DivideConcept.net

le blog de divide.

Home Cinema 3D

En ce début d’année 2011, prévoyant de faire le saut je me suis penché sur l’état de la projection relief à domicile : les technos disponibles, celles qui valent le coup et celles en devenir…

3 systèmes pour la projection 3D

Actuellement (et vraisemblablement pour encore pas mal de temps) il y a 3 technos qui rendent ce genre de projection possible:

Infitec/Dolby 3D
Utilisé dans quelques cinémas, cette techno repose sur la séparation de la lumière en 6 fréquences distinctes : 3 fréquences RVB pour un oeil, et 3 autres fréquences RVB pour l’autre oeil.
Requiert:
-système de double projecteur avec des filtres Infitec, ou un projecteur à roue Dolby3D.
-surface blanche
-lunettes passives avec des filtres Infitec/Dolby3D

Polarisation/RealD
Utilisé dans la grosse majorité des cinémas, cette techno utilise la polarisation de la lumière (filtrage du plan de vibration de la lumière).
Requiert:
-système de double projecteur avec des filtres polarisants, un projecteur à roue polarisante ou un projecteur 120Hz avec un filtre polarisant actif (c’est cette dernière solution qui est la plus utilisée en salle).
-surface métallique (afin de garder la polarisation)
-lunettes passives avec filtres polarisants

Active/XpanD
Utilisé dans pas mal de cinémas lors du renouveau de la 3D en 2009/2010, mais de moins en moins utilisé en salle à cause de la gestion des lunettes.
Requiert:
-projecteur 120Hz
-surface blanche
-lunettes actives


Les lunettes Dolby 3D, RealD et XpanD

Quelle techno pour quel usage ?

Au cinéma
La problématique de la projection à domicile et en salle n’est pas la même :
Si les cinémas ont opté en grosse majorité pour la projection polarisée, c’est parce que la gestion d’un grand nombre de spectateurs nécessite de réduire au maximum le coût par spectateur à l’achat (les lunettes passives ne coûtent rien), et à la maintenance (les lunettes passives ne tombent jamais en panne). Entre la projection polarisé et la projection Dolby3D, les lunettes polarisés sont moins chères, moins lourdes, et ne souffrent pas de problèmes de filtrage sur les bords de l’image. De plus la salle de cinéma répond à un seul type d’application, la projection de films : le système est standardisé et le débit des images est toujours le même.

Chez soi
A la maison le nombre de spectateurs est beaucoup plus réduit (on dépasse rarement 5 spectateurs simultanés), la 3D sert aux films, mais aussi aux jeux vidéos, et éventuellement certains usages professionnels/bureautique.
La problématique du prix, de l’usage et de l’entretien se pose alors différemment :
-Les projecteurs à roue polarisé/dolby 3D sont hors de prix.
-Un double vidéoprojecteur ne répond à aucun standard homeciné : la lecture de bluray 3D et le jeu vidéo via 3D Vision sont inenvisageables.
-Il faut compter au minimum une centaine d’euros en plus pour un écran métallique.

Reste alors la projection active. Dans le cadre d’une projection privée la solution est envisageable au niveau investissement et entretient des lunettes, et offre même l’avantage de ne souffrir d’aucun ghosting/cross-talk (quand l’image destinée à l’oeil droit filtre sur l’oeil gauche et réciproquement), contrairement aux écrans 120Hz ou polarisés.

Projection active oui, mais quelle norme ?

Si dans tous les cas il s’agit d’une projection 120Hz, 2 normes s’affrontent pour la synchronisation : DLP Link et 3D Vision.

DLP Link
Le premier système est censé devenir un standard : la norme est ouverte et la mise en place facile, puisque c’est le vidéoprojecteur qui se charge de synchroniser les lunettes en envoyant des flash (imperceptible à l’oeil), dans l’absolu le principe est idéal. Le problème c’est que les lunettes répondant à cette norme sont encore difficilement trouvables (peu de références, et la marque leader XpanD est fréquement en rupture de stock) et surtout le support software laisse encore à désirer : si ca ne pose pas de problème pour la lecture de films (toujours le même débit d’images), dès qu’on s’essaye à d’autres applications comme le jeu vidéo les ennuis de synchronisation commencent (inversion fréquente de l’oeil gauche et droit) par absence de norme software à ce niveau.
2 pistes toutefois:
-AMD est en train de travailler pour résoudre ce problème (AMD HD3D), via des drivers betas et via la société TriDef qui est leur partenaire sur la gestion du relief; mais en l’état il vaut mieux ne pas compter dessus, c’est encore trop jeune pour fonctionner correctement sans bidouille.
-Le boitier Optoma 3D-XL, disponible depuis peu, permet de convertir différents types de signaux 3D (comme ceux sortant de la PS3 ou d’un lecteur blu-ray 3D de salon) en signaux 3D 120Hz, il est compatible avec la plupart des vidéoprojecteurs 3D.
A noter : il ne faut pas confondre DLP Link et DLP 3D, qui désigne un affichage relief en damier (qui n’existe sur aucun vidéoprojecteur à l’heure actuel).

3D Vision
Ce second système, développé par NVIDIA, à l’inconvénient et l’avantage d’être propriétaire :
l’inconvénient parce qu’il faut obligatoirement un GPU NVIDIA pour en profiter, et qu’il n’existe aucune concurrence (officielle) aux lunettes NVIDIA 3D Vision. Cependant cette exclusivité pousse NVIDIA à proposer le système le plus parfait possible, et ce sur tous les plans, aussi bien au niveau vidéo que jeu vidéo.
La synchronisation repose sur une borne USB qui envoi un signal infrarouge (signal propriétaire, ce n’est pas le même que les TV Samsung par exemple), et cette borne étant en liaison directe avec le driver NVIDIA, aucune désynchronisation n’est possible. A l’heure actuelle, c’est la solution la plus fiable et de meilleure qualité pour profiter de la projection 3D.

Quel vidéoprojecteur choisir ?

En projection HD 3D active, 2 fabricants proposent des produits abordables : Acer et Optoma.
Le produit phare d’Acer est le H5360 et celui d’Optoma le HD67n : tout deux sont vendus sous la barre des 700€, proposent une qualité d’image plus que correcte et supportent officiellement le DLP Link et 3D Vision. Ils sont également tout deux compatible avec le boitier 3D-XL d’Optoma.
A noter que 3D Vision est plus une redevance à NVIDIA qu’une feature technique, il est possible d’activer 3D Vision sur d’autre vidéoprojecteurs 3D en simulant l’identifiant (EDID) du projecteur Acer (mais cela reste une bidouille !).
Dans tous les cas il est préférable de s’assurer que le vidéoprojecteur puisse supporter les 2 technologies (3D Vision/DLP Link), la situation étant amené a évoluer dans les années à venir.


Les vidéoprojecteurs Acer H5360 et Optoma HD67n

Une note sur la connectique: souvent la question revient à propos du HDMI 1.3/1.4 à propos des flux 3D, mais ici peu importe : le problème se pose avec les lecteurs blu-ray 3D et la PS3 qui utilisent le framepacking ou le format side-by-side, mais dans notre cas il s’agit d’un flux 720p120 qui passe sans problème dans du HDMI 1.3.

Vidéos 3D et Bluray 3D

Pour lire les bluray 3D, il faut obligatoirement la dernière version de l’un des 4 lecteurs bluray disponibles sur PC actuellement, à savoir PowerDVD, WinDVD, TotalMedia Theater ou Roxio.
Pour ma part je recommande TotalMedia Theater qui propose plus de features que les autres : capture d’image, support des vidéos 3D entrelacés, support du mkv et support de youtube 3D.
A noter que le décodage hardware des bluray 3D est pleinement pris en charge à partir des GeForce 4xx, un quadcore est recommandé le cas échéant.
Si les bluray ne vous intéressent pas, vous pouvez vous rabattre sur les solutions gratuites Stereoscopic Player et le NVIDIA 3D Vision Video Player.

Au niveau des bluray 3D, peu de références existent pour l’instant : les plus connus sont Le Drole de Noel de Scrooge (un des films les plus créatif niveau relief), Alice au Pays des Merveille (à éviter, le relief en postproduction n’est toujours pas au point), Tempete de Boulettes Geantes, Volt, Moi Moche et Mechant (import US), le Pole Express (récemment réédité en relief, import US), Piranha 3D (même remarque qu’Alice, import US), Coraline 3D (récemment réédité en relief, import US).
D’autres bluray 3D sont vendus exclusivement avec certains modèles de téléviseurs, comme Avatar (exclusivité Panasonic), Dragons 3D (exclusivité Samsung, film qui exploite intelligemment le relief) ou Monstres contre Aliens (exclusivité Samsung), This is It 3D Enhanced Edition (exclusivité Sony) et d’autres sont difficilement trouvables comme L’Age de Glace 3.
A noter aussi, la sortie de Raiponce en mars (aux US).

Les vidéos 3D disponibles sur internet sont la plupart du temps encodés en Side by Side (oeil gauche/oeil droit cote à cote sur la même image) ou Top/Bottom (oeil gauche/oeil droit l’un au dessus de l’autre sur la même image). Ces vidéos sont reconnus par les 6 logiciels cités ci-dessus.

Quelques perles :
-la fameuse Pub Haribo (archive Digital Cinema Package de 900mo : la copie cinéma d’origine, à lire avec Stereoscopic Player - sinon je l’ai aussi convertie en youtube 3d)
-2 séquences 3D de This is It, Earth Song et Thriller
-Les Black Eyed Peas en concert, I got a feeling (extrait d’un blu-ray exclusif à certains équipements Samsung)
-Macroshow (démo 3D avec du slowmotion)

Enfin Youtube 3D regorge de bande annonces, vidéos amateurs et autre démos (on peut même y trouver des extraits du Crime Etait Presque Parfait en 3D), il suffit pour ca d’ajouter “yt3d” à sa recherche youtube.
Quelques bandes annonces qui valent le détour : A Christmas Carol, Alice in Wonderland, Astro Boy, Cloudy with a Chance of Meatballs, How to Train your Dragon, Monster House, Monsters vs Aliens, Pirates of the Caribbean 4, Tangled, The Nightmare Before Christmas, Toy Story 3, Tron.

Jeux Vidéo

Si certains films sont intéressants en relief, le plus impressionnant reste les jeux video; en particulier les FPS, genre immersif par excellence. Une projection relief ouvre alors littéralement une fenêtre sur une autre dimension, le monde virtuel fait plus que jamais illusion à taille réelle : pour peu que la surface de projection, le FOV et les paramètres reliefs soient correctement calibrés, l’illusion est complète. Une expérience incomparable avec le relief sur petit écran ou avec une projection 2D !
Cette année, 2 des 4 meilleurs FPS sont pleinement compatibles 3D Vision. Je vous recommande de n’essayer que les jeux “3D Vision ready” ou de compatibilité “excellente”, les jeux “bon” ou “moyen” nécessitant la plupart du temps trop de compromis visuels (comme la désactivation des ombres). La liste de compatibilité est disponible sur le site d’NVIDIA.

Petite sélection de FPS/FPRPG qui rendent particulièrement bien en projection relief:
-Battlefield Bad Company 2 (correctif 3D Vision avec le patch v589035)
-Bioshock 2 (correctif 3D Vision avec le patch 1.003)
-Call of Duty Black Ops
-Call of Duty Modern Warfare 2
-Fallout 3/New Vegas
-Far Cry 2
-Half-Life 2 Episode 2
-Left 4 Dead 2
-Mirror’s Edge
-Metro 2033
-Oblivion (Sky and water in stereo fix by YoZJ)
-Portal

Ce début d’année 2011 s’annonce aussi bon en FPS relief, avec d’ores et déjà Bulletstorm, Crysis 2 et Portal 2 supportant pleinement 3D Vision.

Un point de gameplay spécifique aux jeux relief :
Le viseur par défaut pose des problèmes de convergence, puisqu’il est situé sur le plan écran (alors que la cible se trouve généralement dans la profondeur du relief). Pour palier ce problème, certains jeux (ou à défaut le driver 3D Vision) permettent d’avoir un viseur 3D, qui s’inscrit à la même profondeur que l’objet visé, et ce dynamiquement.
La problématique est un peu la même pour les films relief sous-titrés, qui doivent trouver un compromis de profondeur pour ne pas distraire l’oeil de l’action.

Quelques astuces 3D Vision :

-Des projecteurs 120Hz non certifiés 3D Vision peuvent néanmoins l’émuler via 2 astuces
-Surcouf vend des lunettes génériques compatible 3D Vision à 60€ depuis janvier (NB: il faut configurer 3D Vision en environnement IR (télécommandes, etc)).
-Les derniers pilotes NVIDIA (266.58 WHQL) apportent le support de 3D Vision en mode fenêtré, de nouveaux affichages, nouveaux profils jeux 3D Vision et du nouveau 3D Vision Live
-On peut avoir un rendu relief à peu près correct dans Crysis avec cet autoexec (cf mon article sur l’immersion 3d).

20 commentaires pour “Home Cinema 3D”

  1. CYANure dit :

    Olala, je connaissais pas la 3D sur Youtube, je viens de tester sans lunettes, faut loucher puis les yeux font le point sur l’image créée au centre, c’est impressionnant l’effet que ça rend. Mais ça fait mal à la tête.

  2. divide dit :

    Si tu as des lunettes anaglyphe tu peux sélectionner le mode approprié dans youtube, ca sera un peu moins violent que de loucher niveau convergence :)

  3. Blade_Runner dit :

    En side by side ta pub haribo est inversée. J’ai la bonne 3D comme ça :
    http://uppix.net/3/0/b/73e2cb7eb1f025c08b76f4167e72f.jpg

    J’ai pas le problème avec :
    http://www.youtube.com/watch?v=YuxqPuhLBZg

    Ceci dit il me semble que ça dépend de la façon dont on louche (moi je “délouche”)…?

  4. divide dit :

    Blade_Runner: Sur youtube c’est inversé en effet, pourtant le fichier d’origine marche correctement dans les softs stereoscopiques. Tu peux mettre “vision parallele” ou “cross eyed” dans les parametres youtube pour inverser selon ta manière de voir.

  5. polioman dit :

    La 3D, à mon sens, n’est pas utile tant qu’on aura des lunettes pour y avoir accès. On perd souvent la qualité d’image au profit d’un relief amélioré (en encore pas tout le temps).

  6. divide dit :

    Quand il y a du ghosting (lunettes passives par exemple) ou avec des lunettes à anaglyphes tu perd en effet en qualité. Mais avec le système actif l’image est de même qualité, voire un poil mieux puisque tu as une source 720p différente pour chaque oeil (plus d’informations qu’un 720p 2D donc). Tu perd un peu en luminosité, mais les projos 3D Acer et Optoma compensent par une bonne puissance d’éclairage.
    Après, tout ça n’est pas aussi simple d’accès que le passage de la SD à la HD, la chaîne est plus complexe à mettre en place, un peu plus coûteuse aussi, et une séance relief demande un poil plus d’implication qu’une séance HD; mais pour ceux qui s’intéressent au relief c’est définitivement la bonne époque pour s’y mettre !

  7. moSk dit :

    HL² a pas mal de problème quand même : le viseur 3D fait ramer à fond et le viseur normal est décalé. A moins que le dernier driver (enfin…) change la donne.

  8. moSk dit :

    La principale inconnue pour moi avec la 3D c’est la gestion des couleurs et de la luminosité. Je me demannde encore comment c’est géré… Avec 3D vision à priori c’est sensé compenser la perte de luminosité du aux lunettes par une augmentation de la luminosité de l’écran mais comme tout est bloqué c’est difficile de se rendre compte de l’efficacité.

  9. divide dit :

    Pour HL2, la compatibilité est censé être meilleur à partir de l’épisode 2.
    Sur mon vidéoproj (Acer H5360) l’image se teinte legerement en rouge quand je passe en mode 3D Vision, même chose en mode DLP Link (avec un poil de contraste en moins, peut-être à cause du flash de synchro).

  10. SPTX dit :

    J’imagine avec STALKER pendant un blowout ou autre truc déjà awesome sans relief.

  11. Lights dit :
  12. Lunatic dit :

    Attendre “un peu”. C’est à l’état de prototype, personne ne sait quand ça sortira ni combien cela coutera. Et ce sera fort probablement totalement inabordable, comme les plasmas à leur sortie.

    Non, la seule chose qui me fait attendre chaque fois que j’ai envie d’acquérir la 3D Vision, c’est le manque d’uniformisation des technologies sur le marché et de normes qui fait en en achetant un système, je suis à peu près sur d’avoir dans le fondement un film ou un jeu qui sortira en exclu pour un autre système un jour ou l’autre.

  13. divide dit :

    Comme le souligne Lunatic, les écrans 3D de qualité sans lunettes ne sont pas près de débarquer (probablement pas avant 4-5 ans en tout cas) et ils seront certainement hors de prix, surtout si on veut une surface d’affichage correcte.
    Quand à la projection 3D, il n’existe actuellement aucune piste de recherche viable sans lunettes.

    Pour les normes actuels, en effet ça manque un peu d’uniformisation (un peu comme la guerre HD-DVD vs BluRay); mais NVIDIA avait vu le phénomène venir depuis 2008, et à l’heure actuelle c’est eux qui proposent la meilleure offre (compatibilité avec tous les bluray 3D/vidéos 3D, quelques applications 3D et pas mal de jeux PC); ce sont aussi les seuls à proposer la videoprojection 3D de manière fiable.

  14. Jaspion dit :

    Bizarre, je n’arrive pas à passer le Stereoscopic Player en plein écran, même avec comme choix de rendu 3D Vision, ça ne marche pas.

    Sinon, tu les lis avec quoi les MKV 3D ? Power DVD 10 Ultra Mark II ne les apprécie pas.

  15. divide dit :

    Avec TotalMedia Theater 5; il gère les mkv 3D (side by side ou top bottom), youtube 3D et les vidéos 3D entrelacés, à mon sens il est au dessus des autres !

    Pas de problème avec Stereoscopic Player en mode 3D Vision, tu as essayé avec les derniers drivers NVIDIA 266.58 + drivers 3D Vision 266.35 ? (NVIDIA_3D_Vision_v266.35_driver.exe)

    Je viens d’essayer Google Earth au dessus de New York avec les buildings 3D, c’est impressionnant…

  16. Jaspion dit :

    Merci pour le conseil.

    J’ai finalement trouvé comment procéder avec Stereoscopic Player : il faut tapoter F4 et F5 plusieurs fois et ça passe. Ne pas hésiter à préciser le type de vidéo (SIDE by SIDE LR) dans la librairie vidéo.

  17. Dyblast dit :

    J’ai beau loucher comme un con … je vois rien en 3D …
    Je vois un semblant de truc en 3D quand je suis avec le lecteur de youtube en taille normale mais impossible de voir quelque chose de net … et si je met en plein écran … je vois rien…

  18. divide dit :

    En même temps c’est pas forcément la méthode la plus facile, surtout en fullscreen :)
    Si tu as des lunettes rouge/cyan (ou autre combinaison) c’est beaucoup plus simple; tu n’as pas de problème pour voir les films relief au cinéma ?

  19. Dyblast dit :

    En même temps j’y suis jamais allé … mais j’étais assez doué il y a quelques années avec les objets 3D cachés dans des images.
    C’est le même principe non?

  20. divide dit :

    Si tu vois les objets 3D dans les autostereogrammes alors oui tu vois en relief :)
    Il y a en effet une similitude de principe entre les autostereogrammes et les paires stereos cote à coté, les deux t’obligent à forcer ta vision parallele ou croisée. Les autostereogrammes forcent moins sur la convergence/divergence, mais en contrepartie tu n’as pas l’information couleur (toute la texture de l’autostereogramme étant destinée à tromper ton oeil).

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>