Loser avec mention TB

le blog de drloser.

Fracture de la clavicule : repos et guérison

Je rédige ce petit article pour faire contrepoids aux histoires cauchemardesques sur lesquelles vous tomberez en cherchant des info sur google le jour où vous fracturerez votre clavicule.

Je me suis cassé la clavicule droite (je suis droitier) lors d’une descente en VTT. C’est une fracture toute simple de la diaphyse, la partie longue de l’os :

Peu de douleur lors de la fracture. J’ai fini ma descente en VTT au ralenti. Pas de grosse douleur, voire pas de douleur du tout tant que je ne levais pas le bras.

Le médecin suisse qui a fait la radio a mesuré un chevauchement de 2cm et prévoyait une opération. Mais une fois revenu en France, l’orthopédiste a mesuré une fracture de 1,5cm, il m’a filé une attelle “dujarrier” (ci-dessous) et m’a dit que je serai comme neuf d’ici 6 semaines. L’urgentiste voulait que je retourne bosser le lendemain et j’ai dû pleurer un peu pour un arrêt de travail.

Tous les gens que j’ai croisés, y compris le personnel médical, avaient l’air de penser que c’était super douloureux. Je dois avoir eu de la chance, car à moins de chercher à bouger le bras, je ne sentais quasiment rien. Je ne dirais pas non plus que c’était une partie de plaisir, mais j’étais en mesure de me doucher et d’enfiler une chemise tout seul (avec difficulté). Ce qui m’a fait le plus mal, c’est la nécessité de dormir sur le dos sans pouvoir bouger. J’avais juste très mal au dos. Obligé de me réveiller au milieu de la nuit et de rajouter quelques oreillers pour faire un angle de 30-50°.

L’autre truc qui m’a fait douiller, c’est l’attelle “dujarrier”. Elle est censée reposer sur les deux clavicules, dont celle cassée, afin de bien immobiliser l’épaule et d’appuyer sur la clavicule pour éviter qu’elle fasse un angle trop important et que le cale osseux soit trop gros - du moins c’est ce que j’ai cru comprendre à partir des explications de l’orthopédiste. Durant les premiers jours, j’ai préféré tout faire reposer sur l’épaule saine. Ce n’est qu’après une bonne semaine que j’ai commencé à positionner l’attelle correctement. Le but de l’immobilisation avec le bras collé au corps est de conserver l’os de la clavicule bien droit pour qu’il se remette correctement.

De ce que j’ai entendu, certains doivent porter des attelles en anneaux, c’est super douloureux et leur efficacité semble être contesté. J’imagine que ça doit aussi dépendre des cas… Si votre orthopédiste vous dit de portez ça, vous allez jongler, demandez-lui s’il n’y a pas une autre alternative, sait-on jamais ?

Concernant l’évolution de la fracture et de la douleur, voici comment ça s’est passé pour moi :

J (accident dans les alpes Suisse) : bobo, mais rien qui ne m’empêche de vivre normalement à condition de ne pas bouger le bras. Le médecin suisse m’a donné une sorte de mini-attelle pour soutenir le bras. J’ai pu passer une nuit correct en dormant sur le dos et le côté.

J+1 : toujours bobo. J’ai réussi à me doucher et même à enfiler un t-shirt. Je suis rentré à Paris en TGV et je suis allé directement aux urgence à l’hôpital Cochin. Ils m’ont fait une radio, et l’orthopédiste m’a donné une attelle dujarrier qui me faisait trop mal quand je la faisais reposer sur la clavicule cassée. A part ça, tout va bien. J’ai eu très mal au dos durant la nuit, obligé de me mettre à moitié à assis pour finir la nuit. Je ne suis pas parvenu à dormir sur le côté. En fait, je n’ai pas vraiment essayé, car ça ne me semblait pas être une super idée pour conserver la clavicule dans la bonne position.

J+2 : la routine. Par contre, je ne sais pas si c’est la peur de me faire mal ou si l’épaule était devenue plus sensible, mais je me suis dit que ce ne serait pas possible de mettre un t-shirt. J’ai donc mis une chemise avant de glander chez moi toute la journée. Le soir, je suis allé voir des amis, aucun problème pour marcher et prendre le métro.

… la douleur décroit petit à petit … je me sens plus à l’aise …

J+11 : retour chez l’orthopédiste pour un contrôle de routine. Il me tripote la clavicule ce qui me permet de constater que je n’ai plus si mal que ça. Il est content pour moi que ça ne fasse pas mal. Pas la peine de faire une radio. Il me dit que je n’aurai aucune séquelle, que je pourrai enlever l’attelle après 5 semaines (au lieu de 6) et qu’à part une bosse qui s’amenuisera avec le temps, je serai comme neuf. Je lui pose quelques questions d’ordre pratique :

  • Puis-je manipuler une souris informatique avec la main droite ? Oui. Aucun problème.
  • Puise-je bouger l’avant bras ? Oui, il le faut même, pour conserver de la souplesse et de la force dans le coude et le poignet
  • Puis-je dormir sur le côté ? Oui. Aucun problème.
  • Puise-je conduire ? Non.
  • Dois-je garder l’attelle durant la nuit ? Oui, il vaut mieux, pour éviter de bouger.
  • Quelles sont les mouvements à proscrire ? Ne pas lever le bras. Essayer de le garder le long du corps.

Sur ce, il me refile un rendez-vous dans 2-3 semaines pour une radio et un contrôle. J’imagine qu’après ça, ce sera terminé. Peut-être un peu de rééducation chez un kiné pour récupérer la souplesse de l’épaule.

J+12 : la douleur a beaucoup diminué. J’enfile un t-shirt relativement facilement. Je peux me doucher sans problème. J’arrive à manger avec ma main droite.

J+13 (aujourd’hui) : la douleur décroit de plus en plus. Au final, une fois passée la première semaine, je n’y pensais plus vraiment. Là, ça fait deux semaines et je suis tenté de louer une voiture pour mes vacances qui débuteront 15 jours après ma fracture, mais je préfère éviter les conneries.

Voilà, voilou… Si vous vous êtes pété la clavicule, que vous flippez mais que vous n’avez pas plus mal que ça, évitez de vous miner le moral en lisant les témoignages catastrophiques qui pullulent sur Internet. Je pense que dans la plupart des cas, ce type de fracture est bénin, et une fois passé les premiers jours, vous ne souffrirez quasiment plus. Bonne chance !

Mise à jour :

J+3 semaines : j’ai décidé de ne plus porter mon attelle, car j’ai l’impression qu’elle ne sert à rien et qu’elle me fait mal au dos. Et j’ai également loué une voiture pour mes vacances en Corse. J’ai ainsi découvert qu’on pouvait facilement conduire et faire des créneaux en tenant le volant uniquement du bras gauche. Pas trop de problème pour passer les vitesses avec mon bras droit blessé. Je fais des trajets de 1h sans souci.

J+4 semaines : nouvelle radio. On ne voit pas de corps calleux. Je flippe un peu en me disant que je n’aurais jamais du enlever mon attelle et conduire… Mais l’orthopédiste me dit que ce n’est pas grave, que le corps calleux peut apparaître 3 mois après la blessure. Il manipule mon bras et me dit que la clavicule est soudée et que je peux à présent voir un kiné pour la rééducation. Je lui demande si c’est nécessaire ? Il me dit que pas du tout, et qu’on peut très bien faire la rééducation… sans rien faire, juste en faisant les gestes du quotidien. Ca fera des économies à la sécu !

J+5 semaines : au quotidien, j’oublie que je me suis blessé. Je vis ma vie et j’attends sereinement la prochaine radio à J+8 semaines.

6 commentaires pour “Fracture de la clavicule : repos et guérison”

  1. Rom1 dit :

    Copain !. Je rejoins le témoignage sur plusieurs points. La douleurs très faible de la fracture en elle même. Mal au dos, sommeil difficile. Je prenais 5 fois moins de cachet codéinés que prescrits, juste un complet avant de dormir.
    Par contre 3 mois après avoir arrêté de porter l’attelle dujarrier, j’ai toujours un peu mal à dormir sur le côté accidenté. Et toujours des douleurs au bras et au dos.
    Et j’avais eu le droit à un mois d’arrêt ^^, et une dizaine de séance de Kiné.

  2. drloser dit :

    J’imagine que la mienne est encore plus soft. J’ai pas eu besoin de prendre d’anti douleur. Après 15 jours, je peux jouer à PUBG presque normalement… Si je ne partais pas en vacances aujourd’hui, j’aurais un peu honte de prolonger mon arrêt de travail.

  3. Pignouf dit :

    Je t’imaginais jouer comme çà:

    https://i.imgur.com/9iYujBq.jpg

  4. Nooky dit :

    Dis pas n’importe quoi, c’était pas du VTT de papy c’était du DH de bonhomme.

    http://www.verbierbikepark.ch/images/bikepark2014/05.jpg

  5. Jaspion dit :

    Voilà pourquoi lors de la prise en charge d’une victime en 1er secours, on immobilise avec plusieurs triangles en tissu le bras exactement dans cette position.

  6. Chu dit :

    Bon témoignage ! Je me suis aussi fracturé la clavicule cette année, mais les suites ont été différentes : la fracture étant trop déplacé, la décision prise fût la pose d’une broche, de ce type :

    https://www.maitrise-orthopedique.com/uploads/files/articles/184/kash/fig5robinson.jpg

    L’opération est super douloureuse (7 vis + une balafre de 15cm). Alors que je pensais avoir bien tenu le coup après la chute et les jours précédant la pose (comme décrit dans ton article), dès la sortie du bloc j’étais complètement assommé de douleur et passait la nuit à me contorsionner et à réclamer plus de morphine (classe…). J’ai grimacé pendant encore 1 semaine, à serrer l’attelle au maximum toute les 10 minutes tellement le moindre mouvement était insupportable. J’ai eu 1 mois et demi d’arrêt, et j’ai pu me resservir de mon bras au bout d’un mois.

    Pas une mince affaire ! J’hérite d’une belle cicatrice, qu’il faudra ré-ouvrir entièrement si je souhaite retirer la broche dans un an.

    Malgré la douleur, je suis tout de même agréablement surpris du temps de guérison : l’opération à eu lieu début juin et j’ai pu reprendre l’escalade fin août. Il y a pire !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.