DarkyBlog

L’antre du Loup, façon Nofrag le blog de DarkWolf.

[PC]Medal of Honor : Warfighter

Pic

INTRIGUE : Un menace plane sur le monde, les talibans ayant mis la main sur une matière explosive d’une puissance phénoménale. Le Tier 1 se charge de localiser les différentes têtes pensantes, afin de mettre un terme à des attentats pouvant toucher le monde entier. A noter que on nombre des missions du jeu sont inspirées de faits réels, qui vous ferons voyager un peu partout dans le monde, des Philippines avec ses pluies torrentielles à la Somalie, en passant par Dubaï et l’Europe de l’Est…Le jeu se veut comme un hommage aux membres du Tier 1, avec une approche les montrant comment ils tentent de concilier leurs activités et leur vie de famille.

GAMEPLAY : Comme les “Call of Duty”, les “Medal of Honor” s’écartent du contexte de la seconde guerre mondiale pour une ambiance plus contemporaine, ici moins romancée par rapport au titre d’Activision. On retrouve du coup un gameplay 100% FPS, avec vraiment très peu de nouveautés ou innovations. Votre but consistera à parcourir des cartes très linéaires avec vos partenaires, tuer tout opposant, avec quelques scènes de rail shooting, un grand classique, mais quand même un belle nouveauté, les phases de conduite. On vous propose vraiment de conduire, juste ça, pas de tir par la fenêtre comme les aime Hollywood, mais des courses poursuites, des fuites, voire même et là c’est le plus original, de l’infiltration en véhicule, où vous devrez vous cacher et passer à travers des patrouilles. Des phases qui rappellent celles qu’on pourrait retrouver dans certaines adaptations de James Bond, qui proposaient aussi un mélange entre FPS et conduite.

RÉALISATION : Un petit coup de jeune avec l’utilisation du Frostbite 2, mis en valeur dans “Battlefield3″. C’est certes moins beau que le titre précédemment cité, mais le résultat est quand même sympathique, et les effets de lumière font plaisir à voir. Par contre, si les textures des uniformes sont d’excellente qualité, proche du photoréalisme, les visages sont vraiment loupés (le pire reste à venir avec les cinématiques et la tronche des femmes et enfants des membres du Tier 1). Pour les décors, c’est pareil, un résultat mi-figue mi-raisin avec de beaux extérieurs regorgeant de détails, mais une fois à l’intérieur d’un bâtiment, c’est vide de chez vide. Les armes claquent bien, mais par contre vous ne vous souviendrez pas du score, trop commun pour nous marquer, contrairement à celui de “Call of Duty” par exemple, qui vous marque dès ses premières notes (ce putain de thème principal qui vous met le poil dès l’apparition du menu).

DURÉE DE VIE : 7 heures au grand max pour finir le solo, avec une difficulté à la ramasse, la faute à une IA qui ne vous propose pas vraiment de challenge. Un multi permet de croitre la durée de vie, et vous permet d’enfiler l’uniforme des meilleurs forces spéciales du monde, dont les SAS.

INTÉRÊT : “Medal of Honor : Warfighter” ne brille pas pour son solo, pas vraiment consistant et doté d’une intrigue trop brouillon, où on n’est jamais happé, captivé par ce qui se passe sous nos yeux. Il n’y aurait pas de scénario qu’on ne verrait pas la différence. Un FPS ultra classique, qui se démarque que par ses quelques phases de conduite. Le multi est anecdotique, et se fait vite dépasser par les autres canons du genre. La licence continue de s’enliser, et on peut être sceptique quant à un nouveau titre basé sur cette licence. Il serait peu être question non pas de revenir aux sources, mais peut-être tenter une approche moins courante, comme l’anticipation ou l’uchronie.

07/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.