Jopopoe’s playground

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de jopopoe.

Bilan vidéo-ludique 2013

Cet article arrive avec du retard, je pense que le fait que j’ai moins joué cette année m’a moins motivé pour écrire ce bilan annuel.

Seulement 15 jeux finis, avec en plus 2/3 jeux vraiment pas longs. Mais bon, achat de la maison, travaux à faire, pas mal de trajets en voiture = moins de temps pour jouer.

J’ai quand même réussi à trouver le temps de finir des trucs auxquels je voulais jouer depuis une éternité, et ça c’est cool !

Les jeux sont classés par ordre global de complétion.

1Alan Wake : En tant que gros fan de Stephen King, ça faisait un moment que ce jeu me faisait envie. Eh bien j’ai trouvé ça génial, la narration est vraiment excellente (et l’histoire aussi, ce qui n’est pas forcément le cas dans tous les jeux “narratifs” ! ) mais le manque de fin m’a un peu blasé (surtout que ça devait faire partie du plan pour vendre des DLC, donc c’est un peu puant).
Alan Wake : Le Signal : C’est toujours très bon, mais on a clairement l’impression d’avoir affaire à un morceau tronqué du jeu principal.
Alan Wake : L’Écrivain : Idem que le précédent, sauf qu’en plus ce second (et dernier) DLC ne conclut toujours pas l’histoire, ce foutage de gueule !

2

Grand Theft Auto IV : The Lost and Damned : Une première add-on bien sympa, malgré un aspect escouade raté. L’ambiance biker est bonne, et la durée de vie, GTA oblige, conséquente. Bon le jeu souffre encore du ton sérieux de GTA IV, mais je m’attendais pas à autre chose.
Grand Theft Auto IV : The Ballad of Gay Tony : Une seconde add-on meilleure que la première par certains aspects (la mission finale, énorme) mais avec des nouveautés douteuses (faire le vigile c’est pas passionant par exemple). Ceci dit Luis est le premier héros d’un GTA à avoir du charisme depuis CJ, et ça c’est cool.
Tower of Heaven : Jeu très très court découvert dans le 36 15 Usul, son concept est très intéressant et ses musiques franchement bonnes. Ok c’est court, mais à choisir entre ça ou Dear Esther le choix est vite fait…
Amnesia : J’avais adoré les Penumbra 1 & 2 (le 3 étant une daube), et les retours sur Amnesia me faisaient vraiment baver d’envie. J’ai effectivement beaucoup aimé, même s’il ne m’a pas plongé dans les abîmes de terreur que faisaient miroiter les commentaires de trouillards invétérés qui ont essayé le jeu (la seule fois où j’ai vraiment été mal à l’aise c’est quand la peinture au mur a changé d’aspect dans mon dos, je ne m’y attendais pas et c’était très malsain, une très bonne idée des développeurs). Je suis aussi fan de Lovecraft, et l’ambiance “à la Lovecraft” est géniale (les parallèles sont trèèèèèèèès appuyées et si évidents qu’on a l’impression de jouer à l’adaptation d’une très bonne nouvelle du Mythos).

3Tomb Raider : La Révélation Finale : Épisode à double tranchant, il commence sur des niveaux excellents avant de sombrer dans le pire de ce que la série peut donner (niveaux immenses découpés en plusieurs sous-niveaux), mais se rachète sur la fin. Dommage que le jeu soit si long au final, il aurait pu ne comporter que les bons niveaux et être le meilleur jeu de la série !
ERIE : Amnesia-like gratuit et très bof. Parfois l’ambiance est pas mal, parfois un poil angoissante, mais dans l’ensemble c’est très amateur, même si ça se laisse jouer.
Maniac Mansion : Je me suis refais ce jeu, un des traumatismes de mon enfance (je finissais généralement avec mes trois gamins dans la cave…), mais qui vieillit plutôt pas mal. L’humour est très sympa, mais le jeu pâtit quand même beaucoup de sa difficulté liée aux énigmes/associations d’objets improbables.
A.R.E.S. : Extinction Agenda : Une sorte de sous-Metroid en niveaux fermés, ce qui est, avouons-le, plutôt malvenu. En effet, au lieu de récolter les ressources nécessaires aux upgrades de manière naturelle, en naviguant dans une map géante comme dans n’importe quel Metroidvania, on doit refaire des niveaux déjà faits, et ça n’a vraiment pas la même saveur que d’évoluer dans un seule niveau géant.

4

McPixel : Ouh putain, rien qu’en tapant ce texte j’ai la musique qui revient dans ma tête. Tenace, la bestiole ! Sinon c’est une sorte de non-jeu absurde avec de l’humour “grave débile”. Mais ludiquement c’est le néant total. A vous de voir ce que vous préférez.
FTL : Faster Than Light : Très grosse déception de l’année, même si je me sens un peu seul à ne pas aimer ce jeu (y’a qu’à voir comment ma critique est pas aimée sur Senscritique). En fait je trouve que la frontière entre un bon et un mauvais rogue-like est vraiment ténue. J’aurais sans doute un poil plus aimé si il y avait eu un mode “non-hardcore”, mais c’est pas sûr. C’est un peu comme Binding, les sensations frustration/plaisir sont dictées par l’aléatoire, et ça me gave.
Outlaws : Best music ever. Bon et sinon le jeu est bien sympa, avec son ambiance Western Spaghetti soulignée par de magnifiques cutscene, ses ennemis bavards (”Where are you , marshall ?”). Les sensations de tir sont pas folichonnes (on meurt extraordinairement vite notamment), mais ça se joue très bien quand même.
Alan Wake’s American Nightmare : Une version arcade d’Alan Wake, avec une histoire qui, si elle sait rester intéressante, n’est clairement pas aussi bonne que dans le premier jeu, mais le gameplay plus péchu rattrape tout ça.

Les stats :

Jeu plus ancien : Maniac Mansion !

Moyenne d’âge des jeux : 5 ans.

20% de FPS (ou 7% en excluant les Amnesia-like), 33% d’indie

Ma wishlist pour l’année : Just Cause 2, Cryostasis, Batman Arkham Asylum, Stalker Call of Pripyat, Uncharted 2 & 3 et sans doutes plein de vieux trucs qui me tomberont sous la main (je viens de finir Metal Gear 2 par exemple ^^). Ah oui et Morrowind aussi ! ( et pourquoi pas Tomb Raider 5 ^^)

Et en coop (je me suis trouvé un ami) : Trine 2 et Orcs Must Die 2

2 commentaires pour “Bilan vidéo-ludique 2013”

  1. Daemetrius dit :

    Ah tiens, première fois que j’entends un retour négatif sur FTL, dont je suis moi même fan.
    En fait la critique que tu fais semble s’appuyer sur les points caractéristiques d’un rogue-like (permadeath et présence d’aléatoire).

    Sinon 15 jeux en une année, c’est déjà honorable je trouves, les jeux ont tellement tendance à m’ennuyer sur le long terme que je ne dois plus en terminer plus de 3-4 par an, ceux qui arrivent à tenir un rythme soutenu tout du long.
    Par contre tu me donnes envie de finir Alan Wake que j’avais commencé il y a quelques mois.

  2. jopopoe dit :

    Ben je sais pas, il y a quelque chose dans les roguelike que je kiffe, d’où le fait que je continue d’en acheter, mais je trouve le genre particulièrement dur à équilibrer. Les prochains sur ma liste sont Paranautical Activity et Rogue Legacy.
    D’ailleurs je me rends compte que mon commentaire sous ma critique décrit mieux que la critique elle-même comment je ressens ce jeu.

    Alan Wake je pense qu’en fonction du type de joueur que tu es, tu peux adorer comme t’ennuyer. Le gameplay est assez répétitif, et pas très nerveux. Mais il est suffisamment intense et l’histoire et la narration m’ont tellement envouté que je n’ai pas vu le temps passer !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.