bleugafoto

Des photos, et des restes. le blog de ecaheti.

Articles taggés avec ‘les tags ça pue’

[Photos] Le Sixième Pont

Tuesday 8 March 2011

Le Sixième Pont. C’est comme ça que pas mal de gens l’ont surnommé quand il était en construction. Le plan de départ, c’était de faire un pont qui permette au voitures de contourner le centre ville et ainsi le désengorger, tout en pouvant laisser passer les bateaux un peu grand genre trois mat pour aller se garer un gros kilomètre plus loin, à coté du pont Guillaume Le Conquérant, premier pont fixe sur la Seine empêchant le passage des bateaux “un peu haut”.

Il a été nommé en 2006 Pont Gustave Flaubert mais honnêtement, tout le monde s’en fout, parce que ça fait vieillot et qu’il lui aurai fallu un nom qui tape, genre Pont Barrack Obama ou bien pont Brian O’Conner. Surtout que merde, c’est quand même plus le plus grand pont levant d’Europe.

Toujours est il que ce pont, il a la classe, déjà parce qu’il fait “tout neuf”, il est encore propre, et personnellement, il a été construit pendant que je faisais mes études, donc je l’ai vu grandir, j’ai vu des trois mats passé dessous, des essais de levage, et évidement comme tout le monde dans le coin, je l’utilise assez souvent. Mais là ou il a la classe international, c’est la nuit, avec une petite brume. Et encore plus quand il est en mouvement.

1)

2)

3)

Petit jeu pour le lolz : en estimant la hauteur du tablier entre les 3 photos et en se basant sur les exifs des photos, sauras tu calculer la vitesse ascensionnelle du tablier ?

Mon grand angle est en route!

Tuesday 28 July 2009

Image hosted by uppix.net

J’ai craqué, je me suis longtemps tâter entre celui ci et le 14-54 v2, mais finalement, un peu de grand angle et de zoom en plus, c’est pas plus mal. Et bon, l’argument de ma copine est pas mauvais : “Prend tout de suite le haut de gamme, c’est plus cher mais t’aura pas d’état d’âme”.

Le caillou est donc en voyage depuis le sud, je l’ai acheté chez Muller Photo Service. A noter au passage que je l’ai acheté 790 euros au lieu de 1000 (prix globalement constaté). J’ai eu une petite mésaventure au passage au moment de l’achat, a savoir que juste après avoir payé, dans mon historique de commande j’avais 3 commandes qui ne comportaient qu’un seul article sur les trois que je voulais. Il est 23h30 un dimanche, j’envoi donc un mail. Le lendemain,10h, le monsieur Muller m’appelle, on check un peu tout, corrige mon carnet de commande, et me dit qu’il envoi le bouzin. Bref, l’internet mondial a fait de la merde et tout a été corrigé rapidement.

J’avais déjà commandé chez eux au mois de décembre la bague d’adaptation officielle Olympus OM vers 4/3 pour 75 euros au lieu de 99. 1h après ma commande une dame m’avait rappelé pour confirmer et me dire que le colis allait partir.

La commande de dimanche dernier me confirme que ce petit magasin est très efficace et surtout pas cher. Un 35mm f3.5 coute 199euros chez eux, contre 240 chez digit photo et 265 à la fnac. Par contre (et c’est tant pis pour vous, ah ah ah !) Un Canon 70-300 IS est à 520 euros, idem que chez digit photo, contre 615 à la fnouc. Pour moi c’est donc une bonne boutique sérieuse pour le matoss olympus.

Allons au cirque!

Wednesday 4 March 2009

Si vous avez manqué les épisodes précédents, j’ai fait l’acquisitition d’un objectif Zuiko, dans le genre lumineux.

J’ai eu l’occasion de faire quelques portraits lors d’une petite réunion de famille, mettant en évidence les qualités de l’objo dans le domaine. Ces photos sont dans la catégorie “perso”, donc vous ne les verrez pas.

En revanche, samedi dernier, j’ai été au cirque. Oui, ça fait un peu hasbeen, mais quand c’est gratuit, pourquoi se priver ? Surtout que c’était une bonne occasion de voir ce que donne l’objectif dans un environnement sombre.

Comme prévu, ça se passe en mode A, priorité ouverture, en jouant sur la correction d’expo, entre -0,3 et -1,3 EV. A force de shooter, on prend l’habitude de mettre la bonne correction avant de prendre la photo. Par contre, il est toujours aussi dur de faire la mise au point à la main sur un viseur aussi petit que celui de l’E-510. Donc au viseur, je “bracket” à la main avec une mise au point légèrement différente sur 4 ou 5 clichés. Avec le Liveview, c’est tout de suite plus facile. Ou tout du moins plus précis. Bien sur c’est clairement plus simple quand le sujet bouge pas, comme vous le constaterez dans les photos qui suivent.

Place aux photos, et petit NB : les grandes photos ne sont pas en HR, mais pour pouvoir apprécier la netteté de l’objectif, j’ai fait un crop 100%, accessible avec la petite miniature.

1)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

2)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

3)
Image hosted by uppix.net
Pas de crop, c’est pris au télé, mais je l’aimais bien quand même!

4)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

5)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

6)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

7)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

8)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

9)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

10)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

11)
Image hosted by uppix.netImage hosted by uppix.net

Voilà, ça sera tout pour aujourd’hui. Ce que je peux dire sur cette session, c’est que l’objectif se comporte comme lors de mes essais, c’est à dire un netteté impeccable lors qu’il est légèrement fermé (f2,8) et un effet de bloom nexgen à pleine ouverture (comme sur la première photo). Le détail qui tue, c’est que je ne suis pas monté au delà de 400 isos, et prendre des photos dans un tel endroit avec si peu de grain m’a presque déstabilisé quand j’ai vu pour la première fois mes photos sur mon PC. De plus, prendre les photos entre le 1/15s et 1/80s permet d’éliminer pas mal de flou de bouger. Un luxe! Ça me change de mes photos au 1/4s dans le même genre de situation avec mon 14-42mm de base.

edit : Et pour finir, je tiens à préciser que même si je ne suis pas fan du genre (ça me viendrait pas à l’idée d’y aller comme j’aurai envie d’aller au cinoche), j’ai vraiment apprécié le spectacle. Si un jour vous avez l’occasion de faire un tour sous un chapiteau, tentez le coup!

Essai d’objectif : 50mm F1.4

Wednesday 11 February 2009

J’ai reçu aujourd’hui le joujou que j’avais commandé vendredi, un objectif 50mm f1.4 de Zuiko, dans le but de faire du portrait. Retour sur un vieux modèle de chez Olympus, monté sur mon boitier avec la bague adéquat acheté pas trop cher chez Muller Photo Service via le internet mondial. J’ai donc dépensé 70 euros pour l’objectif, et 70 euros ya 3 mois pour la bague. J’ai profité de l’occasion “je fais des essais” pour comparer les différents rendu de chaque caillou, avec quelques sujets à prendre.

Petite photo de famille :
Le matériel

Sachant que qu’un 50mm monté sur un boitier Olympus équivaut à un 100mm (oui, le fov est pas large, mais c’est fait d’exprès), j’ai comparé quelques données techniques brut faite par moi même avec le banc de test suivant :
les bancs de test c'est ma grande passion
J’ai eu les résultats suivants (mesuré à la louche vite fait avec mes yeux) :

longueur focal de test f max map mini cm longueur netteté pour fmax mm f min map mini cm longueur netteté pour fmin mm
14-42mm 42 5,6 20 10 22 18 45
70-300mm 70 4 90 5 22 88 80
50mm 50 1,4 45 6 16 44 40

Je me suis permis de déduire ces mesures à l’aide de ce genre de photos :

50mm f1.4 42mm f5.6 70mm f4

Ces premiers essais m’ont montré que la très grande ouverture du 50mm générait un espèce de halo lumineux, artistiquement utilisable, mais pas forcement assez net au gout de tout le monde. Par exemple sur les 2 paires de photos suivantes :

f1.4 f5.6

f1.4

f5.6

Pour le coup, la Leffe Radieuse est radieuse pour de vrai.

J’ai fini par regarder à distance le rendu du 50mm contre celui du 42mm. Sur les photos suivantes, j’ai bougé le sujet pour qu’il prenne grosso merdo la même place dans le cadre.

42mm f5.6 42mm f9 50mm f1.4 50mm f8
42mm f5.6 42mm f9 50mm f1.4 50mm f8

Alors ce qui est bizarre, c’est le ternissage des couleurs. Enfin non c’est pas bizarre, le traitement des lentilles n’est clairement pas le même, et les photos peuvent très bien repasser par lightroom pour être revigoré un peu. Ça peut également venir du fait que je maitrise pas encore le couple E-510 + Zuiko 50mm, et que je surexpose les photos. Point que je n’avais pas abordé jusque là, l’utilisation pratique.

Le boitier ne reconnait évidement pas l’objectif. Donc le mode P devient complètement con. La bague d’adaptation active le petit levier mécanique qui enclenche la fermeture du diaph. Ainsi, en ce mettant en mode A (ou M), on règle l’ouverture sur l’objectif, ce qui agit en permanence (et pas qu’au moment du déclenchement) sur la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil. Le posemètre du boitier se demerde pour trouver la vitesse qui va bien. Seulement, c’est fait un peu à la oueneuguène, et en fonction de l’ouverture la photo est sur ou sous ex.

Bref tout ça pour dire que l’objectif me semble avoir un bon potentiel créatif, que ce soit avec son piqué ou sa zone de mise au point. Mais c’est pas gagné, parce que va falloir se remettre dans le bain de la mise au point à la main (le bon vieux temps avec mon AE-1) et verifier que mes couleurs ne seront pas trop délavé. Pour la MAP, je pense que le liveview me sera d’un grand secours, au moins tant que je prendrais des bouteilles de Leffe bien immobiles!

Image hosted by uppix.net

Le 14-42 et le 70-300 pris avec le 50

Image hosted by uppix.net

Le 50 pris avec le 70-300 (à 70mm)

Petit ajout :

Mise au point mini en 42mm f5.6 Mise au point mini en 42mm f5.6 Mise au point mini en 14mm f3.5

Je ne l’ai pas précisé, mais les distances mesurées ont comme point de départ le plan focal de l’appareil, c’est à dire le capteur de l’appareil (le pictogramme “un cercle avec un trait au milieu” dessiné sur les boitiers reflex). Le Picooz se trouve donc à 20 cm du plan, mais à seulement 6 cm de la première lentille de l’objectif.