atXnt (le blog de atXnt)
Retour au blog <<

[Mix] Premier enregistrement…

Mercredi 19 août 2009 à 18:25

Ça faisait un moment que je voulais le faire… Après le rachat d’une nouvelle tour enfin munie d’une bonne carte son, d’une nouvelle table de mixage de chez A&H, et des câbles qu’il fallait, j’ai enfin pu tâter l’enregistrement de mes propres Dj sets.
Je vais partager ma première expérience d’enregistrement, un petit set d’une trentaine de minutes histoire de bien recommencer les choses. J’avais laissé mes platines de côté pendant pas mal de temps, et le niveau est vite retombé. J’avais envie de reprendre le mix activement, sauf qu’avec l’enregistrement on se rend vite compte qu’on ne peut vraiment pas s’amuser comme en live.

Faire joujou avec les bass est carrément à proscrire, et les foirages de transition sont bien plus audible que dans le jardin du pote avec 1 ampli et 4 enceintes, récupérer un calage devient difficile à masquer aux oreilles de l’auditeur.
Bref, maintenant que j’ai cette nouvelle table je vais me faire plaisir à récupérer mon anciens niveau et le surpasser. Je suis resté trop longtemps à glander sous terre à ne rien foutre d’autre que picoler, fumer et faire la fête.

Voila un petit set Trance (uplifting/progressive) que j’ai enregistré à la vas-vite tout à l’heure, au moins pour faire découvrir la sonorité du style. Je mix aussi D&B axé mélodique et brut.

DOWNLOAD …*(33:55)

-Quelques double-kick, mais ça durera pas. Une fois la table maitrisée ça ira tout seul.

*Les avis négatifs comme positifs sont le bienvenue. Les négatifs font souvent plus
progresser que les positifs, donc lâchez-vous.

P.S. : La CSS de merde est provisoire.

Edit : La playlist pour les intéressés…

Darren Tate - Prayer for a God
Jochen Miller - Chromatic (Alex M.O.R.P.H. remix)
Body Shock - Do You Want To Know What It Is
G-Spott - Sadness (dub mix)
Orjan - Arctic Globe

19 août 2009 à 19:37

Aaaaah mais c’est bien ça, un autre dj drum trance :]

“Faire joujou avec les basses est carrément à proscrire, et les foirages de transition sont bien plus audible que dans le jardin du pote avec 1 ampli et 4 enceintes, récupérer un calage devient difficile à masquer aux oreilles de l’auditeur.”

Entièrement d’accord, on s’amuse nettement moins lorsque l’on enregistre, c’est assez frustrant d’ailleurs de ne pas pouvoir offrir à l’auditeur qui télécharge le même délire qu’en live, m’enfin.

Pour ce qui est de ton mix, je vais encore passer pour le connard aigri qui n’aime que ce qu’il mix, mais j’accroche pas trop à ce style de trance. Un peu trop “mainstream” pour moi, ça met de bonne humeur, c’est zoli, mais j’ai un peu de mal hormis pour une track.
Osef au final, on est plutôt la pour parler technique:

1ere track sympa sans plus, jolie pause avec la voix de femme, vraiment beau, dommage, avec de la psyprog là dessus j’achetais direct :]

1ere transition, le volume est trop bas, pense à le garder constant jusqu’au passage final à la prochaine track, sinon c’est propre.

2eme track, calage un peu tendu par moment avec la suivante. Longue pause (trop)

Encore une super longue pause pour la 3eme, mais calage nickel, transition plus rapide donc moins ennuyante.

Track un peu plus burnée ensuite donc, mais là encore une longue pause un peu trop lancinante tiesto style, volume trop bas encore pour la transition, quelques erreurs de calage des tracks.

Passage sympa ensuite mais pour la fin, deux longues pauses viennent gâcher un peu le tout, mais le calage est bon pour le reste.

Il se passe rien à 33.55…

En gros:

-Presque toute tes transitions, surtout dans la première moitié (et notamment la première) ont un volume trop bas, il faut vraiment tenter de garder tout ça au même volume, sinon ça casse l’ambiance et la montée de la track qui arrive.

-Trop de pauses (au milieu des tracks), et avec la trance elles sont souvent très longues. Sur un mix de 30min tu peux pas trop te permettre de relâcher autant de fois la pression et si longtemps. Essaie de bien voir quelle pause de telle track ou tel autre mérite de rester ou de dégager.
Ça te permettra d’avoir plusieurs tracks d’affilé sans redescendre entre chaque.
Il faut que tes pauses soient plus “stratégiques”, que ça délimite ton set en parties, ou pour relâcher la pression après un moment plutôt hard de deux chansons par exemple.

-Le calage on voit que tu débute pas depuis deux jours, ça reste perfectible mais après un long moment d’inactivité c’est normal, ça va vite revenir.

-Tu ne joues pas assez avec tes tracks dans l’ensemble, les transitions ne durent pas, juste pour la 3eme ou 2eme je sais plus. Amuse toi à mélanger les sons des deux, même si en enregistrant ça te limite, tu peux t’amuser plus que ça :] Faut que la track qui arrive se soit un minimum fait attendre, avec la trance t’as de longues boucles et nappes, profite en!

- Qualité d’enregistrement, je te renvoie aux sempiternels conseils de starflam, règle mieux audacity si tu enregistre avec, ou tout autre logiciel, le son est pas assez riche là, trop lointain.

Niveau matos, t’as une Xone je suppose, 62? 92? S2? Ou une zed m’enfin là c’est autre chose…
Tes platines?
Enceintes?
Casque?
Je veux tout savoir :]

J’attends la suite avec impatience!

par atXnt
19 août 2009 à 21:20

Merci de ton avis, après faut savoir que j’ai rien préparé, j’ai pris au pif dans les 20 - 30 premiers vinyles de la pile en regardant simplement ce qui irait le mieux avec, à la fois pour tester un premier enregistrement, et faire un petit “medley” histoire de présenter le style.

Et donc voila le point qui m’a fait commencer à acheter quelques plaques d&b c’est pour la richesse musicale dans un style assez dur plus propice à faire bouger du teufeur. La Trance, j’ai commencé avec, c’est planant… mais je me souvient encore de Nature One 2008 où Tiësto balançait des tracks munie de breaks interminable… genre 1 minute de pause. Ça casse assez vite l’élan, ils sont pas tous comme ça heureusement. Et je me suis parallèlement mis à m’intéresser à la Drum & Bass. A écouter des sets et à finir par m’acheter 4 disques histoire de tester… et wouah, on se fait vraiment plaisir tout seul derrière son matos. En soirée ça doit être vraiment sympa à mixer.

Je laisse donc la Trance à la simple écoute et aux enregistrements, et la D&B pour les soirées… quand j’en referais… quand je serais meilleur… etc…

Sinon pour le matos, houla, je suis pas riche non plus. La Xone reste une 22 j’ai pas besoin de plus.
Niveau platines ce sont deux Technics SL1210 M3D (la même chose qu’une mk2 avec un bouton de remise auto à 0 du pitch en plus)
Pour le casque : un RP-DH 1200 aussi de chez Technics.
Et les enceintes que j’utilise chez moi sont juste des enceintes de chaine hi-fi des années 90 qui balancent un super son… je les aies jamais poussées à fond vu où j’habite, et que pour les fois où j’ai fais quelques petits lives c’était un pote qui ramenait son matos.

Bref à l’époque je mixais pour rigoler dans mon coin et avec mes potes, mais là j’ai vraiment envie de partager, d’aller un peu plus loin, et de reprendre complètement.

19 août 2009 à 21:29

Bah ça fait plaisir à entendre, merci pour toute les précisions en tout cas.
M’enfin je dirai pas non à ce que t’enregistre un peu de drum bondieu!
Bon courage pour la suite, j’écouterai les prochains avec attention :]

20 août 2009 à 8:21

Je peux poser quelques questions (c’est vraiment pour savoir) :

Pourquoi mixer avec des platines Vinyles ? Vous trouvez pas ça super limité ? J’ai vraiment l’impression que c’est pour l’amour du Vinyle (et pour scratcher ?).

Enfin j’ai nettement l’impression qu’avec un soft comme Live, on peut vraiment s’amuser, aucune limite, et on se fait même pas chier à caler (bon, peut être que ça retire une partie du plaisir ?).

Je demande, parce que j’y connais rien mais j’ai du mal à voir l’intérêt de mixer avec des grosses platine vinyle de nos jours.

PS : Désolé pour le HS, vous n’êtes pas obligé de me répondre si tu veux que les réponses se concentre sur ton set (que j’ai pas pu écouter).

par Nem
20 août 2009 à 9:27

Le plaisir du vinyle. C’est beaucoup plus tactile, c’est un peu comme le plaisir de courtiser une femme dans la vraie vie, faire du mix sur un soft on peut assimiler ça a de draguer sur skyblog.

La qualité du son est parfois meilleur sur du vinyle de très haute qualité (plus vraiment vrai maintenant) et ça permet de tout faire à la main.

N’importe qui peut animer une soirée sur atomicmp3.

Le public ne s’en rend pas vraiment compte la plupart du temps, la qualité d’une production dj en club est jugée sur la playlist.

D’où l’intérêt de mixer en soirée avec un public réceptif à son style et ne pas s’imposer de mixer sur certaines merdes ClubbingVodkaSurLaTableJeSuisUnOufOnParleTunningIciEtJeFaisLaMéduseSurLesPodium.

Entre “connaisseur” le plaisir est bien plus partagé, voir un mec faire des truc de folie sur une bonne platine, le tout à la main, avec une harmonie musicale envoutante et sur du son qui n’est pas accessible auditivement parlant à tout le monde, c’est très respecté.

Et effectivement, il y a un peu “l’amour du vinyle” :)

Concernant le mix, je n’ai pu écouté que les transitions et une minute de chaque musique, je suis au boulot.

Pour reprendre Blood, on vois bien que tu n’en ai pas à ta deuxième journée côté transitions, c’est propre et bien calé sauf bien sur pour la gestion du volume.
Une meilleur maitrise de la table de mixage saura régler tout ça, en même temps si tu reprend, il y a des reflex qui reviendront c’est certain.

Ce que je fait sur le compteur volume de la table, je ne touche pas au master et je joue sur le gain des deux morceaux pour obtenir une linéarité proche du seuil d’avant saturation, ça permet de garder un volume constant, cependant attention aux transitions, les deux morceaux associés développent plus de bruit et nous rapprochent du rouge.

Sinon le son est très sympa, la première musique me rappel “Halcyon” (Orbital), et je ne sais pas pourquoi, du coup j’ai tout de suite accroché.

Après on se rapproche d’un son tiesto avec de longues baisses d’énergie, sur un concert de deux heures c’est très bien, sur 30 minutes non.

Il te faudrait un thème, par exemple (et ce n’est qu’un exemple), une entrée en matière calme, un investissement plus pechu, une redescente et un final plus intense mais pas forcement bourrin, il manque un truc à la fin pour clôturer ton mix.

Il n’est pas nécessaire gaver l’auditoire avec un final trop brusque, mais lui faire comprendre que ça deviens épuisant et que ça se termine bientôt, mais on continu à le faire écouter jusqu’au bout, la sensation n’en sera que meilleur une fois le mix fini et une impression de bonne fatigue très intense lui fera dire : “waou, on ne s’en relèvera pas !”

Je divague :)

Pour le thème ça peut se construire pendant mais il faut se limiter à un choix plus restreins pour le respecter au minimum, après libre à toi d’avoir le choix parmi ta sélection de t’organiser comme tu veux.

Je trouve ça bien de concevoir un mix sans avoir établie une playlist très calculée avant, c’est trop facile sinon.

Je trouve ça très bien ce que tu fais.

par Aliocha
20 août 2009 à 10:08

Ça fait longtemps que dans la trance tout le monde mixe sur CD, je ne sais même pas si ils sortent encore des vinyles. Enfin, je parle des styles de trance que je connais : dark, psy, full on, et surtout progressive.
Le truc c’est que les vinyles ça coûte super cher (faut en plus en acheter en permanence), ça te nique le dos quand tu fais trois dates par semaine et que t’es obligé de te balader dans toute la France. Et il faut ajouter le soin constant qu’il faut leur apporter.
Il y a même des DJ pros qui commencent à passer sur MP3, de toute façon le public ne fait pas la différence et c’est pas tous les soirs que tu peux passer sur un son aussi clair que le Rex.

par Aliocha
20 août 2009 à 10:14

SInon, je le trouve bien sympa ton mix, c’est pas du tout mon style de trance, mais c’est bien énergique. En fait quand je pense à de la prog, c’est plutôt ça que j’ai en tête.

20 août 2009 à 10:25

poirette:

Nem a bien résumé le pourquoi du vinyle, alio a bien résumé ce qu’il en est aujourd’hui. :]

Je bosse sur vinyle pour la drum, parce que contrairement à la trance, toutes les sorties se font aussi et surtout sur vinyle. Mais bon, un de ces 4 faudra que je tate de la platine cd…mmmmh…./me préfère serato, j’aime poser mes paluches sur des rondelles noires.

par Nem
20 août 2009 à 11:32

Pour avoir des cdj 100s depuis un long moment, je trouve ça au final très confortable et plus “pratique” pour les cd, le cout etc.

Le vinyle c’est pour les vrais qui se donnent sans compter sur la qualité global pour un plaisir maximal.

20 août 2009 à 11:42

Merci pour la réponse, c’est donc un peu ce que je pensais - le plaisir du vinyle irremplaçable avant tout, mais des logiciels comme Live ça tue quand même, quand on entend ce que - au hasard - les Daft ont fait pour la tournée Alive 2006/2007 (les deux methodes se prêtent sans doute mieux au mix en fonction du style aussi)…

par StarflaM
20 août 2009 à 14:12

En même temps tu confonds mix et live Poirette…

Live : les dj font joujou avec leurs prods et se refonts plaisir en “réécrivant” leurs titres face au public, donc la ça demande généralement Ableton Live que tu cites quand ils n’ont pas envie d’emmener leur 200 kg de précieux matos hardware sur scène. (Qui travaille encore en hardware?)

Mix : capacité du DJ à trouver LA playlist de feu et de le mixer en se faisant plaisir, et là c’est vinyl ou CD (on mixe pas avec un programme) et le vinyl est clairement le pied niveau sensation car plus réel, ta dextérité sur ce support est l’accomplissement de beaucoup de travail et c’est bien gratifiant.

20 août 2009 à 15:12

Starflam, ta parole sainte m’a donné envie de m’enregistrer. C’est partit!

par Nem
20 août 2009 à 15:45

Bravo, bien joué, je vais devoir faire des enregistrements moi aussi maintenant.

C’est fin ça.

20 août 2009 à 19:18

D’accord Starflam, j’avais jamais vu ça comme ça. C’est justement le genre de réponse que j’attendais :).

par mini-me
23 août 2009 à 1:01

Le debat inéluctable entre le vynil, le cd … Faut aussi comprendre que grace au numerique on a 2 à 3 fois plus de label qui sortent des skeud, moins onereux, on ne presse plus, plus de logo juste du son et c’est tout ce que je recherche, apres certe le touché du vynil me manque mais pour ca y a serato ou autre…

l’unique probleme c’est le grain, le son entre le vynil et le numerique n’est pas le meme mais bon … encore faut il connaitre celui du vynil pour voir la diff entre les deux, un cluber ne verra meme pas la diff … Ca reste un debat de puriste mais le but de tout dj c’est pas de jouer pour lui mais pour ceux qui l’ecoutent … Et faut bien evoluer non ?

Les 2 ont leurs avantages et leurs inconvenients …

Commenter

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Tags autorisés : <a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>.