bleugafoto

Des photos, et des restes. le blog de ecaheti.

Archive pour April 2010

L’Islande c’est fnu 2

Thursday 29 April 2010

Post express :
On avait reservé pour il y a deux semaines, séparément, un trajet en train jusqu’à l’aéroport, un vol aller-retour, un package voiture + hotel pour faire le tour de l’Islande, et un hotel supplémentaire.
Suite à la fermeture des aéroports, à la grève de la SNCF, au volcan sur place, nous n’avions plus de :
- de train
- d’avion
- de voiture
- de route.
L’hôtel en plus n’est pas annulable, donc c’est toujours d’actualité. Le vol a été décalé gentiment sans frais demain. Le train étant en grève, on a eu le droit de se faire remboursé les billets non remboursable. Et le package voiturotel sera remboursé. Enfin… Aurait du…
On avait prévu de partir quand même, mais à l’arrache, avec juste l’avion et le premier hotel, et sur place, guide du routard time.
Mais, le prestataire qui s’occupe de gérer ça sur place a finalement décidé que non, pas de remboursement, seulement un décalage, genre dans un an. PRATIQUES DOUTEUSES !
Sauf qu’on a apprit ça au début de la semaine. Début de semaine où l’aéroport de Keflavic était fermé, les vols étant donc remplacé par un Paris-Glasgow-[petit-aéroport-au-nord-de-l'islande]. Ma copine a fait gros forcing pour que s’il devait y avoir un report, ça se fasse à partir de Lundi, jour ou notre hôtel nous foutra dehors. Et news de dernière minutes ça a l’air d’avoir marché. Les vols vers Keflavic ont repris cematin. Reste plus qu’à ce prendre un billet de train, imprimer le carnet de route, finir ma valise, et partir en vacances.
Sauf si le volcan se réveil cette nuit….

L’Islande c’est fnu

Thursday 15 April 2010

C’est quand même bien la merde. Lundi je pars pour un voyage de 2 semaines, tout est prêt, les billets de train pour aller à la gare, les billets d’avion, la location de la voiture sur place, les hôtels sur tout autour de l’île, trois jours supplémentaires à la capital.

Mais voilà, 2012 approche, et mardi dernier le volcan d’Eyjafjallajokull, en eruption depuis un mois, s’éteint, et se rallume hier soir de façon bien plus violente. La fumée et le vent sont tels que le traffic aérien britanique, suédois et norvégien est perturbé. En revanche, l’aéroport de Reykjavic reste ouvert. Le point le plus perturbant pour moi est que je dois passer au sud du volcan mardi ou mercredi.

En Islande, grosso modo, il n’y a qu’une route, la National 1 qui fait le tour de l’île. Et comme le volcan, dont l’eruption précédante remonte à 1823, est aussi un glacier, ça fond, et la route est coupé à plusieur endroit (la photo au dessus). N’étant pas encore un riche bourgeois, la voiture qu’on va louer n’est pas un 4×4, mais une Punto. Impossible donc prendre les pistes de montagne, les gués et autres joyeustés.

Entre la SNCF en grève et le volcan, je serre les fesses très fort en espérant pouvoir partir.

Mais une fois sur place, ça va être la fête!

Edit de dernière minute : l’espace aérien français pourrait être fermé… FUUUUUUU

Concert M au Zenith de Rouen

Friday 2 April 2010

Tentative supplémentaire de faire des photos pendants un concert.

Je commencerais presque à avoir l’habitude. Prendre un objectif lumineux, faire attention à la configuration du stabilisateur d’image sur les optique argentique, trouvez un spot photo pas trop mal, pas trop loin, mais pas trop voyant. Seulement cette fois, ça a failli être bien foireux. Déjà, pas de places assises. J’ai déjà fait des photos de concerts dans fosse, collé au grille devant la scène, mas c’était des concerts gratuits où la population est plus “familiale” que pogoteuse (sauf Iggy Pop). Mais ici je le sentais moyen. Ensuite la sécurité a été nettement plus zélé à l’entrée de la salle. Quand j’ai été voir Muse, j’avais établi un plan de ouf pour planquer mon matos. Je l’ai retenté ici, mais en arrivant devant la fouille j’ai fait demi tour pour planquer mon merdier autrement. En temps normal, je démonte mon objos du boitier, et ils finissent dans des contenants de bouffe (paquet de gâteaux, emballage de sandwich, etc). Sauf que là, la bouffe était interdite dans la salle, donc les videurs faisaient ouvrir les bouteilles, mais également demandaient au gens de jeter leur sandwich. En plus je n’avais planqué que mon boitier. Mes objectifs étant petit se contentaient d’être planqué dans le fond d’une poche de mon sac. Le videur les a vu, mais comme il n’y avait pas de boitier avec, j’ai pu pipoter un “je viens de les acheter en centre ville…”. Il a ensuite fouillé ma sacoche bandoulière dans laquelle j’avais mon compact (le samsung de mon fond de page de blog, pas vraiment compact), sans succès, heureusement pour moi.

Je pensais enfin être peinard, mais une fois dans la salle, des vigiles partout, donc les photos doivent se faire discrètement. Puis au milieu du concert, un vigile passe entre moi et ma copine (équipé également). Sueur froide. Il était parti confisqué un caméscope à une bonne fois à 5 personnes de nous. On a alors fait une petit pause, histoire de se faire discret.

Au final, je suis encore une fois très satisfait de mon OM 135 f2.8. Sa taille réduite et son ouverture en fond le compagnon idéal pour un concert. J’ai tout pris a f2.8, en me disant que si je me débrouille bien, je devrais arriver à faire mes mises au point de façon décente. Et je dois dire que sur 146 photos, j’en ai quand même 39 d’exploitable, ce qui n’est pas si mal pour de la mise au point manuelle dans une fosse de concert, en cherchant à échapper au regard des vigiles.

.
1/

2/

3/

4/

5/

6/

7/

8/

9/