1337D

le blog de Greystoke.

Arrivée à Hastings, et van repeint !

Je viens d’arriver à Hastings, il y a deux jours, avec Viv’.

Après 2 semaines d’inactivité à rechercher un boulot dans l’île du Sud (Marlborough), et ayant été rattrapé par la réalité de l’embauche pour les touristes en Nouvelle Zélande (globalement que des boulots saisonnier, très difficile d’avoir autre chose, même faire manœuvre sur les chantiers c’est compliqué), nous avons décidés de remonter au nord, vers Hastings.

Hastings n’est pas une ville intéressante. Elle n’est pas au bord de la mer, il n’y a rien de bien passionnant à aller voir, et la seule rando du coin est une grosse colline de 400 mètres.
Ce qu’il y a à Hastings, c’est des pommes ! Plein de pommes, donc du travail en perspective.

Nous avons contacté Lada, un contractor Tchèque, qui fait bosser les gens dans les pommes. Il nous propose un logement simple mais pas trop cher (100$ la semaine, chambres de 2 ou de 4). Moi, je dors dans mon van !
Pour le moment, nous attendons que la saison commence. Ça devrait arriver si tout va bien la semaine prochaine, dès mardi normalement. Mais vu le temps, il est fort possible que ce soit repoussé un peu.

Pendant la traversée Picton/Wellington, j’ai utilisée une fonction bien sympathique de mon nouvel appareil photo : l’intervallomètre. Grâce à ce gadget, je peut faire des time lapses ! (un time lapse est une vidéo fortement accélérée). J’ai mis l’appareil sur son pied, je l’ai posé devant ma fenêtre, et j’ai réglé sur une photo tout les 15 secondes. Voilà le résultat !

YouTube Preview Image

Pendant notre période de chômage à Blenheim, on en a profités pour repeindre le van comme je le voulais depuis de le début : en van de l’agence tout risque ! On à fait ça version pas chère : à la bombe ! C’est crade, vraiment crade, mais vraiment authentique pour un voyageur ! Ahah. J’ai aussi fait un timelapse pendant le peinturlurage, je vais essayer de le poster ici rapidement, car il est bien sympa.
En tout cas, on s’est bien marrés !

Le van dans toute sa splendeur

Petite anecdote, quand on est passé à Wellington, on a vu un mec nous prendre en photo dans le van avec son téléphone. Qui c’est qui à le van le plus badass de la Nouvelle Zélande ? C’est moi !

Bon, pour vous donner une idée de notre logement, qui est pas génial mais fort acceptable par rapport aux backpackers classiques, voilà quelques photos…

L'entrée du palace

Le terrain de 'bowling sur gazon'

Le salon

La cuisine américaine

Le collocataire

Le salon

Le canapé sans coussin dans le dos. Un confort tout à fait soviétique.

Dehors, un petit park avec rien dedans

Ça fait un changement radical par rapport à mon ancien logement, c’est pas génial, mais j’ai pas à me plaindre. J’espère surtout que le travail va commencer vite, car on s’emmerde ferme ici ! Heureusement, nous avons internet (50$ par mois pour 20 gigas…), donc de quoi préparer nos road trips respectifs en Australie.

J’ai donc débuté mes recherches pour la préparation de mon road-trip. Je compte partir entre 2 et 4 semaines, tout dépendra de combien de roupies j’arriverai à me faire dans le pommes. Je ne partirai pas avec Viv’, car il compte rentrer plus tôt que moi en france, donc nos emplois du temps ne correspondent pas.
J’ai hâte.

3 commentaires pour “Arrivée à Hastings, et van repeint !”

  1. Bloodoctrine dit :

    Génial le van haha, par contre pour le soleil, le noir c’était peut être pas la meilleur idée :)
    Toujours sympathique de te lire en tout cas !

  2. Whisper dit :

    Excellent le van ! Le timelaspe est bien sympa aussi :)

    Tu pourrais détailler un peu pour le boulot ? C’est vraiment impossible de trouver autre chose qu’un taff saisonnier quand tu es en WHV ? Quand j’étais en Australie (en 2007) à partir du moment où tu avais quelques qualifications c’était assez facile de se trouver un petit job stable en ville dans ton domaine.

  3. Greystoke dit :

    Whisper a dit :
    Excellent le van ! Le timelaspe est bien sympa aussi :)
    Tu pourrais détailler un peu pour le boulot ? C’est vraiment impossible de trouver autre chose qu’un taff saisonnier quand tu es en WHV ? Quand j’étais en Australie (en 2007) à partir du moment où tu avais quelques qualifications c’était assez facile de se trouver un petit job stable en ville dans ton domaine.

    C’est possible, mais très difficile. Étant donné que tu ne peut pas travailler plus de 6 mois pour le même employeur, et que les voyageurs ont la sale habitude de partir du jour au lendemain sans prévenir, les potentiels employeurs sont souvent retissant à l’idée d’embaucher un WHV.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.