Jopopoe’s playground

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de jopopoe.

Bilan vidéo-ludique 2014

Mon petit bilan annuel, avec des petits chiffres partout comme je les aime bien :)

J’avais l’impression d’avoir moins le temps de jouer depuis l’achat de la maison (début 2013), du coup j’ai essayé de faire un calcul (approximatif, forcément, même si steam et xfire aident bien) de mon temps joué par année :

2011 : 37 jeux, dans les 500 heures

2012 : 38 jeux, plus de 800 heures

2013 : 15 jeux, à peine 150 heures :(

2014 :  24 jeux, ~560 heures (+120 heures de jeux entamés pas encore finis)

Du coup je me rends compte qu’en fait 2014 était une bonne année, contrairement à 2013 où la maison m’avait vraiment pris trop de temps. Maintenant j’ai trouvé mon rythme de croisière, subtil équilibre entre travaux (parce qu’il faut bien que cette maison devienne habitable un jour ou l’autre !) et jeu. Du coup je me suis fait quelques jeux qui ne narguaient depuis un bail, du vieux machin auquel plus personne ne veut jouer jusqu’à des jeux plus récents (même si ma radinerie m’empêche de jouer à des jeux trop récents ; si je vous raconte que le dernier jeu que j’ai acheté plein tarif c’est GTA IV PC à sa sortie, et que j’ai dû attendre 1 an et demie avant de pouvoir y jouer dans des conditions décentes, avec la boîte qui me narguait sur l’étagère, vous comprendrez mon manque d’enthousiasme pour les AAA non optimisés qui mettent les machines à genou). En plus, avec l’avènement des DLC, il devient de moins en moins intéressant d’acheter un jeu tôt dans sa vie commerciale, la version GOTY permettant généralement de profiter de l’expérience complète du jeu simplement et à moindre frais. Du coup il n’y a encore une fois aucun jeu de l’année en cours dans ma liste, et je doute que ça change un jour (Sauf s’ils optimisent GTA V convenablement, ahaha !).

Ah au fait, certains titres de jeux sont cliquables, ça vous mènera sur ma critique plus (ou moins) complète du jeu si vous voulez en savoir plus. Allez c’est parti :

(y’a deux N°1, j’avais oublié  dans un premier temps oublié Metal Gear 2).

03

Metal Gear 2 : Toujours aussi impressionnant pour l’époque, même si en 90 il est moins en avance sur sont temps que ne l’était le 1er en 1987. Une histoire très sérieuse pour du 8-bits, un gameplay assez profond et un level design ouvert  des plus réussis. On sent les aspirations de Kojima mais il faut avouer qu’il est un peu à l’étroit sur MSX. 10 heures

01

Bioshock 2 : Je ne paraphraserai pas le test de Nofrag que tout le monde a encore en tête, mais il était d’un exactitude sans faille : même ambiance, même gameplay, même genre d’histoire que son prédécesseur. J’avais trouvé le premier très bien, j’ai donc bien aimé le second, le plaisir de la découverte en moins. Seul petit regret : pourquoi est-on si fragile alors que les Big Daddy sont censés être des sacs à points de vie ?
Bioshock 2 Les épreuves … : Du combat en arène contre des vagues de monstre. Déjà que le principe n’est pas folichon, mais les maps sont petites et le gameplay molasson de Bioshock ne s’y prête vraiment pas.
Bioshock 2 L’antre de Minerve : Le fameux DLC “à la System Shock”. Plutôt sympa (avec un scénar’ très bien ficelé pour une mini add-on), même si on est loin des pérégrinations en compagnie de Shodan ! 29 heures jeu + DLC

Dear Esther : Je suis désolé, je vais peut-être déplaire à certains, mais quelle douche froide ! Je n’en ai strictement rien retiré, si ce n’est de savoir que qu’un moteur tel que Source peut être magnifique lorsque une map est peaufinée suffisamment longtemps ! C’est beau, tétra-beau, mais qu’est-ce que je me suis fait chier ! L’”histoire”, le “gameplay”, tout m’a laissé de marbre. Je dois pas avoir l’âme d’un poète, mais c’est pas bien grave, je vis très bien sans ^^  74 minutes

02

Cry of Fear : Je me suis souvent demandé si je m’endurcissais ou si les jeux d’aujourd’hui faisaient moins peur que ceux d’antan. Cry of Fear m’a démontré que j’étais toujours aussi trouillard, merci à lui ! Ce n’est qu’un projet amateur, ça manque furieusement d’originalité, mais ça fait peur quelque chose de correct ! Les survivor horror “classiques” se faisant rares ces derniers temps, n’hésitez pas à essayer celui-là. 11 heures

Rogue Legacy : Mon rogue-like préféré je pense. Les deux du fond me diront “mais c’est pas un vrai rogue-like”. Ça se peut. Et p’têtre ben que c’est pour ça que je l’aime plus que ses confrères ! La petite subtilité de l’XP conservée entre chaque run (sous condition), plus le gameplay précis d’un platformer qui me convient bien mieux que les larmes-qui-vont-pas-en-diagonale de Binding en ont fait pour moi un jeu bien plus appréciable. 40 heures

Papers Please : Mouais. Pourquoi les plus encensés des jeux “indies” sont souvent bien plus des concepts que des jeux ? Bon j’exagère, mais j’ai l’impression que, là ou Braid/Super Meat Boy étaient l’union d’un gameplay peaufiné et d’un concept bien trouvé, certains autres jeux (plus récents généralement) se gargarisent tellement de leur concept (souvent bien trouvé, avouons-le) original qu’ils traitent le gameplay à la va-vite. Donc oui, l’idée est bonne ; oui la charte graphique/sonore minimaliste colle très bien à l’univers et est bien trouvée, mais en tant que jeu, ben c’est bof. Petit exemple : le jeu cherche à vous impliquer émotionnellement, mais si votre pépé meurt il n’y a pas de conséquence, même pas une image, rien. Ah si la note de chauffage baisse. Ben c’est tout bénéf’ alors ! 6 heures

Juste Cause 2 : Bon GTA-like, souvent très beau, avec un gameplay bien mieux fini que le premier de  la série. Mais l’histoire est toujours aussi peu prenante, et les activités annexes répétitives, c’est dommage ! Pour la petite histoire, il est impossible de finir le jeu à 100% sans le modder, 5 ou 6 objets à détruire qui font partie du décompte total ne se trouvent pas là où ils devraient. Jeu fini à 99,95% donc. 99 heures


3

Lone Survivor : Une déception, malheureusement. Je voulais aimer ce jeu, ayant bien kiffé Soundless Mountains. Mais c’était sans compter sur le gameplay bancal et l’histoire trop effacée, même si musiques et ambiance sont réussies. Trop confus. 5 heures

Trine 2 : Une plastique à se damner, mais le cœur du jeu n’a pas tellement évolué depuis le premier. Les bases du gameplay sont les mêmes, puzzles et combats simples, mais c’est toujours aussi sympa en coop. Sans doute moins bon en solo. 8 heures

Red Faction II : Scénario naze, et en plus mal raconté, personnages écrits par un gamin de 8 ans. Quelques qualités mais bien enfouies dans le caca. Bon maintenant je peux faire RF Guerilla, je suis content ! 9 heures (dont 3 sur le boss final, sans déconner…)

Call Of Duty 3 : Boarf. Juste boarf. Mal écrit, pompeux, mais des passages sympas (merci Hollywood et vive le pompage de films). COD 4 à nous deux ! 8 heures


04

Pokémon Bleu : Inutile de le présenter, un vrai classique. J’ai découvert l’univers des runs Nuzlocke, et j’ai donc décidé de faire une run moi-même, le comic en moins. Petite règle en plus : pas de pokémon fixe en dehors du starter (pas de ptéra, d’échange ingame, de ronflex,…), que du random. Moi qui connais le jeu par cœur, il m’a quand même fallu quatre essais pour dépasser Carmin-Sur-Mer/la cave taupiqueur sans perdre mon starter. Mais c’était bien sympa, une bonne manière de revisiter le jeu, du coup je vais faire les autres. 40 heures

Pokémon Jaune : Deuxième run  nuzlocke, toujours que des randoms sauf Pikachu la crevette anémique (et électrique), donc pas les trois starters de rouge/bleu. Perte du starter (Pikachu) en cours de run, mais vu sa faiblesse il ne m’a pas trop manqué. 22 heures

S.T.A.L.K.E.R. : Call Of Pripyat : Shadow of Chernobyl étant toujours un de mes best-FPS-ever, c’est peu de dire que je l’attendais fébrilement celui-là. Un vrai plaisir à parcourir, des sensations uniques à cette série étant bien entendu au rendez-vous, même si la claque de la découverte n’est plus là au bout de trois jeux. Toutefois le peaufinage du gameplay fait vraiment du bien, ainsi que la finition (un seul bug dans tout le jeu, pénalisant certes mais avec au final assez peu d’incidence). Si j’avais découvert la série avec celui-ci il aurait sans doute été mon préféré des trois. 36 heures

Dark Souls : Sans doute mon jeu de l’année (le suivant de la liste je l’avais déjà fait alors on va dire qu’il compte pas ^^). J’avais adoré Demon’s Souls, je l’avais platiné et pourtant ça n’a pas été si facile que ça de remonter en selle. J’avais oublié comment les premières heures peuvent être punitives. Heureusement le jeu devient moins difficile au bout d’une dizaine d’heures, d’une part car les automatisme commencent à rentrer, mais aussi grâce à la montée en niveau (pas de farmage nécessaire, juste grâce à l’XP obtenue via l’exploration du monde). Niveau qui n’empêche pas le joueur de devoir toujours rester prudent,même face à un bête ennemi de base, sous peine de mourir très vite. Et c’est ça qui est génial, cette nécessité permanente d’être sur ses gardes. Allez un petit bémol pour la narration parce que je suis un chieur, mais sinon du tout bon ! 110 heures

05

Dead Rising : Ce jeu, je l’avis déjà fait une fois en 2006, sur la console d’un pote, donc juste une run comme ça, sans tout voir, loin de là ! Mais j’avais déjà adoré. Et là, vu que j’ai acheté une 360 à pas cher cet été, je me suis lancé dans une opération rattrapage. Et ce fut une pure Madeleine de Proust, un voyage dans le temps via la redécouverte d’un jeu que j’adore définitivement. C’est idiot, ça ne se prend jamais au sérieux (sauf de très rares exceptions qui du coup vous mettraient presque la larme à l’œil), c’est gore à un point incroyable, et irrévérencieux quelque chose de terrible. Du coup j’ai retourné le jeu dans tous les sens, fait tous les succès (même celui nécessitant de jouer 14 heures d’affilées) et quel pied ! Je crève d’envie de faire le 2 maintenant ! ~50 heures

Dustforce : Présenté comme une Super Meat Boy-like, ce jeu est en fait tellement éloigné du joyau de la Team Meat que c’en est même pas drôle. Poussif, compliqué, ennuyeux et moche. Passez votre chemin, ça vaudra mieux. 1 heure

Super Princess Peach : Jeu égalitariste d’un qualité malheureusement très moyenne. Trop facile, souvent lent (et du coup chiant), aucun level design digne de ce nom, des “énigmes” bidons. Ah et l’histoire… Hum. Restons polis. 20 heures

Red Dead Revolver : Difficile de comprendre pourquoi Rockstar a sauvé ce jeu très moyen des poubelles du jeu vidéo. On y retrouve la patte du studio dans son ambiance très réussie, mais le gameplay est plutôt moyen, et les niveaux d’une banalité sans nom. L’histoire se laisse suivre, sans plus, et le tout se termine très rapidement. Je pense que je vais préférer la suite ! 8 heures

06

Burnout : Aouch, ça existe un jeu de caisse avec aussi peu de contenu ? Le fond du jeu est très bien ; la conduite bien sympa, le système de crashs bien pensé et les graphismes corrects, mais ça se plie en deux soirée. Littéralement. Il y a genre 4 championnats de 3 courses, et 4 ou 5 tête-à-tête pour débloquer des véhicules. Un peu famélique. 5 heures

Professeur Layton 2 : Le premier jeu avait été une bonne surprise, avec son ambiance calme mais mystérieuse, j’ai donc naturellement voulu faire la suite. Ben c’est à peu près la même chose, avec une histoire en deça de celle du premier. Surtout la fin, un poil décevante. Mais les énigmes sont toujours là, point trop difficiles mais parfois aasez tordues quand même , et deux/trois à-côté ont été rajoutés, pour un peu de contenu supplémentaire. Plutôt bien si vous ne craignez pas les jeux calmes. 20 heures

Knights of Pen and Paper +1 Edition : Petite merveille provenant de l’univers fabuleux des jeux tablette/smartphone à micro-transaction (je sais le sarcasme ça passe mal à l’écrit, désolé), KoPaP+1 est un jeu au fond sympa mais à la courbe de difficulté complètement fumée, précisément pour pousser le joueur à dépenser ses sous-sous durement gagnés au travail ! Dommage car le gameplay était pas mal, même si horriblement répétitif. 15 heures

2/3 stats :

Jeu le plus ancien : Metal gear 2, 1990

Moyenne d’âge des jeux : 6 ans

33% de fps, 33% d’indie

En cours mais pas finis :

Pokémon Argent, je fais le pokédex, que je n’avais pas pu faire à sa sortie, faute d’ami :’( 70 heures

Orcs Muste Die 2 : Il me reste 2/3 succès qui m’intéressent, mais il est à 98% fini. 34 heures

Deus Ex : 80% du jeu de fait je dirais, peut-être moins. 35 heures

Pour l’année à venir : ROCKSMIIIITH !!! J’ai le jeu, le câble, la gratte, ça me démange de m’y mettre !

Sinon je vais peut-être ralentir un poil sur les indies, j’ai eu pas mal de déceptions cette année, ça commence à me gaver. Enfin je dis ça mais je vais pas tarder à faire Fez je pense ^^.

J’ai fait deux jeux de ma wishlist prévisionnelle de l’an dernier, peut mieux faire !

Sinon pour 2015, je souhaite toujours faire Far Cry 2, Cryostasis, Morrowind, Dead Island ;  là j’ai presque fini Deus Ex, je pense enchaîner les deux suites pas trop longtemps après. Alice 2 me botte pas mal, il faudrait que je trouve le temps de faire au moins le premier Batman Arkham, je souhaiterais faire Jedi Knight 2 mais trouverais-je le courage de lancer une machine virtuelle et tout le tralala ? Pas sûr… Tomb Raider 5 fait également partie de mes jeux à faire, ah tiens et pourquoi pas F.E.A.R. 3. Oh et je vais sûrement me lancer dans Red Dead Redemption et son add-on incessamment sous peu, vu que je viens d’acheter le jeu, et pourquoi pas les GTA stories sur PS2. Bon allez je rajoute Dead Space Extraction, Dead Space 2, Crysis Warhead et pis ça commence à faire beaucoup, j’en ferai pas la moitié de toutes façons ! Sans compter tous ceux que je ferai sur un coup de tête et que je n’ai pas encore prévu :p

En conclusion : 2014, une très bonne année passée à se lobotomiser si j’en crois les médias généralistes.

6 commentaires pour “Bilan vidéo-ludique 2014”

  1. N0xdog dit :

    Pour Alice 2 parle tu de Madness Return?

    Dans ce cas, tu découvriras un univers quasi parfait dans la plastique et l’ambiance mais c’est tout.

    enfin je dis ça, c’est ce que j’en ai pensé, je serais curieux de savoir ce que les Nofragué en pense.

    Belle liste!

  2. jopopoe dit :

    Ouais exactement celui-là, j’avais adoré le premier.

  3. BreakTheFloor dit :

    C’est clair que c’est une belle liste. Ça fait plaisir de voir un tel engouement vidéo ludique en cette époque. Je dirais même que c’est assez incroyable. Où trouves-tu le temps?

  4. jopopoe dit :

    Ben je joue en soirée, presque tous les jours. 3/4 heures les jours où je joue, à peu près, c’est pas tant que ça.
    Quand j’aurai fini de retaper la maison je pourrai jouer 12 heures par jour, ça sera tellement mieux ^^

  5. Lyrad dit :

    J’ai passé des dizaines d’heures avec mes potes sur Burnout quand j’étais jeune. C’était le pied.

  6. jopopoe dit :

    Ça je peux comprendre, vu que le gameplay est bien ficelé..

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.