Nofrag | Forums | Blogs (jeux) | Weplay

Grand Prix Moto de Misano

13 septembre 2017

Ciao!
Bon je vais reparler un peu de motos. Je fais cet article n’ayant pas trouvé d’infos sur ce circuit et les conditions lors de l’événement ainsi j’aurais laissé une trace pour les prochains.
Tout d’abord Misano est en Italie près de la ville natale du grand champion de moto Valentino Rossi.
Je suis parti à l’arrache de Lyon pour un arrêt dans un backpacker à Bologne. WeBologna; très sympa et vivant malheureusement c’est aussi un campus et du coup, j’ai du prendre un chambre un peu plus cher que prévu, la ville est sympa, les bars/pubs sont conviviaux, attention j’ai dû tourner pour trouver une place pour ma moto!

Attention sur l’autoroute, les italiens sont de vrais dangers et de plus celles-ci sont souvent blindées. La moto n’a pas de place ou de traitement particulier pour les italiens, il faut vraiment se considérer comme une voiture et faire attention au queue de poissons ou changements de lignes sans clignotant.
Sur Misano, l’hébergement se trouve facilement, hôtels près de la plage ou campings, moi, j’ai pris ce camping à 10 min du circuit dans la campagne la.

La ville de Valentino Rossi vaut le détour (Tavullia), incroyable de voir autant de gens de toutes âges pour une seule personne.
Le circuit est très accessible, beaucoup de rabatteurs pour vous proposer des parkings payant pour votre moto de 5 à 10€ avec plus ou moins de services, j’ai préféré la garer sur un parking gratuit non surveillé comme la plupart et RAS.
Le choix de la tribune est important, j’avais choisi la tribune Misanino et j’ai bien fait. Elle n’est pas abritée mais il y a un écran devant et il est possible de voir 80% du circuit ce qui n’est pas négligeable.
A la fin de la course, ils ouvrent le circuit et il est possible de se retrouver devant le podium pour la remise des trophées, je ne peux que conseiller de le faire.
Ce GP n’a rien à voir avec le GP du Mans sur tous les plans et c’est pour cela que l’expérience est bien meilleur et surtout unique.



Prochain article sur ma participation au Moto tour 2017 en essayant là encore d’être précis puisqu’il est difficile de trouver des infos.

Les suites de l’accident

28 avril 2013

29/10/212-28/04/2013. 6 mois et je commence à voir le début des remboursements mais je suis encore bien loin de la fin.
Pour le moment mon assurance me confirme que je ne suis pas responsable mais l’assurance adverse n’a pas de délai légale pour répondre.
J’avais lancé les réparations de ma moto car j’étais à bout, j’ai de la chance, j’aurais pas à les payer, elles seront pris en charge par l’assurance, ouf.
Suite à une lettre pour mon assurance, j’ai pu faire un petit bilan:
J’ai été en arrêt maladie pour 3 mois= 2113.44€
Si j’avais été chez pole emploi, j’aurais eu 3110€ et si j’avais travaillé, j’aurais eu 5100€, une perte de 1000 à 3000€, je ne sais même pas si je les reverrais.
500€ de soins divers et variés et ce n’est pas encore fini car je dois fais un scanner arthrographie (si jamais vous l’avez déjà fait, j’ai quelques questions), me faire enlever la plaque et faire un irm. Encore des jours de congés et des dépenses que je ne verrais jamais sans doute jamais.
A tout ça s’ajoute plus de 183 jours sans mon véhicule de locomotion, je n’ai qu’une moto, à aucun moment, ils m’ont conseillé/autorisé à louer un véhicule.
Mon comportement a changé à cause de cette histoire, je ne me laisse plus marcher dessus et je pense pas que ce soit bien bon, je sais même pas si j’ai le droit à un psychologue.
L’expert médical ne m’a pas vraiment rassuré et je dois prendre un avocat afin de ne pas trop me faire enfiler.
Moi qui pensait passer à autre chose au plus vite, j’ai les deux pieds dedans et finalement je vais me retrousser les manches et ça va chier!

Si vous avez quelques conseils…

L’après accident

9 février 2013

Cela fait 3 mois qu’une voiture m’a coupé la route et je ne vois toujours pas la fin de cet accident, moi qui aurait voulu tourner la page rapidement…
Je n’ai toujours pas retrouvé ma moto, mon seul véhicule de locomotion.
J’ai toujours une plaque et un poignet qui fait mal. Malgré le fait que ma kiné soit sympa, j’aimerais bien m’en passer.
Les flics ont encore mon dossier, va savoir pourquoi… J’ai fait ma déposition, la partie adverse aussi et j’ai même retrouvé le témoin qui a constaté les mêmes choses que moi lors de l’accident.
Il faut dire que la personne qui est en charge de mon dossier et en arrêt maladie et bien sur personne ne peut prendre la suite. Je vais rester planter là.
La personne qui s’occupe de mon dossier à l’assurance est une incompétente, j’ai signalé que j’avais une passagère lors de la feuille à remplir. Elle m’appelle 3 mois après pour que je confirme si oui ou non j’avais une passagère car l’expert a deux casques de moto.
Je souffre de l’incompétence à plusieurs étages et c’est bien malheureux car je ne peux rien faire, à part les rappeler que j’attends toujours.
Je vais donc perdre plus de temps et je vais voir si je ne peux pas porter plainte.
Il faut savoir qu’une semaine avant l’accident, la période d’essai d’un nouveau job s’était arrêtée et que par conséquent j’étais au chômage depuis une semaine.
Je ne comptais pas y rester éternellement surtout que j’ai beaucoup d’offres. J’ai donc été indemnise par la CPAM à hauteur de 500€ par mois au lieu des 1300€ par le pôle emploi si je ne travaillais pas.
Au vu, de la somme, j’ai du retrouver un boulot très rapidement et j’ai obtenu un CDI fin décembre. L’assurance ne me remboursera aucun des deux mois de pertes de salaire. Je trouve ça complètement dément.
Et je sais même si je serais responsable ou non, le témoin dit la même chose que moi mais quelle va être l’interprétation des assurances?
J’ai entendu que dans un rond point à deux voies, il est préférable de rester sur la voie de droite même si c’est pour sortir sur la gauche car en cas d’accident les assurances vous donneront raison.
Ah j’oubliais, je peux pas avancer les réparations, il y en a pour 7000€.
Si jamais des assureurs, flics ou avocats ont des conseils, je suis preneur.

Fête des lumières 2012

28 décembre 2012

Avec un peu de retard, je vous fait parvenir les photos de la fête des lumières 2012 de Lyon (au cas où il en existerait une autre en France).
Ayé, les artistes ont découverts la projection sur façade avec un rétro projecteur, du coup, il n’y avait que ça… Aucune imagination, aucune inovation, rien de nouveau, bref, Lyon a compris comment rentabiliser l’événement et c’est bien dommage.

Encore une histoire de pot de vin entre la ville et les organisateurs.
Bien content de mon D7000 dans l’obscurité, j’ai bien fait de changer.
















Sinon coté vie, j’ai du reprendre un boulot malgré l’arrêt de mon chirurgien, je ne pouvais pas vivre sur les remboursements de la CPAM plus longtemps, bien m’en a pris car j’ai trouvé un boulot assez bien payé.
Coté accident, le témoin a été retrouvé et celui-ci dit la même chose que moi, il me reste plus qu’à attendre les retours de l’assurance mais je suis un petit peu plus optimiste et c’est déjà ça.

La crise après l’accident

3 décembre 2012

Voilà un bon mois que je me suis fait percuté par une voiture.

Je partais au resto pour faire la fête et une conductrice a cru bon de me couper la route.
Bilan une moto pratiquement neuve avec l’avant défoncé et un poignet cassé.
Depuis la sortie de l’hôpital, la déposition au commissariat, je n’ai plus de nouvelles et surtout je perds du fric.
Je venais de sortie d’une période d’essai depuis une semaine, j’ai du me mettre en Arrêt Maladie à cause de mon poignet étant donné que je ne peux plus conduire ou porter des charges avant le 20 janvier si tout va bien, je ne peux pas faire mon boulot.

Alors me voilà à toucher l’argent de l’Assurance Maladie mais je touche seulement 500€, mon loyer est de 620€ et j’ai encore impôts et taxes d’habitation.
Mon assurance ne m’avancera aucun argent avant de savoir qui est responsable, je dois donc tenir 2 mois de plus à ce rythme, ce qui me parait très difficile.
Je ne peux pas me présenter à des entretiens trop loin de chez moi étant donné que je n’ai plus de moyens de locomotion et qu’il m’est impossible de conduire…Difficile pour un technicien itinérant.

Actuellement la seule chance de survivre ce passage serait d’arrêter mon arrêt maladie et de m’inscrire au chômage afin de toucher tout ce que j’ai cotisé, je toucherais donc 1200€ ce qui est nettement moins dur pour faire face aux dépenses minimum.

Je passe d’une vie “confortable” à une vie de misère en l’espace d’un accident. La conductrice n’a rien eu, sa voiture est juste cabossée et je sens que je vais me faire niquer dans les responsabilités.
Le témoin a été retrouvé car c’est lui qui a appelé les pompiers et je ne sais toujours pas si sa déposition a été faite.

Svp, assurez vous de bien lire vos assurances et voir si une option peut vous permettre d’éviter cela, l’accident est déjà traumatisant mais de devoir subir tout ça sans aide est très difficile.
J’ai 11 ans de moto et c’est le premier accident avec un tiers où je suis blessé.

Si jamais vous avez d’autre piste…

J’ai testé l’hopital public

5 novembre 2012

Après 11 ans de moto sans accident avec un tiers, je viens de savourer le gout de la rencontre avec une voiture.

Grâce à quelques réflexes et connaissances, j’ai pu éviter le plus gros de l’accident (comprendre plus important qu’un poignet) mais j’ai quand même réussi à me faire une fracture du poignet droit juste sous l’articulation.
Je ne le répéterais jamais assez mais si vous avez des témoins, notez directement ses coordonnées si vous le pouvez, cela vous évite que le conducteur ne le fasse pas pour vous, ben oui, s’il est en tord, il vaut mieux que le témoin disparaisse, bref, ne quitter pas le lieu de l’accident sans être sur d’avoir les coordonnées du ou des témoins.
Je le recherche toujours et je n’ai pas de nouvelles depuis 1 semaine.
Je suis pris en charge par les pompier qui épargneront le cuir mais pas la chemise ni le pull et me voilà aux urgences dans un hopital public de Lyon.
Petit background, j’ai bossé pendant 1 ans pour un équipementier dans le médical et j’ai souvent vu des blocs opératoires des cliniques privées ou non, je sais où il faut mettre les pieds ou non.

Je suis donc au milieu de tout ce monde et je suis le seul fracturé, après 1h d’attente on me dit de patienter encore un peu pour un calmant ou de la morphine car il n’y a pas de docs… dommage je suis arrivé à l’heure de la relève. Après 2h, j’ai enfin le droit à un peu de morphine et une remise en place de ma fracture déplacé, je suis ensuite envoyé dans une chambre en attente d’une opération.
Personne pour s’occuper de moi alors que je suis handicapé d’un bras … c’est pas grave, je suis fatigué, je n’ai pas mangé depuis midi car je me dirigeais vers le resto et je ne peux pas manger car il est minuit et que demain je serais peut être opéré le matin.

Je suis réveillé afin de me doucher pour l’opération, je vois l’interne qui ne parle pas bien français et qui est difficile à comprendre avec son accent prononcé, impossible de le sortir une information sur mon sujet/opération/ etc.
Je suis totalement perdu.
Midi arrive et cela fait 24h que je n’ai pas mangé/bu, je n’ai toujours pas de nouvelle de mon opération.
Un repas arrive mais je me retiens de manger au cas ou on puisse m’opèrer dans les 2h qui suivent. Entre temps je voulais me faire opérer dans une clinique où le chirurgien est très bon pour les mains mais cela me semblait beaucoup trop compliqué.
Le repas est toujours là et j’ai très faim, je me dis que tant pis, j’ai pas d’infos, je vais tout de même pas crever de soif!
Après 1h, mon chirurgien qui parle mal français et avec un fort accent me signale qu’il peut m’opérer mais comme j’ai mangé, ce sera demain matin.
Sympa, mais si les infirmières étaient informés, cela aurait pu être éviter.
L’opération se passe et je ne serais pas ce qu’il m’a fait et si tout s’est bien passé avant la lecture du compte rendu.
Je suis sorti de l’hôpital sans avoir vu aucune radio et sans avoir vu le chirurgien.
Je ne vous conseille pas les cliniques privées, toutes ne sont pas bonnes, mais n’hésitez pas à fuir si vous voyez un service aussi mal tenu.

Je verrais mon chirurgien dans 3 semaines seulement, d’ici là, j’espère que mon corps n’aura pas fait n’importe quoi avec mon poignet!

Il me reste plus qu’à croise les doigts pour l’assurance, le constat chez la police (ma parole contre la sienne), pas de complication et un retour de véhicule rapide.

Maison du chaos un an après

25 août 2012

Presque un an depuis la dernière visite et c’est agréable de voir de nouvelles oeuvres!

Voici les photos

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Et quelques photos de la fête du lac d’Annecy

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Remarquez les gens sur les toits, je les ai vu seulement sur l’ordi

Se faire chier au boulot.

15 août 2012

Je travaille depuis mi-Juin dans une nouvelle entreprise.

35h, ticket resto, 13ème mois et une paie légèrement diminué par rapport à mon ancien emploi de technicien itinérant (42-45h par semaine, au forfait, 80% de déplacement, voiture, portable).
Mes conditions de travail se sont donc considérablement améliorés, je suis chez moi plus souvent, je peux faire plus de choses (sortir, paperasserie, montage…), je n’ai pas de pression mais voilà j’ai l’impression de gâcher mon temps car je me dis que je pourrais travailler beaucoup plus et donc avoir une paie à la hauteur.
Je suis dans un secteur de dépannages où si tout fonctionne, je suis en Standby, cette période-là peut être très très longue.
J’aimerais être en charge de plus de choses mais je marcherais sur les pieds de mes collègues qui n’ont pas envie de voir leur charge de travail changé et certainement pas de voir un gars capable de faire deux boulots à la fois, ce que je peux comprendre amplement.
Alors pourquoi je ne peux pas trouver un emploi où le travail serait valorisé à sa juste valeur? Est-ce une utopie?
J’ai eu plusieurs fois cette discussion avec des personnes dans le même cas que moi, généralement, le manager empêche toute évolution car il ne faut pas pousser les choses.

Pourquoi les managers français ont une vieille mentalité à propos de l’évolution?
Combien de fois j’ai entendu que je ne pouvais demander une telle paie car je suis jeune? Et mon expérience alors? Mes compétences? Ou bien encore que je ne pouvais demander d’augmentation après un an et qu’il aurait fallu mieux négocier mon salaire à l’embauche! Au nom de quelle règle? Si je les vaux pourquoi ne pas m’augmenter? Qu’est ce qui va me faire rester une année de plus dans une entreprise si mon travail n’est pas valorisé? Pourquoi devrais-je rester alors qu’il y a du boulot dehors?
Cette même sensation de “vieille mentalité” managériale à vous déprimer du travail se retrouve parmi les entretiens d’embauche.

On m’a reproché d’être célibataire et de beaucoup voyager, au final, ces points négatifs se sont révélé être des points plus que positifs, étant donné ma large présence en entreprise (pas d’enfants malades ou de copine enceinte) et mes déplacements internationaux.
On a ri quand j’ai expliqué que mes voyages m’avaient permis de parler Anglais, bah oui, ca ne sert à rien en France.
On m’a pris pour un fou parce que j’avais quitté un boulot sans avoir une autre embauche derrière mais ces responsables sont-ils encore au courant du marché de l’emploi malgré la période, mon secteur embauche encore pas mal.

J’ai l’impression que pour évoluer en France, il faut systématiquement suivre un système archaïque mis en place par des managers véreux et démotivés, il semblerait qu’il faille forcement 3-5ans avant d’accéder un poste à responsabilités, tout du moins dans le milieu technique. Il faut éviter d’être trop motivé au risque de se bruler les ailes.

Pourquoi ne pas faire un poste pour les 20-35ans qui ont cette motivation et cette envie de se faire de l’argent et de bosser dur/beaucoup?

Je ne pense pas que je serais dans le même état d’esprit à mes 35ans et plus alors pourquoi les sociétés françaises n’en profitent elles pas plus que ça? Combien de personnes se sentent castré par ces vieux procédés?
Il me semble normal qu’une jeune personne travaille plus qu’un employé de la boite qui a 5-10ans de boite alors pourquoi ne pas les récompenser? Il ne travaillera jamais avec la même intensité tout sa vie.

Pourquoi ce système préfère niveler vers le bas plus tôt que le haut?
J’entends par là, qu’une personne motivée sera payé le même salaire voir moins qu’une personne depuis longtemps dans la boite alors que son nouveau regard et/ou sa motivation devrait apporter un plus à l’entreprise. Encore faudrait-il que l’entreprise soit apte à l’écouter.Bien sûr, ce salaire serait revu à la baisse au fil des années et des envies.
Actuellement je suis en poste qui me conviendrait largement si j’avais une famille, de même pour la
paie.

Allez, c’est reparti pour les recherches, pourquoi pas en Suisse ?

Zagreb

26 avril 2012

Bientôt deux semaines que je suis à Zagreb
Après un co-voiturage de deux jours, la personne partait de PAU, j’ai donc pris le train jusqu’à Aix en Provence pour le rejoindre sur le parcours malgré cela ce fut tout de même moins cher que l’avion.
Ce fut un départ à la dernière minute, j’ai beaucoup de mal à planifier, je fais au feeling.
Bon co-voiturage dans l’ensemble, j’aurais aimé conduire un peu plus histoire de le faire en un jour.
Pro-tips: _ Il n’est jamais bon de traverser une frontière avec un dreadeu, ça se finit toujours en contrôle.
_ Contrôler la voiture rapidement, une fuite et des freins pourris pourraient vous stresser un peu plus.

Pourquoi Zagreb?
Juste pour rejoindre ma copine et puis j’avais déjà vu la cote, il y a 8 ans grâce à deux semaines de voilier et je voulais donc voir la capitale.
Ici, tout le monde parle anglais ou presque mais si je n’arrive pas à m’y faire alors je dis quelques mots de Croate. Quand tu veux acheter quelque chose les gens te comprennent toujours plus vite quelque soit la langue.
Les trams marchent pratiquement tout le temps même la nuit! Si tu n’as pas de trams, tu as les bus, incroyable de voir alors que tout s’arrête à Lyon à partir de minuit. Bon le billet est cher (2€) mais ici personne ne le paye.
La bière et les clopes sont pratiquement donnés 2€ la pinte ou le paquet.
Il est encore possible de fumer dans les bars/nightclubs et honnêtement c’est à gerber. Tu n’as même plus envie de fumer tellement tu t’en prends plein la gueule, c’est impressionnant comment tu remercies la loi d’être passer en France alors que tu étais contre à l’époque.
Le ciné est à 7€ la place et tous les films sont en VO sous titré! Je ne pourrais malheureusement pas voir la réaction des croates fassent aux “Intouchables”.
Les terrasses de café sont toutes neuves, fauteuils, canapés, cousins et couvertures, tout est propre. J’ai rarement vu ça en France.
La bouffe n’est pas épatante.
Depuis deux jours, le soleil est sorti et je peux donc photographier sans une couleur merdique voici les quelques photos.


Je vous ordonne de visité le musée d’art contemporain, il est excellent.

Pour ce week end ce sera visite du parc Plivice et rafting.
Si vous avez quelques conseils…

Aventuriers des temps modernes

24 avril 2012

Je ne sais pas pourquoi mais me voici plongé depuis quelques temps dans des livres d’aventuriers contemporains.
Tout a commencé quand un ami m’a parlé d’un livre à propos d’un gars qui est parti faire le tour du monde par l’équateur et le tour du pôle Nord en solitaire.
Je me suis donc procuré les deux livres et je les ai dévorés.
Pourquoi un homme irait-il se mettre en danger et affronter l’inconnu, est ce à la portée de tout le monde, quid de la logistique, comment ne pas travailler et vivre aussi longtemps?
Mike Horn est un de ces aventuriers.


Il répond à pratiquement toutes les questions qu’il est possible de se poser dans ce genre de voyage et décrit à la perfection ses émotions.
Je ne peux que vous conseiller la lecture des ces deux ouvrages.
Ensuite dans la catégorie moins survivor, nous avons les deux motards Erwan McGregor (acteur de StarWars et Moulin rouge entre autres) et Charley Boorma (acteur).
C’est deux personnes se connaissent depuis un bout de temps et ont même monté leur team de moto, c’est ainsi que Erwan proposa un tour du monde à son ami.
Un documentaire de leur aventure est sorti depuis bien longtemps mais je voulais avoir leur sentiments, j’ai donc pris le livre.
C’est une incroyable aventure où nous pouvons voir que malgré les différents objectifs par rapport à Mike Horn, ils ont les mêmes émotions, passage à vide et moyen pour se relancer.
Par la suite, Charley Boorma écrira un livre à propos de son premier Paris Dakar et les deux compères partiront à nouveaux pour une traversé de l’Afrique toujours en moto.

Alors je ne sais pas pourquoi mais j’aimerais bien partir faire un tour en moto ou traverser l’Atlantique en bateau, juste une fois mais les moyens me semblent tellement démesuré! Personne pour me sponsoriser?

Sinon petit coup de pouce pour une ONG intéressante surtout quand vous êtes fan de plonger dans les pays tropicaux.
Je cite :”Coral Guardian est une ONG active dans la conservation des écosystèmes marins. Ainsi, nous replantons des coraux sur les zones de récifs morts pour rétablir la biodiversité des écosystèmes disparus. Les récifs coralliens sont en danger, la disparition de ces écosystèmes complexes à un impact social, économique et environnemental important autour de la planète.”
http://www.coralguardian.org