NoBlog

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Blondin.

J+25 Repos

Autant dire que ce matin, je ne fais pas trop le fier. Anna se leve tôt ce matin car elle nous quitte: elle part dans un autre hostel de l’autre côté de l’île qu’elle avait repéré. C’est un repère de hippie dans la jungle dispensant des cours de yoga gratis. Ce n’est pas un adieu car nous devons effectuer l’ascension de la Concepción tous les deux dans deux jours. Je déjeune avec Kesha et lui propose de m’occuper de notre malade pendant qu’elle ira découvrir l’île en scooter à son tour. Je vais donc rester à notre hôtel où le spectacle de la rue se suffit à lui-même :

Au réveil, Nina parait aller mieux. Beaucoup mieux même puisqu’elle fume sa première clope à 10h et boit sa première bière à midi pour s’ouvrir l’apétit. Ça fonctionne, elle se ré-alimente pour la première fois depuis 40h et va visiblement mieux. On discute gentiment et j’experimenterais une nouvelle chose : le lavage de fringues à la main.

C’est long, ingrat et peu efficace. C’est clairement pas une de mes compétences : 2 heures trente pour l’équivalent d’une petite lessive. Le bon point, c’est que j’avais un partenaire pour me faire la conversation :

Il arrive à dire “buenas noche”, ” ola”, siffler mais malgré mes tentatives, impossible de lui faire sortir un “borracho”.

Nous décollerons en fin d’aprem pour 3km de marche jusqu’à Punta Jésus Maria. Kesha nous y rejoindra mais juste un peu trop tard pour admirer le coucher de soleil.


(Nina, le Maderas sur la droite, La Concepción sur la gauche)

Après les 3km à marcher de nuit, Nina est visiblement en pleine forme et Kesha la motive pour aller en ville avec des locaux rencontrés lors de la location de son scoot. Lors de l’apéro, la conversation dérive sur les réfugiés en Allemagne et Nina en heberge 3 chez elle. Elle est ravie de l’expérience et le petit village dans lequel elle vit, après mal de réticences initiales, les a finalement bien acceptés. Elle en parle avec beaucoup de simplicité et c’est assez poignant. Elle va de mieux en mieux et lorceque les locaux arrivent en moto pour nous amener en ville, je passe mon tour. Pas elles.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.