DarkyBlog

L’antre du Loup, façon Nofrag le blog de DarkWolf.

Archive pour septembre 2015

[PC]Sniper Elite 3

Samedi 12 septembre 2015

Pic

INTRIGUE : Cette fois, notre tireur d’élite va prendre le soleil, l’intrigue de cet opus se déroulant en Afrique. Nous sommes toujours durant la seconde guerre mondiale, et les alliés ont entendu parler d’un plan secret. Vous allez donc être expédié au milieu des oasis et autres déserts pour savoir ce qui en est, et pourquoi pas mettre un terme au plan machiavélique des Fritz…

GAMEPLAY : Depuis le reboot de la saga “Sniper Elite”, le gameplay n’a pas fondamentalement changé. On nous a promis ici des environnements plus ouverts, c’est en partie gagné avec la sensation d’être moins dirigé dans un simple et unique couloir. Les cartes sont assez grandes, et proposent cette fois de belles perspectives de tir. Outre cette plus grande liberté, un autre système fait son apparition : la triangulation du son.
Votre premier tir alarmera vos ennemis, mais à moins de vous voir, ils ne savent pas où vous êtes. C’est avec les autres tirs qu’ils peuvent estimer votre emplacement.
Cela permet certains tirs de fortune, mais le problème, c’est que la vigilance des ennemis baisse assez vite, et du coup, on use et abuse de cette fonctionnalité (ce qui rend l’ensemble pas très crédible). Vous aurez toujours la possibilité de passer en mode “fantôme” si vous vous éloignez rapidement du dernier emplacement où vous avez été repéré.
Les autres nouveautés consistent à saboter certaines machines afin de masquer le bruit de vos tirs à un rythme régulier.

RÉALISATION : On ne peut pas dire que le titre essaye de nous bluffer. Il est certes convaincant, on arrive à retrouver l’ambiance africaine, mais aucune claque visuelle à espérer. Idem pour la bande-son, sentant un peu le réchauffé, et toujours ce même thème principal.

DURÉE DE VIE : On enchaîne les différents niveaux (8 au total) avec une certaine durée, dû aux les environnements assez étendus (des oasis, des forts, des ruines, des falaises, le tout durant la journée, mais aussi la nuit), et si le nombre de niveaux peut sembler faible, réussir à les compléter à 100% en collectionnant tous les bonus disponibles (des cartes, des documents, des emplacements de tir, mais aussi une cible stratégique et lointaine bien planquée dans chaque niveau) prend beaucoup de temps. On peut alors monter pour les plus maniaques à 20 heures de jeu, ce qui est une bonne durée de vie (mais artificiellement gonflée).

INTÉRÊT : Ce troisième chapitre ne brillera pas par son originalité, mais s’avère cependant efficace. Les quelques améliorations de gameplay s’avèrent sympathiques, mais par révolutionnaires.
Le titre atteint son office de passe-temps, s’avère être un bon modèle du genre pour celles ou ceux appréciant les jeux mettant en scène des snipers, avec toujours cette gestion assez poussée des tirs, et ses formidables ralentis.
Qu’espérer pour la suite? Sans doute un peu plus de variété, une action en Norvège avec des tirs dans le blizzard, des ascensions de falaise à la Assassin’s Creed pour obtenir le meilleur champ de tir, voire quitter la seconde guerre mondiale pour, à l’instar des “Call Of Duty”, nous proposer une action plus contemporaine…

13/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

[PC]Deus Ex : The Fall

Samedi 5 septembre 2015

Pic

INTRIGUE : Jeu de rôle orienté action et aventure sur PC, Deus Ex : The Fall vous envoie tout droit en 2027, afin d’y incarner Ben Saxon, un humain augmenté, qui devra se dresser contre de puissantes entreprises qui contrôlent les réserves de médicaments nécessaires à la survie des habitants de ce monde.

GAMEPLAY : A l’origine, The Fall est un titre destiné aux mobiles (smartphones et tablettes). Le titre prolonge l’aventure de “Deus Ex : Human revolution” en apportant des précisions quant à deux protagonistes cités dans l’univers récemment créé.
Il se présente de façon identique à son prédécesseur, alors qu’on pouvait s’attendre à une version tronquée.
Suite à un niveau didacticiel vous apprenant les bases du gameplay, vous retrouverez alors les mêmes règles : entre chaque niveau où il faudra choisir entre force ou subtilité, vous pourrez vous promener dans des niveaux hub, en gros des ruelles où il sera possible de dénicher certains bonus.
A l’image d’”Human Revolution”, votre personnage voit ses compétences modifiées à votre guise, afin de devenir un vrai hacker, un pro de l’infiltration, ou un véritable tank. cela vous coûtera des kits d’optimisation, à acheter avec votre argent collecté durant la partie, dénichés dans des caches ou tout simplement en passant au niveau supérieur.
La possibilité de dialoguer avec certains personnage permet alors de varier la conclusion d’un échange verbal, soit par de la conciliation, soit par une fusillade en bonne et due forme.
Tous les niveaux sont prévus pour vous permettre d’opter pour la manière douce ou la manière forte, avec toujours plusieurs approches ou points de passage disponibles. On peut toujours désactiver les caméras, les robots de garde, passer par les conduits d’aération, se la jouer létale ou non, via un taser ou une arbalète permettant d’assommer les ennemis, sans oublier vos aptitudes à envoyer quelqu’un au tapis avec vos capacités physiques.

RÉALISATION : Le portage PC se fait ressentir. Si d’un point de vue bande son, on garde le même niveau de qualité (thèmes de Michael McCann), la partie visuelle fait saigner les yeux, avec une modélisation des PNJ proche du tout premier Deus Ex (j’extrapole à peine). Idem pour l’animation, vraiment en deçà, et cette impossibilité de viser, héritage de la maniabilité mobile.

DURÉE DE VIE : Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le titre se torche en un petit week-end, avec quand même au compteur 7 heures de jeu (bien évidemment en fouillant chaque recoin). On peut réduire cette durée à 3 heures en survolant l’ensemble, tant le nombre de niveaux est réduit : compter un premier niveau tutoriel, puis un hub avec quelques zones à parcourir, et seulement 3 missions secondaires. On s’attend à en avoir plus vers la fin, mais on tombe sur un simple “…to be continued” un poil frustrant.

INTÉRÊT : Si ce “The Fall” reprend les spécificités de “Human Revolution”, il propose une aventure bien trop courte, avec une technique faiblarde. Vraiment facultatif, le titre ne s’adresse qu’aux personnes ayant adoré DE:HR et voulant prolonger l’aventure de seulement quelques heures.

07/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic