé depuis midi car je me dirigeais vers le resto et je ne peux pas manger car il est minuit et que demain je serais peut être opéré le matin.

Je suis réveillé afin de me doucher pour l’opération, je vois l’interne qui ne parle pas bien français et qui est difficile à comprendre avec son accent prononcé, impossible de le sortir une information sur mon sujet/opération/ etc.
Je suis totalement perdu.
Midi arrive et cela fait 24h que je n’ai pas mangé/bu, je n’ai toujours pas de nouvelle de mon opération.
Un repas arrive mais je me retiens de manger au cas ou on puisse m’opèrer dans les 2h qui suivent. Entre temps je voulais me faire opérer dans une clinique où le chirurgien est très bon pour les mains mais cela me semblait beaucoup trop compliqué.
Le repas est toujours là et j’ai très faim, je me dis que tant pis, j’ai pas d’infos, je vais tout de même pas crever de soif!
Après 1h, mon chirurgien qui parle mal français et avec un fort accent me signale qu’il peut m’opérer mais comme j’ai mangé, ce sera demain matin.
Sympa, mais si les infirmières étaient informés, cela aurait pu être éviter.
L’opération se passe et je ne serais pas ce qu’il m’a fait et si tout s’est bien passé avant la lecture du compte rendu.
Je suis sorti de l’hôpital sans avoir vu aucune radio et sans avoir vu le chirurgien.
Je ne vous conseille pas les cliniques privées, toutes ne sont pas bonnes, mais n’hésitez pas à fuir si vous voyez un service aussi mal tenu.

Je verrais mon chirurgien dans 3 semaines seulement, d’ici là, j’espère que mon corps n’aura pas fait n’importe quoi avec mon poignet!

Il me reste plus qu’à croise les doigts pour l’assurance, le constat chez la police (ma parole contre la sienne), pas de complication et un retour de véhicule rapide.