DarkyBlog

L’antre du Loup, façon Nofrag le blog de DarkWolf.

Archive pour juin 2015

[Mod]UnderHell

Mardi 9 juin 2015

Un petit billet rapide sur un mod récemment fini, qui pourtant ne date pas d’hier.

Underhell est un mod Source, vous plaçant dans la peau d’un certain Jack, un agent du Swat. Suite à une mission qui va mal tourner; le pauvre va se retrouver dans une prison haute sécurité, où des événements étranges vont se produire.

j’ai commencé ce mod en 2013, et je me suis arrêté à l’introduction (Jack appelé pour une prise d’otages), ainsi que le début de la “Maison”, un niveau à part, plus proche d’un Amnesia like que d’un FPS, à l’image du reste du mod (je reviendrai dessus par la suite).

Donc une fois ce mod commencé, et malgré un aspect technique daté, il reste plutôt un bon feeling : c’est un mod de qualité, pas de bugs, de bonnes intentions (des doublages corrects), une bonne difficulté…Mais rien de bien transcendantal. Une fois les débuts en taule, on pense même à un mauvais remake de “Riddick”, le jeu.
On se fait alors passer un savon dans les douches par un gang, et on finit à l’infirmerie…

C’est là que je me suis arrêté pendant presque deux ans.

Et puis je m’y remets, juste pour voir ce que ce titre a dans le ventre, et pensant le finir en quelques minutes, les mods étant généralement très courts.

Je me réveille donc dans l’infirmerie, plus personne dans la prison, il fait noir, pas d’armes…au bout du couloir, une pièce avec des items. Je rentre, et me voilà pris en grippe par un garde salement amoché, une sorte de zombie ou de contaminé. Seule solution, la fuite.

Après ce coup de speed, et plusieurs tentatives pour éviter l’enfoiré, je trouve une sortie, et un survivant : un ermite, avec qui il sera possible de troquer des cartes à jouer contre des items intéressants (faite pas comme moi, PRENEZ LE TOURNEVIS).

La suite s’avère plus conventionnelle : on retrouve des membres de la sécurité, on s’organise façon “Walking Dead”, on part à la recherche de survivants, on trouve des moyens de sortir de cette prison sur-infestée, on se fait courser par des tarés avec des épées de 2 mètres de long (WTF!?).

Tout ça pour dire que ce qui se présentait comme un petit mod de rien du tout m’a tenu en haleine pendant près de 10 heures, avec une putain de difficulté qui fait plaisir à voir (pas d’autoregen, des munitions limitées, comme les soins). Un vrai survival, avec des moments épiques (celui où avec votre masque à gaz limitant votre audition et votre vue, vous allez vous retrouver face à des hordes d’infectés, comme dans “L4D”).

Le stress est constant, la visibilité est ultra réduite et il faudra s’éclairer par tous les moyens possible, en sachant que comme pour la vie, les piles de votre lampe ne se rechargent pas automatiquement (syndrome “Half Life”).

Un peu plus tard dans le jeu, il sera question de furtivité. Les infectés vont laisser la place à une autre menace, et il faudra se la jouer fine. C’est possible, mais pour cela, n’hésitez pas à accepter et valider les requêtes de vos camarades de fortune : il sauront vous remercier charitablement, et un silencieux pourra être votre meilleur ami durant une bonne partie de l’aventure.

Techniquement, c’est du Source, ça a un peu mal vieilli, les animations sont trop rigides, les graphismes un peu datés, et le score n’est pas exceptionnel (on a quand même droit à des doublages à la place de sous titres…mais un héros toujours aussi muet que ce cher Freeman).

Ce qui est intéressant dans ce mod, c’est le fait de nous proposer une aventure complexe, avec une très bonne durée de vie. Les niveaux sont loin d’être linéaires, on a même des quêtes annexes, et l’envie d’en savoir plus (même si le scénario tient plus du Z qu’un bon Bis) nous pousse à prolonger nos parties. le challenge imposé peut parfois être rageant (toujours cette partie avec le gaz et les hordes à vos trousses), mais il faut savoir que de petites astuces peuvent vous simplifier la tâche, comme celle des armoires disséminées un peu partout. Vous pouvez vous cacher à l’intérieur, et les infectés ne pouvant pas l’ouvrir, vous pourrez alors faire un carton à travers les grilles. C’est comme ça que j’ai pu m’en sortir vivant lors d’un passage coton, avec seulement trois chargeurs et 4 hordes consécutives (bon point, elles sont limitées en nombre).

A titre de comparaison, “UnderHell” possède un petit côté “F.E.A.R.” pas déplaisant.

La maison :

Ce niveau, qui n’en est pas vraiment un, vous propose d’en savoir plus sur Jack et sur sa défunte femme. Votre but sera de remplir des actions, de vous coucher, de sursauter aux différents scare jumps parsemés, et lors de votre sommeil, si vous ne mettez pas le dreamcatcher au dessus de votre lit, vous tomberez alors dans une dimension parallèle, un poil “Silent Hill”, pour des énigmes pour la plupart capillotractées. Objectif secondaire de la maison, récupérer le journal intime de votre femme, page par page. Cela vous amènera à visiter des lieux environnants, pour un final assez glauque et stressant.

La maison et le premier chapitre sont disponibles sur ModDB. Pas de nouvelles concernant le deuxième chapitre, prévu depuis un petit bout de temps.

Des screenshots officiels (je n’ai que quelques captures de dispo dans mon album gaming 2013) :

Le site officiel :
http://underhell.wecreatestuff.com/

La page ModDB :
http://www.moddb.com/mods/underhell

Le Wiki :
http://underhellmod.wikia.com/wiki/Welcome_to_the_Underhell_Wiki

La page Greenlight Steam :
“http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=93935811″