bleugafoto

Des photos, et des restes. le blog de ecaheti.

Cinéma : permis de tuer

Breivik, Merah et beaucoup d’autres en étaient accros. Un passe-temps qui peut se révéler mortel…

Image hosted by uppix.net

Orange Mécanique, a établi un score de recette en atteignant presque 26,6 millions de dollars  au USA.

Alors que les marionnettistes de l’UMP offrent un spectacle lamentable, notre gouvernement ne sait même plus comment il s’appelle. Entre les reculades de ses annonces - la dernière, le mariage pour tous - et les dérobades au sein de sa majorité, il en néglige l’essentiel : la nouvelle génération. Notre espoir. On lui a, vite fait, bien fait, passé une couche de maquillage pour dissimuler sa mauvaise mine - réforme supposée de l’éducation, emplois d’avenir (sans avenir) et puis basta. On la laisse s’amuser dans son coin, ou désespérer, au choix… avec le cinéma et la télé.

Ce n’est pas un souci au ministère de la Culture. On ne perd pas son temps avec des distractions qui ne contribuent pas à la promotion des arts. Fight Club, Akira, Hooligans, Kill Bill, Battle Royale, Irréversible ? C’est qui, c’est quoi ? À défaut, la ministre Aurélie Filippetti pourrait prendre connaissance des jugements en cour d’assises pour les spectateurs qui sont passés à l’acte. Le processus est simple : une dépendance grandissante à la violence. À côté de ces films, le cannabis, c’est “la santé par les plantes”, comme le disent certains habitués. Le premier Permis de tuer a été attribué au seul James Bond, en 1989. Deux ans plus tôt, le même 007 s’illustrait dans Tuer n’est pas jouer. Maintenant, c’est l’inverse : jouer, c’est tuer, plus besoin d’être James Bond.

Jeux dangereux !

Voyez Andy qui, à 16 ans, abat à coups de fusil ses parents et ses deux petits frères en Corse. Andy, que ses parents appelaient “l’enfant du miracle” parce qu’ils avaient mis 10 ans à l’avoir. Devant ses juges, il ne donne pas d’explication. Il raconte qu’il a entendu une voix à laquelle il n’a pas pu résister. Andy, grand amateur de série télé. Rapport d’un psychiatre à la cour : les journaux de 20h habituent à l’excès. Les films font croire que la mort est une solution et qu’on peut recommencer indéfiniment puisqu’on a plusieurs vies. On a beau colorer le sang en vert, il y a une répétition de la destruction délibérée qui maintient le joueur dans une fascination parfois sans borne.

Quant à Breivik, l’assassin de 72 jeunes en Norvège, il s’est déclaré “fan absolu” d’Orange Mécanique et reconnaît avoir passé des semaines à “se former” sur la manière de tuer. Mohamed Merah aussi y consacrait un temps considérable. Et il en a, des adeptes. Il suffit de se rendre sur allocine.com et de découvrir les commentaires quasi pros des amateurs. “Il était plongé dans le noir dans une salle de bains ultrafroide. Il entend les 12 flics s’avancer…, il se lève en mode “You shall not pass“, tire, met un high kick sur un bouclier. Il aurait pu tenter le 1080…” Même les services secrets ignorent peut-être ce langage codé. Parallèlement, un dénommé Vinogradov, en Russie, publie un manifeste sur Internet dans lequel il s’en prend à l’humanité tout entière et dit sa volonté de la détruire. Et puis il tue cinq de ses collègues de travail. Il regardait Prison Break, dans lequel les héros sont uniquement des tueurs.

Un business hors norme

Sur ce même site, un gentil papa écrit : “Vingt millions de personnes regardent Prison Break et il n’y a pas vingt millions de serial killers.” Excellent argument. Une gentille maman ajoute : “J’ai quand même dit à mon fils qu’égorger ses codétenus pour le plaisir, cela ne se fait pas dans la vraie vie.” Quel bon sens ! De l’avis unanime des psys et des éducateurs, la plupart des enfants qui abusent de leur télé sont plus agressifs et renfermés que les autres.

François Hollande, après l’échec de la taxe Nutella censée protéger les jeunes de l’obésité, auriez-vous l’idée de leur épargner une addiction à la violence ? Et vous en ramasseriez, des sous ! En 2011, lors de son lancement, Game of Throne a généré un milliard de dollars de revenus en 15 jours. Ici, des milliers d’adolescents vont demander le coffret de la saison 2 pour Noël. Et si vous nous faisiez une petite taxe de plus pour les fêtes de fin d’année ? Pour une fois qu’elle serait bienvenue. Il vous suffit de booster un peu Aurélie Filippetti. Le 29 octobre, elle a annoncé “une réponse graduée sur le streaming, étendue aux films… et la mise en place d’un service en ligne pour les déclarations de décès… Cela ne s’invente pas.Breivik, Merah et beaucoup d’autres en étaient accros. Un passe-temps qui peut se révéler mortel…

Toute ressemblance avec une journaliste complètement à côté de son époque est purement fortuite. L’article de  Claire Gallois est un torchon rempli d’un mélange de merde et d’idées reçues. La centaine de commentaire de son article pourrait rassurer, mais quand on ose publié un étron journaliste pareil, c’est que, quelque part, on est tellement fermé d’esprit, qu’il serait vain d’essayer de persuader cette pauvre Claire qu’elle a besoin pour sa santé mentale d’éteindre sa télé, ou d’au moins arrêter de regarder TF1.

Tags: , , , , ,

10 commentaires pour “Cinéma : permis de tuer”

  1. channie dit :

    Meilleure droit de réponse que j’ai pu lire jusqu’à présent. Chapeau !

  2. skacky dit :

    Hahaha, bien joué !

  3. psycho3 dit :

    En même temps il ne fallait pas s’attendre à quelque chose de pertinent venant d’une journaliste qui écrivait pour “Elle”, “Marie-Claire” ou Paris match…
    BIen joué pour l’article, j’ai souris :)

  4. ecaheti dit :

    On peut écrire pour ce genre de journal sans forcément tomber dans le sensationnalisme ridicule. Le plus dur c’est de dire du mal de son article sans dire du mal d’elle.

  5. drloser dit :

    Ce n’est pas une journaliste, mais un écrivain de 75 ans, un dinosaure qui devrait bientôt s’éteindre de lui-même.

  6. Saddam dit :

    Hello,

    Tu m’as bien eu : j’ai pris ton article au premier degré à la première lecture. J’ai trouvé ça étrange comme propos sur un blog NoFrag mais tes exemples de films sont bien choisis (J’ai jamais compris l’intérêt d’Irreversible). Je n’avais pas connaissance de l’article auquel tu fais référence. Je l’ai lu et ton parallèle est subtil, trop même, (je me rappelle d’un fait divers ou un jeune couple avait buté des flics et les médias avaient plus ou moins mis ça sur le dos de “tueurs nés”).

    En fait, je suis prêt à parier que cette dame aurait pu écrire elle-même ce copier/coller/remplacer et l’aurait assumé de la même manière. Comme réponse à ses propos, on pourrait aussi appliquer le même schéma à la littérature (Il y a bien des Hitler, Lovecraft, Sade etc..) mais elle répondrait sûrement que 1 : “c’est différent” et 2 : les jeunes ne lisent pas. Bref, c’est pas gagné!

  7. Nemo dit :

    Ca donne envie d’écrire de nouveaux fake articles.

  8. SethDeNod dit :

    drloser a dit :
    Ce n’est pas une journaliste, mais un écrivain de 75 ans, un dinosaure qui devrait bientôt s’éteindre de lui-même.

    C’est pas parce qu’on est écrivain et vieux qu’on est obligé d’être un connard complètement déphasé de la réalité:

    http://www.amazon.fr/Petite-poucette-Michel-Serres/dp/274650605X

    Et Michel Serres pourtant il cumule niveau déconnexion en étant Académicien, octogénaire et agrégé de philosophie.

  9. Mojohell dit :

    Tu avais pas besoin de te taper un article, il y a déjà un brouillon qui traine sur internet… http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/11/10/la-nuit-du-chasseur_1788717_3224.html

  10. ATP dit :

    “Jeux vidéo : permis de tuer… suite : dangereusement vôtre”, Claire Gallois remet ça : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jeux-video-permis-de-tuer-suite-dangereusement-votre-01-12-2012-1536374_420.php

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>