NoBlog

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Blondin.

J+10 En route pour le Guatemala

Réveil assez matinal pour se présenter à 7:00 à la porte de l’hostal pour être récupérés par le shuttle à destination du Guatemala en compagnie de Roarrrr. Le shuttle se pointera avec une demi heure de retard et fera le tour des autres hôtels pour récupérer nos futurs compagnons de route. Ca fait mal de payer le prix fort pour un shuttle et de se lever à 6:15 pour sortir de la ville à 9:00…

Au cours de la première pause, on fera connaissance d’une jeune espagnole vivant à Quetzaltenango (dit Xela) où se rend Roarrrr pour prendre des cours d’espagnol trois semaines en immersion dans une famille locale.

Arrivés à la frontière, rien de bien exceptionnel : un bled sale qui pue le trafic avec son lot de changeurs de devises se trimballant avec des liasses de billets pour arnaquer le touriste. Ils changent le dollar à 16pesos vec un cours officiel à 19. Et je ne parle pas du risque de faux billets…

On attendra le shuttle arrivant du Guatemala une bonne heure celui-ci ayant été bloqué par une manifestation paysanne qui ont bloqué la route a un point névralgique. Ça me fais penser au pays, j’en ai la larme à l’oeil.

Pendant l’attente Roarrrr tombe fou amoureux de la mexicaine assise derrière nous qui voyage avec sa mère et grand mère. Je lui concède qu’il a bon goût puisqu’en plus d’être mignonne, elle se fringue avec élégance, à un master en relations internationales, se lance dans la politique en intégrant le cabinet du candidat de gauche aux élections présidentielles mexicaine. Elle ne perd pas de vue l’aspect pecunier de sa demarche tout de même. Tiens, ca me rappelle quelqu’un.

La route est agréable avec de nombreuses micros montagnes verdoyantes des deux côtés de la route. Ca à aussi son désagrément : on se faufile entre sur une route en état plutôt passable. Adieux à Roarrrr que je laisse en compagnie de la petite espagnole qui lui servira de guide à Xela et lui propose de l’héberger. Ca va, il est entre de bonnes mains.

Arrivée a Panajachel alors que la nuit est deja tombée depuis deux heures et je récupère le chinois un peu culturellement désorienté pour nous trouver un hôtel. Nous sommes sur le bord du fameux lac atitlan mais sans lumières, difficile de le contempler. Une bonne journee de trajet en somme : 13 heures en minibus.

Petite déception, je n’ai pas pu traverser le lac pour aller de l’autre côté à San pedri, la ville qu’on m’a fortement recommandé. À voir demain.

Un commentaire pour “J+10 En route pour le Guatemala”

  1. PinGoo dit :

    Concernant les billets on nous avait montrés un arnaque répandue. La liasse est repliée et le type compte donc en double.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.