Nofrag | Forums | Blogs (jeux)

Entre, Obama - Chapitre 2

31 mai 2015

putin_assad_090613

Pendant que les néocons se ridiculisaient devant la scène internationale, le pouvoir en place s’était occupé à tisser un plan B. Ce fût un combat sans remords entre Obama et Clinton, celle-ci s’accrochant bizarrement à la course malgré l’impédante défaite qui lui faisait face. Sur cette période, Clinton avait à mi-mot avouée qu’elle restait dans la course “au cas où” quelque chose se devait d’arriver à Obama. D’importantes indication montrent qu’il y aurait pu avoir recourt à du sabotage, mais 2 jour après une assemblée au Bilderbeg 2008, Hillary résigna[4].

Obama lui même se lança dans une campagne sur les média sociaux pour apparaître comme naissant d’un mouvement populaire, représentant “l’américain moyen”. Beaucoup de fanatiques et zélotes d’Obama se croient encore en contrôle de son pouvoir c’est pourquoi ils ne peuvent jamais blâmer ses actions. Sur cette période, le pouvoir était concentré sur les média sociaux car ils semblaient beaucoup plus efficaces à mouvoir les foules que les médias classiques, qui avaient perdu leur crédibilité avec le fiasco de la guerre en Irak. Tentant leurs chance, les EU tentèrent de lancer une guerre civile en Iran en 2009 au travers de la “Révolution Verte”[5], la révolte fût tué dans l’œuf grâce aux mesures de censures en place sur l’internet Iranien. Mais c’était un événement important à documenter et une expérience riche de résultat. Au même moment, la Russie était séduite par le nouveau visage du pouvoir américain et accepta à une “remise à zéro” des relations[6]. Il était important pour que le plan s’exécute que la Russie ne se doute de rien, la SCO continuant son travail de sappe sur le dollar.

Dans les année 2009 et 2010, Obama traversa le moyen orient s’attirant le support des musulmans radicaux. Ces musulmans étaient convaincu qu’Obama était un espèce de musulman secret ( il ne l’est pas ) et gagna au EU confiance et support des Frères Musulmans. Ces relations persistent à ce jour[7]. Ceci est important pour ce qui va venir.

La dystopie est là - Chapitre 1

31 mai 2015

A l’âge de l’information, ne pas savoir s’informer est un crime.  J’aime glaner les informations et reconstruire le puzzle, je sais que ça va ressembler à une intro de Metal Gear Solid mais voilà, allons-y.

1408186226035La guerre froide de retour

Certains l’auront déjà compris mais laissez moi vous expliquer pourquoi nous sommes en pleine “vengeance de la guerre froide”. Tout commença en 2006, quand l’Organisation de Coopération de Shangai se décida d’agir contre le dollar US suite à l’échec des Etats-Unis à implémenter leur “Nouvel Moyen Orient” au travers de la guerre contre le Liban [1][2]. A ce moment, si les EU n’agissaient pas il verrait une forte dévaluation de sa monnaie et de son influence sur le commerce mondial. Les néo-con sous Bush/Cheney sont donc venu avec la guerre de Géorgie, qui devait mettre la Russie directement en conflit avec l’OTAN en Géorgie. Leurs plans leur explosa au visage le moment même où la Russie menaça d’utiliser des armes nucléaires tactiques si l’OTAN tenait ses positions. Les grands penseurs espéraient, qu’avec Putin en Chine pour les jeux olympiques, la Russie aurait laisser passé l’attaque Géorgienne sur l’Ossétie du Sud. On sait tous ce qu’en fut le résultat.

Ce qui n’est pas ouvertement documenté c’est que l’OTAN à contre-attaqué, noyant la mer noire sous ses navires, coupant aux ports Russes de Crimée tout accès sûrs à la méditerranée.

C’est à ce moment, qu’un certain personnage, qui vous était encore surement inconnu , entre en scène: Bashar Assad ouvre le port de Tartous[3] à la flotte Russe en mer noire, forçant l’OTAN à se coucher maintenant que la flotte pouvait se regrouper en toute sécurité dans la méditerranée. Suite à cette série d’échec, la confiance envers la stratégie global des EU s’effondra, tout comme la confiance envers sa monnaie et sa bourse d’échange.

Le Septembre suivant l’équipe neocon était officiellement éliminée.