NoBlog

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Blondin.

J+7 San Christobal de las Casas

Hier soir pour partir plus tôt et économiser 5€, j’ai pris un bus normal et pas un bus grand luxe. Erreur, je me réveille somnolant le lendemain matin avec pas mal de courbatures. Au final, au lieu d’attendre deux heures de plus dans la gare de bus, je me retrouve avec 3h de plus de trajet. Pingrerie, quand tu nous tiens!

Arrivée donc vers 13h et direction mon hostal ou m’attend une mauvaise nouvelle : ma polonaise n’est pas rentrée de vacances et ne pourra pas me sortir pour le weekend. Dommage!

À la place, je fais connaissance du staff de l’hostal : une américaine perchée (je l’ai cru défoncée au premier abord mais c’est en fait son état naturel), un israélien taciturne, une géorgienne bavarde et une brésilienne un poil hautaine. Mais le lieu est plutôt sympa. Par contre, c’est la morte saison : on est 4 clients et le staff est de 5 personnel.

Après ma salle nuit, douche, rasage et coupe de cheveux pour reprendre forme humaine. J’irais me balader rapidement dans San Christobal qui dégage une agréable atmosphère de ville coloniale. Il y a des hôtels et restos partout mais pas un touriste, ça donne une sensation étrange.J’iarais sur un des sommets de la ville admirer le panorama :

(Je suis vraiment une tache en photos, les miennes sont horribles)

Je poursuis la logistique en laissant mes fringues à la laverie et irais faire dez courses : ce soir, c’est omelette aux champignons. Apres le repas, je rejoins les canapés de l’hostal pour un petit fil et rejoins tranquillement mon lit.

San Christobal, je ferai ta connaissance plus en profondeur demain!

2 commentaires pour “J+7 San Christobal de las Casas”

  1. PinGoo dit :

    J’ai adoré San Christobal. Profites bien !

  2. Blondin dit :

    Bien aimé aussi mais j’avais pas ma polonaise pour me sortir, je me suis fais un poil chier pour être honnête. Mais rien de grave, y’a beaucoup de potentiel mais je n’ai pas su (et j’étais un peu faignant après Tulum) le saisir.

    Mais clairement, je conseille !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.