La Baronnerie des Pixels

Frags, Poésie, Game Overs le blog de BaronDeSpireal.

Articles taggés avec ‘rétrospective’

Olimar 2012 : Comment diable ai-je choisi ?

Mercredi 26 décembre 2012

Il y a deux jours, j’ai bouclé la première édition des Olimar, récompenses concernant les jeux auxquels j’ai joué. Oui, car je n’ai pas pu jouer à tout, n’étant pas journaliste et ayant un budget limité qui m’a fait faire quelques petits abordages

Jpense que vous avez compris.

J'pense que vous avez compris.

Bref, la liste des récompenses est ici :  http://www.senscritique.com/liste/Les_Olimar_2012/164307

Et voilà le détail des catégories importantes :

Admirez-moi ce skill sur Paint.

Admirez-moi ce skill sur Paint.

GOTY ex-aequo : TWD et Dishonored

Et oui, je suis de ceux qui ont été bluffés par “l’expérience” The Walking Dead. Les choix, les personnages, les variations subtiles sans gros marquages, les graphismes, des” jumpscares” efficaces, c’était géant.

Sauf que, voilà, ce n’est qu’une “expérience”. Car si, aux premiers épisodes, le gameplay était bien là, le jeu s’est vite transformé en visual novel à l’interactivité limitée aux dialogues. Je fait donc aussi partie de ceux qui pensent que TWD aurait pu être plus un jeu. Le mettre en GOTY absolu n’était donc pas forcément évident.

Il me fallait donc un “vrai jeu”, et ô quelle surprise, mon deuxième gros coup de cœur, Dishonored était là. Dans la prochaine catégorie, je vous dit pourquoi.

Meilleur Gameplay : Dishonored

Des possibilités d’approches multiples pas forcément “rushées” , un univers intéressant, des niveaux complexes , le côté “scoring”… Bref, une bouffée d’air frais.

Dishonored m’a fait penser à un Bioshock orienté infiltration tant certains codes du jeu de 2K sont repris. Et côté assassinat, on peut déléguer le boulot, et j’ai trouvé ça cool de ne pas être obligé de suivre une marche imposée. Chercher les bonus, ce n’est pas forcément faire du backtracking non plus, ils obligent juste à changer son itinéraire et collecter les runes et les charmes fait vraiment partie du jeu. On revient par deux fois dans des lieux visités mais ça rajoute au vraisemblable et j’ai bien aimé ce choix.

Pour moi, il manque juste une chose : la possibilité de piéger, qui est réduite aux spirales tranchantes. Si Dishonored 2 il y a (ce que j’attends et redoute en même temps), il sera soit super raté, soit génial.

Meilleur jeu Indé : Hotline Miami

The Uber Mega succès surprise, et c’est amplement mérité.

Entre réflexion et pur bourrinage, Hotline Miami possède cet ambiance unique, ce principe simple mais difficile à maitriser, bref ce X factor qui fait de lui un jeu extra. Malgré sa rigidité de gameplay apparente, on accepte rapidement que le jeu nous maltraite.

Du Fun, du sang, de la rage : Hotline Miami est un pur jeu.

Je risque de me faire taper sur les doigts mais je n’ai pas aimé la bande-son trop dérengeante, notée partout comme gros point-fort du jeu. Je suis d’accord pour dire que ça fait le jeu, mais j’écouterai pas les titres ailleurs.

Editeur de l’année : Ubisoft

J’ai toujours eu une tendresse particulière pour Ubisoft, quelque soit les jeux qu’ils fassent. Mais cette année, ils ont donné de véritables raisons de les aimer.

La bonne surprise Far Cry 3, l’attendu Watch Dogs, un AC III efficace, le retour de Rayman, I Am Alive sur PC , Trials Evolution… 2012 était une année de bon paris pour Ubisoft et symbolise son retour dans nos cœurs après des années de critiques moyennes.

Par contre, jai toujours pas compris leur logo.

Je viens tout juste de comprendre le logo.

Développeur de l’année : Paradox Interactive

Pour moi, incontestablement la découverte de l’année.

Boudant les jeux de stratégie “trop complexes”, j’ai été gâté par Crusader Kings 2, qui m’a ensuite fait découvrir les Europa Universalis et replongé dans Magicka.

Et Evidemment, j’ai acheté les DLCs. Oui, même les DLCs de Musique.

Mais si Paradox mérite aussi sa distinction, c’est pour leur suivi de CK2 et leur communication sur les DLC et jeux à venir, tout en laissant place aux moddeurs.

Une récompense de cœur donc,mais aussi de travail qu’ils sont parmi les seuls à faire.

Meilleur DLC : Perpetual Testing Initiative (Portal 2)

Vous prenez un jeu quasiment parfait.Vous y rajoutez un éditeur de map solo ET coop.Tout ça gratuitement et avec une grosse promo sur le jeu.

Maintenant, vous pouvez enlever le quasiment.

J’ai jugé les autres catégories plus mineures quand elles ne sont pas liées à cette année seulement ou que j’ai pensé tout dire dans mes critiques.

Vos réactions sont les bienvenues.