bleugafoto

Des photos, et des restes. le blog de ecaheti.

Archive pour May 2008

Ubuntu : 1 mois

Monday 26 May 2008


Contexte :

Suite à une coïcidence, j’ai installer Ubuntu 8.04 mi avril, deux semaines avant la sortie de la version définitive.

Soyons clair, l’utilisation principale de mon PC est : jeux, mail, trie de photo, jeux, regardage de films, et jeux encore. Passer sous Linux m’a permis de continuer d’utiliser mon ordi car mon windows est foireux (sauf pour les jeux, bizarement), et que j’ai la flemme de le reinstaller.

La bête à dompter

CM : P5K-E/WiFi-AP
C2D E6750 @ 3.6merghez
2 go DDR2 800 A-Data
Radeon HD3870
Graveur DVD BenQ 16x
DD 120go WD (PATA)
DD 160go Samsung (SATA)
DD 360go Seagate (SATA)
DD ext 750 Samsung (eSATA)
Carte d’acquisition Pinnacle Studio Movieboard
Carte firewire 3 ports
Webcam Quickcam pro 5000
Clavier souris Logictech S510

divers : Palm Z22, des clés usb, un lecteur de carte mémoire externe, une imprimante multifonction RX585 (imprimante photo, scanner, lecteur de carte)

Pourquoi Ubuntu?

Mes débuts sous linux ont été fait avec Debian, lorsque la partie graphique ne s’installait pas encore automatiquement. J’ai longuement utilisé ceci, tutoriel miraculeux sur cette distrib. J’ai un peu de mal avec la gestion du root sous Ubuntu, mais le système est très complet, les forums et doc sont plutot nombreuses et le système est clairement orienté poste de travail. Et sinon je préfère Ubuntu à Kubuntu ou Xubuntu parce que ces deux dernières me paraissent parfois un peu fini à la pisse au niveau de l’intégration des programmes dans l’environement de travail.

Boot sur le liveCD

Première chose à faire avec Ubuntu, booter sur leur liveCD. Version beta ou liveCD oblige j’en sais rien, le système n’est que partiellement traduis. Ca fait un peu désordre, mais bon, je met ça sur le dos de la béta. Je furete à droite à gauche, les composants principaux du PC semble reconnu (carte son et carte wifi intégré à la P5K-E/WiFi-AP)Rapidement, les chargements du CD me font chier, je passe à l’install, ça tombe bien j’ai une partoche de 10go vide qui ne demande qu’a bouffer du pinguin.

Installation

Ca se passe en mode graphique, ya un raccourci sur le bureau du liveCD (doit y avoir moyen d’installer directement apres le boot), je spécifie vite fait les points de montage de mes disques windows, c’est le seul point "difficile" de l’install, le reste est fait pour les débi… les débutants. Et c’est plutot rapide.

Un fois l’install terminé, j’ai un ptit message qui me dit "Vous avez une Radeon, voulez vous qu’on vous colle les pilotes propriétaires?" Ouais petit, mets moi donc ça.

Voilà, j’ai accès à plein de truc sur la distrib fraichement installée, firefox, le client mail Evolution (qui fait également visiblement l’équivalent de palm desktop), des jeux à la con, Gimp, Openoffice, et j’en passe, je suis pas là pour lister les softs installés de base.

Les softs

Musique

De base est installé Rythmbox. Je ne sais pas ce que ça vaut, car mon premier reflexe a été d’installer Amarok. Comparé à ce que j’utilise (ou pourrait utilisé) sous Windows, à savoir Winamp 5, WMP ou VLC, ya pas photo. Amarok ça déboite. Amarok est conçu pour tourné sous KDE, mais son installation et son fonctionnement sous Gnome ne pose aucun soucis.
A noté que Ubuntu ne gère pas les mp3 de base (blabla "pas libre"), mais dès qu’on touche à un mp3, le système nous fait le coup que pour la Radeon "Voulez vous mettre des trucs pas libre dans votre système?". Ouais petit.

Flim

mp3 ou divx, même combat, à la première ouverture, "Voulez vous installer les codecs manquant pas libre?". Ouais petit. Et Totem s’occupe parfaitement du boulot. Mais comme je suis un casse couille, j’installe VLC parce que c’est plus léger, et surtout parce que je ne jure que par ça.

Photo

Bon… alors la tout de suite j’ai eu du mal à trouver chaussure à mon orteil. Le soft de base, Eye of the Gnome, est similaire à l’aperçu des images sous Windows. Moi qui est l’habitude de faire mon tri avec ACDSee et mes retouches avec Lightroom, ça s’annonce mal. Un autre logiciel permet de gérer les collections de photos : F-Spot. J’ai pas vraiment compris comment ça marchait, mais visiblement, il faut reimporter toutes les photos (60go dans mon cas), sachant que je sais pas trop ou ça allait les mettre, bref, je laisse tomber.
Je tombe ensuite sur digiKam, qui convient parfaitement à ce que je cherche. Je lui dit que mes albums sont dans mon repertoire photo, pouf, il me fait des jolies miniatures, créé une petite base de données, bref, tout bien. Bien sur, il faut réapprendre un peu. Le maniment du soft est différent d’ACDSee, mais après quelques réglages de raccourci clavier, je me retrouve avec un soft très fonctionnel. Seul soucis, j’ai pas trouvé comment faire un vrai défilement de photo en plein écran. Mais bon, pour moi c’est pas génant. Gros avantage, l’intégration d’outils de retouche (notament réglage de balance des blancs) et une "light table". Pour le principe c’est de visualiser cote à cote deux photo avec niveau de zoom réglable, super pratique pour comparer deux images en détails issues d’une rafale.
Deuxième inconvéniant, j’ai pas encore trouvé comme faire du renommage en série. L’outil d’ACDSee est particulièrement bon, et manque un peu.
Sinon, l’installation de digiKam est un peu moins propre qu’Amarok, et m’a installé dans la foulé Konsole, le terminal de KDE. Rien de bien grave, mais ça fait sale dans mon menu application/système.

L’Internet

Bon, je fais parti des connards qui préfèrent Opera. Je télécharge et j’installe la 9.27 qui va reléguer Firefox beta3 à la position de "navigateur de secours quand un connard n’a pas codé son site pour le W3C". Problème, impossible de lire le flash. Très facheux, la seule solution que j’ai trouvé étant d’utiliser Opera 9.5beta. Version qui plante assez souvent (heureusement que les onglets sont sauvegardés même après plantage et que le soft est rapide à charger).

Pour les mails, j’ai tenté le truc con : Thunderbird avec partage de la base mail entre Windows et Linux. Ben ça se passe bien. Si je n’avais pas eu déjà Thunderbird sous windows, j’aurai surement utilisé Evolution.

Pour les transfert FTP, j’avais tout mes comptes configurés sous Filezilla windows… donc j’utilise Wine pour lancer le même filezilla et ainsi ne pas avoir à me souvenir de mes mots de passe.

Bon, en gros, Internet sous linux, a part les utilateurs intensifs d’IE (et encore, Wine est là), ça dépayse personne.

Bureautique

Bosser à partir d’un document vierge est très simple, partir d’un document MS Office avec plein de kikoolol feature automatique peut etre assez emmerdant. Dans l’ensemble, on se fait vite à OpenOffice, et seul l’ouverture de Word complexe peu causé des emmerdes de mise en page.
Niveau pdf, bon, ya une visionneuse qui marche très bien, me rappelle meme pas de son nom.
Pour le palm, j’ai pas encore pris le temps de le gerer correctement. Evolution ne semble pas le reconnaitre immédiatement. J’ai encore un peu de boulot avec ça.

Jeux

Bon, c’est clairement là que le bas blesse. Première tentative d’installation : Quake Wars. Ouais, je la joue facile, tout les jeux ID sont fait avec OpenGL, donc hop, on téléchoppe le client linux, on met le DVD, on lance le script d’execution, et paf, ça fait des chocapic.
Le jeu est moins fluide que sous Windows, la faute au driver ATI. Visiblement c’est un secret pour personne, Nvidia tient mieux Linux qu’AMD, même si les récents efforts du canadien laisse espérer de bonne chose.

Comme jeu natif, évidemment Warsow qui tourne impec, tout comme Maniadrive (xfennec je t’aime!)

J’aime bien les vieux jeux dos, Dosbox est dispo sous linux ça marche super bien, comme sous Windows.

Un certain nombre d’émulateur de console sont dispos, et c’est comme sous Windows, faut chercher et tester un peu sur le net pour trouver les mieux.

Maintenant concernant les jeux purement windows : la solution partiel c’est Wine, qui permet de lancer les appli developpées pour Windows. Certain se lance très bien, comme JDoom, Mafia, Call of Duty, Doom3, et surement d’autre que j’ai oublié/pas testé.
Il est interessant de noter que les jeux qui se lancent ont pour point commun de ne pas avoir besoin de passer par la case "installation" sur windows (genre je reinstalle Windows après un format c: , et zou, j’ai juste à refaire un raccourci).

Et pour les jeux récents hein? Ben là, il y a deux possibilité : PlayOnLinux et Wine-Doors, d’après ce que j’ai compris, ce sont des fronteux pour Wine qui facilite les configurations spécifiques que nécessite Wine pour faire fonctionner des applications un peu pointu.
Pour tout vous avouez, j’ai un peu la flemme de tester en profondeur ces appli, car arreter de jouer parfois, ça fait du bien. Je me contente de JDoom, de Syndicate, et de Metroid3 et LostWind sur Wii, et aussi car il faut resortir les DVD des jeux, et bon, ça me gonfle un peu. Néanmois, le site de PlayOnLinux est régulièrement mis à jour, et le forum semble assez actif. Les gens arrivent à faire tourner Trackmania, CoD4, et pas mal d’autre chose.

Système : Interface

Je trouve l’interface Gnome plutôt pas mal, et j’ai la satisfaction d’avoir un peu personalisé l’interface et d’avoir fait un bureau que je trouve plus joli que celui de Windows. De plus, je dois dire que je me suis fait à kikoolol Compiz/Fusion, et que voir les fenêtres se déformer me manque lorsque que je dois le désactiver. Et oui, les drivers Radeons gadouillent avec les effets du bureau et les appli 3D.

Système : Ajout suppression de programme

Reposant sur la sacrosainte base de APT, rien à dire la dessus. L’IHM entre le geek et APT est Synaptic, fait très bien son boulot.
Parfois quand je cherche un soft, j’ai tendance à googler, trouver le site du soft, chercher la rubrique download, galérer, et voir au final "Pour télécharger notre super logiciel, utilisez votre gestionnaire de paquet".
Ben oui, les dépôts d’Ubuntu sont très bien fourni, et taper la recherche dans Synaptic est parfois bien plus efficace que de chercher sur google.
Synaptic s’occupe également de mettre à jour les softs installés. Pas seulement la partie système, mais bien l’ensemble des programmes qui ont été installer par Synaptic (en gros, tout sauf les trucs genre "je décompresse le zip ici et hop").
Système : montage de disque

Ça parait peut etre con comme rubrique, mais tout de meme. Par défaut les FAT16/32 et NTFS sont bien reconnu, écriture, lecture, je n’ai pas eu de soucis pour le moment. Enfin si, une parti de mes partitions est en NTFS et semblait ne pas être reconnu lors de certain démarrage et non montable. J’ai trouvé une commande un peu bourrine pour forcer le montage, ça marche bien. Depuis plusieurs semaine le problème à disparu, probablement grace à une mise à jour système.

Pour les clé usb et les carte mémoires, une icone apparait dans la liste des disques amovibles au branchement du bouzin (c’est pratique, ça evite d’avoir 15 lecteurs vide dans le poste de travail comme sous windows), et se monte automatiquement quand on clique dessus la première fois. Une icone du lecteur apparait ensuite sur le bureau, et clique droit/démonter pour virer le périphérique. Je préfère vraiment ça plutot que le système de Windows.

Enfin, dernier point, mon disque en eSATA. J’ai galéré comme un porc pour arriver à faire du hotplug sous Windows (configuration bancal du bios au moment de l’installation et driver eSATA pas tout à fait opé), pour au final pouvoir allumer le disque (freeze de 15 secondes), le disque se apparait, et plus moyen de le déconnecter à chaud. Sous Ubuntu, il réagit comme une clé USB (sauf le taux de transfert:) ), je monte et je démonte comme je veux 10 fois si ça m’amuse. Enorme bon point pour Ubuntu.

Système : Windows te manque

Virtualbox est je crois installé de base. J’ai remis mon XP SP2 dessus. Avec la doc, on se sort rapidement du seul problème, le partage de répertoire avec la machine hôte. J’ai voulu gardé un windows pas loin afin d’avoir Office XP à porter de main, de façon à éviter les problèmes de format (car je reçois pas mal de fichier word à remplir dans le cadre de ma recherche de taf). Virtualbox peut s’intégrer de façon impressionante dans l’environnement Linux.

Système : Installation de Périphérique

La partie imprimante de ma RX585 est reconnue d’office, le scanner moins. La doc/forum Ubuntu fait que je m’en suis sorti sans problème.
La webcam elle, m’a semblé plus casse couille à installer, mais encore une fois, doc/forum Ubuntu.
La carte d’acquisition n’est pas reconnu, et c’est bien dommage.
Le clavier doit avoir la moitié de ses touches spéciales de reconnues. Curieusement les appli KDE me semble plus facilement customisable niveau raccourci clavier que celle de Gnome. En meme temps ya qu’Amarok et digiKam ou j’ai vraiment besoin de raccourci.
La carte firewire est reconnu je crois, j’ai pas vraiment tester.

Conclusion
Avec Ubuntu 8.04 Hardy Heron (23 caractères espaces compris, moins bien que Windows Vista Ultimate 64bit SP1, 32 caractères), on voit une réélle alternative complète, mais qui commence aussi à prendre pas mal de ressources, même si je pense que n’importe quelle X2 ou C2D peut supporter le système. Disons que je considère un système comme léger si celui ci peut tourner sur mon portable : P3 1ghz 512mo SDRAM.
Quoi qu’il en soit, je reste obligé de faire un séjour Windows de temps en temps pour les jeux, mais pour le reste, je trouve Ubuntu super sympa. Un support très correct (disons que tout les utilisateurs francophones d’Ubuntu postent leurs problèmes au même endroit, donc forcement, la base de connaissance est assez vaste).
Plein de chose qui fonctionne de base, et plein de trucs qui ont marché peu après. Bref, 1 mois satisfait.

Premier salaire d’un ingé

Tuesday 20 May 2008

Messieurs Dames bonjour,

Actuellement à la recherche d’un boulot pour la rentrée scolaire prochaine, les gentilles SSII qui m’ont contacté m’ont demandé mes exigences salariales.

Après quelques reflexions, je me suis demandé combien un jeune ingé presque débutant (presque car 3 ans d’apprentissage, c’est presque pas tout à fait négligeable) gagne en brut annuel.

Si vous avez été ingénieur électronique/informatique débutant, combien avez vous demandé/touché en brut annuel? Bossez vous en province, RP? SII? Grand compte? Chasseur de prime indépendant la nuit, fonctionnaire le jour?

Pour info, je sors/vais sortir de l’Esigelec, option Système Embarqué, apprenti au CNRS depuis septembre 2005.

A votre bon coeur, j’attend vos temoignages rutilants.