NoBlog

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Blondin.

J+16 Tikal

Réveil gelé, il n’y a pas que les bus qui mettent la clim à fond mais aussi les israéliens. Les deux cons de mon dortoir ont mis la clim à 21° toute la nuit….

Ce matin, mon français chasse les statues de jades en négociant comme un fou dans les boutiques à touristes, moi je me renseigne sur le Mirador. 5 jours de trek dans la jungle, presque 100 km et comme c’est la saison des pluies, beaucoup de boue. J’avais fait une croix dessus mis j’ai quand même encore envie…

Une fois n’est pas coutume, je ferais la visite de Tikal en groupe car l’aller retour coûte 60 Quetzals, nous avons négocié le tour avec 4 heures accompagnés d’un guide à 80.

Une cinquantaine d’échoppes propose ce tour de l’après-midi pour admirer le coucher du soleil mais en fait, une seule compagnie le réalise : qu’importe l’endroit où vous l’avez acheté, vous vous retrouvez dans les mêmes deux minibus.

L’arrivée à Tikal se fait une heure plus tard après avoir traversé quelques averses. Mais bonne surprise à l’arrivée, on a un peu de ciel bleu et à part notre groupe d’une vingtaine de personnes, seuls quelques locaux peuplent le site. Aucun bus de tour operator rempli de ricains en vue. L’avantage de la basse saison.

Tikal est effectivement un site majestueux avec ses pyramides dans tous les coins restaurées ou encore noyées sous un épais manteau de végétation. La visite culmine par la place principale avec ses deux immenses pyramides ultra pentues.

Étant un des rares à parler espagnol a peu près décemment, j’en profite pour squatter le guide et obtiens de nombreux détails intéressants. J’en profite aussi pour lui demander comment il a occupé son samedi soir : il a gentilment bu deux bières avec ses potes et s’est rentré a 22:30. Consciencieux envers son boulot? Pas vraiment, il estime en fait qu’il est trop dangereux de se balader la nuit après cette heure là. Note pour plus tard : ne pas aller trainer dans Santa Helena la nuit tombée de l’autre côté du pont de l’île de Florès.

Le tour se finit sur la pyramide principale mais le couché de soleil est à l’opposé… Qu’à cela ne tienne, tout est prévu et le guide soudoie le gentil gardien armé d’un fusil à pompe pour aller de l’autre côté du temple sur une zone soi disant interdite au public. C’est comme ça tous les jours, bienvenue au Guatemala.

Retour au minibus à la lampe torche et retour en ville pour reparler du Mirador. D’après le gars de l’agence, une fille est motivée pour partir ensemble deux jours. Je prendrais la nuit pour réfléchir mais plus j’y pense, plus ça me motive.

2 commentaires pour “J+16 Tikal”

  1. Antipathique dit :

    Ayé j’ai tout lu. C’était bien. Et t’es mort au guatemala ?

  2. Blondin dit :

    Nope, rescapé du Guatemala mais j’ai eu un peu plus la flemme. Je vais faire les jours suivants si je me motive;)
    Comme t’as pu voir, j’ai pas produit des articles de bonne qualité sur la fin, continuer sans l’envie de faire un truc potable ne fumait pas à grand chose. Mais la suite devrait remonter le niveau, je vais essayer de l’appliquer un peu plus.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.