La Baronnerie des Pixels

Frags, Poésie, Game Overs le blog de BaronDeSpireal.

Archive pour la catégorie ‘Cahier à Spirales’

Le peu de gens qui suivent ce blog auront remarqué (ou pas) mon absence, conséquences d’examens foirés, d’obligations administratives, de flemme et bien sûr de jeu.

Et justement, l’un des jeux qui m’a pris le plus de temps est étonnamment NBA 2K13.  Étonnamment, car je n’y connaissait rien au basket, et je n’en connais pas plus. Mais le mode My Career, plutôt “personnalisé”, et la première couche de gameplay est simple à maîtriser, donc j’ai laissé sa chance au jeu. Première couche, car il y a pas mal de subtilités dans le gameplay, les mouvements et les stats dont, franchement, je me suis bien foutu en jouant : On peut jouer au jeu avec 3 touches et une gâchette.

Mais je ne suis pas là pour faire un test, je viens vous montrer que jouer au mode Carrière est un harcèlement désagréable, longuet et parfois injuste, occultant parfois les qualités du jeu.

Tout d’abord, le jeu possède un onglet “Réseau Social”, qui est en fait un ersatz de Twitter, et on recueille les avis d’inconnus (mais aussi de joueurs et de célébrités outre Atlantique, donc Justin Bieber) sur nous, nos apparitions et nos performances. Le problème, c’est que, comme Twitter,  les réactions sont parfois assez disproportionnées. En après match notamment, il vous arrive fréquemment de reçevoir des twitts genre ” Dis donc, tu joue très collectif avec tes 3 passes décisives /ironie ” (admirez la finesse de l’écriture) . Sauf que ces trois passes décisives, c’est le maximum que tu peux  faire, parce que soit tes coéquipiers ratent leurs tirs  ou repassent ensuite à un mec qui, comme par hasard, marque, soit tu es obligé de prendre les choses en main parce que ces incapables ne peuvent rien faire de leurs 10 doigts. Alors au match suivant, tu fais un effort, tu réussit à en faire 5, mais là c’est tes 2 rebonds qui ont l’air cheap (impossible d’en faire ou presque d’ailleurs). Ou alors ils te reprochent encore ton individualisme.

En restant dans le jeu, j’avoue que j’ai cheaté pour faire un peu de sandbox (mon égo aime beaucoup devenir le meilleur joueur). Et puis que sans, le mode carrière reste assez galère. Mais même en boostant au max son joueur, on rate un tir sur 2 si on va pas à la raquette, on ne peut pas intercepter sans un peu de pif ou sans faire de faute. Être le joueur principal de sa team, ce qui est important en My Career, n’est pas sans pratiquer un jeu dégueulasse. Et ce délibérément ou non, car à l’instar des FIFA, il y a une note attribuée action par action, et souvent baissées pour des raisons obscures, voire aléatoires (on m’a contré mon tir et mes coéquipiers n’arrivent pas à attraper mes passes, donc je suis nul, c’est logique…)

Cela fait que chaque match est lourdingue, on attend toujours la connerie que le jeu nous impose, le reproche qu’il nous fera, l’erreur qui ne lui plaira pas. Et on subit, on rage malgré nos résultats. Merci 2K, merci.

Et la saison est longue, pour ne rien arranger. 82 MATCHS SANS COMPTER LES PLAYOFFS. A raison de 20 minutes par match, ça fait 27 HEURES POUR UNE SEULE SAISON. Ca fait beaucoup d’heures de jeu, c’est clair. Mais pour une seule saison, ça fait vraiment long. Heureusement qu’on peut simuler la plupart des matchs, mais après, on n’a aucune influence. Et puis est-ce vraiment jouer ?

Mais le truc qui m’a fait quitter le jeu, c’est le début de la seconde saison. Etant dans une “petite” équipe (les Milwaukee Bucks), laquelle est championne de NBA grace a moi, le MVP ultime selon le jue, je demande un transfert dans une équipe plus renommée, genre les Bulls. Sauf que, surprise, aucun ne veut de moi, et il n’y a guère que des équipes encore pires que la mienne qui me veulent. Visiblement, la saison précédente ne vaut plus rien.

Je croyais des jeux comme Eryi’s Action, Cat Mario ou The Unfair Platformer injuste. Mais dans la carrière de NBA 2K13, aussi  impressionnante qu’elle n’est pas, même la victoire ne compte pas totalement et peut vous faire sentir comme une sombre merde.

Du gros Baron rouge qui tâche.

Mardi 25 décembre 2012

En ouvrant ce blog, je ne peut que déjà me poser des questions : Pourquoi l’ouvre-je ? Qu’ai-je à dire de si profond, à faire (re)découvrir de si injustement boudé ?

La réponse est certainement plus simple que je ne le pense, et elle se précisera sûrement au fil des articles et des non-articles. Pour l’instant, je me contenterai de : Parce que j’ai envie de vous faire partager ma vision des choses.

Je suis le Baron de Spiréal, titre de noblesse tout aussi faux que la contrée est réelle : moi. C’est pour ça que l’on peut tout simplement dire : Spiréal. J’ai 19 ans et je refair une première année de licence de droit, à La Roche sur Yon, où j’habite en semaine. J’aime écrire des récits et des poèmes et je compte proposer quelque chose aux éditeurs en 2013.

J’ai véritablement commencé à jouer vers mes 7-8 ans, sur deux CDs de démos de feu PC Jeux avec Half Life, Evolva ou encore Re-Volt. Des années de jeu qui m’ont forgé mon caractère de joueur PC. Car mes consoles (une Megadrive 2 vers mes 13 ans, une Playstation 2 dans les mêmes eaux, et plus récemment une GBA et une Xbox 360) ne m’ont pas toujours inspiré.

J’ai une préférence pour les FPS, mais assez étrangement je n’ai jamais réussi à gagner véritablement du skill au cours des années. Ainsi, mon égo de gamer ne tient qu’à un compte d’invocateur League of Legends qui me comble souvent et d’un deathmatch de Quake live que j’aurai vraiment dû enregistrer (gagner en Deathmatch sur Quake, je ne pense pas le refaire avant très longtemps)

Je pense avoir une bonne culture vidéoludique mais il me reste, je pense, beaucoup à apprendre notamment en RPG. Enfin bon, c’est vous qui jugerez, mais je vais pas déclamer trop de vocabulaire spécialisé non plus.

Pour plus d’infos sur mon parcours vidéoludique, j’ai un compte Senscritique bien fourni : http://www.senscritique.com/Spireal
Alors que va t’il y avoir dans ce blog ?

Ce blog sera complémentaire de mon compte Senscritique, sans en être totalement dépendant : Ce que je ne pourrait pas mettre pour cause de format ou de sujet sera là : Précisions, Tests approfondis, Réflexions, Réactions à chaud sur mes playthroughs, retour sur des coups de cœur/ de gueule personnels et peut-être même vidéos, qui sait. Je ferai, je pense, souvent des publications sur League Of Legends, qui représente une bonne partie de mon temps à jouer.

Ca paraît banal, mais ne vous inquiétez pas, je compte mettre un peu d’originalité dans le tas, aussi bien dans le fond que dans la forme.

Je ne m’attend pas à un accueil critique fourni et unanime en quoi que ce soit, mais au moins je saurai où mettre mes idées, et qui sait peut-être leur donner un écho nouveau.

En tout cas, merci d’avoir lu jusqu’au bout et peut-être à bientôt !