Ma vie elle est fraîche, frérot. (le blog de KominAaa)
Retour au blog <<
Un blog bien foutu les potes.

Rechercher

Archives

Pages

Catégories

Liens

Méta

novembre 2010

Quatre-vingthuitième jour

Mardi 30 novembre 2010 à 16:55

Salut les ptits chats, Aujourd’hui c’est le jour d’Adolf Hitler alors j’hésitais à poster mais tant pis je me lance.

Je suis toujours a Denmark en Australie Occidentale, tout au sud.

J’ai fait du surf cet après midi, c’était pas prévu car on devait en faire au cours de la semaine mais finalement le moniteur nous a un peu forcé la main, je le regrette pas. Un soleil de plomb sur Ocean Beach, après un petit cours théorique sur comment penser comme un surfer quand on arrive à la plage; en accéleré ca donne;

- Hauteur de la vague = hauteur distance de la surface par rapport au fond.

- Vagues rythmiques, les vagues arrivent de l’océan par sets à un rythme régulier, il faut juste repérer le rythme et le nombre de vagues pour savoir si la journée sera bonne.

- Faire du surf c’est comme le vélo, un équilibre a trouver.

Le cours à vite pris fin car au loin des petits ailerons se pointent. On prend nos planches et on fonce sur le coté de la plage ou le courant nous porte un peu plus loin des cotes. J’essaie tant bien que mal de rester sur ma planche allongé sur le ventre en faisant un gros crawl avec les bras mais putain qu’est  ce que c’est fatiguant. En déviant un peu on se retrouve vers les vagues et la je vois des dauphins pour la première fois de ma vie, à quelques mètres, ils font des petits sauts pour souffler avec leur évent, on dirait un groupe de gamins qui se mouchent.

Je les observe passer sous la planche un peu incrédule et je me lance sur les vagues. Avec le hollandais on s’étais achetés une paire de bodyboards en mousse un peu péraves pour test, du coup on avait déjà travaillé un peu le timing pour prendre les vagues. Je me rate deux ou trois fois, le planche se plantant dans l’eau ou la vague me dépassant parce que j’ai pas pris assez de vitesse initiale, hm plus dur qu’il n’y parait… Puis je commence a gérer un peu je prends la vague et je me mets rapidement accroupi puis debout vacillant a droite et a gauche, c’est vraiment classe comme sensations.

J’arrive a faire deux petits trajets d’une 50aine de mètres debout sur la planche je suis content, quelques dauphins surfent dans les vagues pas très loin. Ca doit être excellent quand on maitrise le surf, mais la je suis épuisé a force de lutter pour revenir sur les vagues toutes les deux minutes. 2h dans l’eau ca suffira pour cette fois. On rend nos combinaisons.

J’ai passé l’après midi avec le hollandais, sa soeur (mon ex maintenant) une autre hollandaise sur la fin de trentaine et un allemand dans les mêmes eaux. On retourne au backpacker dans le gros 4×4, torse poil, serviette sur les sièges. Le temps s’est couvert en fin d’après midi, de ciel bleu et soleil étouffant on est passé a gris couvert et chaud, ca sent l’orage. On passe vite fait chercher un petit poulet frit et des frittes.

Ce soir le hollandais part du backpacker pour habiter chez un collègue devenu son pote, ça lui fera économiser des thunes en loyer. Sa soeur préfère rester rester ici, pour discuter avec les gens qui passent. Coté coeur donc, je suis de nouveau célibataire, cette fois je me suis fait larguer mais ça s’essoufflait un peu malheureusement. C’est bizarre de se faire larguer, ça faisait longtemps, peut-être que c’est ça le karma.

Tant pis c’est la vie j’ai été un peu dég 2 jours et je suis parti me ballader avec une hippie un peu agée, on parlé du secret de la vie et de choses qu’on voit quand on prend des champi tandis qu’on se perdait dans la forêt, ca allait mieux après. Elle va m’accuponcturer quand elle repassera sur Denmark la semaine prochaine parce que c’est son métier et que je suis curieux de voir si ça fait mal. Elle me révèle que beaucoup de gens se sentent coincés dans leur vie depuis la fin juillet autour du monde que c’est lié à l’activité solaire… Ummites et conspirations ou pas, c’est vrai que je me sentais coincé depuis un bout de temps. Apparement d’après ma pote Elizabeth Tessier, les choses vont s’arranger en début d’année car l’Astrologie est une grande science après tout, c’est toujours interessant de comprendre la vision du monde d’autrui, je lui pose plein de questions sur la vie, la mort, l’univers.

Au fur et à mesure que j’écris ce post je me rends compte que mon récit est completement décousu, commençons par la base de l’équipe RED de Team Fortress. J’y travaille le week end, généralement de 5.30pm à 12pm, hors extras (évenements ou il faut réserver). Je bosse avec une allemande, la trentaine, des australiennes, des anglais en cuisine et un chilien qui à bossé sur des bateaux de croisière.

Au début et pendant un bout de temps j’étais très anxieux, j’ai jamais bossé dans l’hospitalité et c’est quelque chose de pas du tout naturel pour moi, d’autant plus dans une langue étrangère. Mais avec le temps (j’en suis à mon 8ème shift) la confiance vient peu à peu, bientôt je ferrai des plaisanterie sur les juifs avec des inconnus qui payent 75dollars leur repas, ça sera bien. Je commence à gérer le polissage de verres a pied et le transport de plateaux blindés de cocktails. Je sers le vin comme à la vieille école et les gens ne grillent pas souvent que je suis français quand je leur parle, bien qu’on m’aie encouragé à garder un accent prononcé…

Le plus dur c’est de trouver les mots exacts, quand j’ai envie de dire “Could I suggest you this wine?” il faut que mon cerveau filtre pour pas que je dise “Could I propose you this wine” parce que je ne compte demander en marriage ni le vin, ni la femme de 70 ans assise à la table. Bref un bon paquet de faux amis linguistiques à éviter, c’est fatiguant mais ca me fait du 350 euros par semaine sachant que j’ai pas de loyer a payer parce que je fais le ménage dans le backpacker c’est plutot confortable.

Dans quelques semaines j’aurais du taf 5j/semaine je pense. je vais blinder mon compte pour la suite du voyage.

Je me suis mis a Blender sur mon temps libre, mon EeePc étant en train de lâcher et voulant me mettre à fond sur le rendu, les shaders et la sculpture, j’ai commendé un gros XPS de chez Dell 3kg qui font mal au dos avec un i7, 6Gb de Ram et 2Gb de mémoire sur la carte vidéo. Je vais me faire un peu plaise, d’autant que pour la première fois de ma vie je me sens capable de m’atteler à une tache et a l’apprentissage régulier. Le trucs que je repoussait d’une main sur les tutorials parce que ça me faisait chier, je trouve maintenant le courage de les affronter, c’est pas trop tôt à 27ans.

Bref

J’ai aussi pas mal appris niveau jardinage, je suis content, à travailler sur les potagers des gens et à transporter la merde des porcs ça m’a donné envie de cultiver des légumes. J’aimerai bien monter un potager pour ma maman, ça lui fera des légumes pas chers. D’autre part il y aurait surement moyen de monter un jardin à légumes en pots sur le toit de mon bro en centre ville à Lyon, une grosse étendue de gravier au dessus du 5ème étage qui sert à rien, y a moyen de s’amuser je pense, j’essaierai d’y camper l’été prochain.

Pour le futur immédiat je me sens un peu coincé ici, je suis resté dans le coin parce que la hollande m’offrait des perspectives fromagères intéressantes mais maintenant que les frontières se sont refermées j’ai pas envie de rester bloqué à la douane indéfiniment, d’autant que j’ai fait le tour de la ville et de ses environs.

Mon coeur veut faire du stop et ne pas savoir où je vais dormir le soir, la raison me dit que de toute façon je dois rester pour la livraison de mon portable et qu’il ya de quoi se faire un peu de ronds si je reste jusqu’à début/mi-janvier. Denmark y est envahi par des hordes de citadins qui roulent en Peugeot. Je pense donc partir faire du stop vers Esperance puis Adélaïde début janvier pour visiter le plus possible d’endroits et vivre l’aventure et non pas me poser trop longtemps comme je l’ai fait ici.

La miss m’a dit hier que lorsqu’on voyage, on voyage pour soi et pas pour se conformer à l’idée qu’on se fait d’un voyage. Lyon avec ses coins sympas me manque beaucoup, tout autant que les tordus avec qui je traine qui y habitent. J’échangerai bien un peu de mon soleil contre une soirée au Berthom, au Beers, à la Passagère ou au St Andrews avec tout le monde et une virée à la plage contre un tour de cabrio en kéké sur la place Bellecour.

Je vais essayer de reprendre l’habitude des photos, bisous à vous tous.

YouTube Preview Image

Soixante-sixième jour

Lundi 8 novembre 2010 à 2:29

Ca fait un bail que j’ai rien posté.

J’avais envie de vivre ma vie tranquillement sans avoir à lancer mon pc tous les jours. Ma famille s’étant habituée à lire mes posts commencait à s’inquiéter selon ma mère à qui j’envoie des mails de temps en temps.

J’ai un peu perdu le relexe de prendre des photos de ce que je fais. C’est dommage parce que j’ai fait des trucs marrants ces derniers temps.

Depuis la dernière fois, j’ai bossé dans une ferme à ramasser les asperges, en faisant du offroad en 4×4 et debout à l’arrière comme un seigneur de guerre.

Je suis sorti avec une Suisse, j’ai vu des phoques j’ai marché 70 bornes sur 5 jours avec le sac sur le dos. Fait du body board d’enfant et nagé dans des grosse vagues, vu des kangourous sauvages à moins de 10 metres a 4h du matin. Ai été harcellé par des nuées de mouches pendant 17km sous un soleil de plomb sans une goutte d’eau dans la gourde pour les 10km de montée qui restent.

Je suis maintenant a Denmark, une petite bourgade au sud de la Western Australia. Ca devait être une petite étape lors de la marche de 700 bornes (le Bibulmun track) qu’on s’était mis en tête de faire avec mon ex Suisse mais finalement le village nous plaisait tellement qu’on est restés.

Les choses du coeur c’est compliqué… Au backpacker ou je suis, il y a une hollandaise et un hollandais la petite vingtaine passée tous les deux. Au début je les croyais en couple. Aimant bien la langue de Dave je suis tombé sous le charme. Peu après je comprends qu’en fait ils sont frère et soeur.

Hmm, étant déjà accompagné c’est tendu… je décide de laisser passer le temps. C’est peut-être un petit caprice, je vais pas retourner les choses pour un bête coup de tête. Les jours passent et je me dis que cette fille me plait beaucoup, qu’on passe des moments forts en chocolat quand elle est guitare à la main et qu’on improvise des chansons. Bref j’ai pas envie que cette histoire me passe à coté.

La suisse est ok pour qu’on arrête de se voir de cette façon, on était pas “vraiment” ensemble mais j’ai pas envie de me moquer d’elle. Elle est courageuse et prend ça de façon philosophique.

Je trouve un taf de serveur dans le restaurant d’un vignoble chicos qui ressemble à une base de TF2, logo à l’entrée compris où je me fais draguer par des MILFs lors des mariages à cause des mes santiags qui claquent.

Je profite aussi du calme pour me remettre au game design sur papier et je ponds une adaptation qui ressemble au jungle speed pour deux joueurs et plus avec un jeu de cartes basique. Je posterai les règles c’est pas mal comme jeu. Je suis en train de concevoir un jeu de société, une chasse au trésor des pirates sur une base de bataille navale. J’hésite à trouver un graphiste une fois les règles précisement définies. J’ai aucune idée de comment se passe l’édition d’un jeu de société.

On passe nos soirées au pub ou a mater des DVD, j’ai vu Moon qui est bien classe malgré une fin un peu en dessous de mes espérances.

Bref je suis heureux, la belle m’encourage à sortir dessiner parce qu’elle y a pris goût et je sens que ma tête s’aére. Son frère me fait marrer, c’est un PGM à la Nooky qui était dans de grands clans de MW2 avant son départ. On cherche d’ailleurs des trucs auxquels jouer sur nos EeePcs en réseau…

J’espère que vos vies vont bien, je vous fais des bisous.