DarkyBlog

L’antre du Loup, façon Nofrag le blog de DarkWolf.

Archive pour décembre 2016

[PC]Never Alone (Artic Collection)

Mercredi 28 décembre 2016

Pic

INTRIGUE : Nuna est une jeune fille Inuite vivant dans un des environnements les plus hostiles. Quand elle découvre son village détruit par un ignoble individu, elle va s’allier avec un renard blanc pouvant contrôler les esprits de la nature, et part chercher de l’aide.

GAMEPLAY : “Never Alone” est un pur jeu de plateformes, pouvant se jouer en coop. On jouera alors soit Nuna, soit Fox. Seul, il sera possible de basculer à tout moment d’un personnage à un autre.
Le but est alors bien évidemment d’arriver de la gauche du tableau vers la droite, le tout en sautant de plateformes en plateformes, en se couchant pour éviter le blizzard. Voilà pour le gameplay peu étoffé de Nuna. Par la suite, elle pourra contrôler une paire de bolas, pour casser certaines roches encombrantes, ou assommer son Némésis. Pour Fox, on retrouve les même mécanismes, mais ce dernier peut aussi contrôler les esprits, et les orienter. Certains permettront à Nuna de franchir un obstacle, d’autres souffleront et permettront au duo de passer certains passages aquatiques.

RÉALISATION : Vu le contexte, on pouvait s’attendre à quelque chose de monotone. Les développeurs ont pourtant réussi à varier l’aventure, entre la banquise, un monde aquatique, une forêt étrange, des glaciers, un village abandonné, etc.
Cela change régulièrement, ce qui n’est pas plus mal. Et l’épuration visuelle fonctionne plutôt bien, le jeu est comme “doux”. Aucune agression visuelle, on est dans quelque chose de propre et joli, agréable au regard sans pourtant atteindre des sommets. La musique suite le même principe, s’adapte aux différentes situations et se lie à l’image pour nous livrer une sorte de conte interactif. C’est d’autant plus vrai que les interventions du narrateur, toutes citées par un représentant Inuit, nous racontent une histoire très bien connue de ce peuple. Les cinématiques entre chapitre optent pour un ton plus sec, voire glauque : animation 2D limitée à l’essentiel, dessins terrifiants dénués de couleur, c’est carrément une autre ambiance entre deux chapitres.

DLC : “A Fox Tale”, seul DLC du jeu, prolonge sensiblement la durée de vie en proposant une autre histoire, liée à une petite souris. On retrouve exactement les mêmes éléments, mais il faut avouer que le gameplay est plus fastidieux, très souvent basé sur l’exploration sous-marine, les interactions chronométrées entre les personnages. Une petite déception, on aurait aimé plus de variété et un autre contexte.

DURÉE DE VIE : Entre 4 et 5 heures pour terminer l’aventure principale et son extension. C’est court, et la rejouabilité est faible. Autant se prendre le jeu à un prix réduit.

INTÉRÊT : “Never Alone” a le parti-pris de vouloir nous faire découvrir la culture Inuit tout en s’amusant. Le studio de développement a opté pour un jeu de plateformes racontant une histoire, un conte, et appuie son récit avec de nombreuses vidéos filmant de véritables Inuit, parlant de leur culture. Ces vidéos sont consultables seulement si vous trouvez une chouette dans le décor (elles sont généralement placées sur le parcours). Il sera possible de les lire à tout moment en passant par un menu dédié.
Pour le reste, c’est un jeu du genre on ne peut plus classique. En sa faveur, une certaine douceur là où d’autres titres agressent par un design multicolore appuyé, ou un rythme frénétique.
Pour tout cela, il s’agit d’une sympathique expérience, méritant d’être essayée.

13/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic