La Baronnerie des Pixels

Frags, Poésie, Game Overs le blog de BaronDeSpireal.

Archive pour la catégorie ‘Poésie Gaming’

Gourmand vidéoludique que l’argent affame

J’ai été longuement forcé à jouer avec les yeux

Désormais, ma bourse passe dans mes éloges et mes blâmes

Mais je n’ai fait que reprendre l’histoire à son milieu

*

Du coup,j’ai un job alimentaire dans la piraterie

Où je nage, béat, dans les eaux internationales

Les autres en extraient leurs défauts favoris,

Moi, éternel yes-man, je me porte pâle

*

Suis-je atteint d’un élitisme de désabus ?

Non ! Seulement l’âge me nuança

Les autres, à défendre leurs visions, s’exténuent

Moi, j’en suis encore à gueuler sur Farah

*

En amour, je ne simule pas, mais ques ce que j’émule !

Combien de patches et de mods ont noyés mon PC ?

(Les autres attendent une rime avec enc…

Moi je vous la donne, vous êtes satisfaits ? )

*

Je le sait : les nouvelles consoles préparent leurs parcours

Mais je mettrait cinq ans à passer à la next-gen

Les autres en dessinent déjà les contours

Moi, j’en suis encore à troller la Master System

*

(Ca ne rime pas parfaitement ?

Contentez vous-en !)

*

Je ne suis pas prêt à attendre la suite de l’histoire

Un jugement rétroactif ? Cela me convient

Les autres continueront à critiquer mon retard

Moi, j’irai me berner de magiciens

Poésie Gaming : Mes Valentines

Jeudi 14 février 2013

Dix-Neuf Saint-Valentin et aucune en duo;

Certains me diront que cela fait déjà trop.

Dix-Neuf Saint-Valentin seul, mais pas tout à fait,

Car voici dix filles avec qui je la passerai.

Faith, tu t’échappes de tout, sauf de mon contrôle,

Mais ne me donne pas non plus le mauvais rôle

Parce que seule mon attention te fait vivre.

Finie la fuite, voilà le temps de me poursuivre.

Ma pauvre Rosangela, après un esprit,

Voilà un monstre qui vient frapper à ton huis !

Mais je ne suis pas venu car tu es Blackwell,

Juste pour que ma vie soit sauvée par la belle.

Si tu as peur, soit ! J’ai une autre journaliste !

Elle se prénomme Jade, et je suis sur sa piste.

Douce Photographe, je serai ton spécimen,

Même si la Propagande me couronne de haine.

Je veux te vivre, ma Vi, même si tes mains

Te dispenseront du ménage par plusieurs points. (poings ? )

Je veux juste savoir ce qu’est désobéir,

Moi, le faux rebelle, qui n’a crié que soupirs.

D’une pierre trois coup : love made in Normandy !

Bosh’tet ! Avec ou sans ton visage, Tali,

Je veux être pour toi un amoureux Quarien

A défaut d’avoir tout,  mis a part ton entrain.

Et si tu refuses mes avances et mes faux pas,

Arrange-moi au moins le coup avec Liara !

Scientifique et pudique sera notre accord.

( Ou pas, si elle arrive à convaincre Traynor…)

Je peux aussi goûter à la magie humaine

De Samantha Everett, car elle entre en scène.

Un look peu commun qui cache bien des atouts

De coeur, bien sûr, mais sans lapin au rendez-vous

Mais je peut aussi faire des choix très radicaux

En me frottant au cœur de Christie Monteiro.

Elle qui fait de l’esquive sa force de frappe,

Il est peu probable pour moi que je l’attrape.

A l’autre extrême se trouve Chell , la voie du silence,

Une femme à laquelle, pour démontrer sa chance,

Une autre femme a dédié un air d’opéra.

D’autant plus impressionnant que c’est une IA !

*

Dix-Neuf Saint-Valentin et aucune en duo;

Mais je pense que les femmes, j’en ai eu bien trop

Car seules les dix plus attachantes sont ici :

Vous dites qu’il ne faut en choisir qu’une aujourd’hui ?

Poésie Gaming : Jouer Lux

Jeudi 27 décembre 2012

Lux selon http://cubehero.deviantart.com/

Lux selon Cubehero. Cliquez sur l'image pour son DeviantArt.

Une légère onde magique se projette
Dans l’air ambiant , prenant son temps, mais parfois trop
Fixant sur leurs accroches les héros tenant tête
Aux parangons se battant aux fronts latéraux

Ton sceptre s’horizonte quasi parfaitement
Il pivote sans avoir peur d’être confus, car
En passant par tes alliés, et en revenant
Il protègera toujours les champions d’égards

Un vif globe de lumière gît à tes côtés:
Il est si pur que tu en distingue le spectre.
Mais, quand ta main droite  s’est brusquement fermée
Elle a frappé l’opaque de son sabre d’électre.

Et puis, quand le rai écarlate se fait éclat,
Manier la lumière finit par les faire trembler.
Au fur et à mesure que ta puissance croît,
Ma Lux, tu deviens une guerrière éclairée.