Blog?

le blog de elpopo.

Articles taggés avec ‘Montréal’

Week-end à Montréal

Lundi 8 février 2010

Départ de Toronto à 14h le vendredi.

Arrivée à Ottawa à 19h, départ d’Ottawa à 19h20.

Arrivée à Montréal à 21:30h.

7 heures dans un bus, c’est long, très long. On a eu droit à une petite pause, perdu au milieu de nulle part entre Toronto et Ottawa. Mais par moins 30°c, difficile de s’attarder et de profiter du paysage. Il devient même difficile de trouver la motivation pour sortir l’appareil photo. Le froid aidé par le vent transperce les vêtements. Le temps de fumer une cigarette (oui, ça n’a pas de sens…), on rembarque dans le bus Greyhound (60$ A/R).

La gare d’Ottawa est austère, heureusement on y reste que quelques minutes. Ottawa vaut certainement le coup de s’y arrêter plus longuement pour visiter, mais les premières impressions sont pas terribles.

L’arrivée à Montréal est glaciale. - 35°c en température ressentie, j’avais déjà connu des -25, mais ce n’est pas le même froid. Vraiment, le nez et ce qu’il y a l’intérieur gèle. Pas grand monde dans les rues d’ailleurs, on se pose dans l’auberge (une que je conseille d’ailleurs, l’Auberge Alternative, propre, pas chère, bonne ambiance), en plein dans le quartier du Vieux-Port. On sort boire une bière ou deux à côté de l’auberge.

Le samedi et le dimanche ont ensuite été consacré à jouer aux parfaits petits touristes. Le Mont-Royal, le Plateau, le St Laurent (gelé en partie et transformer en patinoire où j’ai d’ailleurs fait mes premiers pas, et mes premières chutes). Déjeuner chez des amis quebecois originaires de Rimouski, qui nous ont servi du vrai sirop d’érable. Le soir, sortie sur Ste Catherine, quelques litres de bières…

Le dimanche, forcément fatigué, direction La Banquise, pour goûter leur fameuse poutine. J’en avais déjà mangée une à Toronto, j’avais pas vraiment aimé. Celle là n’était pas dégueu, ca vaut pas non plus une tartiflette… On a continuer à se promener tranquillement l’après-midi en redoutant l’échéance, le retour en bus.

Autant à l’aller c’était surmontable, autant le retour, bien fatigué que nous étions, a été un vrai voyage sans fin. Départ à 21h, 1 putain d’heure de pause à Ottawa et arrivée à Toronto à 5:30 du mat, en mode zombie. Première phrase en sortant de la gare routière située en plein quartier financier: “Putain ça a quand même une autre gueule…”.

Ce n’est pas que j’ai pas aimé Montréal, mais on m’en a dit trop de bien avant que j’y aille. Ok, le vieux port, le plateau, c’est joli, c’est beau même, mais c’est pas non plus exceptionnel pour un européen; et on ne retrouve pas non plus le charme (on aime ou on déteste) d’une grosse ville nord américaine. Par contre, ça surprend vraiment de rentendre parler français dans la rue, on s’y habitue vite.

Vraiment TL;DR, je rajoute quelques photos.