Autour du jeu.

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Jol.

Articles taggés avec ‘acide’

Acheté récemment sur steam (mais aussi dispo sur wii ware) BIT.TRIP RUNNER le 4em de la série, fait partie de ces jeux comme Super Meat Boy, des jeux qui font souvent rager, et dont on termine rarement un niveau au premier essai.

Au premier abord, BTR semble assez simple, voire simpliste. Le premier niveau se compose de quelques obstacles à éviter en sautant. En effet le commander est pris d’une furieuse envie de courir et à vous de lui permettre d’arriver au bout du niveau en lui faisant éviter les obstacles sur sa route. Qu’il s’agisse de sauter, se baisser, balancer un coup de pied, ou repousser des objets. Evidemment vous arriverez rarement à traverser un niveau du premier coup (mis à part les premiers niveaux). C’est donc du die and retry classique. Il faut apprendre le level et l’emplacement des obstacles par coeur pour déclencher la bonne action (la maniabilité est d’ailleurs chirurgicale).

La vidéo qui suit montre l’avant dernier niveau, assez coriace.

http://www.vimeo.com/20811996

A partir de là Gaijin studio vous propose 3 mondes totalisant 33 niveaux (plus les 33 niveaux bonus et les 3 Boss) de quoi s’occuper quelques soirées. Alors BTR pourrait n’être qu’un énième jeu de scrolling  où il faut éviter des obstacles, mais la bonne idée du titre est de jouer sur la musique et le rythme.

Chaque obstacle a un son et chaque obstacle doit déclencher une action. En jouant, le joueur “joue” un rythme (sur une musique bien rétro) suivant ses actions et le défi est de terminer un niveau sans fausse note. Chaque partie, les sons sont légèrement différents et la musique s’accélère après avoir récupéré les bonus (4 par niveau) permettant à terme d’avoir un superbe arc en ciel. La bonne idée, c’est qu’en se calant sur le tempo, des passages très complexes deviennent “possibles” et vous pourrez même vous entraîner à refaire certains passages les yeux fermés si vous avez le rythme. Le niveau a donc été pensé pour respecter la bande son et le Level design a nécessité un minimum d’attention. D’ailleurs quelques titres sont signés par Anamanaguchi qui utilisent des nes et gameboy hackées comme instruments. Bref c’est assez sympa et vous pouvez  trouver la bo sur deezer.

YouTube Preview Image

Visuellement c’est très simple, les animations et les décors vont droit à l’essentiel ce qui permet de bien rester concentré sur les obstacles et de bien distinguer chaque anim du commander. Tout est assez carré pour jouer sur l’idée de pixel et de retro, le commander est d’ailleurs en 2D alors que l’environnement est en 3D. Mais c’est jolie, plein de petites animations sympathiques et des effets viennent ponctuer votre avancée. Au fur et à mesure des bonus, votre commander gagne un nouvel “effet visuel” qui monte crescendo en même temps que la musique. Vous pourrez même croiser un des personnage bien connu de la communauté indie au détour d’un niveau.

Alors oui les derniers niveaux sont machiavéliques et les développeurs jouent avec nos nerfs et notre cerveau. Mais une fois terminé, vous pourrez enfin regarder votre papa dans les yeux plein de fierté, car vous saurez que ce que vous avez fait là est exceptionnel.

Et puis bon on pourra dire ce qu’on veut mais on a vraiment la classe en Commander.

http://www.dailymotion.com/videoxcvsei

D’ailleurs Bit Trip Runner a été traité sur Get indie games, qui vous permet chaque jour de retrouver un jeu vidéo indépendant !