Reject band

If you are In then you are Out. le blog de Mojohell.

Archive pour décembre 2011

La politique du vieux unique.

Jeudi 29 décembre 2011

Vous connaissez la politique de l’enfant unique? Cette brillante idée chinoise qui veut qu’il n’y ait qu’un enfant par famille (ce qui en fera bientôt la plus grande nation d’homosexuel ou de violeur, compte tenu de la préférence pour les garçons). Et bien en me basant sur cette politique, j’ai créé la mienne à moi: La politique du vieux unique (sonnez trompettes!)!

7 milliards de connards sur la terre (-1). Des famines. Les richesses pétrolières qui s’épuisent. Les maladies. Les guerres. Le trou de la sécu qui n’en finit pas. La pauvreté. L’augmentation du nombre de roux et de grosses (voir des grosses rousses, rien à voir avec le sujet mais il fallait que cela soit dit). Et tout cela pourquoi? Pour une seule raison: ON A TROP DE VIEUX! Car qui gâchent le plus de nourriture, incapable d’ingurgiter autre chose que des aliments liquides ou prémâchés? Les vieux! Qui polluent le plus à rouler à 70km/h sur l’autoroute? Les vieux! Qui tombent malade et creusent la sécu tel des nécrophiles à la recherche d’un peu de compagnie?  Encore les vieux! Des vieux, en veux-tu en voilà!

Donc partant du principe que les vieux sont à la source de tous nos problèmes, un éclair de folie ma traversé l’esprit. Et si on limitait le nombre de vieux? Tel le chasseur Kébecois qui fracasse le crane de ces raclures de bébés phoques pour rétablir l’ordre naturel, en ne gardant qu’un seul vieux sur les quatre dont nous sommes normalement affligés, nous pourrions crée un ordre nouveau, un monde de jeunesse et de beauté éternelle.

Exemple: Paul a 22 ans et à encore ses impotents, incontinents et surtout retraités quatre petits vieux croutons dégueulassent et laids comme des raisins secs. Sur les quatre on lui impose de n’en garder qu’un seul. L’idée est nouvelle, elle met du temps à faire son chemin. Paul n’est pas certain que moralement cela soit acceptable. On bute Paul pour l’exemple. Il reste Jean, le frère de Paul. Qui pour le coup est beaucoup plus réceptif à l’idée. Donc Jean, choisit de garder son grand père côté paternel. En meilleur santé et plus jeune. Comme le choix de Sophie il va au devant de grandes déceptions. Enfin passons. Que ses deux grand mères aient Alzheimer et que son grand père du côté maternel aimait bien lui faire des chatouilles un peu trop prononcées au niveau de la ceinture pelvienne, ont facilités son choix.

Donc lors d’une cérémonie régionale qui a lieu tous les mois, les trois petits vieux désignés sont invités à une partie de Tétris à taille humaine au bord d’un gros trou que d’autres vieux désignés ont creusé avant eux (dans milles ans on aura oublié les pyramides d’Égypte mais on ne se souviendra des trous à vieux français).

Ainsi Jean, par patriotisme, vient de faire sauver à la France trois soins hospitaliers longs durés. Trois retraites. Il vient de rendre accessible un logement complet dans le X ième arrondissement de Paris et de libérer une place dans un hospice (qui à moyen terme fermera de toute façon). De plus   Jean vient d’hériter, et doit donc verser 30% de droit de succession qu’il partage avec ses parents (moins le prix la chaux). Les parents de Jean qui d’ailleurs se sentent bien mieux depuis qu’ils n’ont plus qu’a oublié une seule personne (moins d’excuse à trouver quand vient le temps des fêtes). Ils ont un peu la chienne aussi, alors ils se mettent en quatre pour leur petits enfants. Les gâtant et les traitant comme des petits rois. Car ces petits morveux, sniffeurs de colle qui se masturbent en s’étranglant dans les placards, décideront de leur sort dans quelques années (bande de sales hypocrites).

Évidement ce ne sont que les grandes lignes. Comme tout artiste je ne vous présente qu’un croquis de cette idée, que je dois le dire, ai bien l’intention de faire breveté. A ce sujet, je suis un peu à court de liquidité en ce moment. Comme tout, le prix de la drogue et des putes ont augmentés, et sans ces deux ressources je ne pourrais point continuer ma thèse.

Donc à bon entendeur… Salut les manchots! Et Bonne Année les branleurs!