Presque Rien (le blog de moSk)

Ceci n'est pas un blog

Le blog qui n'est pas un blog, où je ne parles pas de grand chose et surtout pas de choses intéressantes. Un blog en fait... damn... Né en 85, à Toulouse, élevé à la télévision, biberonné par le club Dorothée et fan de jeux vidéo depuis le jardin d'enfant. Je n'ai pas vraiment de centre d'intérêt, ni de projet d'ailleurs, en fait je m'en fout. Et puis je vous emmerde. Mais j'aime bien le cinéma, la musique, les trucs étranges de toutes sortes, internet, les filles... Pfff en fait y a pas mal de trucs que j'aimerais faire, mais je n'en parlerais pas, promis.

Ceci n'est pas une archive

Test Liseuse Nook Simple Touch

Mardi 3 juillet 2012 à 20:28

La Nook est la liseuse tactile E-Ink de Barnes & Noble. En terme de caractéristique et de prix, c’est un produit proche du Kindle touch d’Amazon ou de la Kobo de la Fnac.

Image hosted by uppix.net

On retrouve donc : un écran E-Ink de 6″ en 800*600 (même écran que la Kobo).
Un processeur 800Mhz et 2go de ram embarquée.
Un lecteur de carte micro SD et un port micro usb.
Format : Epub et PDF. JPEG, GIF.
Wifi
Le tout pour un peu plus de 200g avec une autonomie annoncée de 2 mois (sans qu’on sache le nombre d’heures d’utilisation ça n’a pas vraiment de sens mais bon…).

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

J’ai acheté l’appareil grâce à QOQA à un peu de moins de 100€ mais la nook n’est pas officiellement importée en France et la boutique n’y est d’ailleurs pas accessible.

Comme pour toutes les liseuses avec un écran à encre électronique, l’intérêt de la Nook est de proposer un appareil léger, peu encombrant, ayant une grosse autonomie et un confort de lecture le plus proche du livre que possible. Comme c’est ma 1er liseuse je ne peux dire s’il s’agit d’un progrès par rapport aux générations précédentes d’appareils mais ce qui est affiché par l’écran est indéniablement très proche de l’apparence d’une feuille de papier imprimé. Selon l’angle et l’éclairage l’illusion peut même être proche de la perfection. Je dois d’ailleurs dire qu’à l’ouverture de la boite j’ai d’abord cru que l’écran était protégé par une feuille de papier et j’ai cherché à l’enlever.

Image hosted by uppix.net

Le Wifi permet à la nook d’être connecté au catalogue relativement complet de Barnes & Nobles et il suffirait normalement de choisir son titre grâce au moteur de recherche (et de payer) pour le retrouver sur son appareil. Mais cette boutique n’est disponible que pour les nord américains et même si l’on peut télécharger quelque extraits gratuits, le nook ne serait qu’une jolie brique en plastique si on ne pouvait pas l’alimenter soit même en fichiers glanés ça et là sur l’autoroute de l’information (ça se dit encore ça?). Le nook doit alors être connecté à l’ordinateur et se comporte comme un disque externe. La liste des formats de fichiers compatibles est finalement assez court, PDF et Epub, mais je doute que ce soit un véritable soucis vu la popularité de ces formats. B&N annonce aussi une compatibilité avec des formats images tel que le JPEG et le GIF mais cela est assez trompeur puisque ces fichiers ne sont pas directement ouvrable avec le lecteur mais uniquement utilisable en fond d’écran ou pour le mode veille. C’est bien dommage.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

Le lecteur en lui même est très simple d’utilisation, quelque secondes suffisent à découvrir les quelques manipulations possibles : tourner les pages évidement, mais aussi faire apparaitre le menu de l’appareil, les options de police et la “barres de tache” qui donne l’heure et indique l’état de la batterie. Les possibilités de personnalisation de l’affichage sont assez bonnes avec 7 tailles différentes et 6 polices aux styles variés mais toutes lisibles ainsi que la possibilité de déterminer la marge et l’espacement des lignes. Tout le monde devrait trouver son bonheur à ce niveau. L’appareil est très réactif et s’il arrive qu’on tourne une page de trop ou sans le vouloir la nook n’est jamais prise de tête quand il s’agit de lire un livre électronique. On peut simplement regretter que ce produit exclusivement anglophone ne puisse donc pas utiliser un dictionnaire français. L’autonomie quand à elle est bonne, j’ai reçu l’appareil il y a pas loin d’un mois et même si je ne l’ai pas toujours utilisé de façon intensive (il me reste des vrais livres à lire) je suis content de voir que je n’ai eu à la recharger qu’aujourd’hui.

Le lecteur n’est cependant pas exempt de défauts, outre qu’il est impossible de lire des images, la non gestion d’un format aussi simple que le .txt est quand même regrettable et il faudra passer par une conversion pour importer le moindre texte vers la liseuse. La lecture des PDF est elle aussi relativement raté, tant que le fichier a été formaté en vue d’être lu sur un appareil de ce type il n’y a heureusement pas de soucis, mais quand il s’agit de lire autre chose les problèmes commencent. La Nook propose deux solutions : un affichage de la page entière à l’écran, illisible le plus souvent, ou bien une mise en page automatique, sensée réorganisé le texte par paragraphe qui est généralement à côté de la plaque (texte qui arrive dans le mauvais ordre, la légende d’une image qui se retrouve en plein milieu d’un paragraphe qui se trouve sur une autre page) et donne un résultat à peu près impossible à lire.

Pour faire court, la nook est parfaite en tant que liseuse de livre électronique mais totalement inadaptée à d’autres utilisations.

Image hosted by uppix.net

Heureusement c’est là que la particularité de la nook vient donner un second souffle à cette liseuse déjà sympathique : elle tourne sous android. Ce qui veut donc qu’une fois rooté on peut bénéficier de toutes les applications développées pour cette plateforme dans la limite où elles sont utilisables avec un écran peu réactif et avec un processeur modeste. Rooter la nook est une opération très simple il suffit de charger une image (j’ai utilisé nooter) sur une carte micro sd et de démarrer la liseuse avec cette carte, puis de redémarrer.

Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

La nook est alors transformée en une petite tablette, limitée par son écran certes mais tout à fait utilisable tant qu’on ne lui en demande pas trop. On peut donc ainsi visiter le market d’android et d’Amazon, naviguer sur un internet et consulter ses mails dès le démarrage. Ne connaissant pas trop le monde d’Android je me suis pour l’instant limité à des applications dont j’avais un besoin immédiat : un reader pour les pdf, fichier word, exel & co et un reader plus spécialisé dans la lecture de bande dessiné. La navigation dans les fonctionnalités de base d’Android est aisée et les applications fonctionnent sans trop de bug. Pour l’instant le seul soucis que j’ai rencontré est que je ne trouve pas comment autoriser l’installation d’application qui ne viennent pas du market. Le rootage permet aussi de débloquer certaines caractéristique de l’écran qui sont accéssible sur Kobo mais pas sur la nook comme un rafraichissement plus rapide de l’écran. A la vue de ce ça donne sur une vidéo je suis dubitatif quand à l’intérêt de cette modification, d’autant que l’autonomie est alors plus que réduite.

Image hosted by uppix.net

Pour 99€ la nook est une bonne liseuse, comparable au Kindle et à la Kobo. Une fois rooté on a une véritable petite tablette qui n’est limité que par son écran N&B et peu réactif.

The Amazing Strangers

Lundi 3 octobre 2011 à 1:43

Quand on passe une journée à glander sur internet (aujourd’hui j’avais même la flemme de jouer), qu’on a fait le tour des sites habituels et qu’on en a assez de faire du F5 sur les forums, on part à l’aventure. On surfe l’immensité du web à a recherche d’une pépite… ou d’une boule puante. Parfois on tombe sur le mélange des deux.

The amazing Strangers est une sorte de journal des zonars qui trainent dans l’Union Square de New York, il est tenu par Normal Bob Smith. Sur plusieurs années on y suit les différant personnages de la faune locale : des junkies, des clodos complétement frappés et parfois salement agressifs, les prêcheur évangélistes qui haranguent la foule à longueur de journée, les gravers (je découvre), les scenesters, les peepers, un mec qui propose aux nanas de s’assoir sur sa tête ou de se faire lécher les pieds… pour la paix dans le monde, ce qui apparemment marche de temps en temps. Certains sont de véritables figures qu’on retrouve de jour en jour, d’autre ne font que des passages hallucinés sans lendemain…

On a l’impression que ce square est une communauté indépendante de la ville, qu’il a ses propres règles et coutumes. Les touristes y sont d’ailleurs repérés en quelques secondes et clairement méprisés par les locaux.

Si jamais je vais à NY je pense que je ferais un passage par ce parc…

An now for something completetely different.

Image hosted by uppix.net

J’en profite pour parler de Tokyo Damage Report : le blog d’un américain vivant au Japon, tenu depuis l’an 2000. Ça parle de pop culture, de la société japonaise, de musique (beaucoup de punk à l’époque où je le suivais)… et de sexe, de la vie nocturne underground. Et comme tout un chacun le sait le sexe et le japon c’est un mélange explosif

L’auteur du blog :

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Image hosted by uppix.net

Ça fait longtemps que j’ai arrêté de suivre donc je ne sais plus trop où il en est. A priori rien n’a été détruit et le système de tag permet de trouver les articles les plus funs sans trop de soucis.

Tout ça est NSFW, évidement. Il ne faut pas se limiter au côté sensationnel du blog, il y a des choses vraiment intéressant à lire sur le japon dedans.

Il y a un truc qui cloche avec l’internet.

Samedi 24 septembre 2011 à 20:46

C’était un samedi soir ordinaire. Tout était calme dans la maison, je buvais tranquillement mon café devant mon PC et je me suis dit, soudainement, que je devrais aller voir le google analytic de mon blog. Une petite visite de routine, juste histoire de voir ce qu’il se passe.

Comment aurais je pu savoir ?

Oh mon vaio ohohoooôôôÔÔ (Test du vaio VPCSA2C5E)

Mercredi 14 septembre 2011 à 15:22

Les caractéristiques générale

13″ ultraportable
Résolution 1600*900
Dalle matte
1.65kg sur la balance.
Core i7 mobile à 2.7Ghz
DVDr (l’option blue ray à 300€ chez sony non merci)
500go HD (je prendrais peut être un SSD un jour)
8g de ram (dont 4go offert, inutile mais bon…)
CG ATI 6630 (je peux la couper pour tourner uniquement sur le chipset intel HD)
Sortie HDMI, VGA
Wifi, 3G et rj45
3 usb dont un 3.0.

Le tout pour 1400€

Une belle bête. Franchement plus cher que ce que je pensais prendre à la base… mais l’offre portable étant ce qu’elle est, je me suis finalement tournée vers sony. Idéalement j’aurais pris un châssis similaire avec un i5 et je n’avais pas besoin de CG mais pour réunir tout ça dans une machine avec un écran mat et une résolution pas trop mauvaise c’était plus ou moins mission impossible. Et puis bon, je peux me le payer, pas de regret à avoir.

1er observation : le poid annoncé est bien respecté, et c’est bien le poids avec la batterie (qui est fixée par des vis, pas encore regardé si elle était changeable facilement). Même si c’est un 13″, ce n’est pas le châssis le plus compact que j’ai pu voir. En revanche il est très rigide et semble être robuste. Le clavier est parfais, pas de touches mal placées, de touche entrée minuscule ou autre bêtise habituelle des fabricants. Le retroéclairage est joli et utile, au moins durant le temps de se familiariser avec l’appareil, mais je pense qu’à terme je le couperais quand l’ordi est sous batterie. Le touchpad est précis est réactif, j’arrive à l’utiliser sans trop m’énerver : c’est bon signe. Par contre les boutons sont un peu durs, il arrive que je doive m’y prendre à deux fois pour faire un double clic. Peut être que ça s’arrangera avec le temps. Le chargeur est léger et compact, le connecteur sony n’est pas le plus robuste du monde mais je suis assez soigneux j’espère ne pas avoir de problème.

A l’usage c’est tout aussi satisfaisant : puissant et rapide (en même temps y a de quoi), on peut tout faire avec il n’y a pas de soucis. La webcam sans être extraordinaire est convenable (je doute m’en servir de tout façon). Le son est lui normalement mauvais : il n’y a pas du tout de basses, pas idéal pour la musique ou les films mais le volume max est relativement fort et donc plus que suffisant pour une utilisation agréable en visio ou pour regarder une vidéo “sérieuse”, même à plusieurs dans une salle. La carte graphique intégrée est suffisante pour jouer à pas mal de jeux récent avec quelques concessions, même si je doute d’utiliser ça. Par contre c’est de l’ati donc pas de CUDA.

Les points cruciaux maintenant :

L’autonomie : pas de mauvaise surprise ici. Une utilisation plein pot sur batterie donne moins de 3H de jus mais une fois coupé la carte graphique et baissé la luminosité on a facilement un peu moins de 5H d’utilisation pour du surf. Avec tout au minimum on atteint à peu près 6h30 en traitement de texte (j’ai pas essayé en coupant le clavier rétro éclairé). Avec 150€ supplémentaire on peut aussi avoir une batterie secondaire qui double l’autonomie… j’ai un peu hésité à la prendre mais je me disais que si en 6H j’avais pas trouvé une prise de courant c’est que je serais probablement en train de mourir coincé au fond d’un ravin, du coup j’ai renoncé. Ce n’est pas extraordinaire mais ça reste largement au dessus de la moyenne, surtout quand on voit que dernière il est loin d’être asthmatique.

L’écran : du bon et du mauvais, le bon c’est qu’il est mat, qu’il a une résolution agréable à utiliser, des couleurs pas trop mauvaises et qu’il est n’est largué ni pour la vidéo ni pour le jeu. Le mauvais c’est que les angles de visions sont assez restreins, l’écran reste lisible même avec un gros angles mais la position qui permet d’avoir un affichage qui ne soit pas dégradée est elle très petite. Une petite déception à ce niveau donc.

Dans l’ensemble c’est donc très bon, le seul gros défaut reste l’écran dont l’angle de vision est restreint… mais pour avoir eu entre les mains une grande quantité d’appareil c’est un peu inévitable si on ne va pas chercher le très haut de gamme.

Dance With Dragons, 2001, vive les vacances.

Dimanche 31 juillet 2011 à 11:33

J’ai fini Dance With Dragons, c’est tout aussi bon que les précédents volumes. La seule chose c’est que maintenant j’attends la suite avec impatience : (

Sinon j’ai pu voir 2001 en salle hier, à l’Utopia. S’il y a des Toulousains intéressés il y a d’autres séances dans les jours suivants. La salle est pas parfaite et la copie est pas dans un état exceptionnel mais ça reste une expérience à vivre pour une cinéphile.

Ps : Et putain, 2 semaines de vacances \o/

Le WE va être trop court.

Vendredi 15 juillet 2011 à 18:44

Si seulement j’avais fait le pont j’aurais pu le finir avant Lundi je pense. Je me vois mal lire ce pavé dans le métro quand même.

Je posterais un petit article pour dire ce que j’en ai pensé, j’ai pas vraiment peur d’être déçus mais je pense que certains personnage en sont absent.

PS : faites pas attention au pied.

J’ai acheté un NAS.

Jeudi 2 juin 2011 à 11:14

Cette saloperie tourne sous linux.

Du coup je m’amuse avec… j’ai pas dormi de la nuit pour configurer le bidule… Je sais pas si je suis être fier ou avoir honte.

Bienvenue en Corée du lol.

Dimanche 12 décembre 2010 à 18:34

Best Korea

Il y a quelques jours,  j’ai entendu lors d’une émission consacrée à la Corée du Nord le témoignage d’une nana ayant visité le pays. Membre d’une association pour l’amitié franco-coréenne, cette brave dame a donc expliqué qu’elle n’avait vu là bas aucune misère, aucune famine, que des gens souriants, gentils… et des rues très bien éclairées (elle a beaucoup insisté sur ce point, faut dire que c’est impressionnant). Certes.

Aujourd’hui je m’ennuyais un peu, alors j’ai décidé de fouiller un peu l’internet multimédia, pour voir si cette association a d’autres choses intéressantes à dire.

Direction : http://www.amitiefrancecoree.org/

La rédaction des articles est très prudente, et tente vaille que vaille de respecter un semblant de neutralité. Mais en parcourant le site on finie par deviner les liens de l’assoss avec le PCF et par repérer quelques curiosités. L’assoss célèbre ainsi l’anniversaire de la création de la république démocratique du nord et n’a visiblement pas de contact au sud en dehors de militants plus ou moins pro communiste. J’ai l’impression d’être replongé en pleine guerre froide.

http://www.amitiefrancecoree.org/article-26586778.html

http://www.amitiefrancecoree.org/article-23242356.html

http://www.amitiefrancecoree.org/article-33066105.html

http://www.amitiefrancecoree.org/article-voyage-de-l-aafc-en-rpd-de-coree-choses-vues-et-impressions-60559799.html

On notera aussi que les liens que je pensais mener à textes visant à expliquer les projets de l’association en vue de promouvoir l’idée d’une réunification, ne sont autres que des traductions de discours de Kim Il Sung et Kim Jong Il.

Au final, ce qui semble de loin être une association gentillette d’amoureux de la Corée parait surtout préoccupée par la difficile tâche de donner une bonne  image de la Corée du Nord.

On peut aussi aller chez leur copain de http://www.korea-is-one.org

De l’importance de fermer son boitier.

Dimanche 5 décembre 2010 à 16:29

Boitier ouvert ma CG monte à 60° en idle.

Boitier fermé elle est à 40°.

Voila, bon dimanche.

Pour revenir sur l’article précédent : la lecture de a song of ice & fire en VO me permet d’affirmer que la traduction est plus qu’honnête, il est juste dommage que la publication ait donné lieu a autant de manipulation pour augmenter le nombre de volume. Ça reste la saga d’heroic fantasy du moment, c’est sans débat même. Vivement la suite et la série.

Les Harry Potter sont de bons livres jeunesse, la saga devient même très bonne passé la coupe de feu et se permet quelques passages de bonne littérature. Il est juste dommage qu’au fond le monde de Rowling soi bancal et ne soutienne pas 5 sec de réflexion sans révéler ses failles.

Bilbo est génial, bien plus lisible que le SDA. L’édition anniversaire avec les illustration originale de Tolkien est très sympa. Je redoute un peu l’adaptation.

PS : est ce qu’un jour on a finira avec les secteur de boot de merde et autre bootmgr ? J’ai voulu virer ma vieille partition XP en début de disque et ça m’a pourri le samedi.

Quelque trucs achetés le mois dernier…

Vendredi 30 juillet 2010 à 20:23

Je… je… je suis un gros geek.