DarkyBlog

L’antre du Loup, façon Nofrag le blog de DarkWolf.

[PC]Magrunner : Dark Pulse

Pic

INTRIGUE : Dans un futur plus ou moins proche, 7 candidats sont enfermés dans des pièces, et la seule façon de sortir est de jouer avec la gravité des objets. Chaque salle est un puzzle où la réflexion prime, mais au fur et à mesure de la progression, nos candidats constatent que quelque chose cloche, et que tout cela serait lié à un certain…Cthulhu.

GAMEPLAY : “Portal” et sa suite ont démocratisé la voie des FPS où les énigmes remplacent les frags. “Magrunner : Dark Pulse” suit exactement la même voie : une progression pièce par pièce, mais cette fois, la résolution ne passera pas par des portails, mais via l’interaction entre des objets, et leur magnétisme.
Grosso modo, si vous avez un bout de sol positif, et que vous activez un cube en négatif via un gantelet fonctionnant comme dans Portal (les deux boutons de la souris représentent les deux polarités), ils s’opposeront. Si par contre vous les activez avec la même charge, ils s’attireront. C’est exactement le principe des aimants qui est ici mis en pratique.
Plus loin, vous allez devoir doser le degré de polarité (plusieurs objets accumulés vous éjecteront plus loin par exemple).

La progression sera alors horizontale ou verticale, tout dépend du niveau. Bien évidemment, le challenge se corse vers la fin, où même des ennemis feront leur apparition…

RÉALISATION : C’est moyen. Le début avec son ambiance salle blanche fait énormément penser à “Portal”, ou “Q.U.B.E.”. Heureusement, la suite change, un peut comme dans “Portal 2″ pour nous proposer l’envers du décor. On découvre alors un environnement plus contrasté, des vestiges, une histoire qui se dessine progressivement…C’est pas encore l’extase d’un point de vue visuel, mais c’est propre, c’est déjà ça.
D’un point de vue sonore, c’est peu inspiré : musiques anecdotiques, pas de VF et des voix parfois caricaturales, et des bruitages faisant penser à des jouets Playskool (du genre “Piou Piou!!!”).

DURÉE DE VIE : Une durée de vie moyenne, à savoir une bonne dizaine d’heures sur une quarantaine de niveaux. Tout est bien évidemment lié aux capacités du joueur, les habitués ne buteront pas trop sur certains niveaux, où la difficulté réside dans le délire des développeurs de proposer une solution jonglant avec le level design parfois bancal du titre (comme sauter sur l’arête d’une boîte pour rejoindre une plateforme, le genre de délire se jouant parfois au pixel près). Les masochistes des premiers “Tomb Raider” seront aux anges, les autres un peu moins.

INTÉRÊT : On pourrait citer “Magrunner : Dark Pulse” comme un énième clone de “Portal” et sa suite. Le jeu en lui même n’est pas foncièrement mauvais, il devient même intéressant à partir de son second tiers, mais honnêtement, il n’arrive pas à la cheville des autres titres mentionnés.

10/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

2 commentaires pour “[PC]Magrunner : Dark Pulse”

  1. khanlid dit :

    Ça fait longtemps que je n’ai pas utilisé d’aimants mais il me semble qu’au contraire les pôle opposés s’attirent, non?

    Merci pour le test, ça fait un jeu en moins à acheter :)

  2. DarkWolf dit :

    khanlid a dit :
    Ça fait longtemps que je n’ai pas utilisé d’aimants mais il me semble qu’au contraire les pôle opposés s’attirent, non?

    Je me suis mal exprimé, mais oui le principe des aimants fonctionne sur le magnétisme, comme ici avec les couleurs.

    Merci pour le test, ça fait un jeu en moins à acheter :)

    De rien ;-)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.