NoBlog

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Blondin.

Archive pour mai 2016

J+47 Revanche sur San Jose

Dimanche 15 mai 2016

Mon premier passage à San Jose ayant été un échec, je suis bien décidé à profiter de la journée et éffacer cet affront.

Ca commence le matin par un petit dej en ville et direction le quartier chinois :

Ca m´avait fait envie et la visite ne sera pas sans surprise car la première chose notable dans le quartier chinois est sans surprise… sa jolie église. Au delà de ça, rien de très remarquable dans le quartier où toutes les boutiques chinoises sont tenus par des ticos.

Direction ensuite le Musée national du costa Rica :

La visite commence par un agréable jardin aux papillons :

La suite de la visite du musée est très intéressante et j’y resterais trois bonnes heures. Je me dirige ensuite un peu plus au nord pour visiter les parcs publics et passer devant les rares édifices coloniaux qui ont survecu aux outrages du temps et profiter du spectacle des vieilles facades coloniales. San Jose se fait belle pour fêter dignement mon prochain départ. Ou pour un festival qui va battre son plein tout le weekend, Je ne suis pas certain.

Je rejoindrais en fin d´aprem mon hotel le temps de taper la bavette avec mon pote francais de la veille et rejoins Kesha vers 18heures pour aller boires quelques bières dans le quartier étudiant de San Pedro. Beaucoup de monde, beaucoup de bruit et Kesha n’est pas très en forme puisque depuis les deux semaines pendant lesquelles nous ne nous sommes pas vu, elle a continué a être salement malade. On est rejoins par une de ses amies et partageons conversations et quelques tournées jusqu’à 10 heures du soir. Hamburger pris à emporter sur le chemin du retour, rapides conversations avec les gars de l’hôtel avant de rejoindre ma chambre.

C´était ma dernière nuit à San Jose et j´esperais aux côtés de Kesha une soirée plus marquante mais il est trop tard pour se révolter contre les aléas du voyage. Je ne manque quand même pas de souvenirs.

J+46 Cap sur San Jose

Mercredi 4 mai 2016

Après les péripéties de la veille, réveil à 6 heures pour quitter définitivement l’océan et en route pour San Jose. Atteindre Nicoya prendra 2 heures trente et avec le changement et la longue route, je débarque à San Jose vers 16h. 10 heures : Sacré trajet! Mon hostel pas très cher est de l’autre côté de la ville dans le quartier San Pedro et après avoir traversé le centre, je trouve un bus qui m’y amène. Plutôt simple au final.

J’avais quelques doutes sur le quartier vu qu’il est un peu excentré du centre ville mais en fait, c’est plutôt un quartier riche très américanisé et très dynamique puisque la zone universitaire qui s’y trouve regroupe des dizaines d’écoles supérieures et de fac. Qu’importe le voisinage, le choix était bon puisque c’est pas trop cher et que Kesha habite dans le coin.

Je prend mes quartiers vers 17 heures dans mon hostel, juste le temps de déposer mes sacs et d’être averti par la fille de l’accueil que d’autres gars de l’hôtel sont partis pour claquer un foot sur le terrain d’à côté. Une paire de tennis enfilée plus tard, je me joins au petit groupe de six et rameutte deux trois gars autour pour un 4vs4 sur un terrain de basket.

On finira sur un match nul 3 à 3 mais c’est quasi une victoire tant la fille qui jouait avec nous était un boulet. Que t’aies pas envie de courrir, soit; mais va au moins au gaol une fois de temps en temps pour laisser courrir ceux qui peuvent fillette ;)

Je ne manquerai pas de payer des bières aux participants et irais partager mon repas avec un des français qui traine là. En fait, l’hostel est composé d’une clientèle un peu atypique : la majeure partie des clients sont la pour environ 6 mois et sont profs d’anglais à la fac (comme Kesha). Ils se connaissent tous et viennent d’Hollande, d’Angleterre ou des pays du nord de l’Europe. Mon français qui parle pas anglais mais squattée la depuis un moment est ravi de communiquer sans galérer.

Petites conversations sympa avec le groupe qui perd des membres ou en gagne selon les allées venues et dodo au lit assez tôt. Petite soirée assez sympa dans cette communauté spontanée qui vit au bout du monde.

Mine de rien, j’ai pas mal galopé et me suis levé tôt : je rejoindrais Morphée en quelques secondes.